Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Balles de golf Srixon AD333 Tour

Srixon, marque parmi les leaders dans le domaine des balles de golf en Europe, et en France proposera mi-mars 2014, une nouvelle version de son modèle le plus vendu, la balle AD333 Tour, une balle trois-pièces.

La présentation de Srixon a démarré ainsi : “Une nouvelle ère de choix”, et en tant qu’observateur privilégié de l’univers du golf depuis vingt ans en tant que joueur, je puis affirmer que jamais avant le début d’année 2014, je n’avais eu à écrire autant de pages sur des balles de golf différentes !

Pour autant cette profusion d’offres mérite de mettre le choix de la balle au centre du jeu !

Ce qui nous permet aussi d'affirmer que plus important que les clubs, la balle est véritablement ce qui peut influer sur la qualité des coups de tous les golfeurs, débutants comme pros.

Plus on joue régulièrement au golf, et plus le prix devient un élément clé dans le choix d’une balle.

A force d’en perdre, on est vite tenté d’aller à l’économie

Entre plusieurs boites empilées, on ne sait pas toujours comment, dans le rayon d’un magasin de golf, on finit par ne plus regarder que le prix.

D’une part, c’est un peu dommage pour les fabricants, car cela ne leur permet pas de nous exprimer toutes les différences possibles entre chaque produit, et d’autre part, il y a mieux à faire, quand on est responsable commercial sur ce type de produits.

Très longtemps, le marché des balles de golf s’est limité à premium, moyenne et premier prix.

Et très rapidement, dans chaque catégorie, une balle s’est imposée.

Par exemple, pour les bonnes balles, le choix incontournable dans l’esprit du consommateur, est rapidement devenu la Pro V1 de Titleist, ne laissant pas vraiment de places à d’autres modèles, ou même au doute.

En éclatant les offres, du même coup, les marques éclatent les catégories, et perturbent les lectures simplistes du marché.

Troubler le jeu revient à rebattre les cartes dans une partie de poker.

En 2014, plus que les autres années, Titleist, TaylorMade, Callaway, Mizuno, Srixon, Bridgestone, Nike…rebattent les cartes pour plus de marge commerciale par grande familles de produits, et remettre en cause les fiefs acquis.

Si le marché du très haut de gamme a peu de chances de voir son volume de vente exploser. Pour les marques, l’enjeu se situe plus dans le fait de faire passer des golfeurs amateurs de la balle premier prix vers la balle intermédiaire.

Tant mieux, c’est aussi dans l’intérêt du golfeur amateur…

AD333 Tour pour les golfeurs qui ne sont pas des « professionnels »

Pendant des années, la communication principale des marques concernant les balles de golf reposaient sur trois mots : « Jouée sur le tour ».

Et combien d’entre nous ont suivi cet appel ?

Si les meilleurs jouent ces balles, il y a forcément une raison !

Depuis peu, soit la formule ne convainc plus, soit justement les marques comme Srixon reviennent plus de pragmatisme.

Entre un amateur et un pro, il y a au moins une grosse différence qui s’appelle la vitesse de swing.

Désormais, les marques jouent la carte de l’adaptabilité.

Pour une balle de golf, ce qui compte, ce n’est pas qu’elle soit la meilleure sur le tour, mais qu’elle soit la meilleure pour vous.

Vous n’avez pas un swing de golfeur professionnel, mais vous avez tout de même besoin d’une balle qui puisse générer de la distance, prendre peu d’effets indésirables, et qui soit agréable à toucher.

Ce dernier argument étant d’ailleurs la principale différence entre une deux-pièces et une trois-pièces.

Pour expliquer la balle de golf AD333 Tour, il convient déjà de définir sa catégorie.

Pour schématiser, considérons cinq niveaux de qualités possibles pour une balle de golf :

  • Occasion : la balle qui a été reconditionnée
  • Entrée de gamme : la balle de golf que l’on peut acheter en filet
  • Milieu de gamme : la balle deux-pièces avec une couche externe adoucie
  • Intermédiaire : la balle trois-pièces améliorée
  • Haut de gamme : la balle quatre ou cinq pièces pour le très haut niveau

La balle AD333 est donc une balle milieu de gamme, alors que la balle AD333 Tour se situe entre le milieu et le haut de gamme, que nous appellerons intermédiaire.

La version AD333 Tour est en fait construite sur la base de la version classique, modèle qui est en tête des ventes de deux-pièces en France, et à laquelle, Srixon a ajouté une couche externe en super soft Urethane.

Sans oublier, l’ajout de la technologie Spin Skin, qui a été intégrée pour la première fois sur les balles haut de gamme Z-Star, puis déclinée sur les balles Srixon pour apporter une plus grande consistance de la balle à travers une couche intermédiaire très douce.

Le principe de Spin Skin permet d’améliorer les frictions entre la balle et la surface de contact du club de plus de 20%, ce qui peut être particulièrement utile sur les coups de sandwedges en bord de greens.

Cependant, les coups en bords de greens ne peuvent pas être le seuls à dicter le comportement d’une balle sur le parcours.

Une bonne balle de golf doit rendre de la performance sur les approches, mais aussi sur les coups les plus longs, et en particulier au driver.

Avec 344 alvéoles, la balle AD333 Tour est censée réduire le spin sur les coups réalisés avec le driver ou les fers longs.

A cela s’ajoute le noyau spécifique Srixon qui est très ferme à l’extérieur et plus souple à mesure que l’on s’enfonce vers le cœur du noyau. (Energetic Gradient Growth Core technology).

Pour décoder, retenez que c’est grâce à ce système que la balle explose à l’impact pour un maximum de distance, tout en ne donnant pas trop de spin pendant le vol, deux effets qui correctement associés jouent clairement en faveur de la distance.

En termes de compression, entre une AD333 et une AD333 Tour, l'écart est de deux points de plus pour la version tour (78 vs 80).

Commercialisée mi-mars en France, au prix de 34,99€, la balle AD333 Tour ne sera disponible qu’en blanc, contrairement à d’autres modèles Srixon.

L'avis de la rédaction :

Pas très fan de la version 2013 de l'AD333, nous préférions clairement la Z-Star, la meilleure balle de golf sur le marché actuellement selon nos tests.

Cependant, si on prend en compte la notion de budget, dix euros de moins pour une version qui représente un bon compromis technique...La version AD333 Tour a de sérieux arguments qui méritent d'être testés.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.