Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Long fer Ping Rapture - Avis et infos

Pas vraiment un hybride classique, pas vraiment un fer, et certainement pas un bois, le nouveau Rapture de Ping se veut un club tolérant pour jouer un coup long depuis le fairway.

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochaine série de fers, cliquez ici

Avec ce nouveau club, Ping continue de proposer aux golfeurs en délicatesse avec le swing pur et parfait, que seuls les professionnels peuvent réellement répéter régulièrement, un club adapté aux coups depuis le fairway pour toucher des greens à 150, 160 mètres et parfois plus.

En optant pour un matériau Tungsten assez lourd en pointe et en talon du club, ce nouveau Rapture promet un haut niveau de M.O.I. qui le classe parmi les clubs les plus tolérants de sa catégorie.

Cet argument étant particulièrement suivi par les golfeurs susceptibles d’acheter ce type de mi-fer, mi-bois qui doit justement leurs apporter de la distance et de la tolérance sur des coups longs à jouer, où au contraire, un fer-2, 3 et parfois 4 est proscrit car trop difficile à jouer pour un senior, ou un golfeur n’ayant pas une vitesse de swing suffisante.

En dehors du matériau, qu’est-ce qui réellement peut rendre ce club potentiellement plus facile à jouer ?

Quand sur un parcours de golf, on se retrouve à une longue distance avec plus qu’un coup à jouer pour être en régulation, on cherche dans son sac, le club qui peut parcourir la distance restante avec le plus de sécurité.

Malheureusement pour les amateurs de golf, il s’agit souvent d’un bois 3 ou 5, ou alors un fer 2 ou fer 3.

Dans les deux cas, il faut une certaine maîtrise du swing pour poser la balle à dix mètres du drapeau.

Les hybrides ou les fers longs comme le Rapture se distinguent par leurs semelles.

Plus larges, elles permettent aux golfeurs ayant un point de contact avec le sol moins précis d’avoir tout de même une chance pour tenter le coup.

Une semelle large facilite l’interaction entre le club et le sol, et ce à condition, d’être sur le fairway, et pas dans un rough épais.

Précisons aussi que la conception de la tête du club a aussi permis d’abaisser le centre de gravité pour optimiser l’angle de décollage de la balle.

Sur un hybride classique, la semelle apporte de la tolérance, mais le principe de ces clubs est souvent d’augmenter plus qu’on ne le souhaite, le taux de spin, ce qui enlève de la distance sur les coups longs.

Or sur un long fer, on espère justement prendre un maximum de distance.

C’est sur ce point que le Rapture se distingue d’un hybride classique !

Plus tolérant, donnant moins de spin, la tête (18° de loft) permet des balles basses, et plus pénétrantes.

Soit le meilleur des deux mondes pour des coups plus longs et des trajectoires bien contrôlées.

Pour le patron de PING, John Solheim « Le Rapture offre des vitesses de balles supérieures à un fer 2 équivalent, et des trajectoires plus basses avec moins de spin qu’avec un hybride. Ces caractéristiques peuvent être essentielles quand on veut garder le contrôle d’une balle sous le vent, ou si on joue sur un parcours type links avec un sol dure pour maximiser la roule. »

Pour les ingénieurs Ping, l’autre attrait de ce nouveau club est sa face en acier Stainless 455 qui contribue beaucoup à l’augmentation de la vitesse de balle, et sa maniabilité.

Côté shaft, ces clubs seront proposés avec un manche graphite PING TFC 949, et en trois flexions (R,S , et X) au prix de 219 euros.

En conclusion, ce club se veut une bonne alternative pour tous les coups longs joués en-dehors du tee.

L'avis de la rédaction :

De notre point de vue, pour le salut du golf, les fabricants, les parcours et l'ensemble de la filière doivent oeuvrer pour rendre la pratique du golf plus facile, et plus simple.

Les remèdes miracles n'existent pas !

Et pour l'instant, aucune marque ne peut réellement arguer du fait qu'elle peut proposer un club qui va résoudre tous les problèmes posés par l'exécution pure et parfaite du swing de golf.

Cependant, nous parions que dans les prochaines années, les longs fers vont se développer plus vite que les hybrides, ou en tout cas, tant que les marques n'arriveront pas à proposer des bois de parcours plus tolérants, pour plus facilement lever la balle en-dehors du tee.

Pour pousser le raisonnement, trop de golfeurs séniors abusent des bois et des hybrides pour résoudre leurs problèmes de distance, mais finalement, comme le problème de base, est un swing mal contrôlé, ces clubs ne peuvent pas non plus faire de miracles.

Ainsi, il est possible que ces golfeurs reviennent sur des fers, qui même s'ils leurs donnent moins de distance, procurent plus de contrôle.

Les longs fers ont de l'avenir, car ils peuvent justement conserver la facilité pour les golfeurs manquant de vitesse de swings, tout en ayant plus de précision que les hybrides.

Maintenant pour que des golfeurs susceptibles d'acheter ce type de clubs progressent vraiment.

Mieux vaut leur recommander de reprendre quelques cours de golf, en acceptant de travailler la rotation des hanches comme élément majeur du swing de golf, alors que la plupart du temps, les golfeurs séniors à la recherche de solutions sont essentiellement des golfeurs qui jouent uniquement avec les bras...D'où des problèmes de contrôle de la balle avec des tops, des slices ou des hooks, et in fine, de toute façon des balles qui manquent de puissance.

Un bon swing vaut mieux que n'importe club remède-miracle. Maintenant, dans le cas du Rapture, cela peut aider à partir du moment où il y a déjà chez le futur acquéreur de bonnes dispositions.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.