Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

C'est quoi une "meilleure" chaussure de golf en fait ?

Au moment de choisir une nouvelle paire de chaussures de golf, on peut être influencé par les chaussures que portent les champions, Adidas pour Dustin Johnson, Under Armour pour Jordan Spieth, Nike pour Rory McIlroy, FootJoy pour Adam Scott et Puma pour Rickie Fowler... Ou au contraire, fonder son choix en fonction de l’esthétique ou du confort de chaque modèle. Quels sont les points forts et quels sont les points communs de chaque modèle de chaussure de golf ? En fait, comment choisir alors que toutes les marques annoncent tour à tour qu'elles ont produites la meilleure chaussure de golf jamais vue !

Découvrez nos formules d'abonnements

Adidas TOUR 360

Dustin Johnson n'est pas étranger à la notoriété de l’Adidas TOUR 360.

Il a porté des chaussures TOUR 360 depuis le premier jour où il est devenu professionnel.

Il a remporté son premier tournoi sur le PGA TOUR en 2008 en portant les TOUR 360 LTD. L'année dernière, il a remporté son premier championnat majeur, l’ U.S. Open, en portant des TOUR 360 BOOST.

Il n'est donc pas surprenant que la TOUR 360 BOOST soit très souvent mise en avant par Adidas avec Dustin Johnson comme support publicitaire.

Lorsque l'équipe Adidas l'a consulté pour créer une nouvelle génération de chaussures, il leur a dit de ne rien changer ! Pas vraiment le type de réponse qu'espérait les responsables marketing de la marque...

Bien que sa réponse valide sans doute un travail bien fait, c'était aussi un défi pour une équipe qui veut sans cesse innover pour exciter le consommateur.

Tout au long du processus de fabrication, les concepteurs ont repris des commentaires, mêmes mineurs, de Dustin Johnson, et les ont utilisés pour faire évoluer leur chaussure au niveau suivant.

Par conséquent, la nouvelle TOUR 360 présente des modifications subtiles, mais tout de même significatives, par rapport au modèle précédent.

Le premier objectif d'amélioration est la stabilité.

Une plaque supérieure surélevée, celle qui se trouve au-dessus de la semelle intercalaire Boost, permet à la chaussure de s'adapter à la flexion naturelle du pied qui se produit au cours du swing.

« Nous avons utilisé des recherches sur ce que nous appelons les tests ARAMIS, qui mettent en relief le pied tout au long du swing de golf. Ces tests permettent de définir et d’identifier à l'intérieur de la chaussure, là où la contrainte se situe », a déclaré Masun Denison, directeur mondial des chaussures chez Adidas Golf.

Sur la base de ces tests et de l'analyse qui en a suivi, la plaque supérieure sur la nouvelle TOUR 360 enveloppe plus haut le côté latéral du pied.

La plaque est également suffisamment souple pour fournir une plus grande stabilité latérale et médiane, ce qui permet aux joueurs de transférer leur force pendant le swing.

Adidas a apporté encore plus de stabilité à la chaussure, en utilisant un matériau appelé SPRINTSKIN ™ destiné à renforcer la partie supérieure.

Cette microfibre ultra légère ne se détend pas avec le temps, ce qui signifie qu'elle offre un meilleur soutien et une meilleure stabilité, sans poids supplémentaire.

En plus de la stabilité, Adidas c’est concentré sur un confort accru, grâce à une semelle extérieure plus souple et une languette encore plus rembourrée.

La semelle extérieure a été améliorée en utilisant un matériau plus doux et plus malléable, que dans les versions précédentes de la chaussure.

Adidas l' affirme ! Les golfeurs trouveront que cette nouvelle semelle rend la chaussure nettement plus légère, et par conséquent diminuera la fatigue ressentie au niveau des pieds.

Les deux domaines où Dustin Johnson a eu le plus d'influence sur la nouvelle TOUR 360, sont l'esthétique et l’utilisation de matériaux d’encore plus grande qualité.

Il a notamment influencé sur le choix des matériaux utilisés à l'intérieur de la chaussure.

Ainsi l'équipe de designers d’Adidas a enveloppé l’intérieur du talon avec une doublure en cuir haut de gamme pour plus de confort et de durabilité.

La TOUR 360 sera mise sur le marché début octobre.

Elle sera disponible en noir/blanc, blanc/noir et blanc/bleu glacé, c’est ce dernier modèle qui a été porté par Dustin Johnson lorsqu'il a remporté The Northern Trust.

FootJoy D.N.A. Helix

La chaussure Helix est le premier produit à présenter l’empreinte du nouveau PDG Chris Lindner.

Pas nécessairement dans sa conception, car le modèle était déjà bien avancé avant son arrivée en janvier 2017, mais beaucoup plus dans son mode de promotion.

Avec une toujours aussi importante présence sur le Tour, FootJoy a déjà équipé ses joueurs avec cette nouvelle chaussure, et a terminé la mi-saison en alignant son nouveau modèle en Europe et dans le monde entier, avant sa date de lancement officielle prévue pour octobre 2017.

La D.N.A. Helix est née après la consultation des joueurs du Tour, elle est basée sur la D.N.A. 2.0 dont ils souhaitaient une plus grande stabilité.

Plus légère, la nouvelle semelle extérieure NitroThin 3.0 présente une conception revisitée, avec une zone de talon plus large où les deux crampons arrière sont plus écartés l’un de l’autre, et disposés plus vers l'arrière de la semelle.

Le dessus de la chaussure est toujours fabriqué à partir d'un cuir Chromoskin Pittards qui est traité pour offrir une imperméabilité à l'eau (garantie un an), sans avoir à utiliser une membrane supplémentaire.

Les couleurs proposées initialement seront le rouge et bleu et le noir, mais il y aura également d'autres options de couleurs prévues pour le début de l'année 2018.

Dans l'ensemble, le D.N.A. Helix est une amélioration par rapport au modèle précédent, et les modifications apportées par FootJoy pour améliorer la stabilité ajoutent un peu plus de performance à ce qui était déjà une chaussure de golf élégante.

Under Armour Spieth One

Under Armour, la marque de Baltimore a pour la première fois sortie une chaussure « signature », et pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agit de celle de Jordan Spieth.

Certains des détails techniques de la chaussure comprennent un haut imperméable à l'eau, pour empêcher celle-ci de pénétrer à l’intérieur de la chaussure, mais qui permet également d’évacuer la transpiration, cette humidité ne restant pas ainsi piégée dans la chaussure.

La construction de la chaussure est très moderne, la partie supérieure étant formée d'une seule pièce, reliée par une seule couture à l'arrière.

Les grandes bandes noires sur le dessus de chaque chaussure sont censées être une sorte d'aide à l'alignement.

La membrane imperméable à l'intérieur est scellée sur la partie supérieure, cela réduit le nombre de jointures et de coutures nécessaires, et économise du poids, tout en rendant la chaussure plus souple.

La partie supérieure est combinée avec une semelle Double Durometer qui utilise un TPU plus doux au niveau de l'avant-pied pour le confort, et un matériau plus ferme dans le talon pour la stabilité.

Sous la semelle, en complément des cinq crampons standard, on trouve quatre crampons rouge et noir que Under Armour qualifie de « pointes de traction », destinés à mieux résister à la rotation.

Puma TitanTour Ignite

On retrouve plusieurs des caractéristiques qui on fait le succès du modèle précédent, la Titan Tour, dans cette TitanTour Ignite, notamment la semelle Power Frame.

Il s'agit d'une sorte de cadre mince TPU qui s'étend sur toute la longueur de la semelle, puis vers le haut, et autour du talon de la chaussure.

Ce cadre est assez rigide, mais comme sur le modèle précédent, le confort est assuré grâce aux matériaux qui constituent la semelle.

Puma indique que la rigidité de la semelle PWRFrame est préférée par ses joueurs sur le Tour, car cela permet plus de stabilité pendant le swing.

En remplacement du matériau IdCell dans la chaussure TitanTour précédente, la chaussure incorpore maintenant la mousse Ignite que Puma a largement testée et adoptée dans d’autres de ses chaussures de sports.

La mousse Ignite absorbe l'énergie au moment de l'impact du pied sur le sol, puis rebondit pour rester réactive.

Entre les deux modèles, le plus grand changement est cependant le visuel !

Puma a rendu la TitanTour Ignite beaucoup plus élégante que le modèle précédent, pour tenter de séduire un public plus large.

La semelle présente toujours des zones de grip autour de chaque crampon Softspike Stealth.

Elles semblent un peu moins visibles sans toutefois aucune réduction de l'adhérence. Le modèle Ignite dispose maintenant de neuf crampons, soit deux de plus que la TitanTour.

La TitanTour Ignite utilise le même matériau PWR-Cool dans la semelle et l'intérieur de la chaussure, destiné à réguler la température des pieds, ce qui est efficace par rapport aux matériaux traditionnels.

Le dessus est en cuir premium, et comme précédemment, Puma a réussi à combiner la performance avec un style mode et discret.

Ces chaussures sont également disponibles avec une option Disc destinée à remplacer avantageusement les traditionnels lacets.

Le disque est une sorte de molette que vous tournez vers l’avant pour serrer un petit câble jusqu’à l'ajustement désiré.

Pour desserrer, il suffit de faire pivoter le cadran vers l'arrière jusqu’à ce qu'il clique et relâche la tension du câble.

La pression étant répartie uniformément, donc plus confortable, ce type de fixation par câble sur les chaussures de golf présente également l’avantage de ne pas se desserrer pendant le parcours, et il est facile de les serrer si vous le souhaitez.

Nike Lunar Control 4

Lorsque Rory McIlroy a signé avec Nike en 2013, l'une des premières lignes de produits sur laquelle il s'est impliqué était la chaussure Lunar Control, et cette 4ème génération est celle qui représente le plus son implication dans la conception.

Compte tenu de la vitesse de swing élevée de Rory McIlroy, on imagine bien l’importance de la stabilité combinée à la flexibilité, que doivent permettre des chaussures à ses pieds, pour l’aider à contrôler cette puissance.

La Lunar Control 4 est une évolution de la version 3, la semelle et la base « Lunarlon » sont identiques.

Elle intègre cependant une semelle extérieure plus ferme avec une mousse plus souple pour la semelle amovible, de façon à combiner stabilité et confort.

La semelle est assez plate, avec sept crampons Nike Champ Zarma Tour.

La couche intérieure de la semelle Lunarlon et les différents crampons ont tous été testés et éprouvés ensemble, même sur des surfaces dures comme le béton, afin de pouvoir adhérer sur tous les sols tout en gardant la chaussure confortable.

Le dessus synthétique en microfibre a été redessiné pour être plus léger, tout en restant imperméable à l'eau.

Si c'est le même matériau que Nike utilise pour ses chaussures de football, la grande virgule sur le dessus du pied est également présente, et là, c’est une question de goût...

Nike argumente qu'ils se sont inspirés du style de la chaussure de football Nike Mercurial, car leurs chaussures ne sont pas basées sur l'âge des joueurs, mais conçues pour les « athlètes du golf moderne ».

L'ajustement de la chaussure est assez traditionnel, avec peut-être un avant-pied légèrement plus large que le design Nike habituel.

La partie la plus large de la semelle est là pour aider à la stabilité, et s'intègre assez bien avec le look général.

Les lacets passent au travers des anneaux du système Dynamic Flywire de Nike, ils agissent comme des câbles enroulés autour de la partie supérieure de la chaussure, pour assurer le maintient du pied.

À privilégier pour les « athlètes du golf moderne »…

En conclusion, 5 marques, 5 produits, 5 marketing, 5 pros mis en avant, et 5 conceptions qui tournent autour de la stabilité, et du confort, les seuls arguments réellement importants pour choisir une chaussure de golf.

Remarquez que les looks proposés sont très tranchés, et même décomplexés par rapport aux conventions habituelles dans le domaine du golf. Et encore, d'autres marques plus exotiques vont encore plus loin dans ce domaine...

Chacune de ces chaussures est présentée comme l'une des meilleures par chacune des marques. C'est en fait le produit le plus abouti de chaque gamme, ce qui se ressent dans le prix de vente, pouvant aller de 150 à 250 euros selon les modèles. Nous sommes loin des premiers prix à 69 ou 99 euros !

Ceci étant, pour les marques, il est difficile de se démarquer sur le seul argument de la performance ou de la technicité ! La performance pour une chaussure de golf est quelque chose d'assez relatif, et d'ailleurs, elles ne s'aventurent pas dans une argumentation de gains mesurables, comme par exemple la vitesse de swing ou la vitesse de balle.

En réalité, c'est bien le look qui est le premier argument de vente, et avec le look, le style et la popularité du joueur qui les porte.

Ce premier argument vous fait passer le cap de les essayer. Ce sera ensuite le "job" du confort de vous les faire adopter.

Par expérience, le confort est aussi une notion relative. Il faut bien 4 à 5 parties de 18 trous pour faire une chaussure de golf à son pied ! Définir le confort en les enfilant quelques minutes dans un magasin, c'est peut-être un peu compliqué... n'est-ce pas ?

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.