Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Guide de choix 2018 – Meilleures séries de fers Forgés tolérants ou assimilés (index inférieur à 15)


Il s’agit d’une catégorie de clubs de golf qui émerge depuis peu, et à un croisement entre bon joueur et joueur en progression. En quelque sorte, c’est un segment hybride avec pour partie des fers aux faces forgées avec des lofts plus fermés, et des clubs moulés toujours sur une base de lofts plus fermés par rapport à des lames traditionnelles. Commercialement, ces clubs rencontrent un certain succès. Si toutes les marques ne proposent pas encore systématiquement un produit, elles sont de plus en plus nombreuses à le faire. Les fers aux faces forgées tolérantes pourraient bientôt s’imposer comme les stars du marché.

Profil du golfeur concerné par un club à la face forgée tolérante

Un forgé tolérant s’adresse à un golfeur qui n’a pas assez de loft dynamique avec ses coups de fers pour jouer une lame MB ou CB, mais s’en rapprocherait.

Ce golfeur commence à rechercher les sensations du forgé, et veut se faire plaisir avec un club plus fin qu’un fer « improvment ». Il a encore besoin de distance et de puissance, et n’est pas encore dans une démarche de contrôle de profondeur exacerbée.

Autrement dit, 6 ou 8 mètres de roule après le point de chute de la balle, ce n’est pas encore sa préoccupation première.

En somme, un joueur qui veut commencer à expérimenter le touché !

Soit un golfeur avec une vitesse de swing tout à fait correcte, et capable de donner un niveau de spin conséquent.

Sous 10 d’index, un golfeur s’orientera vers une lame, mais entre 15 et 10, il existait un trou à combler, pour proposer un début de solution à des golfeurs qui justement sont sur le chemin de jouer à un chiffre, mais pas encore tout à fait au niveau.

Par rapport à une lame ouverte à 34 degrés sur un fer 7, ce club dit tolérant dans la famille « player » sera plutôt ouvert entre 31 et 32 degrés.

Ce loft plus fermé n’est pas encore rédhibitoire pour le contrôle de trajectoire. Les balle peuvent se poser en moyenne autour de 45 degrés d’angle d’atterrissage. C’est moins qu’une lame MB (47 degrés) mais acceptable.

Pour des coups tapés à 145 mètres de moyenne, cela implique une roule d’environ 9,5 mètres, selon mes tests.

La trajectoire de balle est donc légèrement plus tendue versus une lame MB ou CB.

Le plaisir procuré par ces clubs est important, car beaucoup plus tolérant que les lames. Il est plus facile d’augmenter le smash factor, et cela se ressent dans les mains. La restitution de vitesse de balle est nettement plus importante.

A titre de comparaison, si avec une lame CB, j’obtiens une moyenne de smash factor inférieur à 1.30 (idéal à 1.36), avec un forgé tolérant, je dépasse plus facilement cette valeur.

Le loft plus fermé, la semelle plus large, et le centre de gravité abaissé jouent un rôle très favorable.

Pourquoi un tel club ?

Pour vous illustrer la différence de performance d’un club avec une face forgée tolérante par rapport à d’autres clubs, je vais vous présenter à l’aide du tableau ci-dessus, la synthèse de mes tests avec six catégories de produits distinctes.

Dans tous les cas, il s’agit des clubs en version fer 7.

Comme vu dans le guide de choix des lames MB et CB, à l’image de beaucoup de golfeurs amateurs, je n’ai pas tout à fait le swing pour compresser la balle à son optimum.

Le loft dynamique que je crée en déplaçant la tête de club est trop élevé. Soit environ 28 à 29 degrés pour des clubs dont le loft statique est environ de 33 à 35 degrés.

Sans changer mon geste, le fait de taper des fers dont le loft descend à 31 ou 32 degrés avec un centre de gravité abaissé, permet de contourner ce problème.

Pour le coup, le club aide vraiment le golfeur.

Ce qui n’est pas du tout le cas pour une CB ou une MB, où c’est au joueur de dompter le club.

Avec le même geste, la balle est donc mieux compressée, et cela se ressent dans le smash factor qui pour ma part monte au-dessus de 1.30.

Attention, pas de miracle, pour aller chercher une valeur idéale comme 1.36 fois la vitesse de swing en restitution de vitesse de balle, il faudra tout de même améliorer le geste.

Toutefois, avec ce type de fers, je gagne au moins 2 degrés de loft dynamique par rapport à une lame.

C’est l’un des principaux enseignements de ce guide 2018, car je n’ai pas assez mis en avant cette notion dans les précédents guides : Choisissez un type de tête qui convient à votre façon de compresser la balle.

Dans cette logique, vous pouvez même pousser le bouchon, choisir une balle que vous pourrez compresser encore plus facilement.

Oui, le choix d’un tandem fer-balle adapté pourra être bénéfique pour votre jeu.

Pour rappel, le smash factor est le rapport entre la vitesse de swing, et la vitesse de balle. Plus ce rapport est élevé, et mieux c’est pour la distance.

Concernant le spin, c’est un peu le revers de la médaille, j’ai observé une baisse sensible autour de 5100 tpm avec un fer 7 alors qu’avec une CB, j’étais juste en-dessous de 6000 tours.

Plus le loft se ferme, et plus la capacité à donner du spin à la balle baisse.

J’évalue à 2 mètres la perte de contrôle de profondeur entre ce type de club et une lame.

Comment différencier les clubs ?

L’offre est encore relativement limitée. Il me semble que c’est Srixon qui a été la première marque à réellement travailler ce segment avec les fers Z545 puis Z565.

Il s’agissait de séries plus larges qu’une CB avec un semelle très étudiée (VT Sole) pour favoriser au maximum la qualité de l’impact pour des joueurs encore imprécis ou irréguliers.

Depuis, Mizuno a largement emboité le pas avec les fers MP-18 MMC qui sont très bien réussis. Puis TaylorMade a récemment lancé le P790, lui-aussi très réussi, qui vient complètement dans cette catégorie.

Cobra avait déjà senti le coup avec le King Forged Tec, là-encore un excellent club.

Enfin, Callaway apporte quelque chose de différent au segment avec la série EPIC puis la série ROGUE.

De mon point de vue, Callaway s’éloigne de la notion de club qui ressemble à un fer forgé, et tente de créer un nouveau design bien différent.

Pourtant, au niveau des lofts, EPIC, ROGUE et P790 boxent bien dans la même catégorie.

Ce qui vous est proposé en 2018

Les prix affichés correspondent aux prix constatés sur Internet de la part de marchands certifiés et sérieux. Srixon n'affiche pas ses prix sur Internet.

Il n’est pas aisé de trouver de tels clubs avec des manches graphites, car tout simplement, le plaisir du forgé est plus évident à ressentir avec des fers aciers.

Les marques et les distributeurs proposent tout simplement moins de séries dans cette configuration, car la demande est moindre.

Le plus souvent, ce sont des golfeurs seniors qui ont toujours joué du forgé, qui finissent par mettre des manches graphites.

Pour les 9 principales marques du marché, seulement 6 proposent au moins un forgé tolérant.

Titleist considère que son offre très développée sur le segment CB répond justement à cette demande, notamment avec la nouvelle T-MB que j’ai eu du mal à classer.

Avec un loft du fer 7 à 33 degrés, elle ne rentre pas exactement dans cette catégorie « forgé tolérant », mais n’est pas non plus tout à fait une CB…

Callaway est tranquillement en train de remplacer les clubs Apex, pour laisser cette appellation sur la seule MB.

EPIC et ROGUE pro se distinguent des autres produits avec des « corps » qui ressemblent plus à des clubs improvments.

Après avoir placé l’EPIC à un niveau tarifaire relativement élevé, le modèle ROGUE replace très bien l’offre dans le prix de marché.

Si dans le domaine des fers CB, j’ai tendance à considérer la Titleist 718 AP2 comme une sorte de référence, sur ce segment, je pense que Srixon mérite ce titre avec la Z565, la première série à avoir franchement ouvert la brèche.

Sa semelle en V est sa grande particularité pour favoriser l’interaction avec le sol au moment du contact.

Chez Cobra, la King Forged Tec est l’un des meilleurs clubs « player » de son catalogue.

C’est aussi le club qui propose le loft le plus bas de la catégorie.

Le TaylorMade P790 pourrait gagner un concours de beauté.

Le Mizuno MP-18 MMC est le club à tout faire chez Mizuno !

Club de fitting à outrance, vous pouvez fermer le loft de 1 ou 2 degrés pour transformer ce club en improvment distance !

Au global, le prix moyen d’une série de 7 fers dans ce segment coûte plus cher qu’une série CB ou MB, un comble qui s’explique sans doute par l’ajout de matériau (tungstène en particulier).

A plus de 1300 euros de moyenne, on se situe 15% au-dessus du prix d’une bonne CB sur manches en acier.

Pour choisir

Entre 10 et 15 d’index, il arrive que l’on manque assez souvent les greens en raison de mauvais choix de clubs ou de coups imprécis (mal centrés), et donc trop courts.

D’un autre côté, on commence à sentir sur des coups bien tapés, qu’un peu de spin en plus pourrait être bénéfique.

Choisir ces clubs est un vrai débat qui n’est pas si facile à trancher, et vous demandera beaucoup de lucidité sur vos points forts/points faibles.

Il faut souhaiter qu’il s’agisse de clubs de transitions, et que la transition dure le moins longtemps possible.

Je considère que l'ensemble de ces clubs peuvent vous aider à passer plus rapidement ce palier. Quelques années en arrière, ce type d’offre manquait réellement.

L’attachement à la marque, le design, le positionnement tarifaire ou encore la variété des choix en matière de shaft pourront faire votre décision.

Le loft me paraît moins discriminant pour choisir.

Avec l’option 1 ou 2 degrés strong, le Mizuno MP-18 MMC peut être amené de 33 à 32 ou 31 degrés.

Dans cette catégorie, toutes les offres sont pratiquement à 31 degrés de loft, ce qui me paraît la bonne ouverture.

Il semble bien que la préférence pour la marque et le prix seront déterminants.

Test

Les écarts sont donc très faibles, et imputables aux manches choisis par les marques pour les clubs d’essais.

Le MP-18 MMC paraît en retrait. Cependant, au moment du test, Mizuno m’a présenté un club dans un loft 32 degrés sans activer l’option strong, alors que celle-ci permet au moment d’un fitting de retrancher jusqu’à 2 degrés de loft.

A vérifier auprès de Titleist, il est peut-être possible de diminuer le loft d’une série T-MB...

En réalité, mon test ne fait que confirmer la grande proximité des offres des marques que j’ai pu tester.

Avec ce type de clubs, j’obtiens une moyenne de distance de l’ordre de 149 mètres alors qu’avec une MB pour la même vitesse de swing, cette moyenne descend à 135 mètres.

Le gain est donc très substantiel.

En conclusion, si je devais retenir le loft idéal à 31 degrés, et prendre le positionnement tarifaire en considération, je prendrai en considération le Callaway Rogue, le TaylorMade P790, le Srixon Z565, le Cobra King Forged Tec et le Mizuno MP-18 MMC à condition d’activer l’option strong loft.

Liens vers les pages déjà publiées sur le site concernant ces clubs :

TaylorMade P790

Srixon Z565

Cobra King Forged Tec

Mizuno MP-18 MMC

Titleist 718 T-MB

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.