Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Putter Cleveland TFI Smart Square


Deux ans après la sortie du premier putter Smart Square, Cleveland propose une nouvelle version améliorée de son putter qui joue la carte des carrés plutôt que les ronds, et prend ainsi le contrepied des arguments du leader Odyssey et de son célèbre White Hat.

Sommaire de cet article consacré au nouveau putter Cleveland Smart Square TFI

  1. Toujours des carrés contre les ronds
  2. Nouvelle innovation : la face en cuivre blanchie
  3. La répartition du poids, un élément clé sur un putter maillet
  4. Les caractéristiques du Putter Cleveland Smart Square TFI

Toujours des carrés contre les ronds

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le nouveau TFI Smart Square ne manque pas d’arguments pour les adeptes du golf pourcentage !

TFI à ne pas confondre avec la chaîne de télévision, signifie « True Fuel Innovation », et symbolise la principale innovation de ce putter 2015.

Le concept du Smart Square repose sur le fait qu’il serait plus simple de s’aligner au putting en utilisant visuellement des formes carrées, et en particulier, des lignes parallèles.

Sur ce point, notre consultant clubfitter, Alexandre d’Incau pourrait préciser que tous les golfeurs n’ont pas le même système de visée, et avant de parler de ronds ou de carrés, il faudrait déjà que chaque joueur connaisse ses propres fonctionnements internes (œil directeur, type de posture, organisation et alignement…)

Toutefois, le Smart Square a bien pour objet de traiter la question de l’alignement à l’adresse.

La marque réitérant son argument numéro un !

Le Smart Square est 23% plus précis que le meilleur putter de la marque considérée comme numéro 1, à savoir le White Hot 2-ball d’Odyssey qui au début des années 2000 avait provoqué une mini-révolution dans le domaine du putting auprès des amateurs.

Considérant que le premier Smart Square a plutôt donné satisfaction, Cleveland continue donc sur sa lancée.

Nouvelle innovation : la face en cuivre blanchie

Pour ne pas sortir une simple mise à jour ou une version remasterisée, Cleveland a travaillé sur une nouvelle innovation.

Après avoir réfléchi la question de l’alignement, il s’agit aujourd’hui de proposer un meilleur touché.

C’est donc la face du club qui a été profondément revu.

Pour parvenir à ce qu’ils appellent « true feel » ou sensation pure, ils ont associé deux éléments ;

Premièrement, et c’est ce qui est le plus frappant, la face a été travaillée dans un cuivre blanchi, ce qui en fera un club très reconnaissable par rapport à tous les autres putters.

Au contact, le joueur est censé de recevoir un feedback immédiat en termes de son et de touché.

Deuxièmement, derrière cette face en cuivre, Cleveland a assuré le coup en intégrant un insert en polymère pour fournir plus de consistance sur toute la largeur de la face du club.

Enfin, pour améliorer l’aspect visuel, et surtout le moment d’inertie, Cleveland a ajouté deux pièces supplémentaires par rapport au précédent modèle.

Objectif : Augmenter la stabilité de la tête du putter pendant le swing, et aussi réduire les pertes de distance sur les coups décentrés.

Arrêtons-nous un instant sur cet argument. Si vous avez déjà testé un putter avec une application du type ZENIO, vous avez peut-être déjà constaté à quel point, nous ne tapons que très rarement toujours au même endroit.

En réalité, nous décentrons en permanence. Ce qui est donc important au putting, c'est de décentrer avec régularité.

Les marques l'ont bien comprises. Plus que d'offrir un putter qui tape très bien la balle au centre, il faut proposer des clubs adaptés au phénomène de décentrage permanent.

La répartition du poids, un élément clé sur un putter maillet

Avec un corps en aluminium de basse densité, la partie centrale du putter qui supporte le système d’alignement facilite une meilleure distribution du poids sur toute la tête du club, et donc une meilleure stabilisation.

On aurait presque l’impression qu’il ne s’agit plus de putting, mais d’aéronautique !

Concernant le prix public, Cleveland s’est montré très raisonnable avec un tarif affiché de 250 euros.

Si le bon vieux White Hot 2 ball originel se trouve aujourd’hui autour de 130 euros, un Odyssey de la gamme Works coûte autour de 240 euros, tout comme le Daddy Long Leg de TaylorMade.

Nous comparons ici des putters de marques majeures, et qui représentent la majeure partie du marché en termes de ventes.

Bien sûr, il existe des putters plus coûteux dans des matériaux encore plus nobles.

Simplement, par rapport au design du club, au matériau employé, à la R&D et au marketing mis en œuvre, il ne faut pas s’attendre à trouver ce type de club bien moins cher de nos jours.

Toute la question est de savoir si c’est ce putter qui vous est le plus adapté en termes de visée, de posture, et de swing.

Maintenant d’un point de vue visuel, nous pouvons affirmer qu’il s’agit d’un top-3 actuellement sur le marché, et sa face en cuivre devrait se remarquer dans les stands de magasins.

N’oublions pas que le gros point fort de ce club reste sont système d’alignement unique en son genre, qui toujours selon Cleveland donne des résultats notablement supérieurs à la concurrence.

Le moins que l’on puisse écrire, c’est que ce Smart Square TFI a tout pour se faire remarquer, et susciter la curiosité.

Les caractéristiques du Putter Cleveland Smart Square TFI

Seulement disponible pour les droitiers, ce club affiche un loft tout à fait standard de 3° et un lie de 70°.

Il se distingue du tout nouveau putter Odyssey Works Big T (un autre système d’alignement par son poids de 420 grammes contre 350 grammes, ce qui permet de comprendre que ce club est un peu plus lourd que la majorité des putters du marché.

Fournit en trois longueurs (33, 34 et 35 inches), tout le monde devrait pouvoir trouver son bonheur.

Enfin, et contrairement à certains nouveaux produits, la face n’est pas rainurée.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.