Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Driver TaylorMade SLDR – Avis, test et infos

Annoncé pour août 2013, le driver SLDR sera-t-il la meilleure combinaison – distance/facilité de réglage du marché ! A quelques jours de notre premier essai, découvrez les premières informations techniques, et les principaux avantages de ce nouveau driver TaylorMade.

Tête du nouveau driver SLDR

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochain driver,cliquez ici

Comme disent les anglais « How Much » A quelle distance ?

Selon TaylorMade, la plus longue jamais produite par un driver de la marque…

Toutefois, dans la bouche des ingénieurs TaylorMade, ce refrain revient à chaque lancement de nouveau driver.

Toujours selon les ingénieurs, Benoit Vincent en tête (patron français de la division R&D américaine), la clé pour la distance est un centre de gravité plus bas et plus avancé dans la tête du club, pour un taux de spin plus bas, et une vitesse de balle plus rapide à l’impact.

Comme pour les fers, les bois et les hybrides RocketballZ, cette innovation comparable à la « speed pocket » devrait avoir les mêmes effets et les mêmes gains.

« Sans l’ombre d’un doute, le SLDR est le driver le plus long que nous ayons jamais créé ».

« Notre expertise concernant le positionnement du centre de gravité bas et en avant dans la tête du club, nous met au-dessus de nos concurrents, et c’est vital pour faire du SLDR, un club offrant une distance supplémentaire et spectaculaire. » Benoit Vincent.

Un nouveau système de réglage pour les poids

Le MWT (movable weight technology) est une nouvelle invention de TaylorMade pour faciliter le réglage des trajectoires offertes par ce driver.

Concrètement, on va retrouver une sorte de réglette bleue pesant 20 grammes qui coulisse de gauche à droite (et l’inverse) sur un chemin bien défini sous la semelle du SLDR.

Le fait de déplacer ce poids sous la tête du club modifie horizontalement le centre de gravité.

Plus près du bord intérieur (the heel), le club produira plus facilement un draw, alors que plus près du bord extérieur (the toe), le SLDR produira plus facilement un fade.

trajectoires SLDR

Ce système procurera donc six millimètres de mouvement supplémentaire par rapport au R1 (soit plus de 50%), et donc la possibilité de disperser la balle sur le fairway de plus de 30 yards (27 mètres) par rapport à l’ancien modèle.

Le poids se déplaçant sur 21 points possibles sous la semelle, on pourra régler facilement la position souhaitée via une vis qu’il suffira de visser ou dévisser en fonction du choix souhaité, et en moins de dix secondes.

Près de dix ans se sont écoulés depuis que TaylorMade a mis pour la première fois sur le marché un driver ajustable avec des poids.

Le R7 proposait quatre petits poids qui pouvaient être utilisés pour modifier le centre de gravité du club, et influencer le vol de la balle.

Depuis ce jour, TaylorMade a passé dix ans à chercher comment améliorer et simplifier ce système MWT.

Et justement, la marque pense qu’elle y est enfin parvenue avec ce SLDR aux réglages plus intuitifs.

Concernant le loft ?

Le driver SLDR est toujours équipé d’un système appelé « Loft-sleeve technology » qui permet de régler facilement le loft parmi 12 positions possibles, à partir de corrections de plus ou moins 1.5 degrés.

Loft du driver SLDR

Look et son?

Pas de couronne blanche avec ce nouveau driver TaylorMade !

La marque semble tourner le dos à ce qui a été son principal cheval de bataille depuis trois ans avec les drivers censés aider à l’alignement, en favorisant un meilleur contraste entre une couronne blanche et une face noire…

La tête de ce driver est au contraire de forme très classique avec un coloris de couronne tendant vers le gris, et une semelle argent, toujours dans le but de créer ce fameux contraste, mais sans une horrible couronne blanche.

A l’impact, le son proposé par le SLDR se veut dans la lignée des drivers TaylorMade.

Pour Sean Toulon (vice-président de TaylorMade), pas de doute, les golfeurs vont tomber amoureux de ce nouveau driver !

Selon lui, les pros à qui le club a été présenté dans son format prototype lors du dernier Open Championship sont tombés amoureux du club dès le premier coup d’œil.

Driver SLDR vue de côtéSur twitter, on a relevé quelques tweets dithyrambique comme ceux de Justin Rose « C’est du solide. Super son et vol de balle haut. »

Pour Darren Clarke « Cela se passe comme dans un rêve. »

Les réactions des pros en vidéo : http://youtu.be/_ytTZT2ukp0

Ayant déjà livré quelques-uns de ces drivers à des joueurs pros, et déjà 14 l’ont utilisé lors du dernier British Open…TaylorMade espère déjà que le SLDR sera le driver le plus joué lors du prochain WGC-Bridgestone Invitational.

Prix, options et disponibilité ?

Avec trois lofts de base en 9,5°, 10,5° et 12°, le SLDR sera monté en standard avec un shaft Fujikura Speeder graphite de 57 grammes.

La version SLDR TP (tour) offrira la même tête avec un shaft Fujikura Speeder Tour graphite 6.3, mais bien sûr, d’autres versions de shafts seront possibles.

Le SLDR sera distribué en France à partir du 16 août au prix de 449 euros.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.