Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Callaway APEX CF16

En 2014, au moment du lancement de la gamme des fers Callaway Apex nouvelle génération, ces clubs avaient plutôt fait le buzz, profitant d’un nom qui évoquait quelque chose de performant aux oreilles des meilleurs golfeurs. Deux ans plus tard, la marque américaine qui a repris la première place dans les ventes de séries de fers à TaylorMade, entend ré-enchanter le mythe. Que faut-il en penser ?

De Callaway APEX 2014 à APEX 2016 : Retour vers le passé ?

Avant de s’intéresser aux APEX made in 2016, nous avons voulu revenir en arrière sur nos tests 2014 pour retrouver la valeur des précédents APEX sur le marché.

En toute franchise, il sort tellement de nouveaux clubs, que pour nous, il n’est pas commun de plonger en arrière, et prendre le temps du recul sur ce qu’il s’est passé deux ans auparavant. Nous devons souvent analyser des dizaines de clubs par trimestre à chaud.

Toutefois, notre panel s’étoffant avec les années, nous pouvons constituer un historique

L’exercice est donc intéressant, ne serait-ce que pour comprendre pourquoi les ingénieurs d’une marque veulent retravailler un club déjà existant, sauf à vouloir sortir une simple mise à jour, histoire de refaire un coup de pub.

En 2014, les précédents APEX et APEX Pro qui sont des clubs à ranger dans la catégorie « Player », à savoir pour les golfeurs à index au moins inférieur à 10, étaient en compétition avec les Mizuno MP-H5 et MP15, les Titleist AP1 et AP2, les Ping i25 et Cleveland 588 TT et Forged CB.

Ceci dit, Titleist pourrait nous faire remarquer que les AP1 et AP2 ne sont pas nécessairement des clubs « Player » par rapport à des clubs encore plus exigeants dans leur gamme. Nous répondrions que les AP1 et AP2 sont des clubs plus exigeants que la plupart des clubs dit « Improvment » pour la plupart des golfeurs au-dessus de 10 d’index.

Ci-dessous, vous retrouvez l’état de nos tests 2014 pour des fers exigeants en version acier sur shaft regular.

Logiquement, l’APEX est sorti plus tolérant que l’APEX Pro, ce qui se voit notamment au niveau de la vitesse de swing (club speed) légèrement plus élevée pour la version standard, et dans la distance au carry.

Sans être trop critique, globalement, les APEX sont sortis dans la bonne moyenne de 2014, à savoir un smash factor de 1,25 (pas très élevé par rapport à des fers Improvment) et un degré d’efficacité de 1,75 (ratio entre la distance générée et la vitesse nécessaire pour produire la distance).

Comprenez qu’en 2015, Callaway entend faire mieux et même prendre l’ascendant sur la concurrence qui n’est pas non plus en reste.

Une nouvelle construction de la face pour améliorer les ratios de performances

La face est bien la principale innovation de cette nouvelle série de fers qui prétend donner plus de distance, et des trajectoires plus hautes pour plus de contrôle.

Vitesse de balle plus élevée pour la distance supplémentaire, et hauteur de trajectoire plus élevée pour que le gain de distance ne se transforme pas en perte de contrôle sur les greens !

La mission principale d’un fer étant de faire la distance voulue mais aussi de permettre à la balle de s’arrêter rapidement sur le green pour mieux se rapprocher des drapeaux : une préoccupation majeure des golfeurs à un chiffre.

D’un point de vue stricte du cahier des charges, les nouveaux APEX semblent très conventionnels.

Un corps de tête construit dans un acier carbone forgé 1025 combinée à des faces en acier inoxydables 17-4.

Déjà, il ne s’agit pas d’un club totalement forgé en une seule pièce, mais d’un club assemblé à partir de deux matériaux.

La série va du fer 3 au pitching wedge, ce à quoi, il faut ajouter deux wedges (Approach et Sand) pour un prix de 1199 dollars en acier, et 1399 dollars en graphite.

Sachant que le shaft acier d’origine est le True Temper XP 95, un shaft plutôt classique. On ne serait assez invité Callaway à proposer d’autres types de shaft en standard que les vus et revus True Temper !

Sur le tour, notre nouveau consultant Loïc Monchalin ne cesse d’encourager les joueurs à abandonner ce type de shafts pour passer sur des produits plus modernes, et plus performants.

Pour les amateurs, le choix du shaft est souvent le principal sujet de discussion pendant un fitting.

Ce qu’il faut savoir à propos des nouveaux APEX

Depuis la sortie des derniers APEX, Callaway a mis au point un nouveau système concernant les faces de ses clubs : la technologie 360 Face Cup.

Une technologie vue sur les Big Bertha, les XR et les XR Pro, des clubs qui ont démontré un pas en avant en termes de gains de vitesses de balles à l’impact.

Une technologie aussi considérée comme étant un des points clés du retour de Callaway au premier plan !

Avec les APEX CF16, ce sera donc la première fois que Callaway décline cette technologie sur des clubs dit forgés (à la remarque près qu’ils ne sont pas forgés d’une seule pièce).

Attention à ce qui va suivre, c’est un peu technique !

Le dessin de la face des CF16 a été désépaissi à 0,050 inches en bas tout en étant toujours de 0.150 au sommet en comparaison des précédents APEX 2014 déjà 0.150 au sommet mais à 0.300 inches en base.

Le principe Face Cup a donc été particulièrement utilisé sur les longs fers à fers moyens (3 au 7) et les faces ont été rendues plus fines et plus flexibles.

Remarquez que les marques flirtent toujours avec la limite de coefficient de restitution et d’effet trampoline.

Ceci dit, le club a été validé par l’USGA !

Toujours concernant les faces, ces dernières ont été soudées au laser sur les têtes.

Autre changement par rapport à 2014, il ne s’agit plus de faces en acier Carpenter, mais d’acier inoxydable 17-4 justement parce que cela a permis aux ingénieurs de mieux contrôler l’épaisseur de la face.

Pour les fers 8 au sandwedge, Callaway n’a pas eu recours à la technologie 360 Face Cup pour privilégier son acier 17-4 inoxydable, dans le but de proposer plus de consistance sur des clubs où les bons golfeurs cherchent surtout un maximum de distance.

A en croire Scott Manwaring, en charge de la conception de ces nouveaux clubs, la Face Cup permet d’augmenter l’angle de lancement d’environ 1,5 degrés, tandis que le coefficient de restitution doit grimper de 0.800 à 0.820.

Notez le virage pris par le fabricant qui tient compte de certaines de nos remarques, et n’hésitent plus à donner des chiffres / des arguments quantifiables pour justifier ses choix techniques.

Toujours concernant les fers les plus courts de la série, ceux-ci seront plus compacts que la version précédente avec des longueurs de faces plus courtes pour offrir aux joueurs une apparence améliorée, et plus de contrôle de trajectoire.

Dernier élément à vous rapporter, le son et le touché ont été retravaillé à partir d’un nouveau matériau surnommé « Snubber », littéralement traduit « amortisseur » qui colléau dos de la face amoindri les vibrations sans générer de pertes de vitesses de balles à l’impact !

PS : Les lofts n’ont pas été modifiés par rapport à la version 2014.

A suivre : article sur les fers APEX Pro CF 16

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.