Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Wedges Nike VR X3X Toe Sweep & Dual Wide Sole

Assurément les produits les plus intéressants de la gamme 2014 à venir chez Nike, ces nouveaux sandwedges ont été conçus à partir de semelles très larges, favorisant les sorties de bunkers, sans hypothéquer les coups avec moins de lie.

Découvrez l'offre US GOLF pour vos prochains wedges, cliquez ici

Sur un lie peu épais, nous pourrons taper sans problème des coups flottants, et des lobs shots, et même dans le rough, ces wedges seront censés traverser très bien.

Toutes les qualités pour des wedges qui devraient rapidement s’inscrire dans les meilleures ventes de l’année aux Etats-Unis.

C’est moins certain en France, dans la mesure où ces produits ne sont pas distribués dans tous les points de ventes, et aussi parce que le géant américain ne considère pas avec autant d’intérêt le marché français.

Ce qui semble aussi réciproque de la part de ces mêmes golfeurs.

C’est bien dommage car aux USA, les différentes personnes qui ont déjà pu tester ces clubs, sont assez dithyrambiques à leurs sujets, et même plus que concernant les drivers ou fers Covert 2.

Inspiré par Mike Taylor, expert dans le domaine des wedges, cette collection 2014 présente visuellement très bien.

Après plusieurs mois de développements, puis de tests, Nike a admis être enfin prêt à se présenter sur le marché des wedges en 2014.

A croire que l’année 2013 calamiteuse de Rory McIlroy (aucune victoire, et la perte de sa place de numéro un mondial) a servi à développer des produits qui lui conviendraient mieux, et que les deux parties - joueur et marque - ont admis ne pas pouvoir obtenir de bons résultats avec le précédent matériel.

Et une véritable relation de confiance s’est créée entre le champion de golf, et le concepteur de clubs pour aboutir à ces nouveaux produits.

Deux wedges pour deux types de clients/utilisateurs distincts !

Sur le wedge Toe Sweep, un club qui attrape l’œil, l’ingénieur a enlevé beaucoup de matière sur le talon du club pour justement permettre une ouverture maximum de la face à l’adresse.

A l’autre bout du club, généralement appelé «toe» - littéralement la dent – Taylor a créé une zone plus large parfaite pour des sorties de bunkers jouées hautes.

De son avis, les meilleurs joueurs de golf, et y compris les pros sur le tour estiment que cette partie d’un sandwedge est essentielle pour avoir de bonnes performances dans les bunkers.

L’idée consiste donc à produire un sandwedge adapté à toutes les situations d’approches autour des greens, et surtout, les plus complexes.

Concernant le Dual Wide Sole, dont le nom nous permet immédiatement de comprendre qu’il s’agit d’un wedge avec une semelle plus large, la conception obéit à un principe en C (C-Grind) avec une semelle moulée comme un C.

Si le premier modèle se veut polyvalent, et très étudié pour le bunker, ce deuxième wedge vise une cible de golfeurs qui cherchent de la facilité autour des greens, et notamment sur les lies plus hauts, même parfois gras ou les roughs.

Pour les amateurs, le rough représente souvent une difficulté inextricable, car l’herbe s’enroule autour du club, ralentissant considérablement la vitesse du swing, et donc la capacité à porter loin la balle.

Pire, dans certains cas, le golfeur ne perd pas que de la distance, il peut aussi générer un méchant pull qui lui fait perdre le contrôle de la balle, et altère encore un peu plus ses chances de faire un score sur le trou.

Pour le concepteur de ce wedge, ce dernier réussit parfaitement à couper l’herbe pour taper la balle dans la bonne direction.

Disponible en 56, 58 et 60 dans les deux modèles, seul le 52° est proposé en Dual Wide Sole, et donc pas en Toe Sweep.

Par contre, ils ont tous été construits sur une base acier carbone 8620 pour produire une sensation de touché doux à l’impact.

Enfin, les rainures ont été dessinées sous le modèle breveté X3X, censé accroître le taux de spin, et donc le contrôle sur les coups en bords de greens.

Avec les deux modèles, chaque golfeur pourra taper une grande variété de coups et de pleins coups.

Ils seront mis sur le marché à partir du 31 janvier et coûteront 109 dollars avec en standard un shaft True Temper Dynamic Gold.

L’avis de la rédaction :

Il faut toujours se méfier des marques qui claironnent qu’elles ont trouvé le club qui est mieux que le précédent.

En matière de matériel de golf, les révolutions sont rares ! Nous devrions plutôt parler d’évolutions.

Pour un golfeur qui n’aurait pas de sandwedge, il est clair qu’il est toujours préférable d’acheter les dernières nouveautés.

La question se pose plus quand on souhaite renouveler son matériel. Quel bénéfice réel ? Est-ce que cela va rapporter des points sur la carte de score ?

Pour un wedge, seul des golfeurs professionnels sont capables de sentir la différence.

Dans le cas des deux wedges Nike, par rapport aux éléments présentés par cette marque, on retrouve des similitudes avec les MackDaddy de Callaway, et la tendance du moment.

En somme, nous pouvons légitimement penser que ces clubs sont au niveau des meilleurs produits sur le marché, avec l’avantage d’avoir un prix de 15% inférieur aux équivalents chez Cleveland, N°1 du secteur des wedges.

Faute de notoriété sur ces produits si particuliers, Nike propose deux très bons produits à des prix attractifs.

Peu de chances de se tromper en achetant ces clubs, ce qui tend à démontrer que les écarts sont de plus en plus faibles entre toutes les marques au niveau purement technique.

Fait encore la différence, la perception de la marque par le golfeur, et là, Nike a encore du chemin à faire auprès de la clientèle golf la plus traditionnelle.

Une chose est sûre, ni aux USA, ni ici, nous ne dirons que ce sont de mauvais produits, au contraire…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.