Fers Wilson Staff Model CB : Un très bon rapport qualité/prix 

Moins populaires ou moins visibles que les Callaway Apex ou Ping i210, les fers Wilson Staff CB Model ne sont pourtant pas moins performants. Dans un univers de grande standardisation de la conception des fers vendus pour le golf, il y a de moins en moins de différences entre les principales marques commercialisées en Europe. Cela étant, les fers Wilson Staff CB Model présentés au marché début 2021 nous offrent un look modernisé et extrêmement séduisant. A cela, il faut ajouter un positionnement prix souvent plus compétitif par rapport aux marques concurrentes.

Parmi l’offre de fers destinés aux golfeurs voulant des clubs assimilés à des Cavity Back, des fers pour travailler les trajectoires de balles sans pour autant être les plus difficiles en comparaison des Muscle back (loft en moyenne un degré plus fermé), les Callaway Apex Pro sont commercialisés en Europe autour de 1200 euros les 6 fers alors que les Ping i210 sont encore proposés à plus de 150 euros le fer à l’unité.

Récemment mis sur le marché, l’offre Wilson Staff CB Model se positionne déjà à moins de 800 euros les 6 clubs, ce qui en fait une des séries les plus abordables financièrement dans sa catégorie.

Depuis plusieurs années, Wilson poursuit sa stratégie de produits proposés à des prix inférieurs aux concurrents.  C’est un choix un peu contraint par au moins deux raisons : Des parts de marchés plus faibles en même temps qu’une difficulté à convaincre les consommateurs, et une présence plus modérée sur le circuit professionnel très consommateur en ressources financières.

Au fil des années, et de la concurrence sur le marché des équipements de golf, Wilson, marque historique s’est peu à peu retrouvée « enfermée » dans un positionnement de marques pour débutants, et par effet inverse, moins considérée pour ses produits pour les meilleurs joueurs.

En 2021, il convient de largement admettre que la consommation des produits golf est bien plus dirigée par le marketing, et notamment la communication sur le circuit professionnel. Les trois marques qui vendent le plus de clubs de golf sont largement Callaway, Ping, et TaylorMade, les trois mêmes marques qui dépensent le plus en frais de communication. Cette logique nous éloigne assez fortement d’une logique raisonnée.

Si Wilson offre une série de fers aux performances équivalentes et à un prix inférieur à un produit équivalent Callaway ou Ping, comment expliquer que le différentiel de ventes soit aussi élevé ?

Wilson a certainement une part de responsabilité dans un défaut de communication auprès des consommateurs. Les distributeurs ou magasins spécialisés ont certainement aussi une part de responsabilité à ne pas expliquer toute la nature de l’offre à la demande…préférant orienter les clients sur les marques qui apportent le plus de contribution arrière. C’est finalement une banale histoire commerciale.

La question, c’est justement qu’est-ce que le produit apporte en performance. Est-il franchement moins bon ou bien équivalent ?

En matière de clubs de golf, plus même qu’un test, je vous inviterai toujours à bien lire le tableau des caractéristiques d’une série de fers, car le plus souvent, vous avez toutes les réponses à vos questions, et mis à part les sensations et le touché.

Ci-dessus, le tableau du Wilson Staff Model CB va vous permettre de parfaitement comprendre la nature de cette série CB ou Cavity Back.

Disponible en droitier et gaucher, les lofts nous apprennent qu’il s’agit d’une série bien plus axée sur la précision que la puissance. Par exemple, avec un loft de fer 7 à 34 degrés, cette série s’adresse bien à des joueurs déjà capables de générer de la distance par leur technique, et non pas par l’artifice d’un loft super fermé.

Le lie progressif tout comme le loft sont pourtant ajustables sur ce types de fers en partie forgés. C’est d’ailleurs un point fort souvent sous-estimé au moment d’acheter une série.

Si vous pouvez faire ajuster le lie et le loft à votre swing, vous avez de grandes chances d’optimiser une série et ses performances, à la différence d’une série moulée qui ne permet pas facilement ces ajustements.

La longueur des manches nous apprend que le fer 7, toujours à titre d’exemple, est un peu long par rapport au standard du marché, soit .25 inches de plus, ce qui pourrait favoriser une augmentation de la vitesse de swing.

Le niveau d’offset constaté par rapport au hosel semble assez bas, ce qui indique là-encore que cette série s’adresse moins à un golfeur en difficulté avec du slice qu’à un golfeur qui au contraire veut pouvoir donner des effets à sa guise.

Enfin, le swing weight ne veut pas dire grand-chose en tant que tel, et tant que le golfeur n’aura pas fait ses propres ajustements. Imaginons que le futur client change les grips, ou modifie la longueur des manches, cela va notablement impacter le swing weight, qui en standard est donc classique.

En résumé, nous avons bien là les caractéristiques d’une série de précision avec une petite compensation sur la longueur des manches, et peu de corrections du chemin de club (à travers l’offset).

Sur la base de ces seules informations, le Wilson Staff CB Model ne peut être ni moins ou plus performant qu’un produit équivalent dans une marque aujourd’hui plus vendue. Rappelons que pour le consommateur, le bénéfice est finalement de disposer d’une série meilleure marché.

D’autant que les matériaux employés par le fabricant ne paraissent pas de moins bonne qualité. Si tout le club n’est pas forgé, seulement la face, cette dernière est justement forgée en acier au carbone 8620. Ce n’est pas moins qualitatif bien que légèrement différent par rapport à un fer Apex Pro réalisé en acier au carbone doux 1025.

Là-encore, les consommateurs sont souvent trompés par des tonnes de marketing qui noient les caractéristiques réelles des produits, tandis que les pseudos journalistes ou commentateurs survolent la réalité des produits, pour finalement abonder dans le sens des marques, et du discours marketing, plutôt que de comprendre la nature propre et basique d’un produit…

L’information de la face forgée au carbone 8620 par rapport au 1025 nous apprend que le fer Wilson Staff CB Model va donner un impact plus doux avec moins de présence de carbone (0.20%) alors qu’à contrario, le choix de Callaway est un acier plus dur (0.25% de carbone) qui va lui favoriser une vitesse de balle à l’impact légèrement supérieure. C’est l’éternel compromis entre vitesse de balle et touché doux, quand d’autres se perdent en conjecture dans un verbiage inutile.

Pour ma part, ce qui pourrait aussi faire la différence, c’est bien le look. Et s’agissant du Wilson Staff CB Model, il faut bien admettre que pour une CB, c’est sans doute l’un des plus beaux visuels du marché.

Le dos du club allie modernité, structure, et sobriété, tout en étant valorisant pour Wilson ou le futur acquéreur.

A priori, selon les ingénieurs Wilson, ce n’est pas qu’une question de look… et c’est certainement le principal élément sur lequel, ils peuvent donner de la personnalité et de la technique à un club.

Wilson parle de technologie Tri-Brace « Si nous pouvons ajouter un peu de structure à la topline avec la barre qui relie la topline à la semelle, nous pouvons améliorer en même temps le toucher et le son. » Les ingénieurs ont conscience que c’est un petit changement, mais notable par rapport au précédent club. C’est aussi un point commun à relever avec TaylorMade, et sa speed bridge notamment vu sur les fers M5 ou M6.

Visiblement pour Wilson, l’objectif était de maintenir un son à l’impact le plus bas possible. Ce n’est donc pas qu’une question de look pour la cavité arrière de ce Wilson Staff CB Model réussi. 

Au look s’ajoute un élément technique, la présence de tungstène sur le bord de sortie du fer.

Bien entendu, tout le club ne peut être forgé du fait de la forme. C’est impossible à réaliser sur la base d’un seul billet d’acier. Le processus de production est donc bien un moule, mais la face est forgée. Wilson argumente aussi que le processus industriel utilisé permet plus de régularité dans la production en série par rapport au travail traditionnel à la main.

Comparativement à la précédente série équivalente chez Wilson, la FG Tour V6, Wilson a réalisé un petit ajustement à propos du tungstène utilisé.

Sur les longs fers, et les fers médians, Wilson a ajouté 20 grammes de tungstène au niveau de la pointe, mais pas sur les petits fers, ce qui n’est pas un usage différent des autres marques.

L’objectif est toujours de rendre la tête de club plus stable à l’impact tout en s’assurant que le centre de gravité se rapproche vraiment du centre de la face, et ce pour optimiser smash factor et angle de lancement.

Enfin, il y a toujours un élément qui est largement sous-estimé sur une nouvelle série pour laquelle on parle toujours beaucoup de la tête : Le manche.

De série, Wilson propose finalement un simple True Temper Dynamic Gold en regular ou stiff. Pour autant, un test récent m’a remis en perspective que ce shaft a beau être assez ancien et classique, ce n’est toujours pas le moins intéressant quand on veut donner une trajectoire haute à sa balle, et du spin. Bien entendu, cela se vérifie joueur par joueur, mais je ne déconsidérerai pas cette série pour ce shaft qui n’est certes pas le plus coûteux du marché, mais il peut très bien fonctionner en complément de cette tête.

En conclusion, vous l’aurez compris, on peut considérer que Wilson nous propose ici un très bon produit avec beaucoup de loft, un acier au carbone doux pour un club moulé avec une face forgée, peu d’offsets, et un rapport qualité-prix vraiment très convenable. Il est étonnant que la distribution ne pousse pas plus ce type d’offre auprès des consommateurs, bien que ce produit ne corresponde pas aux débutants ou golfeurs à la recherche de puissance. Dans ce cas, Wilson propose aussi une série D7 qui sera plus pertinente…

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 2 votes)

Commentaires   

admin
0 #2 lie modifiableadmin 26-11-2021 10:48
Bonjour et merci de votre question, Au moment de réaliser ce sujet, Wilson n'a pas souhaité répondre à nos questions. Cependant, nous nous sommes renseignés auprès d'un clubmaker qui a l'habitude de régler ces clubs, et confirme que les lies sont modifiables. Cela étant, pour une série de fers dite CB, ce serait presque une faute que de tels clubs ne soient pas ajustables en lie et loft.

Restant à votre service
edepaire@gmail.com
0 #1 Lie Modifiable ?edepaire@gmail.com 26-11-2021 09:56
Bonjour
Êtes-vous sûr que le lie de ces clubs est modifiable ?
Merci

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.