Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

Un driver peut-il réellement être un « slice killer » et générer du draw?

Un driver peut-il réellement être un « slice killer » et générer du draw?  

Depuis plusieurs saisons, les marques proposent de nouveaux drivers ajustables, et par exemple des réglettes sous la semelle, pour paramétrer des effets comme le draw ou le fade. Est-ce qu’un club de golf peut réellement donner de l’effet à une balle ? Et est-ce réellement une solution anti-slice ?

Et sans faire de mystère ou faire durer le suspense, la réponse est oui! Les drivers peuvent générer ou contrer des effets latéraux.    Cependant, les études démontrent que les golfeurs n’utilisent pas encore assez cet avantage.

Sommaire de ce dossier consacré aux solutions anti-slices   

  1. Qu’est-ce qui fait qu’un driver peut faciliter les effets de draw ?
  2. Les marques jouent sur le centre de gravité du club  
  3. Un angle de lie plus upright ?  
  4. Quel est le principe de fonctionnement du lie ?  
  5. Fermer la face  
  6. Le poids (quantité et déplacement)
  7. Est-ce que le fait d’utiliser un driver pour faire du draw est une bonne idée pour vous ?  

Qu’est-ce qui fait qu’un driver peut faciliter les effets de draw ?

Si vous êtes droitier, un effet dit de draw est en fait une balle qui part à droite de sa ligne de trajectoire pour finir par revenir à gauche de la cible, et inversement, pour un gaucher.

Dans les autres mythes qui entourent les drivers, il n’est pas vrai qu’une fois que vous aurez régler votre driver pour qu’il produise plus facilement un draw, vous ne pourrez plus taper un fade !

C’est en fait toujours possible de faire les deux, draw et fade, et ce n’est pas plus difficile parce que le driver est ajusté pour faire plus souvent du draw.

Par contre, il faut bien assumer la vérité qu’un driver ajusté en draw ne vas complètement gommer le slice.

Au mieux, cela peut vous aider à atteindre le bord droit du fairway quand auparavant, vous balanciez vos balles carrément dans les arbres à droite.

  • Accélerer l’angle de fermeture de la face
  • Réduire le gear effect du heel ou augmenter le gear effect de la toe.
  • Déplacer le sweetspot sur la gauche de la face.

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.