Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

Fers Miura MC-501: Le défi du changement

À la sortie des fers MC-501, on se souvient que Miura a conçu certains des fers les plus exceptionnels jamais fabriqués au monde. Leurs « musclebacks » ont acquis un statut de référence, et nombre des meilleurs joueurs ont toujours été attirés par leurs conceptions et la qualité de leur réalisation. Miura a bien fabriqué des fers à cavité, mais les modèles qui ont attiré le plus l’attention de tous les golfeurs sont les « musclebacks».

L’image de Miura avait toujours été mise en avant par ses lames forgées, ses cavity-backs, et ses wedges hautes performances.

Cela l'a aidé à établir une sorte de culte avec certains des meilleurs joueurs de golf, mais parfois, Miura a semblé réticent à s'écarter de ce scénario, en partie à cause de sa base de fans exceptionnellement fidèles à sa tradition.

Si depuis six décennies, Miura continue de se concentrer sur le travail de l’acier au carbone de la « vieille école », comparé à d’autres matériaux du XXIe siècle, le MC-501 est le dernier en date dans l’approche de la société en ce qui concerne les lames forgées, mais avec une tournure qui reflète la manière dont la famille Miura, le père légendaire Katsuhiro et ses fils Shinei et Yoshitaka, collaborent pour un design qui semble être à la fois le passé et le présent.

L’évolution était inévitable et nécessaire pour que Miura conserve toute sa pertinence, car d’autres constructeurs (Epon, PXG, entre autres) repoussaient les limites de la performance, tout en rendant floues les définitions de cette catégorie de clubs de golf.

La petite entreprise familiale créée par Katsuhiro Miura en 1957 a pris un nouvel investisseur avec Howard Milstein, et nommé Hoyt McGarity, PDG de TrueSpec Golf, à la présidence de ses opérations en Amérique du Nord.

Récemment, Miura a programmé trois lancements de nouveaux clubs, les premiers étant les fers MC-501, qui sont disponibles en version du 3 au pitch, pour le moment uniquement pour les droitiers.

Il s’agit du premier design entièrement nouveau de fers de Miura depuis la série CB de 1957, et vise à prouver que cette conception est digne du titre auto proclamé par la marque : « The Modern Blade ».

Si on ne met pas en doute la sensation que procurent des lames quand elles sont bien frappées, ces clubs de golf sont certainement les fers les plus purs avec lesquels on peut jouer au golf.

Malheureusement, ces fers ne sont pas jouables pour tout le monde, à part pour les très bas handicaps.

Bien que les fers de type lames ciblent généralement un ensemble de compétences spécifique, la marque souhaitait donc que ce nouveau modèle séduise davantage de golfeurs qu’uniquement les joueurs à bas handicap.

Sur le papier, cette intention parait en théorie bien vaine.

Le MC-501 est le modèle « muscleback» qui a été conçu par Miura pour changer de dimension

Grâce à l’ingénierie, ils ont repositionné 20 grammes de poids sur la semelle, ce qui non seulement a élargi la semelle, mais a également déplacé le centre de gravité pour permettre une trajectoire plus haute.

Pour les fers MC-501, le « MC », désigne la « muscle cavity », et reflète l’attention du père pour une mise en forme, et une sensation précises combinées à la perspective moderne de ses fils.

Les fers Miura MC-501 ne sont pas à proprement dit des lames pures, car le MC présente une cavité.

Ces fers ont cependant un design unique, avec quelques réductions de pondération de périmètre, et plus de pondération allouée derrière le sweet spot.

Aujourd’hui, outre les fers Miura MB-001, les MC-501 sont les nouveaux plus beaux fers de la marque.

Le MC-501 incorpore également la semelle emblématique de Yoshitaka Miura, qui atténue et adoucit le bord d’attaque de la tête de club, et améliore l’interaction avec le sol.

Forgées avec précision en acier au carbone S25C dans l’usine Miura à Himeji, ces clubs ont été développés par les artisans les plus exigeants et les plus minutieux que vous ne pouvez imaginer, selon la marque, et bons nombres d'observateurs avisés.

Les MC-501 présentent une conception de cavité qui concentre la masse au centre et élimine du matériau au talon et en pointe.

Surnommé « la lame moderne », pour reformuler le point clé de ce club, le design redistribue 20 grammes vers le centre et le réduit dans une semelle élargie, pour offrir un centre de gravité plus bas et un lancement plus rapide. Des caractéristiques qui s'éloignent effectivement d'une lame traditionnelle, et peuvent peut-être rapprocher deux mondes : les pures lames, et les clubs pour joueurs en progression...

Peut-être ?

Les MC-501 ont maintenant leur propre look dans l'esprit Miura

Il vous faudra certainement un peu de temps pour vous y habituer, surtout si vous utilisez déjà les lames Miura depuis longtemps, mais pour ceux pour qui ce n’est pas aussi familier, le look peut apparaître comme un changement novateur des dos « muscleback » classiques.

La finition satinée, qui est devenue une spécificité de Miura est vraiment très élégante.

La capacité de Miura à produire de l’art dans le golf est une chose à laquelle beaucoup de marques de clubs de golf essayent d’accéder, mais pas toujours avec réussite.

Le logo noir de Miura et sa marque bien en évidence au centre de la tête, ainsi qu'un simple MC-501 marqué sur la pointe, ne font que prolonger le look élégant de Miura. Il n’y a pas besoin de superflu, c’est juste un pur objet d’art japonais forgé.

Les Miura MC 501 sont uniquement proposés aux golfeurs droitiers. Les gauchers devront attendre encore.

Pour cette création, la philosophie de Katsuhiro Miura est non seulement de créer un nouveau club pour proposer quelque chose de nouveau, mais également d’améliorer ce que la société propose déjà.

Le MC-501 est la fusion de tous ses précédents fers.

Avec son look accrocheur et la tolérance qui semble ajoutée, le MC-501 est sans doute un excellent club.

Si dans le passé, les gens auraient blâmé n'importe qui de jouer avec une série de fers dont le prix dépassait 1 000 euros, maintenant, c'est assez commun pour la plupart des marques.

Bien que les fers Miura MC-501 soient toujours au plus haut de l'échelle des prix, une fois que vous les aurez frappés, et mis dans votre sac, l'aspect fortement différenciateur pourrait vous convaincre.

Ils sont vendus à peu près exclusivement par les Clubmakers. Le choix du shaft est très important, et l’ajustement tout autant. Même si vous avez déjà joué avec un shaft en particulier, l’adapter à la tête peut également être important.

Le changement de direction de Miura est aussi inconfortable qu'inévitable

Les deux fils de Katsuhiro Miura (Shinei et Yoshitaka) continueront de jouer un rôle plus important dans la conception des produits et, comme Miura souhaite attirer un plus grand nombre de golfeurs, les versions à venir seront bien entendu différentes des précédentes.

On sent la patte mercantile des nouveaux actionnaires américains dans cette nouvelle stratégie dont on espère qu'elle ne sera pas au détriment de la qualité et l'histoire de la marque.

Certains loueront une approche plus moderne et plus inclusive, tandis que d'autres critiqueront et regretteront ces manœuvres, ce qui prouve bien que Miura se déplace cette fois à une distance assez inconfortable de ses racines originelles.

Ce sera peut-être une position difficile pour Miura.

Il faudra trouver un équilibre entre ce qui honore son patrimoine et son histoire, tout en faisant des pas mesurés pour combler les lacunes existantes, à savoir des équipements pour attirer les golfeurs à handicap élevé, et une marque finalement trop exclusive ou pas assez inclusive.

Miura entre dans une nouvelle ère. D'autres par le passé ont essayé ce type de mutation, et se sont effondrées. Le pari de Miura est donc périlleux.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.