Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Callaway Apex Muscleback

Lancé en 2014, trois ans après la dernière série de pures lames Callaway, l’Apex Muscleback s’était montrée jusqu’à présente très discrète. Et pour cause, elle avait été seulement produite en deux cent exemplaires pour l’Europe. A l’occasion de sa sortie, au plus fort de la crise dans le domaine de la vente d’équipements pour le golf, Callaway avait misé sur seulement quatre affirmations : inspiré du tour, maniabilité, premium, et fabrication limitée pour ne pas dire artisanale. Découvrez ce que vous avez peut-être manqué à propos cette série très particulière…

C’est souvent le premier argument utilisé par les marques au moment d’évoquer une série ou une gamme de clubs de golf, le ressenti ou feedback des professionnels sur le tour a été pris en très forte considération.

Si pour un club à large semelle et topline renforcée pour golfeurs en manque de confiance, il serait plus compréhensible que l’avis des joueurs débutants soit pris en compte, pour une lame, effectivement, cet argument de club conçu pour et par les pros est compréhensible.

Tout comme il y a peu de golfeurs à la recherche de ce type de clubs ultra-exigeants, il est aussi logique que Callaway ne cherche pas à communiquer à outrance.

A la limite, l’Apex MB doit servir de vitrine de savoir-faire. Et c’est même un élément très important pour crédibiliser une marque comme un bon fabricant de fers.

L’Apex Muscleback demandé par les meilleurs joueurs présente pourtant un look bien particulier pour une lame.

En règle générale, ce type de club est simplifié au maximum, notamment au niveau du design.

Au contraire, concernant l’Apex MB, Callaway a cherché à marquer son empreinte, et affirmer sa personnalité.

Souvent considéré comme un bon fabricant de clubs pour senior, surtout du fait du succès des séries Big Bertha, Callaway avait besoin de sortir les « muscles », et de les montrer.

Au lieu de présenter une lame épurée, Callaway a misé sur une forme arrière complexe, et pas seulement pour des raisons esthétiques.

En 2014, Callaway misait beaucoup sur la notion de X-forged. C’est exactement ce qu’il ressort visuellement du dos de cette lame : une forme en X.

En dehors du dos de la tête qui n’est pas conventionnel pour une lame, la top line est fine et le look global à l’adresse est bien conforme à un club censé donner de la confiance à celui qui porte le regard dessus.

Le contrôle des trajectoires et la consistance des frappes sont les deux arguments clés en la matière.

C’est le "job" des rainures sur la face que de répondre à cette double attente.

Présentement, l’Apex MB utilise les même rainures développées pour l’Apex Pro, à savoir des rainures dites performances qui ont été largement espacées sur toute la face.

Objectif : Apporter justement cette consistance au niveau du spin depuis tous les types de lies que vous pouvez rencontrer sur un parcours de golf.

Au-delà du look, au-delà des rainures, ce qui est le plus important concernant cette série de lames, c’est certainement le touché proposé.

Les bons joueurs sont d’ailleurs très attentifs au feedback ressenti dans les mains, et produit par le processus de forge utilisé pour ces clubs.

Callaway a eu recours à un acier carbone 1020 pour offrir ce touché tout en douceur.

Enfin, concernant une lame, vous n’avez pas réellement beaucoup de place pour innover.

Sur l’Apex MB, Callaway a tenté d’ajuster les paramètres basiques, et notamment l’interaction avec le sol au travers d’une petite cambrure spécifiquement dessinée sous la semelle.

C’est cet argument qui permet d’évoquer la maniabilité de la lame MB quel que soit le lie.

Derniers éléments, et ils sont un peu redondants, le fait que l’Apex MB soit désigné comme un club premium, et le fait qu’il ait été réalisé en série limitée, confine à créer de la valeur.

La valeur rareté !

Pour l’occasion, il ne s’agit pas d’appuyer sur le bouton Big Bertha ! Avant de lancer cette série, Callaway savait pertinemment qu’elle ne pourrait pas en espérer le même rendement commercial.

Pourtant, à l’extrême, aucune marque ne peut décemment faire l’impasse sur ce type de clubs sans donner l’impression de ne pas être un bon fabricant.

Alors tant qu’à en vendre peu,Callaway a sciemment organisé deux facteurs qui jouent sur la rareté : les quantités limitées, et le calendrier de sortie étalé sur trois ans, au lieu de deux ans comme pour une série plus grand public.

Malgré cette réserve concernant la stratégie, il faut admettre que cette série MB est très réussie.

Au niveau look comme au niveau performance et touché, ce que nous avons pu vérifier au travers de notre test.

Des différentes lames testées en 2016, la Callaway Apex MB a constitué notre meilleure surprise. Nous n’attendions pas un club aussi maniable, et du coup efficace.

Oui, Callaway ne s’attend pas à en vendre des wagons, mais admettez que ce type de série permet de voir le talent d’une marque pour produire un véritable club de golf dans la plus pure tradition des artisans clubmakers.

En somme, montrez-moi vos lames, je vous dirai quel type de marque de clubs vous êtes…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.