Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Bois de parcours n°3 PING Rapture – Avis et infos

Alors que le driver est souvent le produit star du sac de golf, de plus en plus, les marques - à l’image de Ping - souhaitent proposer des bois de parcours, qui puissent représenter une alternative pour plus de choix tactique, toutefois en appliquant les mêmes recettes du grand frère : à savoir plus de tolérance et plus de distance.

A l’été 2013, Phil Mickelson a marqué les esprits en remportant le British Open de golf à l’aide de plusieurs bons coups de bois 3, tapés bas dans le vent pour faire de la distance sur un parcours type links.

Il semble que depuis il est fait des émules.

A commencer par Ping qui vient de lancer hors gamme, un nouveau bois 3 métal Rapture de 13 degrés.

Récemment, nous avions publié un sujet consacré au choix sur le tee de départ entre l’attaque et la prudence, et sous-jacent, le choix du driver.

En résumé, nous étions parvenus à la conclusion que le choix du driver était bien souvent la meilleure solution.

Avec sa plus grande tête, le driver est en fait la plupart du temps, le club le plus tolérant que l’on puisse trouver dans un sac de golf.

Comment défendre l’idée qu’un bois de parcours peut être en fait préférable au driver ? Et surtout, quels arguments pour militer en faveur du bois de parcours ?

Ping entend répondre à cette question en produisant une face de tête de club plus performante, et comparable à celle d’un driver sur son nouveau Rapture.

En plus de la face en beta-titanium et une semelle en tungstène haute densité, le corps du club est composé d’un titane Ti8-1-1, des ingrédients qui font de ce nouveau bois 3, un club dit multi-matériaux.

Objectif de la marque ?

Nous convaincre que cet assemblage de matériaux hauts de gammes peut justement accroître la vitesse de balle, réduire le taux de spin, et donc produire plus de distance, et de précision, les points forts d’un…driver.

Derrière ces arguments, comprenez, réduire l’écart de rendement entre un driver et un bois de parcours, pour de nouveau, rendre ce club attrayant, et utile sur le tee de départ.

Depuis 5 ans, les progrès réalisés sur les drivers ont fini par mettre le bois de parcours au placard, quand il s’agissait de taper un coup depuis le tee.

Le bois 3 Rapture est une première tentative de réhabilitation de ce club en dehors de l’utilisation sur le fairway.

Pour mieux comprendre en quoi ce bois de parcours représente un progrès pour l’amateur, John Solheim, le pd-g de PING affirme « Les propriétés, et notamment les poids combinés du titane et du tungstène ont donné à nos ingénieurs de réelles opportunités d’améliorer les performances. »

Avant d’ajouter « Le beta-titane haute résistance nous a permis de nous concentrer pleinement sur le fait de créer une face plus chaude qui augmente la vitesse de balle, et par conséquence, la distance, comme vous ne l’avez sans doute jamais vu sur un bois de parcours. »

Argumentant encore « Le tungstène permet de positionner les poids de manière extrêmement basse, de cette façon, nous pouvons réellement optimiser la position du centre de gravité du club. Notre Rapture a une face plus grande, et un profil de tête plus profond, ce qui va accentuer le sentiment de confiance des golfeurs avec ce club posé au sol à l’adresse. Nous pensons réellement que les amateurs vont apprécier cette combinaison unique de technologie qui doit engendrer de la performance supplémentaire. »

Naturellement, comme toute marque de matériel qui se respecte, Monsieur Solheim, ne peut s’empêcher d’ajouter « Ce club sera extrêmement long sur les coups de départs ! Nous sommes impatients de le voir dans les mains des joueurs. »

En synthèse : les arguments techniques clés

De ce Rapture, il faut surtout garder en tête que la face est un des éléments clés de la promesse de PING.

Grande, mais surtout extrêmement variable et fine, construite dans un béta-titane haute résistance, matériau d’ailleurs considéré 30% plus résistant que le titane standard, cette face est censée élargir la surface de frappe pour plus de tolérance et une plus grande accélération.

Ajoutez à cela, le fait que 25% du poids global de la tête du club soit isolé dans le tungstène qui compose la semelle avec une position du centre de gravité plus basse, et vous obtenez en théorie, un club qui lance plus haut et plus loin avec moins de spin.

Côté look, la tête noir mat de 219 cc est essentiellement pensée pour favoriser la confiance à l’adresse, un aspect déterminant pour que l’amateur réalise réellement le potentiel de performance d’un club de golf.

Précision importante, ce bois 3 est proposé de base en loft 13 degrés, mais peut être ajusté de plus ou moins un demi-degré.

Enfin, concernant le shaft, Ping propose son propre TFC 949 en graphite, pensé pour délivrer un maximum de M.O.I

Sur ce point, nous pouvons regretter le choix unique de shaft, mais ceci dit c’est en cohérence avec la politique de Ping sur ce point, donc ce n’est pas une surprise.

Si John Solheim est ravi de son shaft pour le fait qu’il est un point de torque assez élevé, considérant que c’est un élément clé dans la performance des bois et drivers Ping, par expérience, il est toujours préférable de tester plusieurs shafts pour être certain de trouver la combinaison idéale pour chaque golfeur ou golfeuse.

Le TF 949 est long de 43 ½ inches, ce qui toujours selon Monsieur Solheim, a permis une augmentation de la masse de la tête du club avec pour effet de produire avec le même effort, plus de puissance.

L’avis de la rédaction :

Clairement, de notre point de vue, l’industrie des clubs de golf doit se pencher sur l’amélioration des bois de parcours, sur et en-dehors du tee !

Après des années de progrès concernant les drivers et mêmes les hybrides, il est grand temps de réhabiliter les bois de parcours, et nous proposer plus de performances, et surtout plus de tolérance avec ces clubs.

C’est donc une bonne initiative de la part de Ping de nous proposer un club qui va dans ce sens.

Le choix des matériaux semblent faire de ce club un produit assez luxueux. Le prix peut donc être un frein, tout comme le choix limité volontairement par Ping sur les shafts.

Dès que nous aurons l’occasion de tester au trackman, ce nouveau club, nous pourrons confirmer ou pas, l’avancée d’un point de vue des performances.

Ceci étant dit, Ping est une marque moins ronflante que d’autres, mais assez efficace concernant les drivers et les bois….A voir si la théorie se confirme en pratique…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.