Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Chaussures Footjoy Hyperflex

Chaussures FootJoy Hyperflex

Pour la sortie de sa toute nouvelle chaussure de golf, l’Hyperflex, Footjoy a mis au point une campagne de teasing internationale savamment orchestrée. L’objectif : démontrer le bénéfice de la nouvelle semelle, et contrer Adidas sur le segment des chaussures de golf ultra-légères.

Sommaire de cet article consacré à la chaussure Footjoy Hyperflex

La tendance lourde des chaussures ultra-légères

La marque numéro un dans le monde pour les chaussures de golf a quelque peu été chatouillée par la réussite de la chaussure Adizero, notamment aux Etats-Unis, et en Asie.

Sur le marché français, nous resterons plus prudent, fautes de chiffres, et du fait que certains responsables de magasins de golf n’ont pas observé un pic de ventes spécifiques sur ces chaussures aux tendances très flashy.

Car, c’est bien la tendance observée sur un segment des chaussures de golf qui consiste à quitter les couleurs traditionnelles, à savoir tout blanc, tout noir, ou alors cuir.

Ce segment s’apparente à celui des chaussures de golf ultra-légères pour golfeurs très assidus, et tournés vers une pratique très sportive du golf, où chaque détail compte, y compris le poids de la chaussure.

En ce qui concerne notre sport, un des éléments clés de succès, est bien la valorisation du client.

Le golfeur a un peu d’argent, et en plus de la pratique de son sport favori, il apprécie de porter des vêtements et des chaussures qui le valorise, tout en étant confortable, et élégant.

C’est l’un des éléments de base de Footjoy, une société américaine créée en 1857 !

Sachant que la particularité d’une chaussure de golf est donc d’être élégante et confortable, mais aussi et surtout adaptée à la pratique du golf sur différents terrains.

La stabilité est le maître mot d’une chaussure pour le golf

Jusqu’à présent, cette stabilité était offerte par une armature de chaussure particulièrement robuste, ce qui a longtemps engendré comme revers de la médaille : des chaussures très lourdes !

D’où une certaine fatigue après avoir marché plus de quatre heures sur un parcours de golf…

Avec l’Hyperflex, Footjoy entend donc contre-attaquer son grand rival Adidas sur le terrain de l’ultra-légèreté, sans sacrifier à la stabilité nécessaire pour un swing de golf.

Et c’est ce que nous avons pu constater, puisque Footjoy nous a intégré dans son plan de communication mondial, nous adressant une paire.


Un design à la fois sobre pour la forme, et flashy pour la couleur

Au moment d’écrire ces lignes, elles sont posées sur le bureau, ce qui nous permet de contempler un design assez épuré, et donc des couleurs plus flashy (vert), plutôt loin des standards auxquels Footjoy nous avait jusqu’à présent habitué.

Le vert est plutôt bien trouvé !

Si les Adizero jaune et bleu jurent carrément, et prennent le risquent de plaire ou déplaire.

Les Footjoy sont au moins dans un univers de couleur qui correspond au golf : le vert du fairway et des greens !

Sans tomber dans le commentaire convenu et béat…Franchement, ces chaussures sont agréables à regarder.

Mis à part la couleur, l’ensemble est tout à fait sobre.

Et ils nous semblent qu’elles pourront plaire à un large public.

Les plus jeunes apprécieront le caractère racé donné par la grille bleu superposé sur le coup de pied, alors que la mariage du bleu et du vert est plutôt réussi, notamment au niveau des lacets.

Le traditionnel logo FJ est un peu en retrait par rapport aux autres modèles de la marque, presque trop discret, ce qui fait que pour un néophyte, on pourrait presque penser qu’il ne s’agit pas d’une Footjoy.

Passons l’aspect esthétique pour nous intéresser à ce qui constitue le véritable atout de cette chaussure : la semelle.

Avant de recevoir la chaussure complète, nous avions déjà reçu quelques jours auparavant, un exemplaire de la semelle sans le chausson.

Sur le moment surpris, nous avons rapidement compris en tordant la semelle dans tous les sens, que ce serait l’argument numéro un de Footjoy.

Proposer à la fois un matériau robuste, et tordable à volonté, sachant que jamais sur un parcours de golf vous n’aurez à tordre autant que nous l’avons fait la semelle, un peu à l’image des ailes d’un avion qui peuvent se tordre de 15 mètres en hauteur sans que cela ne casse !

Autrement, la torsion possible est extrême, et bien au-delà de ce qui peut être nécessaire sur un parcours de golf.

Pour Doug Robinson, en charge du design chez Footjoy, interrogé sur cette nouvelle chaussure « Nos ingénieurs ont importé des technologies de construction du génie civil et du batiment pour créer l’aérodynamisme de ce modèle Hyperflex, ce qui constitue aujourd’hui un élément clé de sa performance. »

Ajoutant « Chaque aspect de cette chaussure a été pris en considération pour créer l’un des modèles les plus innovants à ce jour en termes de flexibilité, de légèreté, et de stabilité pour favoriser le swing de golf. »

Le test de la chaussure FootJoy Hyperflex

Comme vous avez pu le constater, en 2015, il y a beaucoup de changements sur jeudegolf.org…nouveau site, mais aussi un nouvel espace de test incorporé directement dans nos locaux avec radar de vitesse de swing, filet de practice, et toutes les conditions pour réaliser nos tests de manière indépendante.

Nous avons toujours accès au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-D’Or, mais ce nouveau dispositif va justement nous permettre de réaliser d’autres tests, parfois plus simples ou plus légers à organiser en termes de personnels, et d’infrastructures.

Dans ce cadre, nous avons mis à profit notre nouveau centre d’essai pour tester les chaussures.

Soyons clair, pour sortir dans la rue, vous n’achèteriez jamais ce type de chaussure à crampons !

Le véritable intérêt, c’est bien le swing de golf !

Test de la chaussure Hyperflex

Relativement facile à chausser, comme toutes les chaussures neuves, on sent le pied un peu engoncé dans le chausson, mais on se sent aussi paradoxalement bien maintenu, et déjà confortable.

On peut imaginer qu’après les avoir mises plusieurs fois, le pied sera totalement comme dans une pantoufle.

Ok au niveau du confort, restait à voir sur le tapis de practice !

Sans prétendre être des experts de la chaussure, nous pouvons simplement témoigner que nous n’avons trouvé aucune défaillance imputable à la chaussure pendant le swing.

Au contraire, effectivement, la stabilité est au rendez-vous.

L’objectif est donc atteint !

Proposer une chaussure très stable, et plus légère pour coller aux attentes des golfeurs du PGA Tour qui jouent quatre 18 trous en quatre jours, et cherchent à économiser leurs efforts sans sacrifier la qualité de leurs swings.

Comme vous le savez, ce qui marche pour les pros, intéressera forcément les amateurs…

Les bénéfices techniques de cette chaussure Hyperflex

Pour Footjoy, le système FlexGrid 2.0 exoskeleton confère le look de la chaussure, mais son matériau contribue fortement au contrôle du pied pendant le swing, tout en favorisant au maximum la respirabilité, la flexibilité et la circulation de l’air pour un maximum de confort.

Le matériau du chausson permet aussi à Footjoy de garantir le caractère « waterproof » de son modèle pendant 2 ans !

Pour l’anecdote, le dessus de la chaussure a été clairement inspiré par le Bunker Hill Bridge de Boston.


Les câbles de ce point créent une grille qui justement supporte l’édifice au-dessus de l’eau, tout en donnant une apparence très technique. Il en va de même pour la chaussure.

Précisons que lorsque nous avions reçu la semelle seule, nous avions pu la tordre dans tous les sens.

A l’inverse, une fois la chaussure complète, la grille empêche de tordre le chausson…Vous avez donc bien une dualité entre d’une part une semelle très flexible, et un chausson très structuré !

Pour rappel, un bon swing de golf pourrait se résumer à un bas du corps très solide sur les appuis, avec un haut du corps qui pivote très rapidement. Cette dissociation est créatrice de vitesse.

Il est intéressant de faire ce parallèle avec les attributs de cette Hyperflex.

La technologie ne s’arrête pas à la grille sur le chausson !

La FineTunedFoam 2.0 est une nouvelle génération de couche intermédiaire de semelle utilisée sur cette chaussure pour justement plus de légèreté, et de douceur dans le mouvement, tandis que le système Q.P.S qui se trouve à l’arrière de la chaussure sert justement à apporter du soutien, et de contrôle sous le talon.

Enfin, NEO, un peu comme dans le film Matrix, « Next Evolutionnary Outsole », la semelle aux crampons « tornades » a été créée avec un matériau très fin (TPU) pour justement un maximum de flexibilité en même temps qu’une très grande résistance aux éléments de traction qui se jouent sous le pied.

Parmi les grands fans de cette chaussure, on retrouve l’américain Hunter Mahan qui l’a utilisé lors de la dernière Ryder Cup, appréciant aussi bien la stabilité que le look.


Cette chaussure apparaîtra sur le marché français autour du 1er avril et en plusieurs coloris : Bleu navy/vert électrique, blanc/gris/bleu, noir et gris/orange, ce qui devrait contenter tous les amateurs de couleurs.

Le prix tarif annoncé est de 185 euros, tandis que la même chaussure équipée du génial système automatique de laçage, le BOA sera disponible mi-avril au prix tarif de 199 euros.

De notre point de vue, il ne faut pas se mentir, vous n’allez pas gagner 10 mètres de plus avec cette nouvelle chaussure.

Par contre, vous pourrez vous faire plaisir avec un peu de fantaisie au niveau de la couleur, sans pour autant tomber dans le lourdingue, et apprécier de porter une chaussure plus légère pour au moins le même niveau d’efficacité qu’une chaussure traditionnelle !

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.