Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Putters TaylorMade Ghost Tour Black Series 2015


Avant de nous plonger dans la rédaction de ce sujet sur les nouveaux putters Ghost Tour 2015, nous avons pris le temps de relire ce que nous écrivions déjà en octobre 2013. Quand d’autres se contentent de relayer le discours de la marque sans fournir la moindre valeur ajoutée ou opinion, nous avons réellement essayé de comprendre ce que ces nouveaux putters pourraient apporter de nouveau.

Sommaire de l'article consacré aux putters Ghost Tour Black Series 2015

  1. Les véritables enjeux derrière la mise à jour d'une nouvelle ligne de putters
  2. Quel rapport avec ces nouveaux putters Ghost Tour ?
  3. Un produit qui nous raconte toujours la même histoire ?
  4. L'innovation...derrière le marketing

Les véritables enjeux derrière la mise à jour d'une nouvelle ligne de putters

Il ne s’agit pas de dénigrer le travail de centaines de personnes qui travaillent à la conception, à la communication, et à la commercialisation de produits qui nous sont indispensables pour jouer au golf.

Néanmoins, les marques de matériels sont des entreprises industrielles et commerciales, et elles sont souvent dirigées par des entités financières encore plus grandes.

Dans le cas de TaylorMade, l’entité se nomme Adidas Group, une entreprise qui domine le secteur du sport.

On ne vend pas des avions de guerre, du pétrole, ou de la haute technologie, pourtant, les enjeux économiques sont tout autant importants.

En matière de golf, il ne faut pas se mentir ! Les industriels ne peuvent pas révolutionner le matériel tous les ans !

Pourtant, ils produisent de nouveaux clubs toutes les saisons, et même, dans certains cas, deux fois par an.

Est-ce pour faire « tourner la machine » ?

De nos jours, tous les industriels sont dotés de service R&D couplés à des services marketings qui vous analysent, et cherchent en permanence le meilleur moyen de vous combler.

Le but étant de vous faire consommer, pour pérenniser leurs entreprises, et entretenir la passion.

Loin de nous, l’idée de supposer quelque chose de machiavélique, les marques sont souvent composées de professionnels passionnés par leurs métiers, et qui préfèrent largement vendre des clubs de golf que des boulons.

Une grande partie de leurs temps est consacré au fait de nous faire RE-CONSOMMER.

TaylorMade est engagé dans une grande ambition : celle d’atteindre le chiffre colossal de 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires d’ici 2020. Du jamais vu pour une marque de golf !

Les années 2013 et 2014 ont contrecarrés ce plan, surtout par la faillite des distributeurs nord-américains qui étaient largement surstockés en club du numéro un mondial, pensant que vendre des bois, des fers et des putters à tour de bras ne s’arrêteraient jamais.

Le phénomène s’est pourtant brutalement arrêté.

Quel rapport avec ces nouveaux putters Ghost Tour ?

Nous voulons en venir au fait qu’il s’agit essentiellement d’une mise à jour plus que d’une évolution, et même d’une révolution du modèle précédent.

Dans un schéma économique basé sur la simple fourniture d’équipements, un industriel ne formulerait pas un cycle produit aussi rapide pour ce type de putters.

Dans un schéma économique hyper concurrentiel avec de multiples concurrents, pour maintenir un niveau de ventes et donc de parts de marchés, TaylorMade se sent obligé de recommuniquer à minima tous les 18 mois sur un produit.

  • 18 mois, cela peut paraître un intervalle plutôt long dans la mémoire du consommateur-golfeur
  • 18 mois pour réinventer un club ou créer une nouvelle technologie, c’est beaucoup trop court.

C’est pourquoi, cette nouvelle ligne de putters a un objectif et un moyen : Se rappeler à votre bon souvenir par la mise en place d’une nouvelle face usinée avec un nouveau matériau.

Des mots que nous avions déjà lu lors de la parution de précédents communiqués de presse.

Est-ce choquant de vendre une mise à jour ?

Ce n’est pas notre propos, ni notre rôle. Vous seuls jugerez par vos actes de consommations.

Précisons que les sociétés qui vendent des logiciels ou des téléphones, font exactement la même chose sans que personne n’y trouve à redire.

Le modèle industriel de TaylorMade ne diffère pas tant que cela de celui d’Apple, première capitalisation boursière mondiale.

Un produit qui nous raconte toujours la même histoire ?

De notre point de vue, ce qui est essentiel, c’est qu’à un moment précis, vous avez besoin d’un nouveau putter, et que vous cherchez un produit qui réponde à différents critères qui vous semblent cohérents.

Même pour un putter, il existe des critères objectifs que nous savons mesurer avec des applications du type Iping qui donne notamment le degré de consistance d’un putter.

Il existe aussi et majoritairement dans l’esprit des golfeurs et golfeuses, des critères plus subjectifs, et essentiellement liés aux sensations.

Comme pour la plupart des putters du marché, les Ghost Tour s’inscrivent dans ce deuxième registre…Vous fournir une sensation de touché particulière qui pourra vous séduire, surtout si vous êtes dans le cadre d’un changement de putter, et que vous comparez vos sensations entre votre ancien putter, et un éventuel nouvel achat.

Pour ce faire, TaylorMade a redessiné la tête de ces putters, et retravaillé les inserts taillés au laser pour un meilleur feeling au moment du contact de la balle avec le club.

Encore une fois un discours déjà entendu à de multiples reprises, sauf que dans ce cas, TM nous parle d’un insert en aluminium.

Tout le propos de cet article, est de vous expliquer que les procédés ne peuvent plus vraiment changer ou se révolutionner d’une année sur l’autre.

En revanche, et de l’aveu des personnes que nous avons interrogé chez la plupart des industriels, la prochaine évolution du matériel de golf viendra de l’usage de nouveaux matériaux.

L'innovation...derrière le marketing

L’aluminium a ainsi permis de donner une surface plus « accrocheuse » aux putters de cette série Ghost Tour Black.

La face du club adouci le son à l’impact avec la balle, et favorise un meilleur feedback pour les golfeurs en quête de meilleures sensations.

Plus précisément, la différence avec les anciens inserts en polymère réside dans le fait que l’aluminium donne une plus large plage de sons différents au contact de la balle, ce qui par conséquences fournit plus d’informations sur la qualité du putt à son utilisateur.

Vous comprenez ici que cette innovation a du sens…surtout pour les golfeurs capables d’analyser cette nouvelle information, à savoir plutôt les golfeurs expérimentés, et déjà très bons manieurs de putters.

Information confirmé par le créateur de ce putter, Clay Long, directeur de la création des putters chez TaylorMade « Ces putters ont été méticuleusement usinés pour fournir aux meilleurs golfeurs de la planète, le meilleur son, le meilleur feeling, et la meilleure performance possible. »

Bien sûr, ces innovations s’accompagnent toujours d’un florilège de qualificatifs ultra-valorisants « Pour plus de performance » ou encore « validé sur le tour ».

Là-aussi, sans tester objectivement ces nouveaux clubs, nous ne fournirons pas d’arguments avalisant ou rejetant ce que nous appellerons pour l’instant de la théorie.

Ce que nous savons sans l’ombre d’un doute, c’est que la mise à jour 2015 comporte deux styles de lames : La Daytona et l’Indy, des noms qui rappellent les courses automobiles américaines, alors que par ailleurs, la série Ghost Tour 2015 proposera aussi deux putters maillets, Maranello et Monte-Carlo, comme si TaylorMade donnait une couleur américaine aux lames, et plus européennes aux maillets, opposant la formule Indycar US à la formule 1 européenne.

La véritable différence étant liée à l’utilisateur final qui aura soit un putt en léger arc de swing ou soit plus droit, ce qui est le bon argument pour choisir entre un maillet et une lame droite.

Autre argument à retenir concernant les Ghost Tour, le fait que la finition extérieure de ses clubs soit un dark glare PVD qui a la propriété de détourner les rayons du soleil.

L’intérêt étant de protéger vos yeux du fait d’être ébloui au moment de poser votre regard sur votre putter.

S’ajoute à cela, une ligne blanche qui contraste avec l’aspect noir de la tête de clubs pour vous aider dans l’alignement.

Proposés en trois longueurs de manches (33, 34 et 35 inches) avec un grip Golf Pride rouge, le prix sera unique pour chaque produit de la série, à savoir 179 €.

Vous noterez que les marques de matériel de golf ne poussent pas le bouchon à vous vendre des mises à jour de plus en plus chères à l’image du dernier Iphone 6.

Le point à retenir de ce produit : L’insert en aluminium qui bien utilisé par le golfeur donne plus d’informations sur la qualité du putt.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.