Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Quels sont les fers joués par les meilleurs frappeurs de balles sur le PGA Tour?

Quels sont les fers joués par les meilleurs frappeurs de balles sur le PGA Tour?

Les fers Titleist AP2 sont les clubs les plus joués sur le circuit nord-américain de golf, le PGA Tour. Cependant, quand on regarde le classement des cinq meilleurs « ballstrikers » qui résument ceux qui gagnent le plus de coups par rapport aux autres joueurs dans le compartiment des approches longues distances, et donc avec des fers, on ne retrouve pas nécessairement ces clubs ou une seule marque représentée. Un duel semble même s’installer entre deux fabricants, qui ne sont pourtant pas ceux qui vendent le plus de lames en France ou aux Etats-Unis, ou qui n’ont pas l’image de « serious clubs » pour « serious golfers ».

Découvrez nos formules d'abonnements

Un duel inattendu entre deux marques aux antipodes

En 2018, on a beaucoup entendu parler des golfeurs sans contrats ou free agents comme Molinari ou Koepka.

Mizuno a pleinement profité des victoires de Koepka sur l’US Open ou le PGA Championship pour mettre ses fers JPX-900 en lumière outre-Atlantique, de telle sorte que l’on pourrait croire que la marque japonaise a repris son statut de marques pour les meilleurs joueurs, ravivant le duel des années 90 avec Titleist.

Entre les clubs joués par les meilleurs professionnels, et les clubs achetés par les amateurs, il y a un certain écart qui relativise l’importance du PGA Tour comme influenceur.

Si pour les drivers, il semble bel et bien qu’il y ait un lien entre les clubs joués sur le tour, c’est impossible de faire le même lien pour les fers.

Un contre-exemple a beaucoup fait parler ces deux dernières années : Les clubs à longueur unique Cobra utilisés par Bryson DeChambeau. Dans ce cas, un certain nombre d’amateurs ont été séduit par le concept, notamment parce qu’il s’agissait de simplifier le jeu, et pas nécessairement de spin ou de trajectoires.

Mis à part ce cas particulier, TaylorMade, PING et Callaway trustent les premières places pour les ventes de séries, et un peu partout dans le monde.

M4, G400 ou Rogue ne seront certainement jamais joués sur le circuit, en cause, des lofts et des semelles inappropriés aux besoins des joueurs d’élites, par contre, des clubs qui correspondent aux golfeurs amateurs qui veulent mieux compresser la balle, gagner de la distance en sacrifiant au contrôle.

Dans les faits, les joueurs du tour jouent la plupart du temps des lames CB ou MB (cavity back ou muscle back) avec par exemple pour le fer 7 des lofts rarement inférieurs à 33 degrés.

Des clubs qui représentent de moins en moins de part de marché pour les amateurs, et sans doute autour de 5% des ventes.

Sur le circuit, Mizuno, Cobra, Callaway ou Ping ne sont pas les marques utilisées par les 5 meilleurs frappeurs de balles sur la saison 2018.

En réalité, Tiger Woods, Keegan Bradley, Justin Thomas, Dustin Johnson et Hideki Matsuyama cristallisent un duel inattendu entre TaylorMade et Srixon.

Mis à part Justin Thomas qui utilise des fers Titleist combinés entre 718 AP2 et MB, Tiger Woods et Dustin Johnson utilisent des clubs TaylorMade, alors que la marque américaine n’a jamais élaboré son image de marque sur les fers les plus exigeants, tandis que Srixon est la marque de fers de Keegan Bradley et Hideki Matsuyama.

Bradley combine plusieurs types de fers Srixon ZU45, Z745 et Z945 alors que le japonais Matsuyama utilise toute la série Z945.

Sur la base de ces seuls 5 golfeurs, les meilleurs frappeurs de balles, on retrouve majoritairement deux marques qui n’ont pas nécessairement la réputation d’être des marques pour « serious golfers » comme Titleist ou Mizuno.

TaylorMade profite en réalité de sa stratégie vouée à sponsoriser les meilleurs comme Woods et Johnson.

Dans le cas de Srixon, la bonne saison du revenant Keegan Bradley vient s’ajouter au japonais, qui avec Dustin Johnson est le plus souvent cité dans ce classement des meilleurs frappeurs de balles.

Les meilleurs joueurs de fers selon le nombre de coups gagnés aux approches avec des fers

Il s’agit d’un classement qui comptabilise sur toute la saison du PGA Tour, les coups de fers tapés vers le green sur les par-4 et les par-5, comme les « tee shots » sur les par-3.

Cette statistique se focalise sur le nombre de coups gagnés par un joueur par rapport à tous les autres, et seulement dans ce compartiment du jeu.

En signant Tiger Woods, TaylorMade s’assurait, sans trop savoir dans quel état de forme serait le tigre une fois vraiment de retour, le meilleur ballstriker des 20 dernières années.

En 2018, il s’est classé deuxième de la Fedex Cup avec sept top-10 dont deux en majeur, et une victoire.

En 2018, il s’est classé deuxième de la Fedex Cup avec sept top-10 dont deux en majeur, et une victoire.

Il a joué avec des TaylorMade P730 TW Phase 1 spécialement conçus pour lui. Son jeu de fers a été a l’origine de ses meilleures performances cette saison.

Ses fers : TaylorMade TW-Phase1 prototype (3-PW)
Shafts: True Temper Dynamic Gold Tour Issue X100

Juste derrière Woods, on retrouve à la deuxième place, le surprenant Keegan Bradley que l’on ne voyait plus être à la fête depuis plusieurs années.

Avec son fer 3 ZU45 (utility), ses fers Z745 du 4 au 9, et son pitch Z945, il a renoué avec la victoire à l’occasion des play-offs de la Fedex Cup.

Visiblement conservateur, il n’a pas encore changé pour les nouveaux fers de son équipementier, la version 2018.

A 32 ans, il a rappelé à tous qu’il était bien un golfeur capable du meilleur avec des fers. Sans victoire depuis 6 ans, il était sorti du top-100 mondial.

C’est en réalité la transition d’un putter à ancrer avec un putter plus classique qui lui a coûté ce temps loin des meilleurs.

Son jeu de fers a toujours été très solide.

A la différence du japonais Matsuyama qui joue tout en Z945, sa composition lui a permis de tirer pleinement partie des différentes options proposées par les japonais, entre puissance avec un utility ZU45 pour le fer 3, et une lame MB pour le pitch.

A la différence des quatre autres profils, il est le seul à utiliser majoritairement des fers Cavity Back.

Ses fers : Srixon Z U45 (20 degrees), Srixon Z745 (4-9), Srixon Z945 (Pitch)
Shafts: Nippon N.S. Pro Modus Tour125X

Justin Thomas a réalisé une excellente saison 2018 avec trois nouvelles victoires et un classement provisoire de numéro un mondial.

Justin Thomas a réalisé une excellente saison 2018 avec trois nouvelles victoires et un classement provisoire de numéro un mondial.

Il a construit sa performance avec le troisième rang pour le nombre de coups gagnés avec des fers Titleist 718 MB du 5 au 9, et un fer 4 718 AP2.

L’américain a aussi été le seul à jouer sur le parcours du Golf National à l’occasion de l’Open de France. Un repérage salutaire pour un golfeur qui a surnagé parmi ses camarades dans la débâcle de l’équipe US.

Jouer majoritairement des fers ne l’effraie pas.

Dans les faits, il est plus performant dans ce domaine que l’actuel numéro un mondial, Brooks Koepka, qui lui a coulé à Paris avec son driver.

Ses fers : Titleist 718 AP2 (4 iron), Titleist 718 MB (5-9 irons)
Shaft: True Temper Dynamic Gold Tour Issue X100

Encore trois victoires pour Dustin Johnson en 2018, insuffisant pour garder son fauteuil de numéro un.

Dustin Johnson a passé toute sa carrière chez TaylorMade. Sa fidélité et ses statistiques lui ont octroyé une série complètement imaginée pour lui, la P730 DJ Proto, légèrement distincte par rapport à celle de Woods.

Il a pourtant été le leader du scoring avec seulement 68,7 coups de moyenne tout au long de la saison.

Dustin Johnson a passé toute sa carrière chez TaylorMade. Sa fidélité et ses statistiques lui ont octroyé une série complètement imaginée pour lui, la P730 DJ Proto, légèrement distincte par rapport à celle de Woods.

On parle souvent de lui pour sa puissance au drive, en oubliant qu’il est un excellent joueur de fers.

Avec plus de réussite et de constance sur les gros tournois, il pourrait être à nouveau candidat au titre de numéro un mondial en 2019.

Sur le moyen terme, les meilleurs joueurs de fers sont ceux qui gagnent le plus de tournois.

Ses fers : TaylorMade P-790 (3), TaylorMade DJ Proto (4-PW)
Shafts: True Temper Dynamic Gold Tour Issue X100

Malgré une saison plutôt moins accomplie que les précédentes, Hideki Matsuyama a complété quatre top-10 pour aucune victoire.

Connu pour régulièrement changé de clubs, il a le plus souvent mis dans son sac des fers Z945 avec lesquels il avait commencé à jouer en 2014.

Connu pour régulièrement changé de clubs, il a le plus souvent mis dans son sac des fers Z945 avec lesquels il avait commencé à jouer en 2014.

Le staff player emblématique de Srixon est un excellent choix pour marque à en juger par la qualité de sa frappe de balle.

Srixon réussit le tour de force de paraître aussi bien une marque pour les meilleurs avec ses séries Z785 et Z965, comme pour les amateurs avec sa série Z585.

Ses fers : Srixon Z 945 (4-PW)
Shafts: True Temper Dynamic Gold Tour Issue S400

TaylorMade, Srixon et Titleist sont donc bien représentées dans ce top-5 qui ne pèsent finalement pas vraiment sur les ventes de séries.

Callaway et Ping qui occupent les meilleures places dans les ventes ne semblent en tout cas pas en souffrir, et alors que leurs meilleurs golfeurs ne sont pas nécessairement parmi les meilleurs frappeurs de balles.

En vérité, dans le domaine des lames, surtout les MuscleBack, il est pratiquement impossible de distinguer les marques entre elles, et de déterminer qu’une marque est meilleure qu’une autre. C’est bien plus une affaire de goût ou de fitting.

Vous noterez peut-être que des cinq profils cités ci-dessus, quatre jouent des variantes de manches aciers True Temper Dynamic Gold...

Crédit photo : Fred Kfoury III/Icon Sportswire

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.