Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Meilleurs clubs hybrides pour le golf en 2017

A la suite de l’acquisition de notre radar de mesure, nous avons organisé une première session de « testing » exclusive, afin d’élaborer un comparatif réunissant 9 marques, 13 hybrides, et 9 testeurs différents. Au total plus de 600 coups tapés pour produire une analyse détaillée, et répartis selon plusieurs catégories : Par vitesse de swing, par tranche d’âge, et par type de clubs. Quel club allez-vous choisir pour votre sac ?

Comment nous avons testé 13 hybrides 2017-2018 ?

Par rapport à nos autres tests réalisés depuis 2012, le principal changement tient dans le fait d’avoir eu autant de clubs en même temps, et de réunir un panel de testeurs encore plus important.

Avec bientôt 6 ans d’expériences dans le domaine des tests de clubs, nous avons respecté un certain nombre de paramètres pour rendre l’opération utile, bien qu’elle soit toujours délicate.

Il s’agit de tests réalisés avec des humains, et non pas un robot type Iron Byron.

Le fait d’avoir acquis notre propre radar Trackman 4 nous a permis de nous déplacer, et de proposer le principe du test à différents testeurs.

La dernière étape du test a finalement été réalisée en indoor au magasin US Golf de Lyon le samedi 9 décembre.

Initialement, l’ultime séance de test devait avoir lieu sur le practice du Golf de Salvagny à Lyon. Cependant, les conditions météorologiques froides et pluvieuses nous ont contraint à y renoncer au dernier moment.

Pour la cohérence des données que nous allons fournir ci-dessous, le type de balle utilisé a toujours été strictement identique, à savoir une Srixon Z-Star.

Au début des tests sur jeudegolf.org, c’est cette balle qui a été choisie par notre consultant, Clément Morelle.

Le but est de limiter au maximum les paramètres variables pour n’en conserver que deux : le testeur, et le club.

Chaque testeur a tapé un certain nombre de coups.

Nous n’avons conservé que des coups dont le taux de spin calculé était affiché comme certain par le radar, et nous avons aussi éliminé les coups trop grattés ou qui sortaient de l’ordinaire.

Le fait de faire taper sur un tapis limite les écarts de centrage dans la hauteur de la face.

Enfin, vous verrez plusieurs catégories et classements.

Chaque club de golf est différent, mais surtout, chaque golfeur est différent.

Il est difficile d’affirmer à 100% qu’un seul club sera le meilleur pour tout le monde ! A l’heure du fitting, ce serait assez présomptueux.

Notre ambition était d’abord le processus, puis ensuite espérer découvrir des tendances.

Nous vous proposerons deux classements par catégories de vitesses de swing, et de tranches d’âges.

Enfin, un ultime classement sera le résultat d’une rationalisation des résultats de tous les testeurs sur la base d’une seule vitesse de swing à 90mph, pour mettre tous les clubs sur un pied d’égalité, comme si tapés par un « robot ».

Dernière précaution d’usage : Un test avec des paramètres figés (shaft regular) peut être contesté par un fitting personnalisé. Dans cet exercice, on cherche surtout à distinguer des clubs que l’on pourrait acheter dans un rack de magasin, sans autres formes d’ajustements.

Les testeurs

Aux trois testeurs habituels, Xavier Bretin, pro au golf de la Sorelle, Jean, senior 24 d’index, et moi-même, nous avons ajouté 6 testeurs masculins bénévoles, qui ont accepté de jouer le jeu, pendant une séance d’environ 40 minutes chacun.

En synthèse, nous avons deux profils de moins de 25 ans, deux profils de plus de 50 ans, et cinq profils compris entre 26 et 49 ans.

Aux termes de l’expérience, nous avons identifié quatre vitesses de swing : Moins de 70 mph (très modérée), de 71 à 80 mph (modérée), 81 à 94 mph (rapide), et plus de 95 mph (très rapide).

Nous avons considéré, en concertation avec nos consultants dont Clément Morelle, que nous avions assez de données, pour produire une première synthèse avec des points forts et des points de progrès dans notre procédé.

Il s’agit bien d’une expérience.

Les clubs

Nous tenons à remercier vivement les marques qui ont accepté de « jouer le jeu ».

Elles ont accepté le principe du test et nos demandes, à savoir un hybride 4 sur un manche regular standard.

D’une marque à une autre, les lofts sont souvent identiques (22 degrés) sauf dans le cas de la marque Titleist qui opte pour des lofts à 23 degrés ou XXIO à 20 degrés. Certains hybrides sont ajustables comme le Mizuno CLK ou le Callaway Big Bertha OS.

SI toutes les marques ont envoyé des manches regular, il faut admettre qu’il pouvait y avoir des différences de poids des manches, liées aux stratégies de chaque fabricant.

Organiser un test avec 13 clubs, en utilisant toujours le même shaft, n’est pas en l’état possible, et révélateur du marché actuel.

Nous avons testé des clubs que vous pourriez acheter, pas des configurations inexistantes.

Les marques qui ont accepté le principe du Test : Callaway, Cleveland, Cobra, Mizuno, Srixon, Titleist et XXIO.

Les marques pour lesquelles le magasin US Golf a fourni les clubs : TaylorMade et Wilson.

La marque qui n’a pas participé : Ping.

Soit dans le détail :

XXIO se distingue avec l’hybride le plus léger du panel avec un shaft de seulement 45 grammes. Le poids moyen d’un manche regular étant le plus souvent entre 65 et 69 grammes.

Nous avons réparti les clubs en deux catégories : Improvment et Player.

SI Mizuno, Srixon, Cleveland ou XXIO ne présentent volontairement qu’un seul hybride, les autres marques peuvent en proposer plusieurs.

Par exemple, Cobra présente un KING OS qui se veut un club très large, pour favoriser un meilleur moment d’inertie.

En théorie, le club va proposer plus de vitesse de balle, mais en contrepartie, le taux de spin pourrait monter.

Ce type de club sera plus adapté pour un golfeur qui a du mal à centrer la balle régulièrement dans la face. La tête plus large va lui permettre de gagner en vitesse de balle versus une tête plus compacte.

Cobra présente aussi un King F7 pour les bons joueurs qui veulent en plus donner des effets à la balle. La vitesse de balle sera potentiellement moindre, mais le taux de spin sera aussi plus bas, et favorable à des trajectoires plus pénétrantes.

Le premier club est dit « improvment ». Le second est dit « player ».

Les données

Bien que le Trackman nous fournisse une grande quantité de données pour chaque coup tapé, dans un souci de lisibilité et de compréhension, nous avons limité les données à : La vitesse de club, la vitesse de balle, le smash factor (vitesse de balle sur vitesse du club), le taux de spin, la distance totale, et le ratio d’efficacité (distance totale sur vitesse du club).

Le smash factor donne une indication de la tolérance du club ou de la capacité du joueur à trouver le plus souvent le meilleur point d’impact. Plus ce ratio est élevé, et plus le club est performant.

Le ratio d’efficacité résume l’énergie nécessaire pour produire une distance. Plus ce ratio est élevé, et plus le club est performant.

S’agissant du spin, nous allons considérer que sur un hybride 4, la bonne valeur à trouver est autour de 3800 et 4300 tours par minute.

Entre 3300 et 3700 tours, la balle a pris moins de spin, et devrait suivre une trajectoire plus pénétrante.

En-dessous de 3300 tours, la balle ne prend pas assez de spin pour se maintenir longtemps en l’air. Elle peut tomber potentiellement trop vite.

Au-dessus de 4400 tours, la balle prend trop de spin, et commence à ballonner.

Un bon hybride est donc un club qui génère une plus grande vitesse de balle à l’impact, sans prendre trop de spin pour une distance totale optimisée.

Présentation des clubs testés

Ci-dessous, vous allez retrouver une présentation de chaque club, la moyenne des résultats comparés à sa catégorie (improvment ou player) qu’il faudra prendre avec des pincettes, puisqu’il s’agit de moyennes. Par la suite, vous aurez des classements par vitesses de swings qui seront plus révélateurs.

Pour chaque club, vous aurez le résultat exact de chaque testeur sollicité.

Callaway Big Bertha – Hybride Improvment

Un hybride ajustable avec un poids placé plutôt vers l’arrière pour favoriser le moment d’inertie, lever plus facilement la balle, et donner un maximum de vitesse de balle. En contrepartie, le taux de spin peut grimper.

En noir, les données moyennes du club. En rouge, la différence avec les données moyennes des clubs de la catégorie (Improvement ou player selon les cas).

Dans la configuration testée, en moyenne de tous les testeurs, le Big Bertha a été porté à 160 m (-2 mètres par rapport à la moyenne) pour une vitesse de club de 86 mph (swingué +3 mph par rapport aux autres clubs improvment).

Si le Big Bertha a visiblement offert une meilleure vitesse de swing, la vitesse de balle n’en a pas tiré profit (défaut de centrage) et donc un taux de spin en légère hausse.

Le problème d’une moyenne… c’est qu’il s’agit d’une moyenne qui cache les comportements selon les profils.

Ci-dessous, les résultats par testeurs

Callaway Steelhead – Hybride player

Une tête remise au goût du jour avec un design moderne et musclé. Avec un loft de 23 degrés, le Steelhead est incontestablement un club « player » pour qui a envie de se faire plaisir avec un bel outil.

Par rapport à la moyenne des clubs « player », le test du Steelhead se révèle plutôt favorable, et pour différents profils. Le Steelhead est dans le top-5 des meilleurs hybrides du moment.

Callaway EPIC – Hybride player

Le modèle EPIC est le premier hybride Callaway à incorporer la technologie triaxial (carbone) au niveau de la couronne. Il s’agit d’un hybride ajustable.

Avec le manche le plus lourd du panel (79 grammes), difficile de ne pas se demander si ce n'est pas le manche qui a joué en défaveur du club. Souvent décentré, le spin est monté. Le pro a réussi à tirer profit de cette configuration.

Cleveland HB Launcher – Hybride improvment

Pour son retour, Cleveland remet à jour son best-seller, le Hibore. La nouvelle structure du club doit apporter plus de distance, alors que le hosel a été allégé.

A condition de donner une bonne vitesse de club, le Launcher a le potentiel d’un bon club à en juger par le smash factor et le ratio d'efficacité.

Cobra KING OS – Hybride improvment

Probablement l’un des hybrides les plus « gros » de tout le panel (dans la limite des dimensions autorisées), le KING OS devrait présenter un des meilleurs smash factor de tous les clubs testés. A la différence du F-Max, le club ne présente pas un offset démesuré, et un alignement de face anti-slice très prononcé.

Le gain de smash factor est en parti atténué par le taux de spin très élevé… C’est plus vrai pour les vitesses de swings modérées et moins pour les swings rapides. Assurément, un hybride longue distance...avec un bon niveau de tolérance.

Cobra KING F7 – Hybride player

Le premier hybride Cobra à incorporer la technologie du rail Baffler sous la semelle. Classé « player », c’est surtout un hybride « tout public » avec un centre de gravité reculé. C’est peut-être son seul défaut ?

Peut-être un des meilleurs hybrides pour les bons joueurs…Manque le test par un senior pour aller au bout de la logique du comparatif. Nous viendrons compléter ce test dans les prochains jours. En attendant, le smash factor a été bon dans la plupart des cas.

Mizuno CLK – Hybride player

Un hybride de fitting ! Mizuno prend le parti de ne plus proposer qu’un seul hybride. En contrepartie, il est extrêmement ajustable avec pas moins de 8 réglages au niveau de la tête. La « wave » sous la semelle a été élargie pour favoriser la distance.

Peu de spin… Un club qui a plutôt bien fonctionné pour des golfeurs avec une vitesse de swing modérée ou rapide. Un smash factor dans la bonne moyenne.

TaylorMade M2 – Hybride player

Un peu comme le KING F7, le M2 est un club qui pourrait, sur le papier, être tout public. TaylorMade a tendance à beaucoup orienter ses produits pour les joueurs du tour. La tête M2 est relativement compacte avec comme trait caractéristique le double ton blanc et noir qui la distingue de toute autre. La speed pocket sous la semelle est son principal argument.

Le M2 fonctionne plutôt bien avec les vitesses modérées, et pas forcément avec les extrêmes lent ou très rapide. Pierre, le joueur le plus rapide du panel n'a pas obtenu un résultat spectaculaire s'agissant de la vitesse de balle.

Titleist 818 H1 – Hybride improvment

Le club distance des deux hybrides Titleist ! Objectif lancer plus haut avec un centre de gravité plus reculé… Le H1 est un des hybrides les plus ajustables du marché avec le système Surefit CG.

Testé avec une vitesse très rapide, le 818 H1 donne des résultats éloquents. En revanche, avec une vitesse plus modérée, cet hybride donne moins de spin.

Titleist 818 H2 – Hybride player

Le dessin de la tête conviendra mieux aux joueurs qui veulent remplacer un long fer, et retrouver la même capacité à travailler la balle. La dimension est plus compacte que celle du H1.

Plus la vitesse augmente, moins le club génère de spin, et plus la trajectoire est pénétrante.

Srixon Z H65 – Hybride player

Srixon met en avant le « ripple effect » comme sa meilleure innovation à ce jour. Le résultat doit être un smash factor amélioré ! Pour un club plutôt bon joueur, le centre de gravité est pourtant placé à l’arrière pour favoriser le moment d’inertie, et pas nécessairement un spin trop bas.

Avec le Steelhead, la meilleure vitesse de balle moyenne et Le taux de spin le plus bas, car il a surtout été testé par les bons joueurs.Il nous manque un test senior sur ce produit.

XXIO 10 – Hybride improvment

Assurément l’hybride le plus léger du marché ! La plume ne fait pas l’indien. Avec une telle légèreté, XXIO peut argumenter sur le fait que vous serez moins fatigué à la sortie d’une partie de 18 trous.

Un club qui fonctionne très bien pour le golfeur ciblé : Soit le golfeur de plus de 50 ans en manque de vitesse de swing. La surprise, c’est aussi de retrouver des bonnes performances pour les autres profils.

Wilson D300 – Hybride improvment

Est-ce que le club le moins cher du marché est nécessairement le moins performant ? Micro vortex ou pas, c’est surtout la tête plus large qui correspond à la majorité du marché. Pas ou peu joué sur le Tour, ce club n’a certes pas le sex-appeal d’une marque plus connue, pourtant niveau performance, vous seriez surpris…

Prix bas… performance honorable en particulier pour les vitesses modérées ou rapides.

Par vitesse de swing – Le classement le plus pertinent

En compilant les données de 9 testeurs, nous avons donc identifié quatre familles de vitesses de swings. Retrouvez ci-après les mêmes clubs répartis par familles de vitesses.

Au cours du test, nous avons essayé de proposer des clubs plutôt improvments au senior à vitesse lente, et des clubs players au joueur qui swinguait le plus vite.

Vitesse de swing inférieure à 70 mph

Sous la barre des 70 mph, nous avons un testeur de près 69 ans (index 24) à qui nous avons fait tester 5 des 13 hybrides.

Ci-dessus, les données synthétiques de ses tests avec le XXIO 10 qui ressort en premier pour la distance devant le Wilson D300 et le Callaway Epic.

S’agissant du XXIO, la légèreté du club a visiblement compensé un moins bon centrage de balle.

4 mph (68 mph) de vitesse de club en plus par rapport à sa moyenne (64 mph) couplé à un taux de spin relativement bas (3162 tours) contre 4135 tours en moyenne, expliquent une distance supérieure (120 mètres).

Vitesse de swing entre 71 et 80 mph

Dans cette deuxième famille de vitesse, on retrouve un golfeur de plus de 55 ans (autour de 20 d’index), et un golfeur de 30 ans (18 d’index).

Cette famille correspond à une grande majorité de golfeurs.

L’index est une donnée assez relative. Dans ce type de test, ce qui compte, c’est la vitesse de swing, la répétabilité du swing, et la capacité à centrer la balle dans la face.

Dans cette famille, le Cobra King F7, le Callaway Steelhead, le Srixon Z H65, le Mizuno CLK, et le TaylorMade M2 sont très proches avec un léger avantage pour le premier nommé.

Le smash factor très élevé (1.48) et le taux de spin bas (moins de 3300 tours) favorisent la distance, sans que la vitesse de club ait besoin d’être franchement très élevée par rapport à la moyenne.

Le Cobra KING F7 semble être le plus efficace (ratio de 2.29)

Vitesse de swing entre 81 et 94 mph

Le caractère aléatoire d’une séance de test ouverte à de nouveaux testeurs a voulu que nous ayons plus de testeurs à vitesse rapide sur cette première session. Au total, sur 9 testeurs, 5 ont swingué entre 81 et 94 mph.

Deux jeunes entre 18 et 25 ans, classés autour de 18 d’index, et trois golfeurs entre 30 et 40 ans dont le pro Xavier Bretin (le meilleur testeur quelle que soit la vitesse de swing pour la qualité du smash factor et le degré d’efficacité), moi-même, et un golfeur classé autour de 10 d’index.

Sur le tableau ci-dessus, les écarts de performances des clubs sont très faibles. Il faut plutôt prendre en compte le smash factor et l’efficacité pour se rapprocher d’une « vérité ».

A cette vitesse de swing, 1 ou 2 mph de plus ou de moins jouent énormément sur le classement.

Honnêtement, les résultats ne sont pas assez discriminants pour affirmer qu’un produit est vraiment meilleur qu’un autre.

Dans cette famille, la plus nombreuse en testeurs, le problème, c’est que d’un golfeur à un autre, il y a des grands écarts dans la qualité du centrage.

C’est certainement la famille où le besoin d’ajustement est le plus important, et peut faire la plus grande différence.

Néanmoins, on retrouve une certaine logique. Par exemple, le Cobra KING OS qui est le club le plus large du panel fournit le meilleur smash factor, et un très bon ratio d’efficacité. En contrepartie, son taux de spin est parmi les plus élevés.

Tout en bas du tableau, le Launcher HB pourrait laisser croire qu’il est le moins performant. En fait, il a été swingué moins vite du fait de la répartition des testeurs. Les ratios de smash factor et d’efficacité laissent penser qu’il est largement au niveau des meilleurs.

Vitesse de swing supérieure à 95 mph

Un des testeurs inscrit à la session du 9 décembre a battu des records de vitesse. Amateur classé moins de 8 d’index, il a swingué autour de 100 mph avec un hybride 4 !

Comme le testeur senior a moins de 70 mph de vitesse de swing, il est seul dans cette famille.

De manière étonnante, pratiquement à vitesse égale, il s’est surclassé avec les hybrides Titleist 818 H1 et H2.

C’est essentiellement le taux de spin bas qui explique un net écart de distance en faveur des deux hybrides Titleist.

Par tranches d’âges

Les mêmes clubs répartis cette fois par tranches d’âges des testeurs.

L’âge n’est probablement pas un critère déterminant. Vous pouvez être jeune et swingué lentement, et âgé tout en swinguant vite.

Pour les moins de 25 ans

Entre 26 et 49 ans

Plus de 50 ans

Pour conclure par une distinction des hybrides dans un classement de performance, nous avons établi un tableau en ramenant tous les tests des 9 testeurs à la même vitesse de swing, comme si cela avait été un test robot réglé à 90 mph.

Le test « robot » à 90 mph

Nous avons donc recalculé la distance et le spin en appliquant un ratio différentiel entre la vitesse initiale de chaque testeur, et la vitesse retenue de 90 mph.

Tous les clubs sont ainsi sur une sorte de pied d’égalité virtuel.

Le Srixon ZH65 et le Cobra King F7 sont au coude à coude, selon cette lecture des résultats pour les 9 testeurs.

Conclusion : Un processus qui demande encore des ajustements

L’organisation d’un tel test démontre que c’est en fait extrêmement compliqué d’arriver à une nomenclature absolument incontestable.

Cette expérience présente des points forts (nombre de clubs testés, nombre de testeurs, processus rigoureux au niveau des contraintes fixes), mais malgré cela, des points faibles (les testeurs humains présentent beaucoup de variables) … et le nombre de clubs à tester finalement trop important par testeur.

D’un club à un autre, rien ne nous prémunit du fait qu’un joueur soit dans une meilleure série ou une moins bonne, ce qui peut altérer le processus du test.

Pour l’éviter au maximum, on a adapté le nombre de coups tapés par testeur.

Comme évoqué plus haut, taper les têtes sur un seul et même shaft n’est pas une hypothèse que nous retenons. Chaque marque opère des choix selon sa stratégie, en considérant sans doute que son choix est le meilleur. Il faut tester des choses qui existent en l’état. Pas inventer un processus de test plus scientifique que réaliste.

Ce classement est d’ailleurs plus une expérience qu’une vérité scientifique absolue.

Pour les prochaines expériences de classement global (bois et driver), nous avons une feuille de route des améliorations à apporter pour affiner encore l’expérience.

L’étude nous apprend qu’à partir de 81 mph, le fitting précis commence à être indispensable.

A moins de 70 mph, la légèreté d’un club swingué plus vite peut contrebalancer une qualité de centrage de balle plus aléatoire.

Le Cobra KING F7 a globalement obtenu des bons résultats pour plusieurs profils de testeurs, en particulier pour les vitesses de swings entre 71 et 80 mph.

Pour une majorité de golfeurs dans cette vitesse de swing, le fitting pourrait au moins consister à essayer plusieurs clubs avant de choisir.

D’un club à un autre, ils trouveront des différences notables, liés à la combinaison du swing weight, de la dimension et du dessin de la tête, et la réponse du shaft.

L’âge du testeur n’est pas réellement un élément pertinent. En revanche, la vitesse de swing et la qualité du centrage de la balle dans la face sont prépondérants.

Enfin, on retiendra les deux hybrides Titleist, qui tapés par un golfeur à vitesse très rapide ont obtenus les meilleurs rendements.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Commentaires   

Avec
 
mfp1048@gmail.com
0 #3 Importance du shaftmfp1048@gmail.com 24-03-2018 09:43
Bonjour,
Si comme vous le dites chaque fabriquant optimise le couple tête-shaft, je pense que beaucoup de vos lecteurs seraient intéressés de savoir qu'elle est l'apport du shaft dans les résultats, d'autant que les fabricants permettent de choisir entre plusieurs shafts. Pour un driver, je conçois que c'est plus complexe compte tenu de la technologie des têtes mais pour un bois ou un hybride, ce type de test (une seule tête avec plusieurs shafts) devrait être plus pertinent.
Cordialement
 
 
admin
0 #2 Jeudegolfadmin 17-03-2018 16:28
Bonjour Monsieur Jalade,
Le test robot n'est pas envisageable pour 2 raisons : Ce n'est pas représentatif d'un swing humain ou naturel. C'est inaccessible en coût en Europe.
En revanche, dans ce test, la majorité des testeurs sont autour de 80 mph, un peu au-dessus et un peu en-dessous.
Sur ce type d'exercice où on fait appel à plusieurs amateurs, on peut encore augmenter le nombre de testeurs pour varier les vitesses. Le cas présent, on a bien le cœur des joueurs en vitesse de swing, et à l'avenir, on essaiera de faire encore mieux.
En vous remerciant,
 
 
francois.jalade@wanadoo.fr
0 #1 test robot hybridefrancois.jalade@wanadoo.fr 14-03-2018 10:43
il serait intéressant pour le gros des golfeurs d'avoir le test robot des hybrides à 80 mp3
cordialement
 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.