Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Callaway Big Bertha

Avec pour signature “La face de la révolution”, Callaway a souhaité marquer les esprits pour le lancement de sa nouvelle série de fers BIG BERTHA, mais aussi profiter de l’occasion pour envoyer un message subliminal au marché des équipements pour le golf.

Un message qui pourrait bien signifier le retour au sommet de la marque star des années 90/2000.

En effet, ces deux dernières années, la marque a connu la plus forte progression en termes de parts de marché avec une hausse de 37% en valeur.

Sommaire de l’article sur les nouveaux fers Big Bertha

Dans un secteur déprimé, cette croissance soudaine de Callaway semble trouver son origine dans au moins trois facteurs :

  • Les résultats positifs des golfeurs Callaway sur le PGA Tour, ce qui n’a pas manqué d’influencer les consommateurs…américains.
  • Le retour de l’emblématique série Big Bertha, et de l’APEX.
  • Et la technologie dite « face cup » vue pour la première fois sur les bois de parcours X Hot.

La face cup ! Le nouveau mot magique chez Callaway

Souvenez-vous quand Phil Mickelson a utilisé les bois de parcours X hot 3 Deep au lieu de son driver lors de son doublé Open d’Ecosse – British Open, cette performance a été relayée par tous les médias golf du monde, tant cela avait été marquant sur la forme comme au niveau de la carte de score.

Le gain de distance produit par ce fameux bois 3 était en fait directement imputable à cette technologie Face Cup.

L’an passé, Callaway a mis en place ce principe technique sur sa ligne d’hybrides X2 hot. Résultat, la gamme a été plébiscitée par la presse spécialisée Outre-Atlantique.

En 2015, Callaway déploie donc la Face Cup sur ses fers Big Bertha.

Le but recherché : Démontrer un gain de distance supplémentaire, mais cette fois pour des golfeurs amateurs.

Selon Callaway, les Big Bertha pourront proposer un gain de deux clubs en termes de distance.

Pour étayer cette promesse, ils ont mené des tests comparatifs par rapport au modèle RAZR X HL de…2011.

Une sacré promesse qui a le mérite d’interpeller…

Soyons réaliste…tous les golfeurs ne pourront obtenir un gain de deux clubs en distance, et tous n’apprécieront pas ces clubs.

Les meilleurs joueurs n’aimeront pas non plus le fait que ces fers lancent la balle très haute, de même qu’ils auront du mal à travailler la balle comme ils en ont l’habitude.

Effectivement avec les Big Bertha, on est très loin des lames !

Ces nouveaux fers sont beaucoup plus larges que les Apex ou les X2 Hot, notamment au niveau des semelles ou de la forme de tête, bien généreuse.

Pour Scott Manwaring, directeur du design chez Callaway, pas de mystère « Les Big Bertha ont été conçus pour les golfeurs qui ont du mal à centrer la balle, et qui n’ont pas la possibilité de passer beaucoup de temps à travailler leur swing, et au contraire, veulent jouer au golf en loisir. »

Une des meilleures façons pour mieux jouer au golf, consiste à toucher plus de greens, et pour cela, utiliser des clubs plus courts pour plus de précision.

C’est plus facile de tenter d’atteindre le green avec un fer 9 plutôt qu’avec un fer 3 !

Le secret des fers Big Bertha : une conception en deux parties

Partant de ce principe, les nouveaux Big Bertha ont été dessinés en deux parties.

La première partie du club est en fait une face ultra-légère qui a été optimisée au maximum.

Cette face est ensuite soudée à la deuxième partie du club : une tête en acier inoxydable dont le poids a été déplacé très bas pour un angle de lancement plus élevé.

Sur ce club, ce qui génère véritablement le gain de distance est bien la face.

La conception permet une très forte déformation, et donc la restitution d’un maximum d’effet rebond pour un boost de vitesse de balle à l’impact.

Le match TaylorMade – Callaway continue

Vous avez donc d’un côté, une marque, TaylorMade qui mise sur les « slots » sous et sur la face pour accentuer la vitesse de balle à l’impact, et une autre marque, Callaway qui mise sur le dessin et la conception de la face pour atteindre le même résultat.

Différentes solutions, même objectif, et des ventes qui plaident en faveur de Callaway…

Toutefois, dans un cas comme dans l’autre, n’oublions jamais que le golf est un sport, et que le meilleur moyen de gagner de la distance reste de se préparer physiquement au fait de réaliser un effort plus important pour envoyer la balle plus loin.

Comme vous pouvez le lire actuellement sur notre site, dans la série sur le projet BeAthletik, nous avons pu constater des gains notables de distance, en travaillant sur des aspects logiques liées à la condition physique du joueur.

Quel que soit le club, le gain de distance ne pourra jamais être qu’à la marge…

Toutefois, Callaway sait à qui elle vend ces clubs.

Le Big Bertha est dédié aux golfeurs qui n’ont pas le temps de passer des heures à perfectionner leurs swings, et encore moins, de faire de la gym ou des exercices physiques pour augmenter leurs tonicités.

Cette solution a donc un prix !

999 euros en version acier, et 1099 euros en version graphite pour sept clubs du fer 4 au pitch.

Autre indication de la cible de golfeurs visés par cette nouvelle série, le fait que justement, elle s’arrête au fer 4.

Pour ceux qui voudraient incorporer des clubs plus longs, Callaway a aussi pensé à eux, en proposant une gamme d’hybrides ajustables.

Ces clubs présentent le même système d’ajustement Optifit que le driver Big Bertha pour régler le loft de trois degrés et dans deux lies indépendants (neutre ou upright).

Selon les ingénieurs de la marque, ces hybrides qui ont un design plus large que des hybrides classiques, sont justement plus tolérants, et donnent légèrement plus de spins.

Proposés en plusieurs versions (3H – 19 degrés, 4H – 22 degrés, 5H -25 degrés, 6H – 28 degrés, et 7H-31 degrés), les hybrides Big Bertha sont commercialisés au prix de 249 euros depuis la mi-octobre 2014.


A noter, vous pouvez composer votre sac avec deux hybrides, et six fers pour 1299 euros.

Pour avoir déjà testé les fers TaylorMade RSi, comparables aux Big Bertha, nous pouvons attester du gain de distance, reste à savoir, si vous pouvez mettre 1300 euros dans une série de clubs !

Avis donc aux golfeurs séniors à l’aise financièrement…qui cherchent à se donner un nouvel avantage en match-play contre les copains…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.