Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Chaussures de golf Puma Titantour Ignite

Chaussures de golf Puma Titantour Ignite

La sortie de la nouvelle chaussure de golf de Rickie Fowler, programmée pour mi-novembre a déjà suscité un grand émoi sur les réseaux sociaux, et les sites spécialisés. Qu’est-ce que Puma nous promet avec la Titantour Ignite? Nous enflammer ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Comme vous avez pu le constater, en 2015, on ne vous vend plus une paire de chaussure pour aller jouer au golf, mais un concept !

Et plus ce concept fait appel à la technologie, et plus vous pourrez entrer dans l’effet « whaouh » ?

Ce fameux effet qui génère de la consommation, et permet de créer de la valeur ajoutée pour une marque.

Pour créer cet effet « whaouh », il faut donc un nom, un look, et un nouveau procédé technique.

Le tout orchestré dans un but qui fait du sens pour le golfeur : plus de confort ou plus de performance, et c’est encore mieux quand vous avez les deux réunis dans un même produit.

Commençons par le nom !

Ignite veut littéralement dire « enflammer ».

C’est un nom qui a déjà été utilisé dans l’univers golfique, et notamment par Nike pour un driver qui a été particulièrement marquant dans les années 2000, le driver Nike Ignite.

Une petite bombe qui à l’époque a suscité la fameuse réglementation sur le COR (coefficient de restitution de la face des drivers) afin de limiter l’effet trampoline.

Ignite est donc une référence à la performance, et à l’effet de surprise.

Concernant Titantour, nous imaginons que Puma a voulu marquer les esprits, et trancher avec sa communication usuelle autour du nom BIO : Biocell, BioFly, Bio quelque chose…

En résumé, une chaussure Titantour Ignite est à minima un produit qui devrait faire parler ou faire écrire…

Dans l’univers des chaussures de golf, le nom de marque ne suffit plus.

Désormais, toutes les marques essaient d’imposer une franchise. Footjoy y est parvenu avec la Dryjoys.

Adidas utilise la même recette avec la chaussure Adizero, tandis que Nike mise sur la Lunar.

Continuons avec le look !

Nous constatons depuis au moins 18 mois, une tendance des marques de chaussures de golf à s’inspirer des chaussures de foot !

Est-ce une façon de mutualiser les coûts, et procéder à des économies d’échelles ?

Est-ce une façon de faciliter l’implantation d’une nouvelle gamme en la déclinant dans plusieurs environnements sportifs ?

Est-ce un besoin latent des golfeurs décelé par les marques ?

C’est surtout un moyen de faire des chaussures de golf qui se démarquent des produits traditionnels, et de provoquer une réaction du marché.

Objectif : remettre en question la position du leader et des produits habituellement vendus. A savoir, des chaussures FootJoy en cuir et d’un look « old school » classique.

Adidas, Nike et donc Puma tentent de secouer le cocotier pour en faire tomber FootJoy.

Le succès est relatif ! La majeure partie des golfeurs de 50 ans et plus sont plutôt conservateurs, et partout où nous rendons, peu de golfs arborent ces chaussures multicolores et flashys qui détonent sur les tapis des club-houses les plus cossus.

En revanche, les juniors (10% du marché) les plébiscitent.

Concernant spécifiquement la Puma Titantour Ignite, il faut bien admettre que les designers ont fait preuve de modération.

La chaussure présente un look moderne sans être trop bariolée sur le coup de pied.

C’est en fait la semelle qui porte tout le concept, et toute la partie innovante du design.

De notre point de vue, c’est très bien joué ! Etre branché n’est pas seulement réservé aux juniors !

Avec son coup de pied blanc, la Puma ne détonne pas dans l’univers actuel du golf, ce qui n’enlève rien à sa modernité.

En ne cédant pas au flashy, Puma se laisse une chance de séduire un public plus large qui pourrait être sensible à l’argument du confort…

Enfin, le concept ne serait rien sans la technologie !

En l’occurrence, il s’agit même d’un triple concept : Ignite Foam, Pwrframe, et Stability.

Comme déjà vu sur l’hyperflex de Footjoy, une chaussure assez géniale, ou la dernière Adizero, une chaussure de golf ne sert plus seulement à marcher sur le parcours. Elle doit aussi contribuer à la performance, et au swing.

La dernière-née des chaussures PUMA aura donc le même objectif à travers une nouvelle semelle censée restituer de l’énergie à l’impact.

Pour l’avoir testée avec la chaussure Adidas, quand vous la portez pour la première fois, vous sentez effectivement une sorte de rebond sous votre pied, comme si vous marchiez sur un matelas.

A l’usage, soit l’effet s’estompe, soit vous vous êtes habitué.

Est-ce que cela contribue réellement à la performance ? Pas une seconde ! Il y a un grand écart entre théorie et pratique.

Entre des sabots de fermiers et une chaussure de golf lambda, oui, vous allez trouver que c’est plus facile de jouer au golf avec une chaussure adaptée.

Entre une chaussure avec un nouveau concept de semelle à retour de force et une chaussure normale, allez-vous gagner cinq points d’index ?

Pas vraiment.

En revanche, allez-vous vous faire plaisir avec une jolie paire de chaussures confortables qui les premières fois où vous les porterez-vous donneront un sentiment agréable : oui.

Deuxième aspect technologique, une couche en polyuréthane thermoplastique située entre la semelle interne, et la semelle externe pour plus de flexibilité, et une meilleure capacité de traction sur le parcours .

Ce sera sans doute difficile à ressentir, pour autant, ce n’est pas anodin. Le but d’une chaussure de golf est effectivement de « gripper » avec le terrain pour permettre d’avancer plus rapidement, et avec plus de stabilité.

Parler de pouvoir tractant n’est pas une vue de l’esprit.

Des trois aspects techniques de cette nouvelle chaussure, c’est sans doute le plus important.

D’autant que Puma n’est pas la seule à miser sur ce système à trois couches. FootJoy nous l’avait déjà présenté avec l’Hyperflex.

De ce point de vue, la Puma n’est pas une totale innovation.

En revanche, l’enjeu sera de démontrer une plus grande résistance et durabilité à l’usage. Nous en reparlerons dans un an et demi après avoir porté ce type de chaussures régulièrement et intensivement. Avant, c’est difficile de vous donner un avis critique sur la durée de vie d’une paire de chaussure !

Bien sûr, toutes les marques vantent la durabilité ! Pourtant, on n’a jamais autant changé de chaussures qu’à notre époque.

Enfin, troisième axe technique, la stabilité assurée par une nouvelle semelle externe.

Objectif : Fournir une plate-forme super stable pour un maximum de confiance pendant le swing quel que soit la surface, le lie ou l’angle d’inclinaison du sol.

Sur ce point, Puma touche un point essentiel du golf. Nous ne jouons jamais sur la même surface, et dans les mêmes conditions.

Plus une chaussure pourra gommée les effets indésirables, et extérieurs au plan idéal, et plus ce sera intéressant pour un golfeur.

L’évolution de Puma depuis le rachat de Cobra

De l’avis de bloggeurs américains, avant l’implication plus radicale de Puma dans le golf, c’était peut-être un des plus mauvais fabricants de chaussures de golf.

Comprenez que pour les pieds américains, le dessin très européen des chaussures PUMA n’était pas très adapté.

Depuis quelques années, Puma est toujours selon ces mêmes bloggeurs, la marque qui a le plus progressé.

D’abord, elle a engagé Grant Kundson, un designer d’Adidas, et depuis son arrivée, d’année en année, Puma a progressé.

En plus du confort et de la stabilité, deux éléments incontournables pour une paire de chaussures de golf, c’est encore mieux, si vos pieds restent au sec 18 trous, surtout par temps de pluie.

Avec la Titantour Ignite, Puma est probablement arrivé au stade où sa chaussure est au niveau des meilleurs produits du marché.

Alors si en plus, Rickie Fowler fait la promotion s’en se prendre au sérieux…


Le truc en plus !

Nous aurions pu parler du système Duoflex qui sous la semelle créé des interactions entre des morceaux de plastiques rigides et souples pour s’adapter parfaitement au mouvement du pied, mais ce n’est pas vraiment une nouveauté pour une chaussure de golf.

Au contraire du système PWRcool qui est en fait la semelle interne dont la fonction consiste à réguler la température du pied dans la chaussure !

Pour y parvenir, Puma a mis au point un système qui permet de séquencer les changements de matériaux pour absorber, stocker, et redonner de la chaleur au pied pour un confort optimal.

Une technologie revendiquée comme venant de l’espace !

Véridique, Puma a travaillé avec des agences spatiales pour concevoir certains de ses produits…Voir notre article sur le driver King LTD.

Informations complémentaires

Proposée en plusieurs coloris pour un prix compris entre 160 et 180 dollars, cette paire de chaussure sera versionnée en avec crampons, et sans crampons.

A noter, plusieurs modèles vont sortir entre novembre 2015 et février 2016. Essentiellement, des coloris additionnels pour compléter la gamme.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.