Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Callaway Legacy 2015

C’est l’histoire d’un club de golf tout d’abord fabriqué exclusivement pour le marché japonais, et qui finit par arriver jusqu’aux oreilles des golfeurs européens et américains, avec une question pourquoi pour eux, et pas pour nous ? A 1400 € la série de fers, Callaway a flairé le bon coup…

Sommaire de l'article dédié aux nouveaux fers Callaway Legacy 2015

  1. Une histoire Japonaise
  2. Le très haut de gamme
  3. Payer plus cher pour un meilleur résultat ?
  4. Les seniors sont la cible de ces nouveaux clubs Legacy
  5. Comment Callaway argumente l’augmentation de la performance ?
  6. A vous de juger…

Une histoire Japonaise

Callaway est assurément l’une des plus belles marques de matériel de golf, et pour avoir testé beaucoup de clubs de cette marque, c’est assurément l’un des trois meilleurs fabricants spécifiquement pour les fers.

Etonnant de dire cela quand en fait, il existe très peu de réelles différences entre un fer et un autre fer, surtout quand on compare des catégories équivalentes, à savoir des lames, ou des fers à cavités.

Bien sûr, on peut trouver de légères différences au niveau de l’esthétique…mais foncièrement pour un néophyte, comment distinguer concrètement un fer d’un autre ?

En réalité, les différences apparaissent quand on mesure et on pèse séparément les différentes composantes d’un club de golf : la tête, le shaft et le grip.

La question qui nous obsède tous est « Quel est le meilleur club pour moi ? », et c’est sur cette seule question que des dizaines de marques de matériel au marketing très étudié travaillent pour vous convaincre de les choisir.

L’histoire des fers Callaway Legacy est singulière mais rondement bien menée.

Oui, il existe un marché en Asie pour la vente de clubs de golf, et le marché japonais est à lui seul, un cas particulier.

Si les américains sont dingues de golf, les japonais le sont encore plus, et le fait d’être des insulaires avec leur histoire, et leur tradition, confère à ce grand peuple, l’envie de se distinguer.

Pour certains esprits peu avisés, on pourrait penser que les japonais sont plus petits et moins gros que les américains, et ainsi, les marques leur proposeraient des clubs plus courts.

Ce n’est bien sûr qu’un cliché, et non, les manches des clubs vendus au Japon ne sont pas plus courts.

La différence fondamentale entre les US et le Japon, c’est que pour les américains, ce qui compte, c’est le club utilisé par le vainqueur du dernier grand tournoi.

Nike ne s’y est jamais trompé en misant sur Tiger Woods, et maintenant sur Rory McIlroy !

Au Japon, plus que le marketing, c’est la véritable performance intrinsèque du produit qui fait la vente !

Un japonais se moque de savoir qu’Henrik Stenson a gagné le Tour Championship 2013 avec des fers Callaway Legacy, par contre, si la marque lui prouve qu’un nouveau club lui permet de gagner en distance ou en précision, alors l’acte d’achat peut avoir lieu…

Le très haut de gamme

Le marché Japonais est bien sûr dominé par des marques historiques comme Srixon et Mizuno.

D’autres comme XXIO ou HONMA plus récentes se taillent de belles parts de marché en surfant sur le très haut de gamme.

Si je devais vous faire un tableau entre l’entrée de gamme et le haut de gamme, ces deux marques sortiraient du tableau à l’extrémité du plus cher…

Est-ce réellement justifié ? Je vous laisserai  vous faire une opinion…Après tout, ce ne sont que des clubs de golf…

Porsche et Ferrari ne vendraient pas beaucoup de voitures de luxe avec mon raisonnement.

Admettons qu’il y a donc un marché du super haut de gamme pour les fers, et justement avec la série Legacy, Callaway entend faire d’une pierre deux coups :

  • Se positionner sur tous les segments de marché, y compris l’hyper haut de gamme, même si cela représente moins de 2% du marché total.
  • Se donner une image de très haute qualité en ayant justement dans sa gamme ce type de produits.

C’est un peu la même histoire que les prototypes pour l’automobile. Vous les exposez au salon de l’automobile…vous faites rêvez les consommateurs, mais vous ne les vendez pas, pour au contraire, vantez les mérites d’une voiture plus accessible.

Car avant de parler de technique sur les fers Legacy, je me sens obligé d’aborder la question du prix en premier.

Payer plus cher pour un meilleur résultat ?

A 1400 euros, la série graphite, ou 1300 euros la série en acier, on se trouve au double du prix moyen d’une très bonne série de fers sur le marché actuellement !

Quelque part, à ce prix, personnellement, je m’attends à un résultat deux fois supérieur, mais est-ce possible ?

Techniquement, j’en doute…Par contre, dans le cerveau de certains consommateurs qui peuvent se payer ce type de clubs, c’est comme si inconsciemment quelque chose se passait pour achever de s’auto-convaincre du bien-fondé d’un tel achat.

Sur certains forums, on peut lire des avis de golfeurs ayant testé ces clubs, et se sentant particulièrement à l’aise, surtout au niveau du touché…

Je reviens au fait que je teste des clubs toutes les semaines, et sans vouloir tuer un mythe, les différences sont infimes au niveau des sensations.

J’ai beaucoup plus de variations de sensations en fonction des shafts ! Poids, torsion, matière sont de véritables paramètres qui changent les sensations.

Vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, mais la tête influe plus sur l’angle de décollage (loft), le contact avec le sol (lie), et le spin (centre de gravité et face/rainures).

Quand vous essayez des clubs, et je me remets à cet instant, dans la peau d’un golfeur qui rentre dans un magasin avec l’idée d’acheter une série de fers sans utiliser un radar, oui, absolument oui, on va finir par trouver un club avec lequel, le sensationnel l’emporte sur les autres.

J’ai tout à fait en mémoire cette expérience dans un « Superstores «  entièrement dédié au golf lors d’un voyage aux Canaries ou en essayant plusieurs fers, j’avais acheté une série de clubs Cleveland que je n’aurais jamais acheté si j’avais suivi mon idée première, notamment influencé par le marketing des marques.

J’ai essayé plusieurs clubs, et j’aurai pu avoir les yeux bandés, pour moi, à un moment, un club est sorti du lot !

Maintenant que je sais tout ce que j’ai appris à propos du matériel de golf, j’aurais compris que l’équilibrage entre la tête et le shaft était simplement mathématiquement plus proche de mon swing de l’époque…

Sans être des pros du matériel de golf, si vous rentrez dans un magasin, vous pourrez reproduire exactement la même expérience, tout en étant fortement surpris du choix que vous pourriez finir par faire.

De là, à penser que parce qu’un club est plus cher, il est meilleur, c’est une autre histoire.

Et depuis mon expérience avec BeAthletik, je vous écrirais quelque chose que vous n’avez pas forcément envie de lire : Avant de changer de clubs, bossez votre physique, vous aurez de meilleurs résultats en termes de distance, et de consistance plutôt que de changer de clubs.

Acheter du matériel de golf, c’est aussi se faire plaisir.

Et en tant que véritable passionné, je sais ce que cela veut dire. Ce n’est pas toujours un acte purement objectif.

En commercialisant les Legacy en Europe, Callaway joue astucieusement sur tous ces paramètres mentaux qui laissent penser qu’il s’agit d’excellents clubs, et même au-dessus du lot.

C’est peut-être vrai, mais la vérité, c’est aussi qu’il s’agit de clubs parfaitement pensés pour une typologie de clientèle bien déterminée : les seniors qui ont de l’argent, et qui veulent se distinguer en ayant pas les clubs de Monsieur Tout le monde.

Les seniors sont la cible de ces nouveaux clubs Legacy

Pourquoi senior ?

Abordons la technique…et appuyons nous sur les propres mots de la marque.

« La nouvelle série Legacy 2015 est composé de fers haut de gamme ultra-légers pour les golfeurs qui recherchent à la fois un meilleur toucher et la performance. »

Le mot-clé, c’est ultraléger !

Le poids du shaft influe directement sur la vitesse de swing.

En théorie, et en théorie seulement, un club plus léger doit vous permettre de swinguer plus vite, surtout quand on commence à avoir du mal à donner de la vitesse par une action de son corps (en vieillissant).

A l’inverse, quand vous êtes en mesure de swinguer à votre vitesse optimale, un shaft trop léger va vous coûter en performance, notamment en vitesse de balle qui sera moins élevée à l’impact.

Le poids influe aussi dans l’énergie que vous mettez dans une balle.

Le deuxième mot-clé dans la phrase produite par Callaway, c’est toucher !

Avec un shaft graphite plus léger, on peut parfois générer un smash factor plus élevé. Le smash factor est le ratio entre vitesse de votre swing et vitesse de la balle à l’impact.

C’est la transcription mathématique de votre sensation. Plus ce ratio est élevé, et meilleur est votre sensation.

Comment Callaway argumente l’augmentation de la performance ?

Alliant savoir-faire, ingénierie de qualité et les meilleurs matériaux, les nouveaux fers Legacy 2015 sont selon la marque,  les premiers fers Callaway à proposer une Face Cup forgée, fabriquée en acier 455 haute résistance, qui offre des vitesses de balle plus rapides ainsi que le toucher incroyablement souple pour lequel la gamme Legacy est renommée.

La face de club présente également un sweetspot extra large, qui augmente la tolérance sur les frappes décentrées.



Grâce à un choix entre deux options de shafts leaders sur le marché, contrebalancés afin d’optimiser les vitesses de swing plus lentes, les golfeurs peuvent choisir le Fujikura Air Speeder ultra léger en graphite ou le shaft GS 90 CPT en acier et sa Variable Wall Technology™.

Tous deux sont conçus pour favoriser un swing souple et aisé avec un toucher agréable.

Neil Howie, Président et Directeur général de Callaway Europe, Moyen-Orient et Afrique, déclare : « Nous avons déployé tous nos efforts pour fournir un produit bénéficiant du prestige que les golfeurs avertis attendent d’un fer Legacy, mais avec des vitesses de balle incroyables. Il s’agit sans aucun doute de notre fer Legacy le plus performant à ce jour. »

En dehors de cette dernière phrase que nous avons déjà lu à propos des clubs précédents, les premiers arguments sont très séduisants.

Quand on interroge les responsables commerciaux des marques, d’avis unanimes, la prochaine révolution concernant le matériel de golf viendra sans aucun doute de l’usage de nouveaux matériaux.

Ce qui peut distinguer un club d’un autre, c’est donc la qualité du diamant brut au départ, et tous les aciers ne se valent pas.

Que vous soyez plus performant en utilisant ces clubs reste à démontrer, mais que les matériaux utilisés à la conception soient plus nobles, est une certitude.

L’autre argument notable mis en avant par Callaway, c’est qu’il aurait été incongrue de proposer un club (une tête) à ce prix sans proposer des shafts haut de gamme, et de monter un shaft standard archi-vendu sur d’autres fers.

C’est un argument qui est moins mis en avant par les marques, qui préfèrent toujours parler de leurs têtes, mais les shafts de leurs « sous-traitants » ont une part considérable dans la performance des clubs.

A vous de juger…

Les fers Legacy 2015 de Callaway sont disponibles pour homme du fer 4 au sandwedge, et pour femme du fer 5 au sandwedge.

A noter, la gamme femme propose le shaft Fujikura Air Speeder qui ne pèse que 43 grammes !

Sur le marché européen depuis février, ces clubs succèdent donc aux très beaux Legacy Black, car il faut bien l’admettre, l’esthétisme des Legacy est toujours très réussi.

Et on a beau dire, l’aspect des clubs compte beaucoup au moment du choix.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.