Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Quel intérêt d’utiliser un grip de putter élargi ?

Vous les voyez de plus en plus dans les mains des golfeurs et golfeuses professionnelles depuis quelques années. Vous-même, vous vous êtes peut-être laissé tenter ? Au-delà du phénomène de mode, quels sont les bénéfices et les inconvénients liés à l’usage d’un grip de putter supersized.

L’origine des grips oversized

Le premier golfeur qui a popularisé les grips de putters surdimensionnés sur le tour professionnel fut le sud-coréen KJ Choi.

En 2007, il utilisa un grip Fatso de Superstroke sur son putter Odyssey Tri-Hot 2 pour remporter un tournoi important sur le PGA Tour, le AT&T National.

Il ne pensait sans doute pas devancer un effet de mode qui allait transcender les frontières et les joueurs.

Kj Choi a tout simplement pensé que cela pourrait marcher pour lui !

Pourtant, les gros grips de putters existaient depuis déjà plusieurs années. Lamkin, Golf Pride, Ping et 2Thumbs avaient déjà tenté l’aventure par le passé, mais sans connaître le succès de Superstroke depuis seulement cinq ans.

«La première fois que je l’ai vu, je l’ai trouvé horrible. Il me paraissait énorme. Mais après m’être entrainé avec, j’ai eu de bonnes sensations, et je l’ai donc gardé. Au début, je n’étais pas sûr qu’il serait autorisé sur le tour. J’étais très hésitant car il était aussi énorme que vilain. »

En moins de quatre ans, KJ Choi a remporté trois tournois d’envergures dont le Player’s Championship 2011.

Selon Choi, le grip surdimensionné l’a aidé à « calmer » ses mains et réduire les mouvements de ses poignets pendant le coup.

Ce faisant, il put utiliser ses épaules pour activer plus solidement son balancier avec pour effet un putt plus consistant.

C’est d’ailleurs l’objectif de ce type de grip : Favoriser un putt plus régulier et plus facile à répéter.

Une étude aurait démontré une réduction de près de 32% dans les bras par rapport à l’usage d’un grip conventionnel.

Ce n’est pourtant pas cet argument ou l’expérience gagnante de KJ Choi qui a déclenché l’engouement du public pour les grips de putters surdimensionnés.

Il a fallu attendre encore trois ans et l’américain Jason Dufner à la lutte pour une victoire en majeur au PGA Championship 2010 pour que le public commence à s’intéresser de près à ce type de grip.

Après le coup d’éclat de Dufner finalement défait en play-off, une dizaine de pros ont commencé à en tester un modèle chaque semaine pour deux à trois qui finissaient par se convertir.

Rétrospectivement, la première victoire de Jordan Spieth au John Deere Classic a marqué un nouveau tournant important pour l’expansion de ce type de grip.

Utilisateur d’un Flatso Ultra, le rookie de l’année 2013, plus tard vainqueur du Masters et numéro un mondial, connu pour être un des meilleurs putters du monde, Jordan Spieth est devenu l’un des meilleurs golfeurs du monde à mesure que Superstroke devenait de plus en plus populaire.

Ce que Spieth et les pros ont particulièrement apprécié avec ces grips extra larges fut le fait d’avoir beaucoup de place pour positionner les pouces sur le grip, et de pouvoir parfaitement sentir les mains pendant le mouvement de balancier.

« Je cherchais un nouveau type de grip. J’ai adopté le Flatso car j’avais un grip de putting cross-handed et noté que mes pouces dépassaient du sommet sur des petits grips. Ce nouveau grip m’a permis de régler le problème et d’améliorer mon feeling ainsi que mon contrôle. »


En plus de Spieth, d’autres poids-lourds du tour ont adopté ce type de grip. Mickelson et Dufner ont d’ailleurs remporté des majeurs avec.

Aujourd’hui, ils sont plus d’une centaine à utiliser ce type de grips chez les professionnels.

L’autre grande tendance de ces dernières années, les putters contrebalancés, ont aussi considérablement changé la donne.

Avec l’interdiction des belly-putters en 2016, les pros ont porté de plus en plus d’intérêt au fait d’utiliser des putters plus lourds en tête, et plus lourds au niveau du grip pour justement contrebalancer le poids.

L’objectif étant toujours d’augmenter la consistance !

Odyssey et Superstrokes ont commencé à collaborer dans cette optique.

Avec son putter Tank, Odyssey a ainsi proposé une option visant à ajuster le poids de 5, 15 et 30 grammes au niveau du grip.

Cependant, et selon le responsable commercial de Superstroke, la vente de ce type de grip reste plus un ajustement fait après l’achat d’un putter, plus qu’un équipement monté en standard par les marques de putters.

L’intérêt d’un grip élargi

Le principal attrait d’un tel grip tient dans le fait que vous pouvez mettre le même niveau de pression dans les deux mains.

En conséquence, vous mettez moins de pression avec vos avant-bras pour au contraire, vous servir de vos gros muscles.

Plus la taille du grip est importante, et moins vos mains sont actives pendant le putt, limitant les effets indésirables sur le chemin de la tête.

En matière de grip, il faut admettre qu’il n’y a pas de règles. Une femme avec des petites mains pourra préférer un grip très large alors qu’un homme avec des mains larges pourra préférer un petit grip.

Autre bénéfice de ce type de grip, en plus de diminuer l’activité de vos mains, cela favorise aussi un bon placement des épaules à l’adresse.

Avec un grip de putter conventionnel, votre main droite est positionnée sous votre main gauche causant une légère rotation des épaules à l’adresse.

Une telle position peut favoriser le fait que la main droite soit dominante ou que le poignet gauche « décasse » pendant le geste, ce qui dans les deux cas conduit à des putts manqués.

A l’inverse, avec un grip élargi, comme les doigts ne se croisent pas tout autour du grip, naturellement, vous êtes plus relax.

En résumé, ce type de grip doit vous permettre de réduire les mouvements latéraux pendant le coup, et donc améliorer la précision.

L’exemple le plus marquant concerne Sergio Garcia qui était connu pour être un putter assez nerveux, manquant régulièrement des petits putts justement par le fait de mains trop actives, qui améliora sensiblement ses statistiques en passant à un grip plus large.

Vous concernant, le meilleur moyen de déterminer si ce type de grips peut vous aider consiste à mesurer le nombre de putts joués par parties, et ou la longueur des putts rentrés.

Ne vous fiez pas au grip utilisé par les joueurs du tour, mais plutôt aux sensations que vous avez en mains.

Si vous voulez faire les choses dans les règles de l’art. Nous vous conseillons de mesurer le swing weight de votre putter avant de changer le grip.

Une fois que vous aurez installé un grip oversized, un bon clubfitter pourra aisément vous proposer les ajustements nécessaires pour retrouver le swing weight qui vous convenait.

En permettant un meilleur placement des pouces, ce type de grip favorise un mouvement pendulaire plus régulier, en revanche, sur des greens lents ou sur les putts très longs, vous sentirez peut-être le besoin d’augmenter votre amplitude.

L’avis d’un utilisateur converti

Pour être converti à ce type de grips depuis deux ans, j’avoue que personnellement, je ne me verrais pas revenir en arrière.

J’apprécie le confort apporté, et le sentiment de confiance. Je n’ai pas de chiffres précis à apporter pour étayer mon appréciation.

En revanche, cela ne fait pas tout ! Dans un mauvais jour, vous ne rentrerez pas plus de putts, et vous pourrez toujours commettre des 3 putts. De mon point de vue, le gain est surtout au niveau de la confiance, et de la stabilité du putt. Reste à trouver la bonne vitesse et les bonnes pentes…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements