Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers PING G25 : Avis et infos

La marque PING est très connue dans le domaine du golf pour sa capacité à innover, et à produire des clubs de golf très tolérants pour les bons amateurs. Alors que pouvait-on attendre ou espérer d’une nouvelle série de fers « G25 » ?

Série de fers PING G25

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochaine série de fers, cliquez ici

Que penser des fers PING G25 ? Que peut apporter cette série par rapport aux G20 et aux clubs précédents ?

Nouveau fer PING G25 !Pour les ingénieurs de PING, il s’agissait d’aller au-delà de simplement produire des clubs de golf très tolérants, mais de s’attacher aussi à démontrer que les fers G25 peuvent être très performants.

Ainsi les fers G25 se veulent les clubs de la série G les plus aboutis et les plus complets jamais produits par PING !

Tout un programme pour les fans de la marque !

Pour Marty Jertson, en charge du design des clubs PING : « la société a voulu redessiner la tête des fers pour optimiser le sweet spot, et séduire des golfeurs à la recherche de meilleures performances ». On doit sans doute comprendre « et pas seulement des golfeurs qui cherchent à moins perdre de balles sur les bordures des fairways. »

Les G25 se veulent donc plus fin, avec une semelle plus progressive, un offset plus modéré, pour pouvoir ainsi être adoptés par une plus grande majorité de golfeurs.

En 2013, la tendance que l’on observe chez tous les fabricants est donc de chercher à proposer des clubs de golf plus performants pour la plus grande majorité des golfeurs, à savoir des golfeurs classés index 12 à débutant.

Ce qui implique de partir d’une base d’un club tolérant, tout en cherchant à l’améliorer, pour permettre à la grande majorité des golfeurs de trouver de meilleures performances, sans être des golfeurs au swing parfait.

Ce qui implique une tête de club qui favorise un angle de lancement plus élevé ou alors des longs fers plus tolérants sur les coups les plus difficiles.

Si on tient compte de cet axe de développement pratiquement commun à toutes les marques, PING entend exploiter le filon avec ce nouveau G25, qui correspond parfaitement à cette définition.

Un fer PING G25 vraiment plus performant ?

Propre aux fers PING, le CTP (custom tuning port) a encore été abaissé sur la face des clubs G25, et de telle façon que les ingénieurs ont dû réduire ce CTP de moitié par rapport aux modèles précédents, pour une augmentation de l’efficacité générale des têtes de clubs, procurant en fait un meilleur alignement.

Pour Marty Jetson, cela va surtout permettre que la face de club propose moins d’effets de spin à l’impact, et donc réduire les pertes d’énergies pour des vitesses de balles accrues dès les premières secondes de vol de la balle de golf.

Mais la principale révolution sur les nouveaux G25 se situent surtout au niveau de l’amaigrissement de la face, sans pour autant changer les caractéristiques de restitutions déjà très bonnes sur la série précédente, la G20.

Au moment de concevoir le club, PING s’est attaché à conserver le grand point fort du G20, tout en réduisant la tête du club, pour en fait se contraindre à mieux répartir le poids sur des zones optimales du club.

Comme les autres marques, PING n’échappe pas à la tendance du marché, qui veut que l’on propose de plus en plus une séparation nette entre les longs fers et les fers d’approches, pour avoir d’une part des longs fers plus tolérants, et d’autre part, des fers d’approches plus précis.

Pour Jertson : « La meilleure façon d'obtenir plus d’inertie est justement d'élargir la semelle du club. Mais nous ne voulions pas nous y résoudre. Avec les fers G25, nous avons voulu conserver les caractéristiques de tolérances héritées du G20, mais en fait avec une plus grande polyvalence.»

Pour améliorer le club sans renoncer à la philosophie de la marque, PING a alors mis au point des barres de support dans la cavité arrière des fers G25 pour stabilizer la face en acier inoxydable, ce qui finit par procurer une impression de solidité à l’impact, et la maîtrise des distances sur chaque coup.

Plus important que la distance au golf, les joueurs professionnels nous démontrent tous les week-ends qu’il est surtout important de pouvoir répéter les mêmes distances et trajectoires avec ses clubs de golf, pour atteindre la régularité et donc la performance au golf.

Mieux vaut taper 10 balles à 120 mètres que taper 10 balles entre 110 et 130 mètres avec un fer, si l’on veut pouvoir attraper plus de greens en régulations !

Comment convaincre les meilleurs golfeurs avec ce nouveau G25 ?

Sur le G25, PING a décidé d’effectuer des changements significatifs concernant le bounce de la semelle, qui se rapproche beaucoup de ce que l’on peut déjà noter sur les i20 et les Anser Forged.

Bien souvent, les meilleurs golfeurs apprécient des clubs dont les semelles sont les plus étroites, pour avoir la possibilité de passer le club le plus rapidement avec le sol, tout en conservant un maximum de contrôle.

Fers PING G25 en situation !

En réduisant visuellement cet aspect d’un club cavity back, PING entend surprendre ce type de golfeurs pour apporter plus de tolérance à des joueurs qui orientés performance !

Disponible du fer 3 au fer 9 avec un pitch (48°), un « utility wedge » qui porte la lettre U sur la semelle, ce qui déstabilise souvent les amateurs qui ne connaissent pas nécessairement ce club (52°), un sandwedge (54° ou 56°), et un lobwedge (60°).

La composition de cette série démontre qu’elle s’adresse à des golfeurs qui cherchent à avoir un maximum de solutions dans le petit jeu, faisant au passage l’abstraction d’un fer 2.

Du côté des shafts, les G25 seront naturellement proposés en acier et en graphite de regular à stiff (pour le regular) et extra stiff (pour l’acier).

Unitairement, le G25 sera vendu 105 euros en version acier, et 129 euros en version graphite.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.