Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Cobra King Forged CB/MB Combo

Cobra revient sur le marché avec une toute nouvelle offre de fers forgés. Objectif : Changer l’image de la marque, et se tailler une image de spécialiste, en mettant à contribution Rickie Fowler, plutôt en réussite cette saison avec trois victoires sur les deux tours. La marque va-t-elle réussir à vous convaincre avec ses nouveaux combos ? Avis aux index les plus bas !

Une histoire de technologie pour les King Forged CB/MB Combo

Tout d’abord, il faut bien préciser qu’il s’agit d’une offre de fers destinée aux meilleurs golfeurs, une frange ultra-majoritaire des golfeurs, à savoir les professionnels jusqu’aux handicaps trois !

En règle générale, quand il s’agit de lames, parler de technologie est un grand mot, et le paragraphe consacré est généralement court.

Pas de promesses de dix mètres en plus, pas de procédé révolutionnaire, juste du grand classique…dans ce cas, Cobra nous explique avoir travaillé ses fers dans un processus en 5 étapes avec pour objectif de proposer plus de tolérance.

Comme toute bonne histoire de fers forgés, Cobra évoque le fait d’avoir resserré la structure en acier de la lame pour éliminer la porosité, et ainsi, créer un toucher encore plus doux.

Concernant les rainures, Cobra prétend avoir utilisé le même principe CNC utilisé sur les wedges Tour Trusty.

Résultat, l’écart de sensation est amoindri entre les fers et les wedges.

Pour un golfeur à un chiffre, Cobra offre une tête assez classique avec un design très contrasté, et qui jure avec l’offre actuelle de lames en acier brillant.

En conférence de presse, quand Rickie Fowler a été interrogé pour savoir s’il avait personnellement contribué au choix de cette couleur noir mat relevé par un trait d’orange, il a éclaté de rires.

Assurément, le look de ces fers ne passera pas inaperçu dans un sac de golf.

Pour la marque, il était très important que Rickie Fowler aime ces clubs, et le fait que la couleur noir donne l’impression qu’ils soient plus petits que des lames traditionnelles.

Juste une impression…

Cobra a donc pris le même type de risque que TaylorMade avec son offre de drivers blancs.

A savoir, plaire ou déplaire !

Une série de combo

Bien que Rickie jouera très certainement une série complète de lames, la version qui sera commercialisée, différera légèrement.

Du fer 3 au fer 6, il s’agira d’une gamme de cavity back, tandis qu’à partir du fer 7 au pitch, il s’agira bien de lames.

Concrètement, les fers 3 à 6 seront logotés CB, et de 7 au pitch, les fers seront logotés MB. Nous sommes dans le cas classique d’une série Combo.

Fowler a déjà commencé à jouer avec, et espère les mettre définitivement dans son sac à compter du début de la prochaine saison, se laissant ainsi le temps de réussir la transition entre anciens et nouveaux clubs.

Pour les très bons amateurs, ils apprécieront sans doute le fait que le club a été forgé dans un tungstène permettant de déplacer le centre de gravité juste derrière la zone de frappe, au centre de la face.

Toujours dans l’objectif d’augmenter les bonnes sensations, Cobra a aussi misé sur un insert en uréthane thermoplastique (TPU) directement positionné derrière cette fameuse zone d’impact, entre la face, et l’arrière de la cavité, pour atténuer les vibrations, et donc favoriser le toucher.

Les rainures CNC (ce qui veut dire Computer Numerically Controlled) directement dessinées dans la face permettent de délivrer un maximum de spin.

A noter, Cobra envisage de commercialiser une version Chrome de ses fers en 2016.

Pour les golfeurs d’index proche de dix, la marque prévoit aussi de proposer une série King Forged Tec (Technology Enhanced Cavity), des clubs censés procurer le toucher et la précision de clubs du tour, mais avec plus de tolérance, et de distance.

Cette série sera proposée du fer 4 au pitch.

La série CC/MB Combo devrait être proposée au prix de £749 avec un shaft KBS Tour C-Tape d’origine.

La série King Forged Tec devrait être proposée au prix de £699 pour une série allant du fer 4 au pitching wedge, monté en standard sur des shafts KBS Tour C-Taper Lite en version acier, ou Recoil en version graphite.

L’avis de la rédaction :

Ayant plus d’informations de la part des USA que de la part de la direction France de Cobra/Puma, nous ne sommes toujours pas en mesure de vous donner le prix en euros, et la date de commercialisation dans l’hexagone.

Cobra aime à boycotter le premier site en nombre de visiteurs pour le matériel de golf. Cela ne nous empêchera pas de revenir vers vous avec un test de ses clubs, et de rester objectif vis-à-vis de cette marque, peu coopérative !

Ceci dit, des premiers retours de nos contacts aux USA, il se dégage un certain enthousiasme au sujet de ces nouveaux clubs.

Toutefois, une précaution d’emploi doit être écrite.

Trop souvent, par envie d’avoir de beaux clubs aux lignes épurées, nous sommes tentés de mettre ce type de clubs dans nos sacs.

Pourtant, quand c’est trop difficile à jouer…C’est trop difficile à jouer !

Nous déconseillons aux golfeurs d’index supérieur à dix d’envisager un achat pour ce type de clubs.

Pour en avoir fait l’expérience, un golfeur qui joue beaucoup, et se dit, je vais acheter des bons clubs pour jouer mieux, se fourvoie.

Des clubs trop difficiles à jouer ne vont pas vous forcer à améliorer votre swing, au contraire, cela va accentuer vos points faibles.

Il faut savoir attendre le bon moment avant d’apprivoiser ce type de clubs.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.