Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Callaway pense aux débutants avec la balle Supersoft MAGNA

Toujours à l’occasion du voyage en Californie, pour découvrir les nouveaux produits Callaway, j’ai pu tester la nouvelle balle Magna sur le parcours de La Costa, terrain de golf qui a accueilli dans un passé récent le Tournoi des Champions du PGA Tour, et notamment vu les victoires de Tiger Woods, Tom Watson ou Jack Nicklaus. La balle Supersoft MAGNA représente une surprise : Sa dimension plus importante qu’une balle de golf classique !

Pour le début 2019, Callaway ne se contente pas de sortir un nouveau produit. C’est plutôt une inondation de nouveautés. Je ne risque pas de chômer en termes de produits à tester et vérifier.

Drivers, bois de parcours, hybrides, fers, wedges, putters, et balles, les ingénieurs Callaway ont été extrêmement prolifiques. Espérons que les performances des nouveaux produits seront convaincantes.

Ils misent notamment sur l’intelligence artificielle et la nouvelle face Epic Flash ou encore les putters Stroke Lab.

Pour autant, un des produits qui a retenu le plus mon attention a été cette fameuse balle Callaway SuperSoft Magna, commercialisé à moins de 30 euros, et pas forcément le produit le plus innovant.

Cette balle présente une dimension assez supérieure à une balle classique.

Les règles de golf stipulent qu’une balle de golf ne doit pas peser plus de 45,93 grammes tandis que son diamètre doit être au moins de 42,67 millimètres.

Je n’avais pas imaginé qu’une balle de golf puisse en réalité mesurer plus sans, que cela n’affecte le poids.

Callaway aurait donc augmenté la taille de la MAGNA, sans dépasser la contrainte de poids.

A priori, cela ne présente aucun sens d’un point de vue de la performance.

Effectivement, si on se place d’un point de vue de la performance sur le tour, ou même pour une majorité de golfeurs amateurs expérimentés.

Oui, mais voilà, le golf souffre justement d’une difficulté à recruter de nouveaux joueurs et de nouvelles joueuses.

De nombreux débutants peuvent légitimement considérés que taper une si petite balle de golf avec régularité, et pour faire une longue distance n’est pas si aisée, et peut prendre du temps avant d’être maîtrisée.

La pertinence de la MAGNA tient seulement moi dans un seul argument ! Cette balle va occuper une position plus importante, et plus haute dans la face du club.

Ce sera notamment intéressant sur un bois de parcours, et un hybride.

Callaway va nous parler de vitesse de swing pour expliquer que cela peut présenter un effet bénéfique pour des seniors ou des swings lents.

Je suppose plutôt que c’est l’argument du centrage de la balle dans la face, qui pourra intéresser une population plutôt débutante.

Sur le parcours de La Costa, près de San Diego, j’ai eu l’opportunité de jouer cette balle versus une Supersoft classique. Je vous rassure… elle rentre dans le trou.

Avec un bois 3, j’ai tapé alternativement les deux balles, et j’ai ensuite marché jusqu’aux balles, pour constater que dans mon cas, la MAGNA perdait au moins 20 mètres, soit un peu plus de 10% de la distance totale versus une balle classique.

Oui, mais malheureusement, je ne suis plus représentatif des golfeurs débutants.

Au studio à Lyon, j’aurai plus de temps, et d’outils pour réaliser un contrôle plus exhaustif des performances réelles de cette balle, comme par exemple le smash factor et le taux de spin.

Néanmoins, première chose, elle vole ! Je suis convaincu qu’elle est plus facile à contacter car plus volumineuse, et deuxième chose, cette balle ne présente aucun intérêt pour un golfeur confirmé.

Mais imaginez pour un enfant ? pour un débutant ou une débutante ?

Une population golfique qui n’en est pas encore à comparer au trackman le tour de spin, la distance au carry ou l’angle de lancement de ses coups, mais simplement, le plaisir de faire voler la balle.

Trop souvent l’industrie ne pense qu’à travers l’exemple du PGA Tour, et pendant ce temps, le golf se meurt d’un manque de nouveaux joueurs.

Si la balle MAGNA peut aider à faire jouer de nouveaux golfeurs, alors c’est une bonne chose. Il y a peut-être là un nouveau segment à explorer par l’ensemble des fabricants.

Quelques années en arrière, Mark King alors, PD-G de TaylorMade avait lancé le projet HACKGOLF pour justement chercher des voies de développement au plus fort de la crise des vocations. C’était en 2013, et une idée d’élargissement des trous avaient notamment vue le jour.

Pas sûr que ce fusse la meilleure idée ou la bonne direction pour l’ensemble du jeu de golf, et de sa communauté, en revanche, proposer une balle de golf conforme aux règles, et plus faciles pour les débutants, il était en fait temps d’y penser.

Compte tenu de la faible répartition en nombre des débutants dans la population golfique actuelle, la MAGNA ne sera sans doute pas la balle de golf la plus vendue dans les mois à venir, mais pour autant, elle a toute sa place dans les rayons de magasins ou les pro-shops qui voudraient attirer plus de nouveaux joueurs.

Pour Dave Bartels en charge de la conception des balles de golf chez Callaway « Elle est construite sur un châssis similaire à une Supersoft classique, avec un niveau de compression du noyau relativement bas. La coque est un peu plus épaisse pour justement apporter la taille légèrement plus importante. La combinaison de ces deux paramètres aide justement le golfeur à lancer la balle plus haute et avec moins de spin. »

Bartels ajoute que la taille de cette balle influence aussi la confiance du golfeur à l’adresse puisque plus volumineuse.

Pour ma part, je ne suis pas du tout certain que la balle vole sur une trajectoire plus haute, ce serait même le contraire. En revanche, si on se place du point de vue du débutant, il y a des chances qu’il fasse voler cette balle 2-pièces plus simplement.

Est-ce que cette balle prend moins d’effets ? C’est possible puisque la vélocité me paraît moindre, toutefois, comme la Twist Face, la balle n’agit pas sur le chemin du club, et l’angle de la face à l’impact.

Cette balle ne signifie pas systématiquement moins de slice ou de hook. Les effets devraient toujours exister, mais moins prononcés, et moins vites.

C’est tout de même un argument à bien contrôler, et qui va quand même dans le sens de plus de facilité pour le débutant.

Dans la suite de son parcours d’évolution, il pourra taper une balle classique, et appréhender les différences de trajectoires ou de performances.

Les écoles de golf pourraient être les premières clientes d’un tel produit, pour justement promouvoir une toute nouvelle économie autour du « golf progression ». Il y a pas mal d’idées à développer autour d’une balle avec une dimension légèrement agrandie.

Cette balle arrive aussi sur le marché dans un contexte où l’USGA tente par tous les moyens de relancer un débat autour d’une trop grande performance de la balle de golf classique.

Callaway a-t-elle voulu se faire bien voir par le législateur ? L’expérience MAGNA pourrait surtout apporter des arguments sur l’intégration de plus de débutants, sans rien enlever aux autres.

Tout le monde pourrait continuer à jouer le même jeu avec du matériel adapté pour chacun, et surtout pouvoir changer et évoluer au gré de sa propre maturité technique.

J’aurai l’occasion d’animer prochainement un sujet sur cette balle via jeudegolf.tv, et sur la base des images tournées à Carlsbad.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.