Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Balles de golf Titleist Velocity

Présentée pour la première fois à Orlando au cours du PGA Merchandise Show 2012, la Velocity a de nouveau été dévoilée sur le plus grand salon de matériel de golf au monde, et pour 2014, Titleist ne manque pas d’ambition sur le marché des balles 2-pièces.

Pas évident pour une marque qui s’est faite connaitre majoritairement à travers les balles premium, et en particulier, les PRO V1 de venir se battre sur le marché des balles 2-pièces qui sont en quelque sorte d’une technologie moins avancée, et aussi moins intéressante pour un industriel !

Pourtant, en France, la part de marché des balles 2-pièces est très conséquente, et Titleist qui réalise la majeure partie de son chiffre sur ce produit, ne peut pas laisser le champ libre à ses nombreux concurrents, à l’appétit aiguisée par les marges plus importantes laissées par les balles par rapport aux clubs.

En 2012, quand Titleist a lancé cette balle Velocity, cela faisait dix ans que la marque numéro un des balles n’avait pas lancé de nouveau produit.

En 2014, il n’est plus possible de rester inactif sur un marché où l’innovation est le maître mot.

La Velocity est un produit simple !

Comme son nom l’indique, cette 2-pièces a pour objet de procurer surtout de la distance aux golfeurs qui en manqueraient…

Selon la marque, les ingénieurs ont été sur les practices, les parcours pour aller écouter les golfeurs, et recueillir leurs feedbacks.

De cette étude de terrain est sorti un impératif : maintenir la distance tout en donnant à cette balle un toucher plus doux et un vol de balle plus bas.

Epatant de constater que certains amateurs de golf aient la capacité d’analyser le vol de balle, et émettre des velléités.

La plupart des golfeurs et golfeuses que je croise sur les practices en France ne se posent pas vraiment ce genre de questions, ou en tout cas, pas de manière aussi formalisée.

A la lecture des arguments de Titleist, comme les autres marques, il est stupéfiant de constater que désormais les balles 2-pièces doivent devenir plus douces, et inversement les balles 3-pièces plus longues.

Paradoxe ?

Pour faire simple, une balle 2-pièces a pour principale utilité le fait d’avoir un noyau très dur pour faire plus de distance, surtout quand le golfeur qui l’utilise a justement du mal à le faire naturellement avec son seul swing.

A l’inverse, une balle 3-pièces peut se permettre d’avoir un noyau plus souple car son utilisateur cherche plus le contrôle des effets que la distance, car il ne se sent pas en manque de ce point de vue.

Etonnant de constater que désormais, tous les golfeurs veulent le beurre et l’argent du beurre !

A ce train, les très nombreux produits qui sont actuellement sur le marché vont finir par tous se ressembler, et les différences s’atténuer, ce qui ne devrait pas faciliter le choix des golfeurs devant un rayon de balles de golf.

C’est à en perdre la tête, si désormais, les balles dures sont douces, et les balles douces, plus douces que douces…

Pour en revenir à la Velocity, le problème avec le fait d’adoucir une balle de distance, c’est que cela a tendance à réduire le spin, et donc réduire la hauteur de trajectoire.

Caractéristiques principales d’une balle 2-pièces !

Pour Bill Morgan, en charge des balles de golf chez Titleist, pour maîtriser ce challenge, il convenait de modifier le noyau de la Velocity, et les alvéoles sur la couche externe de la balle.

« Nous avons adouci la compression du noyau et nous avons mis notre nouvelle génération d’alvéoles dessus. » Avant de poursuivre « Nous avons quitté l’ancien dessin que nous avons utilisé pendant plus de dix ans, et mis au point un nouveau design composé tétrahédral de 328 alvéoles de sept formes différentes. »

Toujours selon l’ingénieur, cette combinaison permet de réussir ce pari, et offre une balle qui conserve ses propriétés de distances, tout en gagnant en toucher.

Une question demeure : Quel intérêt d’acheter une balle NXT Tour ou une PRO V1, si la balle la moins chère est aussi performante ?

La réponse est sans doute dans une nouvelle graduation de ce que l’on appelle distance ou toucher !

Bill Morgan donne une partie de la réponse en affirmant que la nouvelle Velocity aura en fait une portée amoindrie par rapport au modèle 2012, mais du fait des changements apportés, elle roulera plus, ce qui compensera la distance au carry en moins…

Il faut donc surtout noter que cette balle sera vendue au prix de 27 dollars aux USA et 38 euros en France la douzaine, avec une présentation à un et deux chiffres sur les balles, à savoir (1, 2, 3, 4) ou (00, 11, 22, 33) en peinture orange.

L’avis de la rédaction :

La mode n’est plus à l’entrée de gamme. Les marques, Titleist, mais aussi toutes les autres n’assument plus ce terme.

Désormais, les balles 2-pièces ont aussi des arguments techniques à faire valoir.

A notre sens, un risque existe…quel intérêt d’acheter une balle premium si la balle moins chère est performante ?

Au cours de nos tests 2013, les balles 2-pièces restaient des balles très dures, déconseillées aux golfeurs ayant une très grande vitesse de swing, au risque de taper dans des cailloux avec les désagréments que l’on peut imaginer.

A tester en 2014, mais il est évident que les marques devaient réagir pour adoucir globalement les balles. C’est chose faite, reste à voir si les golfeurs ressentent la différence.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.