Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Fers Callaway X Forged

Depuis l’arrivée de Chip Brewer comme président de Callaway Golf en mars 2012, la marque américaine se plaît à revitaliser ses succès du passé. Dans une période qui est marquée par la nostalgie, cette stratégie semble très bien fonctionner d’un point de vue commercial, et a permis à Callaway de renouer avec la profitabilité, en particulier avec la signature Big Bertha. Les nouveaux X-Forged n’échappent pas à la règle. Près de dix ans après, cette célèbre série fait son retour dans le sac des pros. J’ai eu l’opportunité de tester plusieurs fers de la série, et me forger une première opinion.

En passant du temps sur le site de Callaway Golf, j’ai eu du mal à trouver beaucoup de joueurs déclarant utiliser la nouvelle série Apex MB. En revanche, ils sont beaucoup plus nombreux à mettre les X-Forged dans leurs sacs, à commencer par Phil Mickelson.

Est-ce en raison du fait que les lofts sont légèrement plus fermés ? Moins de spin, plus de distance, par rapport à une MB ?

Les X-Forged sont des lames cavity back. La plupart du temps, elles paraissent légèrement plus abordables que les MB. La plupart du temps…

Pour cette nouvelle version 2018, Callaway met en avant un triple forgeage alors que l’argument qui retient vraiment l’attention des meilleurs joueurs se situe sous la semelle.

Elles se distinguent par une grande polyvalence sur différents types de lies. Effectivement, sur 12 mois, les pros sont amenés à jouer sur des parcours très différents.

Comme pour une MB, sur une CB, il est particulièrement difficile de réinventer le genre, et apporter des innovations technologiques fulgurantes.

La plupart du temps, une nouvelle CB correspond essentiellement à un léger relooking.

Entre l’ancienne APEX CF 16, précédente CB du catalogue Callaway, et le nouveau X-Forged, effectivement, le dessin du dos change.

L’arrière de la semelle est légèrement plus incurvé comme sur les Apex Pro 16.

A ce stade, c’est vraiment une affaire de goûts et de couleurs.

Techniquement et commercialement, il serait difficilement concevable qu’une marque n’essaie pas tout de même d’apporter une réelle nouveauté.

Comme pour l’Apex MB, Callaway annonce avoir travaillé sur les rainures dites 20V.

Selon le fabricant, ces nouvelles rainures sont censées donner plus de contrôle et un excellent taux de spin dans n’importe quelles conditions. Qu’est-ce qu’un excellent taux de spin d’ailleurs ?

Un peu vague comme définition, n’est-ce pas ?

Les rainures rendraient les coups moins hasardeux depuis le rough.

Finalement, une série X-Forged se veut un peu plus tolérante, tout en étant compacte (forme de la tête).

C’est ainsi que je m’attendais à trouver des clubs un peu plus abordables par rapport à l’Apex MB.

Pour l’occasion, le fabricant m’avait prêté une demi-série montée sur des manches Project X 6.0 (acier stiff) d’un poids de 120 grammes, et réputés pour favoriser un angle de lancement plutôt bas.

Il se trouve que j’ai exactement ce type de manches sur ma propre série.

Pourtant, à ma grande surprise, j’ai eu énormément de mal à contrôler les X-Forged. Etait-ce un problème de swing weight ? A savoir d’adéquation entre la tête et le manche ? Je ne serai le dire.

Toujours est-il que j’ai constaté une très grande dispersion latérale que je n’ai pas trouvé au moment de l’essai des fers Apex MB, pourtant annoncés comme plus délicats à maîtriser.

Résultat, par clubs, le smash factor a été systématiquement inférieur par rapport aux Apex MB, eux-aussi sur des manches aciers stiffs.

Entre les deux demi-séries, j’ai pratiquement tapé à la même vitesse (autour de 80 mph de moyenne), et notamment à la même vitesse (84 mph) pour les deux fers 6 comparés.

Dans le tableau ci-dessous, vous avez les comparaisons par clubs, avec notamment les lofts, les poids et longueurs de manches.

J’ai aussi ajouté les précédents tests comparables des séries EPIC et EPIC Pro.

Ainsi, vous avez quatre types de clubs différents dont au moins 3 séries « Player » classés par ordre de difficulté : Apex MB, X-Forged et EPIC Pro.

Notez les variations de lofts entre les différentes séries.

Des quatre séries, les différences sont marquées. La série EPIC donne le plus de tolérance et d’efficacité, mais en contrepartie, le moins de spin, et donc de contrôle.

La série APEX MB donne le plus de spin et le moins de tolérance.

Y-at-il un choix meilleur qu’un autre ? Pas vraiment, c’est surtout fonction de ce que l’on veut faire sur le parcours. Un choix moins extrême et plus intermédiaire pourrait être la série EPIC Pro.

En revanche, j’aurai du mal à apprécier la série X-Forged, pourtant montée sur mes shafts préférentiels.

Je n’ai pas trouvé le niveau de tolérance et d’efficacité qui pourrait me faire hésiter par rapport à la très bonne, et très exigeante Apex MB.

Les chiffres traduisent les sensations que j’ai obtenu au cours du test. Ayant testé Apex MB et X-Forged le même jour, je ne peux pas retrancher derrière l’argument du « moins en forme ».

Je peux simplement attester du fait que l’on retrouve bien une forme de logique entre MB et CB, s’agissant du spin et des angles de lancements.

Comme attendu, la CB donne moins de spin que la MB par clubs, et les trajectoires de balles sont plus tendues.

En conclusion, j’ai trouvé cette série X-Forged difficile à manier.

En faute de swing, j’ai immédiatement été sanctionné, notamment dans ma gestion de la face de club ou très ouverte ou très fermée à l’impact. C’est ce qui a eu pour conséquence une grande dispersion, et souvent des coups tapés en talon ou en pointe.

Ci-dessus, un exemple d’une balle tapée en pointe avec la face orientée à gauche. C’est bien mon manque de contrôle de la face qui explique ce coup raté avec le fer 4 X-Forged.

J’ai aussi tapé quelques excellents coups avec ce même club. Sur le graphique ci-dessus, on peut voir une trajectoire droite à la faveur d’une relation entre le chemin et la face du club proche de 0 (0,2 degrés).

Sur la partie gauche de l’image, vous avez le résumé de la fonction « Optimizer » du trackman qui illustre la qualité du coup produit avec ce que je pourrais produire idéalement.

C’est surtout la vitesse de balle qui est un peu basse (110 mph) et le trait caractéristique d’une CB pour un amateur.

Ce n’est que mon expérience. De meilleurs joueurs pourront sans doute apprécier cette série, et choisir un équilibrage (shaft/tête) adapté.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.