Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Callaway Apex Pro 2019

Alors que les fers Apex présentent des lofts très fermés pour des forgés (fer 7 ouvert à 30,5 degrés), les clubs de la version Apex Pro sont plus comparables à des fers cavity back (fer 7 ouvert à 33 degrés), sans en avoir complètement le look. Ils sont finalement très typés Apex ! Moins puissants, ils s’adressent davantage à des golfeurs professionnels ou sous la barre des 5 d’index, selon Dave Neville, en charge de ces clubs chez Callaway. Pour autant, si un golfeur d’index plus élevé a envie de se faire plaisir, est-ce possible avec ces fers Apex Pro 2019?

Les fers Callaway Apex Pro 2019

Que signifie réellement le mot Apex en anglais ? C’est un mot très fréquemment utilisé par les ingénieurs pour caractériser le pic d’une trajectoire. C’est en fait un mot pour qualifier un sommet.

Les fers Apex veulent suggérer l’idée de hauteur de trajectoire, et sans doute en arrière-pensée, une trajectoire plus haute et donc plus de distance.

Pour Dave Neville, chef de produit Callaway, les fers Apex s’adressent à des golfeurs d’index compris entre 5 et 16, alors que la version Pro correspond déjà plus à des golfeurs… professionnels ou amateurs jusqu’à 5 d’index.

« C'est le fer idéal pour les joueurs confirmés qui recherchent tous les avantages d'un design digne du Tour, sans compromettre la vitesse de balle ni la distance. »

Il n’hésite pas à les qualifier de très beaux fers, mais avec beaucoup de technologie embarquée.

Les Apex sont bien des clubs à part dans l’univers Callaway, et notamment depuis que la marque a racheté la franchise, à Ben Hogan, il y a déjà plusieurs années.

Les Apex ne remplacent pas les fers EPIC ou ROGUE, ces derniers étant toujours commercialisés par Callaway, notamment pour le « middle-market », alors que les nouveaux Apex sont bien destinés aux meilleurs joueurs qui veulent du forgé.

L’ingénieur admet que les lofts sont plus fermés notamment pour la gamme standard (un demi degré de moins par rapport à la version 2016), mais aussi pour la gamme pro (un degré en moins pour le fer 7 qui passe de 34 à 33 degrés).

Cependant, il affirme qu’avec l’ajout de tungstène dans la tête, Callaway a pu déplacer le centre de gravité plus bas, pour tout de même envoyer la balle suffisamment haute dans l’air.

Pour avoir testé les Apex Forged Pro de retour à Lyon, et au studio, en utilisant une balle Srixon Z-Star, j’ai constaté que pour une vitesse de swing de 80 mp/h avec un fer 7, j’atteignais bien entre 26 et 28 mètres pour la hauteur maximum, avec un angle de descente de 47 degrés.

A titre de comparaison, une lame CB avec un angle de loft de 33 degrés donne bien en moyenne entre 47 et 48 degrés d’angle de descente, ce qui contribue beaucoup au point d’arrêt de la balle après la tombée.

S’agissant de l’angle de lancement, effectivement, mes premiers tests laissent penser qu’un fer 7 Apex Forged Pro en stiff ou en regular ne lancent pas franchement moins haut qu’une autre lame Cavity Back.

Et pourtant, comparativement aux précédents fers Apex Pro CF 16, Callaway a bien légèrement fermé les lofts, et d’au moins un degré sur le fer 7 (33 degrés au lieu de 34).

Si Dave Neville m’a certifié vouloir ajouter de la vitesse de balle tout en conservant les conditions de lancements, mes premiers essais ne confirment pas complètement cette tendance.

A ma grande surprise, le taux de spin des fers Apex Pro descend à un niveau très bas, soit un peu moins de 5000 tours, ce qui serait plutôt équivalent à un fer 5, et pourtant le loft est cohérent avec un fer 7.

Comparativement à la précédente série Apex Pro CF 16, je trouve pour l’instant plus de 1000 tours d’écarts, ce qui ne manque pas de favoriser la distance…

Comme exprimé dans l’article consacré aux fers Apex 2019 standard, l’explication vient probablement de la manière avec laquelle je compresse la balle, et notamment avec un loft dynamique plus fermé, par rapport à ce que je pouvais faire en 2016.

Pour Dave Neville, la face VFT qui signifie face à épaisseur variable devrait justement réduire le taux de spin sur les clubs d’approches. Cela tendrait à confirmer la tendance de mon test.

Mêmes si en comparaison de la version Apex standard, c’est un peu moins spectaculaire, le touché de l’Apex Pro est très comparable et donc très doux, notamment en raison de son corps en acier doux forgé 1025.

Et tout comme l’autre modèle Apex, Callaway a injecté des microsphères en uréthane, dont les poches d’air absorbent les vibrations indésirables, sans pour autant, ralentir la vitesse de balle à l’impact.

Toujours pour plaire aux meilleurs joueurs, Callaway affirme avoir injecté 50 grammes de tungstène dans chaque fer pour déplacer le centre de gravité vers la semelle, et ainsi, favoriser un angle de lancement élevé.

Pour finir, toutes ces technologies sont rassemblées dans un design haut de gamme, avec une forme progressive et une finition Apex classique.

Au cours d’un premier essai des fers 6 et 7 (ci-dessus la représentation graphique des balles tapées avec un fer 6 sur manche regular et stiff en comparaison de la version standard), j’ai franchement pu sentir la différence de rendement.

Le modèle Pro restitue logiquement moins de vitesse de balle, du fait de l’angle d’ouverture de la face moins prononcé.

Pour ce type de club, le manche stiff est tout de même plus cohérent, notamment pour resserrer la dispersion.

Autre élément notable, les trajectoires sont plus hautes avec le modèle Pro, et l’angle de descente légèrement plus prononcé. On est bien plus sur un club contrôle par rapport à un club distance, et comme vous pourrez en juger sur le graphique ci-dessous.

Les trajectoires des Forged en acier stiff ou regular (bleu ciel et violet) sont légèrement moins tendues par rapport aux mêmes trajectoires avec le modèle standard (blanc et jaune).

Selon les shafts, je trouve au moins entre 10 et 15 mètres d’écarts pour le modèle Apex standard. La version Pro génère au moins 3 mp/h de vitesse de balle en moins, pour une vitesse de swing comparable de 80 mp/h.

Par rapport aux modèles de 2016, Apex et Apex Pro CF 16, soit j’ai amélioré mon swing au cours des trois dernières années, soit effectivement les nouvelles têtes apportent un rendement nettement supérieur.

Rendement qui se retrouve dans un smash factor supérieur, mais aussi dans ce taux de spin franchement amoindri.

Autant ce n’est pas une surprise avec l’Apex Standard, autant cela l’est beaucoup plus avec la version pro… J’aurai sans doute besoin de le revérifier en extérieur.

En creusant, je me suis aperçu que les manches étaient un peu plus longs et un peu plus légers par rapport aux modèles testés en 2016.

Le fabricant n’a donc pas seulement légèrement refermé la face, il a aussi joué sur les paramètres du manche. Ces éléments sont sans doute à prendre en considération dans la performance générale du club.

En conclusion, les nouveaux Apex Pro sont d’excellents clubs de golf, et accessibles pour des golfeurs au moins jusqu’à 10 d’index.

En réalité, il n’existe pas une frontière technique qui dirait qu’à 11 ou 9 d’index, vous ne pouvez pas ou pouvez jouer ces clubs. La question se situe plutôt au niveau de vos attentes en termes de trajectoires ou de distances.

Avec les Apex Pro, il y a de grandes chances que vous acceptiez de perdre une dizaine de mètres de distance totale pour au contraire, gagner 1 mètre de roule en moins avec une trajectoire plus bombée.

Le véritable élément pour vous aider à choisir devrait être plutôt le nombre de greens en régulation que vous manquez car trop court, par rapport à la longueur de vos premiers putts sur le green…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.