Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Belly Putter ou long-putter ? Que faut-il en penser ?

Le belly putter permet de plus en plus de victoires sur le PGA tour

A l'origine, on les aurait cru exclusivement réservé au circuit SENIOR ou aux golfeurs ayant des problèmes de dos, mais ces dernières années, on a constaté que les golfeurs du PGA tour ont commencé à adopter ces putters si particuliers, et si controversés sans pour autant avoir nécessairement mal au dos...

Pour ou contre les Belly Putters ?

Adulé par les uns, rejetés par les autres, le Belly Putter est un putter avec un manche plus long que la moyenne, et qui est une bonne solution pour les golfeurs victimes de "Yips" ou sursauts, au moment de putter sur le green.

La longueur du manche d'un Belly Putter va de 116 à 132 cm, et cette particularité élimine tous les mouvements parasites du poignet.

Ainsi, on ne joue pas seulement avec les poignets, mais aussi dans certains cas, avec le ventre ou un autre point d'ancrage qui neutralise les effets du stress au putting.

Tout le contrôle du putter se fait avec la main gauche, qui tient le belly-putter avec un point supplémentaire d'ancrage par rapport à un putter classique, comme par exemple la poitrine, alors que la main droite ne sert qu'a accompagner le balancier.

En fait, pour comprendre pourquoi on peut mieux putter avec un belly-putter, et sans être neurochirurgien, il faut simplement noter que quand on utilise un putter conventionnel, il y a action des deux mains qui obéissent chacune à un hémisphère de notre cerveau, d'où une possibilité de conflit entre les deux.

Du fait de la contrainte qu'impose le belly putter en terme de "calage" ou ancrage du corps et des articulations, soit un mouvement déclenché par l'épaule droite, et non pas le poignet droit, de ce fait seul l'hémisphère gauche du cerveau est mis à contribution.

Pas de conflit ! Potentiellement, plus de putts rentrés !

Comment jouer avec un belly putter ?

  • Positionnez vos yeux au-dessus de la balle
  • Adoptez une posture confortable
  • Fléchissez légèrement les genoux
  • Baissez-vous, et laissez pendre vos bras afin de créer les conditions d'un balancier
  • Alignez vos pieds de manière parallèle à la ligne imaginaire qui se trouve en direction du trou visé.
  • Ecartez normalement votre stance de pieds

Mais nous n'insisterons jamais assez sur l'importance de la position à l'adresse, qui est vraiment le point clé de l'utilisation d'un putter ventral.

Le but étant d'éliminer les mouvements de poignets avec le long-putter, c'est donc de l'alignement que dépend essentiellement la trajectoire de votre putt.

Pourquoi normalement, on ne peut pas rater un putt avec un belly-putter ?

Tout simplement, parce que si vous êtes correctement organisé au départ, vous ne pouvez pas vous "tordre" et désaxer votre putt, ou vous le sentiriez tout de suite.

Enfin un dernier exercice avant de l'emmener sur le parcours, pensez à vous régler sur le putting green.

Vérifiez la direction de vos putts ! Trop à gauche ou trop à droite, c'est que vous ne ramenez pas encore correctement la face du putter dans la bonne ligne vers la balle.

Corrigez jusqu'à trouver la ligne droite. Quand vous y serez parvenu, vous ne voudrez plus utiliser un putter conventionnel au moins jusqu'en 2016, date de leur interdiction par le Royal & Ancient ou l'USGA.

Vers la fin de l'ancrage au putting

Finalement, les opposants aux longs putters ont remporté ce match, au motif de protéger l'essence du jeu de golf.

Sur les compétitions de golf pour les professionnels, le phénomène du belly-putter a commencé à avoir une incidence non-négligeable.

Et notamment sur les huit derniers tournois majeurs disputés, six ont été remporté par des joueurs utilisant ce type de club sur les greens.

L'avantage sur les autres putters classiques était devenu trop criant, mais aussi, il faut bien l'admettre contre nature.

Cette décision d'interdiction ne signifie pas pour autant que l'on ne verra plus de long putter sur les greens, mais plutôt que l'ancrage supplémentaire sera interdit, ce qui préserve la possibilité pour les Seniors de recourir à ces clubs, si ils ont réellement mal au dos...

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.