Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Quel est le meilleur driver de golf pour un golfeur Index 15 à 25?

Après avoir testé de manière indépendante tous les drivers du marché, nous vous proposons notre synthèse, pour déterminer le classement des meilleurs drivers de l’année 2013, et selon plusieurs critères de performances.

Quel est le meilleur driver de golf en 2013 ?

Pour être tout à fait juste, nous vous soumettons ci-dessous, le résultat de nos tests pour la catégorie des golfeurs d’index compris entre 15 et 25.

Nous ferons suivre ce dossier « driver 2013 » par un prochain article consacré cette fois aux golfeurs d’index inférieur à 10, car, nos tests démontrent, que ce qui est vrai pour un golfeur n’est pas forcément vrai pour un autre, et surtout quand la vitesse de swing diffère.

Préambule au résultat de l’étude sur les drivers de 2013 :

Pour réaliser cette étude de manière complète et la plus indépendante possible, nous avons utilisé un trackman au magasin US’ Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, près de Lyon.

Attention aux surprises, car ici point de marketing, seulement chiffres à l’appui, des faits vérifiables avec quelques grandes vérités, et grandes tendances concernant ce club si particulier, et si cher aux golfeurs et aux golfeuses.

Bien que nous réalisions nos tests avec la plus grande rigueur, il ne serait pas juste d’émettre un avis définitif sur un club, sans vous mettre en garde sur le fait, que nous testons que des clubs dans leurs configurations standards, à savoir le modèle le plus communément présent dans les racks d’un magasin de golf avec le shaft d’origine, et sans faire de fitting.

Nous avons la conviction que pour chaque club, un fitting adapté aurait profondément modifié les résultats de nos tests.

Il ne s’agit pas pour nous de déterminer si le club était parfaitement adapté à nos testeurs pour qu’il réalise des performances, mais au contraire, se positionner dans la situation d’un golfeur en phase d’achat, qui se pose des questions sur un driver plutôt qu’un autre.

Soit, en fait le potentiel brut d’un driver !

La méthodologie des tests :

Pour réaliser cette étude, nous avons donc systématiquement utilisé des drivers en shaft regular, et avec des têtes de loft 10.5° (sans oublier d’utiliser à chaque séance le même type de balles de la marque Srixon).

En-dehors de ces éléments fixes, les drivers testés pouvaient avoir des shafts de poids variables (livrés en standard par le fabricant), des formes de têtes variables, et en fait des conceptions assez différentes.

Autre précision, nous n’avons pas modifié les réglages de loft, de lie, ou de poids des drivers ajustables, pour ne pas fausser les tests, et mesurer des données les plus comparables possibles.

Ci-dessous, retrouvez donc l’intégralité de nos tests en synthèse sauf pour deux marques qui ne nous ont pas fourni leurs clubs : Nike et Wilson, finalement hors-jeu.

Plutôt que d’affirmer qu’un driver était le meilleur, nous avons opté pour vous présenter les choses de manière détaillées.

C’est pourquoi, on va vous donner les classements par catégories de mesures effectuées au trackman :

  1. vitesse de swing,
  2. loft dynamique,
  3. vitesse de balle,
  4. smash factor,
  5. taux de spin,
  6. carry (portée),
  7. dispersion,
  8. temps de vol,
  9. distance moyenne,
  10. et distance maximum.

Pour chaque catégorie, nous vous proposerons de manière totalement objective, les cinq premiers drivers en performances mesurées au trackman.

Ainsi, il ne s’agit pas de nos avis ou d’impressions, mais bien de faits quantifiables.

Nous attribuerons 5 points au premier, 4 points au second, 3 points au troisième, 2 points au quatrième et un point au cinquième pour chaque catégorie, ce qui finira par déterminer le classement des meilleurs drivers de l’année pour la catégorie des golfeurs compris entre 15 et 25 d’index.

Le driver, qui sera déclaré vainqueur, aura de grandes chances d’être le driver le plus long, et le plus tolérant, car dans la liste ci-dessus, on retrouve beaucoup d’éléments liés à la performance du club.

Cela ne voudra pas signifier pour autant que nous allons récompenser un driver parfait !

Gardons à l’esprit que le choix d’un driver est toujours une affaire de compromis.

A la lecture des éléments qui vont suivre, vous vous ferez votre propre opinion, et pour être tout à fait transparent, on vous proposera aussi le classement de la rédaction qui pourra légèrement différer de celui donné par les résultats chiffrés.

Le choix n’est pas toujours qu’une question de mathématiques…

La vitesse de swing la plus rapide en 2013 :

La vitesse de swing est directement liée à la capacité du golfeur à déplacer rapidement son club, et donc acquérir la vitesse nécessaire pour propulser le plus loin possible un projectile dans une direction.

Plus la vitesse de swing sera élevée, et plus le golfeur aura de chances de lancer loin.

C’est un élément déterminant, mais ce n’est pas nécessairement le plus important.

Justement, les fabricants peuvent contourner ce besoin de vitesse en jouant sur d’autres paramètres pour envoyer la balle loin même sans une vitesse excessive.

Et justement en 2013, la palme du driver le plus rapide est remis….au driver Callaway FT Optiforce !

Sur un nombre de balles frappées équivalentes pour tous les drivers que nous avons testé, le Callaway arrive largement en tête de cette catégorie.

Légèrement rallongé, et surtout monté sur un shaft parmi les plus légers du marché (43 grammes quand la moyenne des shafts regulars pèsent 55 grammes), l’Optiforce a été mesuré à une moyenne de 93,6 mph tapé par un golfeur d’index moyen de 15.

La moyenne de notre panel étant de 91,4 mph.

  1. Callaway FT Optiforce 93.6 mph
  2. Cleveland Classic XL Custom 92.8 mph
  3. Callaway RAZR FIT XTREME 92.4 mph
  4. Titleist 913 D2 92.4 mph
  5. Callaway X HOT 91.6 mph

Comme vous pourrez le constater ci-dessus, Callaway classe trois de ses drivers 2013 dans le top-5 de la saison pour cette rubrique spécifique de la vitesse de swing.

Le loft dynamique le plus élevé/le plus bas en 2013 :

Le loft dynamique est la production réelle du driver en termes de loft au moment du contact avec la balle.

En théorie, vous avez sur chaque driver, un loft défini par le fabricant (9,9.5, 10, 10.5, 12…) mais en fonction de chaque swing, et chaque golfeur, ce loft se traduit en loft dynamique, soit le loft réellement produit.

Dans ce cas, nous allons produire deux classements, car un golfeur pourra préférer un driver qui lève peu la balle, et un autre, un driver qui lève beaucoup la balle.

Bien que l’on peut considérer qu’un golfeur d’index compris entre 15 et 25 voudra surtout lever la balle.

Précisons encore une fois qu’il s’agit systématiquement de drivers d’un loft théorique de 10.5°

Le driver 10.5° qui lève le moins :

  1. Cobra AMP CELL 14.3°
  2. TaylorMade RBZ Stage 2 15.0°
  3. Callaway RAZR Fit Xtreme 15.7°
  4. Callaway X HOT 15.8°
  5. TaylorMade R1 15.9°

Le driver 10.5° qui lève le plus :

  1. Callaway FT Optiforce 20.7°
  2. TaylorMade SLDR 18.8°
  3. Mizuno JPX 825 18.8°
  4. PING G25 18.6°
  5. Titleist 913 D2 18.3°

En somme, le Cobra AMP Cell favorise les trajectoires plus tendues, et à l’inverse, le FT Optiforce favorise des trajectoires plus hautes.

A noter qu’après seulement deux critères, le Callaway Optiforce présente deux avantages notable pour les golfeurs d’index moyens : vitesse de swing élevée, et loft dynamique élevée. Autrement dit, plus de vitesse et plus de hauteur de trajectoires pour des distances maximisées…

Précisons aussi que ces mesures ont été réalisées par le même testeur qui a tendance dans son jeu de golf à lever la balle.

Pour ce profil de joueur, si on devait faire un fitting, on lui recommanderait de jouer un driver avec un loft beaucoup moins élevé, soit au moins 9.5° au lieu de 10.5°

Pour ne pas vous perdre dans trop de chiffres, nous ne publions pas volontairement les données mesurés pour les golfeurs d’index plus bas (moins de 10), mais sachez que l’écart entre le loft théorique, et le loft dynamique n’est pas aussi important.

En moyenne, il est plutôt de 3° alors que dans ce test, il est monté jusqu’à 10°.

Encore une fois, ce qui nous intéresse dans cet exercice, c’est de se rapprocher de la réalité du jeu de golf de 80% des golfeurs.

La vitesse de balle la plus rapide en 2013 :

Finalement, plus important que la vitesse de swing, ce qui compte c’est réellement à quelle vitesse la balle quitte la face du driver.

C’est cette vitesse qui détermine réellement la distance que va pouvoir parcourir la balle de golf.

Et contrairement à ce que vous pourriez penser, la vitesse de balle peut différer de la vitesse de swing.

Si la vitesse de swing est le fruit du swing du joueur et du shaft.

La vitesse de balle fait en plus intervenir la conception de la tête, et en particulier de la face du club.

  1. Titleist 913 D2 133.2 mph
  2. Callaway X HOT 132.8 mph
  3. Cleveland Classic XL Custom 132.7 mph
  4. TaylorMade R1 132.6 mph
  5. TaylorMade Rocketball Z Stage 2 132.6 mph

Alors que driver Callaway FT Optiforce arrivait en tête de notre classement de la vitesse de swing, il ne figure pas dans le top-5 des vitesses de balles…

Si on écoutait la perception des amateurs de golf, on aurait pu s’attendre à retrouver un ou deux drivers TaylorMade tout en haut de ce classement, et ce n’est pas le cas…

Notez enfin, la faiblesse des écarts entre les clubs, sachant que la moyenne de tous les clubs testés se situe à 131 mph.

Premier enseignement, les performances des drivers 2013 sont très proches.

Le meilleur Smash Factor :

C’est peut-être la mesure qui va intéresser le plus grand nombre d’amateurs de golf, car elle révèle la combinaison entre tolérance et utilisation optimum d’un club de golf.

Plus cette mesure est élevée, et plus elle démontre que le club est adapté au joueur, ou en tout cas, qu’il trouve souvent le centre de la face à l’impact, et donc potentiellement, le meilleur rendement.

S’il fallait déterminer le meilleur driver sur un seul critère, le smash factor serait le critère le plus synthétique de la valeur du club (toujours pour des golfeurs d’index autour de 15).

Rappelons encore une fois qu’avec un fitting adapté, on peut considérablement améliorer ce chiffre.

  1. Mizuno JPX 825 1.46
  2. TaylorMade Rocketball Z Stage 2 1.46
  3. TaylorMade R1 1.45
  4. Callaway X HOT 1.45
  5. Ping G25 1.44

Les fabricants ne communiquent pas réellement sur le fait que leurs produits sont plus ou moins adaptés pour des golfeurs de différents niveaux. Espérant que la plupart d’entre vous achèteront au feeling plutôt que sur des critères précis.

C’est d’ailleurs pour cela que TaylorMade vend autant de drivers à des joueurs qui n’ont pas forcément le niveau pour jouer certains de leurs clubs.

Beaucoup d’amateurs préféreront faire comme les copains, et acheter un R1, alors qu’un Rocketball Z sera plus adapté…

Pour vous illustrer les différences que l’on peut trouver d’un golfeur à un autre, on vous propose ci-dessous le même critère de smash factor, mais cette fois pour des joueurs d’index inférieur à 10 :

  1. Cleveland Classic XL Custom 1.48
  2. Ping G25 1.48
  3. Mizuno JPX 825 1.47
  4. Titleist 913 D2 1.46
  5. TaylorMade R1 & SLDR 1.45

Le driver qui donne le moins de spin :

Dans ce cas, on ne va pas vous proposer un classement du driver qui donne le plus de spin, car n’est pas une caractéristique que l’on va rechercher pour un driver, à la différence des sandwedges, ou au contraire, on va privilégier le spin, pour arrêter plus rapidement les balles sur les greens.

Dans le cas d’un driver, moins on obtient de spin, et plus longtemps, la balle va pouvoir rouler au contact du sol.

Le spin étant la mesure du nombre de rotations que la balle opère sur elle-même pendant le vol, cela agit un peu comme un système de freinage ou de rétropédalage.

A moins que vous cherchiez à rapidement arrêter vos balles sur le fairway, vous chercherez toujours à avoir le taux de spin le plus bas.

A ce titre, et ce n’est pas pour les flatter, on vous donne les noms des trois drivers qui donnent le plus de spin :

  1. Cobra AMP Cell 3483 rpm
  2. Callaway X Hot 3432 rpm
  3. Callaway FT Optiforce 3274 rpm

Comme vous avez pu le lire précédemment, le X Hot et le FT Optiforce apparaissaient souvent dans les top-5 des mesures que nous avons déjà livrées.

Dommage qu’ils en perdent tout le bénéfice sur le taux de spin…Rappelez-vous, le choix d’un driver est une affaire de compromis.

En moyenne sur tous les clubs testés, on a trouvé un taux de spin de 2978 tours par minute pour notre testeur d’index 15.

Maintenant, découvrez les drivers les plus performants dans cette catégorie :

  1. Ping G25 2546 rpm
  2. Ping Anser 2659 rpm
  3. Callaway RAZR Fit Xtreme 2695 rpm
  4. TaylorMade R1 2783 rpm
  5. TaylorMade RocketballZ Stage2 2814 rpm

Déjà en 2012 avec le G20, Ping proposait le club qui donnait le moins de spin du marché.

Toutefois, à nouveau, entre les cinq meilleurs drivers de cette catégorie, les écarts sont très faibles.

Au moment de choisir un nouveau driver, cet élément ne peut être totalement ignoré.

Carry – Meilleure portée de balle en 2013 :

Comme tous les tests sont réalisés en indoor, nos tests ne sont pas altérés par des changements de climats, et de températures.

La portée - ou carry en anglais - est la mesure de distance réalisée par la balle entre son point de décollage, et son point d’atterrissage.

En hiver, cette donnée est particulièrement importante.

Les plus longues portées sont données par les clubs donnant la meilleure vitesse de balle, et les trajectoires les plus hautes.

  1. Titleist 913 D2 191.8 mètres
  2. Callaway FT Optiforce 191,2 mètres
  3. Mizuno JPX 825 187,9 mètres
  4. Ping G25 187,2 mètres
  5. TaylorMade R1 183,7 mètres

En moyenne sur tous les clubs testés, on a trouvé une moyenne de 181,7 mètres au carry.

Contrairement aux idées reçues, les chiffres ci-dessus démontrent qu’il y a des écarts entre les principaux drivers du marché, mais pas des écarts colossaux.

Le Titleist 913 D2 dans sa configuration standard sans fitting est 10 mètres plus long que la moyenne des drivers 2013, mais seulement de quelques centimètres par rapport au Callaway Optiforce.

Notez que le carry est la mesure avant le roulement de la balle sur le sol. Le taux de spin n’est pas encore entré en action dans le calcul de la distance totale, bien qu’il ait déjà un peu joué dans le vol de la balle.

Notez aussi que si on combine les deux dernières mesures (taux de spin bas et carry élevé), deux clubs seulement se hissent à chaque fois dans notre top-5 : le driver R1 et le PING G25 avec un léger avantage en faveur de ce dernier…une piste pour le driver de l’année 2013 ?

Le driver le moins dispersant en 2013 ?

La dispersion en dehors de l’axe central est probablement avec la distance totale, et le smash factor (tolérance), l’indice le plus important aux yeux des amateurs de golf.

Pourtant, c’est aussi l’indice le plus difficile à établir avec certitude, car il dépend vraiment beaucoup du joueur.

Si on osait un pourcentage, on dirait 80% en fonction du joueur, et seulement 20% en fonction des caractéristiques du driver.

Par contre, on peut vraiment affirmer que les clubs les plus exigeants, à savoir le Callaway RAR FIT Xtreme et le TaylorMade SLDR, sont des clubs qui nécessitent de parfaitement centrer la balle dans la face pour exploiter pleinement leurs potentiels.

La plupart des autres drivers ont justement été conçus pour favoriser la distance même sur les coups décentrés.

Alors qui dit décentré, indique justement de grandes chances d’effets indésirables, et de trajectoires qui s’éloignent du centre du fairway.

Pour vous donner un indicateur sur les drivers testés, on a retenu la moyenne de dispersion par rapport au centre du fairway.

Comme, il s’agit d’une moyenne sur tous les coups tapés, cela ne dit pas si le club a plutôt été tapé à gauche ou à droite, ce qui de toute façon est très lié au golfeur, plus qu’au club.

  1. Titleist 913 D2 1.6 mètres de l’axe en moyenne
  2. Callaway FT Optiforce 3.2 mètres
  3. Mizuno JPX 825 3,4 mètres
  4. TaylorMade RocketbladeZ Stage2 4,4 mètres
  5. Ping G25 9,3 mètres

En moyenne sur tous les clubs testés, on a trouvé 13,1 mètres de dispersion par rapport au centre du fairway pour le testeur d’index 15.

Attention, il s’agit d’une moyenne, et pas d’un écart minimum/maximum.

Le plus long temps de vol moyen en 2013 :

Le temps de vol est la mesure en secondes du temps passé par la balle en l’air, et avant le contact au sol.

Plus le temps de vol est élevé, et plus la balle a de chances d’aller loin.

Cette mesure n’est pas à mettre au même plan que les précédentes, car il s’agit finalement d’une conséquence d’autres paramètres comme la vitesse de balle, le loft dynamique ou même le taux de spin.

On affiche ici les cinq drivers qui ont permis les vols de balle les plus longs plus pour être complet sur le sujet, plus que pour révéler un nouveau facteur déterminant.

Sachez seulement que pour ce test, on a trouvé une moyenne de 5,57 secondes.

  1. Callaway FT Optiforce 6,35 secondes
  2. Mizuno JPX 825 6,13 secondes
  3. Titleist 913 D2 6,05 secondes
  4. TaylorMade SLDR 5,90 secondes
  5. Ping G25 5,74 secondes

Sur ce classement, on retrouve logiquement les drivers les plus longs de notre panel de test, le Callaway Optiforce, le Titleist 913 D2 et Mizuno JPX 825.

Ces trois drivers creusent nettement l’écart en termes de longueur de vol de balle.

Tous les autres drivers se situant véritablement dans la moyenne.

Le driver le plus long en moyenne :

L’addition du carry (la portée) et la roule permet d’obtenir la distance totale parcourue par la balle.

On va donc présenter deux catégories : la moyenne, et la balle la plus longue…Deux critères très suivis par les golfeurs !

Distance moyenne :

  1. Titleist 913 D2 211,2 mètres
  2. Ping G25 210 mètres
  3. TaylorMade R1 208,9 mètres
  4. Callaway FT Optiforce 208,2 mètres
  5. Ping ANSER 207,6 mètres

La balle la plus longue a été obtenue avec :

  1. Callaway FT Optiforce 229,1 mètres
  2. Callaway RAZR FIT Xtreme 226,2 mètres
  3. TaylorMade SLDR 224,5 mètres
  4. TaylorMade Rocketball Z Stage 2 222,5 mètres
  5. Cleveland Classic XL Custom 222,3 mètres

Comme vous pouvez le constater, le driver qui obtient la meilleure moyenne de distance (Titleist 913 D2) n’est pas le driver qui a permis d’atteindre la distance la plus longue.

Il faut comprendre que le Titleist est plus régulier dans la performance, mais théoriquement, le driver le plus long quand on tape très bien la balle est le Callaway FT Optiforce.

Pour le golfeur, la question est de savoir si le but est de faire une performance ou d’être régulièrement performant.

L’Optiforce est incontestablement le driver le plus long de cette étude, mais cela ne veut pas dire que l’on tape systématiquement plus loin avec ce driver, car encore faut-il être soi-même régulier.

Ceci étant dit, l’Optiforce n’a que trois mètres de retard en moyenne par rapport au Titleist…

Le meilleur driver de 2013 pour les golfeurs d’index compris entre 15 et 25 : Callaway FT Optiforce

Après avoir consulté toutes les données, il apparait clairement qu’il y a une convergence évidente autour du FT Optiforce, dernier né des drivers Callaway, et sorti au mois de juillet.

Comme vous pourrez le constater ci-dessous, ce driver qui nous a surpris par ses performances arrive en tête du classement, et cela devrait surprendre beaucoup de golfeurs qui se seraient sans doute attendus à une victoire d’un driver TaylorMade.

Classement des meilleurs drivers de golf en 2013

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

Premier dans quatre catégories sur dix (vitesse de swing, loft dynamique, temps de vol, distance maximum), et très bien placé en carry, et en dispersion, on a attribué 30 points sur 50 possibles au Callaway Optiforce.

Cités sept fois sur dix, le FT Optiforce est donc un driver long (le plus long du marché pour un golfeur d’index 15 et sans fitting), mais aussi l’un des moins dispersants.

Deux arguments qui sont essentiels pour un driver !

On regrettera seulement deux éléments, qui nous ont d’ailleurs beaucoup gêné pour lui attribuer la première place : un taux de spin très/trop élevé ce qui signifie qu’il pourrait aller encore plus loin, et un smash factor moyen, ce qui implique qu’il n’a pas été parfaitement tapé…ou plutôt touché.

Si on ajoute un look plutôt quelconque pour un driver (on est beaucoup plus fan du RAZR FIT Xtreme ou du Cleveland Classic XL Custom), ce driver ne serait pas le premier choix de la rédaction.

Pourtant les performances sont indéniables, et le résultat est sans appel !

Pour aller un peu plus loin, sachez que le FT Optiforce se distingue de tous les autres drivers sur deux points : le shaft est plus léger de 21% par rapport à la moyenne de tous les autres drivers testés, et le shaft, toujours lui, est légèrement plus long.

Ces deux éléments sont en fait les deux facteurs explicatifs de la performance de ce driver par rapport à tous les autres.

Ce n’est donc pas la tête du driver qui est réellement plus performante (d’ailleurs le taux de spin n’est pas très bon), mais bien l’ensemble shaft+tête qui a été volontairement pensé pour donner une vitesse de swing très élevé.

Il ne s’agit pas de crier à l’escroquerie, c’est au contraire très bien joué par Callaway, car ils répondent exactement à la demande des golfeurs, qui se soucient peu du comment, mais plutôt du combien !

Le vrai tour de force réussi par Callaway est plus au niveau de la dispersion, car là c’est la tête qui peut en partie donner l’explication.

Notre vainqueur est donc controversé, mais pouvait-il en être autrement ?

Dans votre choix, vous prendrez sans doute en considération d’autres éléments que seulement les performances, et par exemple : le prix, le look, la confiance qu’il inspire, et d’autres paramètres plus subjectifs.

Notre classement illustre le fait qu’en 2013, vous avez au moins cinq valeurs sûres :

  1. Callaway FT Optiforce
  2. Titleist 913 D2
  3. Mizuno JPX 825
  4. Ping G25
  5. TaylorMade RocketballZ

Bien qu’il n’y ait pas de perdants, on peut ajouter que le dernier driver TaylorMade SLDR n’a pas réellement convaincu, pas plus que le R1, ce qui est à contre-courant des idées reçues concernant les drivers, et donc des ventes de driver en France.

Enfin, la grosse déception de l’année concerne le Cobra AMP Cell, seul club vraiment en-dehors du coup… Cobra devra faire mieux l’année prochaine.

Le classement subjectif de la rédaction :

  1. Titleist 913 D2
  2. Mizuno JPX 825
  3. Callaway RAZR FIT Xtreme
  4. TaylorMade R1
  5. Ping G25

Le Titleist 913 D2 est loin d’être le driver le plus sexy du marché, mais son niveau de performance est très appréciable.

Lui aussi cité sept fois sur dix, il comptabilise 26 points sur 50 possibles, et domine quatre catégories : vitesse de balle, carry, distance moyenne, et dispersion.

Son look est plus conventionnel et plus séduisant que celui du Callaway FT Optiforce, sans pour autant être le plus beau driver du marché.

D’ailleurs, découvrez ci-dessous, un autre classement subjectif, celui du plus beau driver 2013 :

  1. Callaway RAZR FIT Xtreme
  2. Cleveland Classic XL Custom
  3. Ping ANSER
  4. TaylorMade R1
  5. Cobra AMP Cell

Pour conclure, nous ajouterons que dans notre top-5, on retrouve en troisième position le Mizuno JPX 825, une bonne surprise, et le PING G25 dans la continuité de l’excellent G20.

Enfin, pour les fans de TaylorMade, le RocketballZ est très bon choix, et tout cas, plus approprié que les drivers conçus pour les golfeurs d’index inférieur à 10, comme les TaylorMade R1 et SLDR ou le Callaway RAZR FIT Xtreme.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.