Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Qu’est-ce-que le swingweight pour un club de golf ?

Qu’est-ce-que le swingweight pour un club de golf ?

Le swingweight est un terme très communément utilisé dans le domaine du matériel de golf. Pourtant pas sûr que cette notion technique soit parfaitement explicite pour tous les amateurs. L’occasion pour nous de développer ce sujet, d’en démontrer l’importance, et de tordre le cou à quelques idées reçues avec le concours de notre consultant, Clément Morelle, responsable magasin US Golf à Lyon. Point complet sur le swingweight et son caractère décisif pour votre jeu de golf…

Définition et notions importantes

Le swingweight pourrait être facilement défini comme une relation de poids par rapport à un point déterminé sur un club de golf.

Plus une tête de club sera lourde par rapport au grip, et plus le swingweight va être élevé.

A l’inverse, un club qui présentera un grip avec un poids très élevé par rapport au tip du shaft présentera un swingweight plus bas.

Cette mesure se matérialise par l’usage d’une combinaison de lettres et de numéros comme par exemple D4 ou C5…

Les combinaisons regroupant les numéros et les lettres les plus élevées identifient les swingweights les plus élevés, donc les clubs qui présentent le plus de poids au plus près de la tête ou de la partie la plus fine du shaft (le tip).

Cette notion est en fait bien plus importante qu’il n’y paraît et ne se borne pas à quantifier l’équilibre d’un club. C’est en fait la valorisation mathématique des sensations que vous pouvez ressentir avec un club.

Toutefois, pour relativiser, si vous changez le swingweight d’un club, disons d’un point, vous passez de D4 à D5, il y a des chances qu’un amateur ne perçoive pas immédiatement la différence.

A l’inverse, un pro ou un golfeur expérimenté pourra ressentir un changement de swingweight équivalent à 2 points.

De mon point de vue, les amateurs commencent à percevoir le changement à partir de 3 points de swingweight, quand ils ne sont pas avertis en amont d’une modification d’équilibre sur le club.

Cette notion est donc très utilisée au moment d’un fitting. Il est très important que celui qui prépare vos clubs respecte une logique de consistance et de cohérence sur chaque club de la série, pour que vous ayez de bonnes sensations avec tous vos clubs.

Si par exemple, vous jouez une série de clubs depuis un certain temps, et que vous éprouvez plus de difficulté avec un numéro en particulier, et que cela ne soit pas lié à la fermeture du loft, il serait bon de vérifier si le swingweight de ce club correspond bien à la cohérence mesurée sur le reste des autres clubs.

La plupart des magasins de golf qui font de la maintenance ou qui ont un atelier sont équipés de machines à swingweights pour mesurer ce rapport en quelques secondes.

5 concepts à retenir à propos du swingweight

Le swingweight d’un club de golf peut être influencé de différentes manières : Par le poids de la tête, par le poids du grip et même l’adhésif qui sert à fixer le grip, la longueur du club, le poids du shaft, et le point d’équilibre spécifique du shaft.

Dans le petit test mené sur jeudegolf.org concernant le plombage de la tête d’un fer ou d’un driver, il faut savoir que le fait d’ajouter 2 grammes de poids à la tête entraîne théoriquement l’ajout d’un point de swingweight.

A l’inverse, si vous enlevez 2 grammes de poids à la tête, ce qui peut être fait en creusant le hosel par exemple, vous enlevez 1 point de swingweight.

Vous pouvez aussi jouer sur la longueur du shaft.

Le fait de changer de shaft, et de monter sur la tête de votre club, un shaft seulement plus long d’un demi inch, vous fait augmenter le swingweight de 3 points !

Idem, si vous enlevez un demi inch, vous enlevez 3 points de swingweight.

S’agissant du grip, si vous enlevez 5 grammes de poids, vous diminuez le swingweight d’un point.

Enfin, concernant le choix d’un shaft plus léger, pour enlever un point de swingweight, il faut choisir un shaft au moins 9 grammes plus léger.

En résumé, tous ces changements ont une influence sur l’équilibre final de votre club, et peuvent être mesurés concrètement pour expliquer de légères différences de sensations.

C’est même un enjeu décisif que de pouvoir quantifier avec des lettres et des numéros vos « sensations », car le fait d’historiser cette information pourra vous permettre de changer de série, et de conserver les mêmes sensations.

Modifier le swingweight via la tête du club

Cette notion de swingweight est prise en compte par les marques de matériel dès le début du processus de fabrication.

Chaque tête, que ce soit pour un driver ou pour un fer forgé doit obéir à une certaine logique de poids. Ces poids correspondent à des longueurs de shafts standards.

Il y a une tolérance au moment de la production des têtes qui fait qu’une variation de +2 à -4 grammes peut être enregistrée.

Comme indiqué plus haut, 2 grammes sont équivalents à un point de swingweight.

En gros, sur une série, le différentiel peut monter jusqu’à 3 points de swingweights.

C’est aussi pourquoi, il est important de contrôler le swingweight d’une série.

Rien que le poids de la tête peut engendrer des écarts qui suffisent à expliquer des différences de sensations dans une même série.

Pour aller un peu plus loin, vous avez déjà lu que 2 grammes jouent sur un point de swingweight.

Pour être précis, il s’agit d’une norme acceptée par les clubfitters, mais du fait des longueurs de shafts progressives sur les clubs, cela joue aussi sur l’équilibre.

Par conséquence, sur les shafts plus courts, cela demande en réalité un peu plus de poids pour arriver à un point de swingweight.

Précisément, pour arriver à l’équation de 2 grammes pour un point de swingweight, il faut un shaft d’une longueur de 38,75 inches.

Si votre club est plus long, vous aurez besoin d’un peu moins de poids, et inversement, si ce dernier est plus court que cette mesure intermédiaire.

Concernant une série de clubs, la logique voudrait que tous les clubs respectent le même swingweight à partir du moment où ils ont le même shaft.

Pour une série de fers montés sur des shafts aciers standards, ils devraient par exemple être tous en D2.

A la rigueur, le Pitchingwedge pourra présenter un swingweight légèrement plus important parce qu’il est destiné à être joué depuis des lies plus difficiles.

Même principe pour les sandwedges qui pourront présenter un swingweight plus élevé dans la mesure où ils servent dans le sable ou sur des herbes plus hautes.

Autre exemple, le driver qui est généralement monté avec un shaft différent par rapport au reste de la série, et notamment les autres bois. Du coup, son swingweight pourra être différent alors que si vous utilisez un bois 3 et un bois 5 avec des shafts identiques, dans ce cas, le swingweight pourra être cohérent entre les deux bois de parcours.

Quand nous souhaitons ajouter du poids à une tête, il a deux grandes options : Mettre une bande de plomb derrière le club ou ajouter de la poudre de plomb dans le hosel.

Il arrive que certains clubs disposent d’un port pour intégrer ce poids supplémentaire.

On peut donc y placer de la poudre de plomb. Il est toutefois recommandé de ne pas ajouter plus de 5 points de swingweight pour un club monté sur un shaft acier, ou 3 points pour un club monté sur un shaft graphite, soit respectivement 10 et 6 grammes.

Au-delà d’un certain grammage, cela va affecter négativement le centre de gravité du club, et sa maniabilité.

Plus vous ajoutez du poids à un shaft, et plus vous altérez sa performance.

En fait, le poids qui peut être ajouté dans un port pour du poids est en fait dicté par la taille même de ce port. Soit, en gros entre 5 et 15 grammes maximum…

Ce type d’emplacement étant prévu à l’origine pour justement embarquer du poids, cela ne joue pas négativement sur d’autres caractéristiques du club.

Précisons qu’il est beaucoup plus facile d’ajouter du poids à un club que d’en enlever.

Pour en enlever, il faut quasiment percer la tête, et cela demande des compétences très fines que seul un clubfitter peut prétendre avoir, notamment pour gérer les effets induits.

Pour diminuer le poids, il est toutefois préférable de choisir des composants plus légers que de se lancer dans un travail de creusage de la tête, en tout cas, quand c’est possible.

Le fait de coller une bande adhésive de plomb sur une tête de club n’est pas le plus esthétique, mais c’est bien souvent la meilleure solution, et cela n’a pas d’impact négatif sur d’autres caractéristiques d’un club.

Important : Le centre de gravité d’un club n’est pas modifié par l’ajout de bande adhésive de plomb.

Contrairement à ce que pensent certains golfeurs, le fait de placer du plomb en bande adhésive plus près du talon ou de la pointe ne favorise pas des effets de draw ou de fade. En réalité, il faudrait fixer une quantité de plomb déraisonnable pour commencer à y parvenir.

Comprenez que le fait d’ajouter du plomb sur une tête va bien ajouter du poids, mais ne va pas réellement intervenir sur le vol de la balle.

Modifier le swingweight via le grip

Le fait de modifier le poids du grip va bien avoir un effet sur le swingweight.

Entre deux clubs identiques, si le grip de l’un est plus lourd, ce club présentera un swingweight plus léger.

A la différence du poids en tête, il faut plus de poids dans le grip pour influer sur le swingweight.

Si pour la tête, 2 grammes suffisent à modifier le swingweight d’un point, il faut 5 grammes pour arriver au même résultat avec le grip.

Sauf que quand vous ajoutez du poids au niveau du grip, à la différence d’ajouter du poids en tête, vous réduisez le swingweight.

Modifier le swingweight via la longueur du shaft

La raison qui explique pourquoi les têtes de clubs sont réalisées avec des poids différents tient dans le fait qu’elles sont assemblées avec des shafts de longueurs différentes, tout du moins pour les séries dites progressives.

Les shafts les plus longs seront montés sur les têtes les plus légères.

La progression classique pour la longueur d’un shaft d’un fer à un autre est généralement d’un demi inch.

En correspondance, il faut que l’écart de poids d’une tête à une autre soit de 7 grammes.

Mettons de côté les wedges qui n’obéissent pas tout à fait aux mêmes règles.

Si vous augmentez la longueur de shaft d’un club, le swingweight va augmenter. Tout simplement parce que si le club est plus long, la tête va être plus éloignée du point initial qui détermine l’équilibre du club.

Pour toute augmentation d’un demi inch, le swingweight augmente de 3 points.

Quand un club est fortement rallongé, nous devons chercher par différents moyens à ramener le swingweight du club dans une norme (prendre une tête plus légère, un shaft plus léger, ou un grip plus lourd)…et inversement, si le club est fortement raccourci.

Comprenez que la longueur du club va avoir un effet très important sur l’équilibre.

Modifier le swingweight via le poids du shaft

Comme la tête ou le grip, le poids du shaft a une influence sur l’équilibre du club.

Plus un shaft sera léger, et plus le swingweight sera léger…

Bien qu’il existe une quantité infinie de shafts, vous pouvez regrouper les manches dans 5 grandes familles : standard (pèse 120 grammes et plus), léger (95 à 119 grammes), très léger (70 à 94 grammes), ultraléger (50 à 69 grammes), et enfin, superléger (en-dessous de 50 grammes).

Avant de monter un club, un clubfitter doit impérativement se soucier du type de shaft qu’il va monter pour adapter les autres composants.

En revanche, impossible de classer facilement les shafts selon la répartition des masses sur toute la longueur du manche. Il y a trop de variations d’une marque à une autre ou d’un produit à un autre.

Retenez seulement qu’un shaft qui présente une construction plus rigide au niveau du tip sera plus réceptif à un changement de swingweight qu’un shaft dont la construction est plus lourde au niveau du butt.

Conclusion

Normalement, les clubs de golfs ne sont pas construits au hasard. Un club de golf est bien plus qu’un manche, un grip et une tête assemblée ensemble. C’est surtout un équilibre entre chaque pièce. Chaque pièce ayant des caractéristiques de poids propres.

Le swingweight est le résumé de cet équilibre. Généralement, pour chaque golfeur, il se peut qu’un équilibre fonctionne mieux qu’un autre, d’où le développement du fitting pour ajuster des clubs à chaque joueur.

Chez US Golf, justement nos magasins sont équipés d’ateliers et de centre de fitting pour apporter ce service à nos clients.

Si vous avez des questions supplémentaires à ce sujet, je serai heureux de vous recevoir dans mon magasin pour y répondre.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir