Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Balles de golf TaylorMade Tour Preferred

Après Callaway, Titleist et Srixon qui ont considérablement revues leurs gammes de balles de golf pour 2014, c’est autour de TaylorMade d’annoncer dans la foulée de la sortie de ces nouveaux clubs Tour Preferred, sa nouvelle balle très haut de gamme qui comme Callaway épouse le nom de la série.

En 2014, Callaway aura les X2 Hot (séries de clubs et de bois portant le même nom que les balles), et TaylorMade, les Tour Preferred.

Cependant, si ces produits portent des noms de gammes déclinés de la balle au driver, ils ne sont pas forcément destinés au même type de joueurs.

Pourtant, c’est encore un signe qu’en 2014, Callaway et TaylorMade vont continuer à se marquer à la culotte.

Pour son nouveau modèle haut de gamme, TaylorMade a voulu mettre l’accent sur une plus grande douceur, et une plus grande durabilité de la couche externe.

Sans surprise, la marque de Carlsbad annonce qu’il s’agit de la meilleure balle sortie de son usine. C’était déjà le discours de l’an passé !

Au moins avec TM, pas de surprises du côté du marketing, même si, en revanche, les deux arguments mis en avant ont du sens.

En effet, le principal reproche que nous pouvions formuler par le passé à l’encontre des balles TaylorMade était justement leurs tendances à être dure, et même peut-être plus dure que certaines autres balles du marché, à l’image de la Burner dans la catégorie des balles mixtes.

En cause, la stratégie de TaylorMade qui est très focusée par les gains de distance, et qui pour ce faire avait produit une balle qui prenait vraiment moins de spins que les autres (1861 rpm de moyenne pour la Burner contre 2400 rpm en moyenne pour un panel de neuf balles comprenant des balles souples et des balles mixtes).

Avec un spin aussi bas, la Burner avait beau avoir un smash factor moyen et une vitesse de balle à l’impact inférieur à d’autres produits du marché, son taux de spin radicalement plus bas, lié à son enveloppe très dure, permettait d’atteindre la distance la plus longue de notre panel de tests pour …un mètre au drive !

Un écart qui semble anodin, mais d’une balle à une autre, ne vous attendez pas à trouver un écart de plus de dix mètres…

Revers de la médaille, la Burner donnait l'impression d'être un caillou avec laquelle aucun professionnel ne se risquerait de jouer sans risquer d’y laisser les mains à la fin d’une partie de 18 Trous.

Certes, la Burner n’est pas l’équivalent d’une Tour Preferred, qui en fait vient plutôt remplacer la Lethal.

Très correcte sur notre test aux fers, elle s’était révélée très moyenne concernant le driving, dépassée par la Srixon Z-Star ou la Mizuno JPX.

Deuxième argumentaire plein de bon sens de la marque TaylorMade : la durabilité !

De ce point de vue, si le fait d’acheter une douzaine de balles haut de gamme à un prix de plus de 45% supérieur à celui de la moyenne des prix des balles deux pièces peut trouver une pertinence dans une plus grande durée de vie, ce serait rassurant.

A ceci près que nous, les amateurs, perdons plus vite nos balles de golf que nous ne les usons, mais l’argument mérite d’être noté dans un coin de nos têtes, surtout pour les meilleurs joueurs.

Pour le reste, le marketing de TaylorMade déroule son habituel argumentaire : « Après des décennies de test et de travail sur des prototypes avec les meilleurs joueurs de la planète, les nouvelles Tour Preferred sont les meilleures balles de golf que nous avons jamais produits ».

Poursuivant avec beaucoup de bon sens par « L’innovation n’est pas quelque chose qui se décrète ou se matérialise d’un jour au lendemain. C’est au contraire le fruit d’un travail régulier et d’une collaboration étroite avec les joueurs du tour. » renchérit Dean Snell, VP de la recherche et du développement pour les balles de golf.

Au passage, TaylorMade rappelle qu’elle est à l’origine de plusieurs avancées technologiques importantes dans le domaine des balles avec en particulier les brevets pour la « low drag aerodynamics » contre la résistance du vent, et la construction de balles cinq couches pour un meilleur contrôle.

Comme de plus en plus souvent depuis l’apparition des Titleist Pro V1 et Pro V1x, les nouvelles gammes de balles de golf se déclinent par deux modèles.

Nous aurons donc les TaylorMade Tour Preferred et les Tour Preferred X qui incorporeront :

REACT™ Core, soit un noyau produisant des vitesses de balles accrues sur tous les coups.
Spin Mantle™, soit un manteau extérieur de la balle optimisé pour donner un taux de spin consistant sur tous les coups.
Low-Drag Performance Aerodynamics (LDP™), soit un dessin de 322 alvéoles pour réduire les pertes de distances sur les coups à faible taux de spin, et ainsi maintenir une balle pénétrante dans le vent.

En plus de ces elements technologiques, les nouvelles Tour Preferred seront donc délivrées avec la technologie Soft Tech™, qui justement rend la balle plus douce, et plus durable.

Réalisée en uréthane, cette nouvelle couche externe produit une sensation plus douce autour des greens qu’avec les précédents modèles TaylorMade, ce que nous voulons bien croire facilement.

Test de Sergio Garcia sur les coups en bord de greens :


Qu’est-ce qui différencie la balle Tour Preferred de la balle Tour Preferred X ?

Essentiellement, le spin !

La première a été conçue pour les joueurs qui veulent ajouter du spin sur les coups joués avec les fers moyen à longs.

Le spin ajouté va favoriser des trajectoires plus hautes sur les coups d’approches.

A l’inverse, les Tour Preferred X vont maintenir un niveau de spin et de trajectoire comparable aux Lethal.

Selon TaylorMade, 80% des pros du tour devraient préférer cette balle dans la mesure où ils privilégient le contrôle sur leurs coups de fers, et un vol de balle plus pénétrant.

Comprenez donc, si vous êtes amateur que vous devriez choisir l’autre modèle, n’étant pas professionnel !

L’argument du « joué sur le tour » a fait long feu dans le domaine du golf. Plus que de jouer du matériel de pro, le golfeur amateur doit chercher à jouer un matériel qui lui est spécifiquement adapté.

Test de Dustin Johnson à 135 mètres :


Argument que l’on ne peut pas enlever à TaylorMade, depuis la sortie de ces nouvelles balles, Sergio Garcia a remporté deux victoires sur le tour (Thailand Golf Championship et Qatar Masters), tout comme Jessica Korda qui a remporté le Pure Silk Classic, tout deux avec des Tour Preferred X.

Dans le commerce, ces deux balles seront vendues au prix de 55 € la douzaine !

L’avis de la rédaction :

En 2013, nous n’avions pas été impressionné par TaylorMade dans le domaine des balles de golf, en tout cas, beaucoup moins que dans le domaine des putters contrebalancés.

Si la balle haut de gamme (la lethal) était un bon deuxième choix, en revanche, la Burner était trop « marquée » balle de distance à tout prix, laissant trop de côté le toucher

Concernant les Tour Preferred, le prix de 55 € la douzaine, soit 10% de plus qu’une Srixon Z-Star, et même 2/3 euros de plus qu’une Titleist Pro V1 nous paraît compliqué à justifier.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.