Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Balles de golf TaylorMade Project (a)

Pour les marques de balles de golf, la question récurrente pour 2014, est de proposer une balle de golf qui soit performante pour un joueur amateur avec les caractéristiques d’une balle qui pourrait être jouée sur le tour, sans pour autant nécessiter les compétences de swing d’un professionnel.

La mode n’est plus forcément aux balles premium en 2014

Au contraire, à en juger des communiqués de presse des marques, ces dernières investissent surtout le champ des balles intermédiaires, et TaylorMade n’est pas la dernière à se prêter à ce jeu.

Avec la nouvelle balle Project (a), TaylorMade s’inscrit parfaitement dans ce registre, et tourne le dos à des années de communication centrées sur « jouée sur le tour », ou les « pros jouent cette balle » pour se rapprocher du consommateur final, le golfeur ou la golfeuse de tous les jours.

Partant du principe, que la plupart du temps, les amateurs ont besoin de balles de golf qui au drive donne un taux de spin relativement bas, ce qui est justement la caractéristique d’une balle multi-couches ou multi-pièces, pour frapper des coups les plus longs possibles.

Tandis que concernant le petit jeu, les amateurs ont besoin d’avoir des balles qui génèrent un maximum de spin pour mieux les contrôler, caractéristique d’une balle jouée sur le tour par les professionnels, notamment les balles qui ont une couche externe en uréthane.

La nouvelle balle TaylorMade Project (a) a justement été pensée dans cette optique.

A partir du noyau « React Core » spécialement conçu par TaylorMade (rappelons que la marque a racheté par le passé l’ancienne usine RAM, un spécialiste des balles de golf), et qui donne peu de spin, et de leur technologie Soft Tech, une couche en uréthane spécifique à cette marque, elle pense par l’intermédiaire de ces ingénieurs, être parvenue un bon compromis.

Cette balle 3-pièces est aussi équipée d’une couche intermédiaire spécialement dédiée au spin (spin mantle) qui a pour objet de réguler le spin sur les coups intermédiaires, à savoir les coups de fers.

La principale différence avec les nouvelles balles de golf Tour Preferred et Tour Preferred X réside dans la trajectoire de la balle.

Selon Dan Snell, Vice Président du département balles chez TaylorMade, les amateurs dont l’index est compris entre 10 et 24, manquent le green à 135 mètres d’à peu près 30 mètres en moyenne.

Ils n’ont donc pas spécialement besoin d’une balle qui donne un maximum de spin comme les balles premium, car dans ce cas, ils manqueraient leurs cibles d’une distance encore accrue par la grande tendance de ses balles à prendre des effets.

Au contraire, selon Dan Snell, les amateurs auraient besoin de spin sur les coups à 70 mètres quand ils jouent leurs wedges. Soit 80% des coups qu’ils jouent sur le parcours !

« Les golfeurs sur le tour produisent en moyenne des coups qui avoisinent les 10 000 tours par minutes avec leurs wedges. Il faut au minimum 9000 tours par minutes pour qu’une balle spin et fasse une virgule sur un green. Or, les amateurs dépassent rarement les 5000 tours par minute. »

A partir de ce fait observé, TaylorMade entend justement proposer avec la balle Project (a), un produit adapté aux amateurs.

C’est-à-dire une balle qui leur apporte un réel bénéfice, sans trop les pénaliser sur les mauvais coups qui génèrent des effets.

La Project (a) donnera donc beaucoup de spin sur les coups les plus courts, à commencer par le fer 9.

Pour chaque 1000 tours par minute supplémentaire que pourront donner les amateurs à leurs balles avec ces clubs, ils pourront arrêter la balle 1,5 mètres plus près du point d’atterrissage.

Pas encore annoncée à la vente en France, les balles Project (a) sont déjà proposées aux Etats-Unis pour 32 dollars la douzaine.


L’avis de la rédaction:

L’argumentaire développé par TaylorMade a le mérite d’être très séduisant, et plein de bon sens.

A quoi bon, proposer des balles de golf premium a des golfeurs amateurs qui ne peuvent prétendre avoir le swing d’un professionnel !

Au contraire, la logique adoptée par TaylorMade depuis quelques années qui consiste à réduire l’écart entre le niveau de jeu des professionnels et des amateurs prend tout son sens avec cette nouvelle balle.

En 2014, pour la plupart des amateurs, il semble bien que le fitting de balle s’impose comme une nécessité, et certains produits dont la Project (a) pourrait bien faire partie des produits à recommander, au même titre que la Srixon AD333 Tour, la Titleist NXT Tour S, et la Callaway Speed Regime SR1.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Commentaires   

Avec
 
robin
0 #1 robin 16-11-2014 10:26
bonjour
à quand un test entre les balle citées dans l'article?
merci
 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.