Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Comment choisir le loft de son bois de parcours (numéro 3) ?

Le sujet avait été déjà traité concernant le driver. En complément et pour plus de précision, on vous propose donc de décortiquer l’impact du loft d’un bois 3 sur la trajectoire d’une balle de golf, à l’aide d’un Trackman 4. Pour ce faire, on a utilisé un bois de parcours Mizuno JPX-850 réglable de 13 degrés à 17 degrés, tapé sur un tee au practice.

Incidence du loft sur la trajectoire d’une balle de golf

Le bois de parcours est un club très particulier dans le sac. La plupart des golfeurs ont tendance à imaginer qu’il se joue de la même façon que le driver.

Or, ce n’est pas tout à fait le cas. Un bois de parcours doit arriver sur la balle selon un angle d’attaque négatif ou descendant vers le sol.

C’est d’autant plus vrai quand la balle n’est pas posée sur un tee, mais directement sur le fairway.

En réalité, il n’y a que deux clubs qui peuvent être joués selon un angle d’attaque remontant (positif), le driver et le putter.

Comme un fer, le bois de parcours attaque la balle vers le sol pour la compresser.

S’agissant du bois 3, le loft le plus courant est assurément 15 degrés, soit en moyenne 4,5 degrés de plus qu’un driver, réglé autour de 10,5 degrés, le standard le plus vendu en France.

Pour être utile, un club de golf doit être étalonné par rapport au reste d’une série. Les fers sont la plupart du temps écarté de 3 à 4 degrés entre eux.

Un bois de parcours à seulement 11 ou 12 degrés n’aurait pas beaucoup de sens, sauf à ce que le joueur joue un driver à 8,5 degrés, et un autre bois de parcours compris entre 16 et 18 degrés.

Personne ne fait cela, même pas sur le tour, où une majorité des joueurs professionnels préfèrent enlever un long club pour privilégier un wedge, un club de précision à moins de 100 mètres où le score se fait.

A l’inverse, un senior qui enlève des fers pour mettre des bois ne va pas chercher à fermer excessivement le loft des bois de parcours, sachant qu’en dessous de 23 degrés pour un long fer, on a pu mesurer concrètement une nette perte d’efficacité des amateurs dans le but de lever la balle.

Depuis quelques années, les marques proposent des bois au loft ajustable. Ce n’est pas un gadget, et c’est en fait assez utile dans le cadre d’un fitting.

Il ne s’agit pas de changer le loft en fonction de la température extérieur ou la fermeté du sol.

Il s’agit bien plus de la relation entre angle d’attaque, smash factor, et distance au carry plus la roule, soit la distance totale de la balle.

Le protocole de test

Pour aller plus loin, nous vous proposons une petite démonstration avec un bois de parcours identique (Mizuno JPX-850) tapé du loft 13 au loft 17 degrés en respectant une vitesse de swing plutôt régulière, et en conservant des frappes utilisables pour un comparatif.

Ce test a été réalisé en extérieur sur un practice (à 180 mètres au-dessus du niveau de la mer et par une température de 20 degrés).

Pour l’occasion, nous avons dû nous contenter de balles de practices.

Ce n’est pas l’idéal, mais cela ne va pas altérer le principe que nous allons démontrer entre angle d’attaque, loft et distance.

Cet essai n’a pas valeur scientifique, et n’est pas le résultat d’un clubfitter professionnel. Il s’agit plus d’un essai mené par un golfeur amateur avec des outils de mesures professionnels.

C’est donc plus proche de ce que vous pourriez expérimenter de votre côté.

Le résultat du test, et les interprétations

Dans le tableau ci-dessous, nous avons conservé seulement les données utiles.

Pour aller droit au but, ce n’est pas avec le loft de seulement 13 degrés (très fermé) que le joueur-testeur a obtenu la meilleure distance, mais bien au contraire, avec le réglage sur 17 degrés.

Pourtant, il a tapé légèrement moins vite (92,5 mph contre 94,4 mph avec le loft 15°).

La vérité est dans le fait que la balle n’a jamais été contactée complètement au centre de la face avec les lofts inférieurs à 17 degrés ! Tout est toujours une question de centrage de la balle dans la face !

C’est visible grâce au taux de spin très/trop élevé mesuré par le Trackman 4 sur les lofts 13 à 15 degrés ! Un bois de parcours numéro 3 doit donner un spin autour de 3000-3500 tours par minute.

Au-dessus, de cette valeur, la balle ballonne et perd en efficacité énergétique. Elle perd en distance !

Une valeur plus élevée peut être le reflet d’une balle décentrée dans la face.

Le choix d’un loft de bois de parcours doit se faire par rapport à la capacité du joueur à prendre la balle au centre de la face.

Plus le loft est ouvert, et plus, théoriquement, le club est plus facile à manier. Mais ce n’est pas tout !

L’angle d’attaque de ce joueur oscille entre 0,5 et 1,6 degrés avec le bois 3 par rapport à une balle légèrement surélevé avec un tee.

Cet angle n’est pas assez négatif pour augmenter la compression à l’impact.

Un autre paramètre relativise la question du réglage du loft : le loft dynamique.

Il faut comprendre qu’un club est exprimé dans un loft statique. 15 degrés, c’est le loft du club posé au sol, à plat et sans mouvement.

Cependant, au cours du déplacement, la tête de club n’est jamais plate et posée au sol ! Un radar mesure donc le loft réel au moment d’impacter la balle, et ce n’est plus le « seul club » qui est concerné.

Le geste du joueur rentre en ligne de compte, et ici, on peut voir à travers les valeurs qui oscillent entre 14,5 et 16,2 degrés, que notre bois 3 a beau proposer des lofts différents, le mouvement du joueur prend le dessus sur le loft statique du club.

Ainsi, avec un loft « statique » de 13 degrés, le joueur arrive tout de même à produire un loft dynamique de 16 degrés, alors qu’avec un loft « statique » de 17 degrés, ce même joueur produit un loft dynamique de 16,2 degrés. Quelle est l’importance de régler le loft du club dans ce cas ?

C’est pour cela qu’il convient de relativiser le réglage du club.

Si vous regardez les performances sous le prisme de la distance totale, le loft de 17 degrés donne la plus grande distance à 201 mètres contre 193,7 mètres pour le loft 13 degrés.

A choisir, selon ces chiffres, il vaut mieux opter pour le loft 17 degrés. Toutefois, les écarts ne sont pas phénoménaux avec d’un côté, un club injouable, et de l’autre, un club parfait.

On parle ici d’optimisation. Ce n’est que de l’optimisation. Le geste du joueur, et notamment sa capacité à prendre la balle au centre de la face reste l’élément prépondérant.

Le fait de pouvoir ajuster le loft de son club est un avantage. Cela permet de rentrer dans le détail de la trajectoire de balle, et d’aider le joueur à prendre la balle plus au centre de la face.

Dans ce cas, c’est arrivé avec un réglage sur 17 degrés à préconiser pour ce joueur.

Notez qu’avec un loft de 13 degrés, la balle est partie sur un angle de lancement de 12,8 degrés pour atterrir sur un angle finalement très prononcé de 39 degrés.

Avec le loft de 17 degrés, pour ce joueur, la balle est partie plus haute (14,1 degrés) mais a atterrit sur un angle plus tendu (34 degrés), ce qui a favorisé la roule, et donc la distance supplémentaire.

Ce qu'il faut retenir

Attention, cela n’a pas valeur de preuve scientifique. Ce test a été réalisé par un être humain, et pas un golfeur professionnel régulier dans toutes ses frappes.

Cela démontre que le réglage influe sur le vol de la balle. Cela montre aussi que les changements sont marginaux, et parfois distincts de ce que l’on pourrait imaginer de prime abord.

Finalement, plutôt que de régler son bois 3 au degré près de loft, il faut travailler son angle d’attaque, et le centrage de la balle dans la face. Ces deux notions sont bien plus déterminantes pour le résultat final.

Maintenant, pour un golfeur très régulier, l’ajustement du loft mesuré par un radar peut lui permettre de distinguer un léger gain avec un set-up plutôt qu’un autre. Ce n’est pas dit que tous les golfeurs vont gagner à monter le loft de leur bois 3.

Pour un golfeur qui centre très bien la balle avec une vitesse de swing élevé, le loft de 13 degrés pourra être le plus performant.

Si vous n’avez pas de radar à disposition, utilisez une bombe de laque ou de peinture effaçable à l’eau pour visualiser vos impacts dans la face de votre bois de parcours.

Le bon loft sera celui qui vous permettra de prendre plus régulièrement le centre, à défaut de pouvoir contrôler le résultat avec exactitude par le biais d'un outil de mesure.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus