Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Open de Saint-Omer 2014: 2ème tour favorable au N°1 du Challenge tour

Open de Saint-Omer 2014: 2ème  tour favorable au N°1 du Challenge tour

L’Espagnol Jordi Garcia Pinto, âgé de 24 ans et professionnel depuis 2008, prend la tête du classement provisoire après 2 tours du Najeti Hôtels et Golfs Open à -6. Il se trouve que c'est aussi l'actuel leader du classement du Challenge Tour 2014. Une victoire à Saint-Omer conforterait sa position de numéro un!

Compte rendu du deuxième tour de l'Open de Saint-Omer 2014

« Je suis vraiment content, j’ai très bien joué. C’est fantastique 65 (-6) sur ce difficile parcours de St Omer. J’ai fait 8 birdies, c’était très excitant. Demain il faut que je fasse mes meilleurs coups tout le temps, je dois conserver ce niveau de jeu si je veux gagner le tournoi. Après 2 top ten cette saison (3ème au Madeira Islands Open et 8ème au Challenge de Catalunya), je n’ai pas joué mon meilleur jeu les deux dernières semaines, alors je suis ravi de ma performance aujourd’hui ».

Comme Julien Guerrier hier, Garcia Pinto rend le meilleur score du jour (65), il est à 1 coup du record du parcours établi en 2003 par l’Australien Brett Rumford (64).

En embuscade, à 2 coups du leader, deux joueurs Italiens, Andrea Rota et Alessandro Tadini se partagent la 2nde place aux côtés de l’Anglais Daniel Gaunt.

Parti à -1 ce matin, TADINI accumule 4 birdies à l’aller, il passe en -5 au 9 et accroche même momentanément son nom en tête du leaderboard.

TADINI accumule 4 birdies à l’aller, il passe en -5 au 9 et accroche même momentanément son nom en tête du leaderboard.

Du côté des Français :

Julien Guerrier, 10ème à -1 : Parti premier départ au Tee du 1 à 7h30 en leader du tournoi à -6, Julien commence son parcours par un birdie au premier trou, puis un très malheureux triple bogey au 3 « mise en jeu trop rapide, balle perdue dans le bois puis à 20 mètres du green, chip et deux putts »,

birdie au 5 et bogey au 8. Il passe à +2 au total après 9 trous et tient toujours la tête du leaderboard.

Un retour en +3, un score de 76 (+5) aujourd’hui, il est au total à 1 coup sous le Par. « J’ai joué des bons coups mais du mauvais côté des greens, les drapeaux étaient très compliqués ».

Julien Guerrier, 10ème à -1

Baptiste Chapellan, 10ème à –1 : Parti dans le Par au Tee du 1, le Bordelais attaque sur les 9 premiers trous avec 3 birdies et termine avec le score de 70 (-1).

«Trois putts au 17 et c’est mon seul bogey de la journée. Je n’ai raté qu’un green au 11. J’avais un mauvais putting et les greens sont encore plus difficiles en fin de journée. Je suis quand même content ».

Baptiste Chapellan, 10ème à –1

Christophe Brazillier, 10ème à -1 : Pour sa 7ème participation à l’Open de St Omer, le Lyonnais peut dire qu’il connaît le parcours.

Après le score de 73 (+1) au 1er tour, son 68 (-3) lui garantit sa qualification pour ce week-end.

Joël Stalter, 18ème dans le Par : N° 1 amateur Français,ce néo-pro, Californien d’adoption, réalise une fantastique performance.

Un record, 5 birdies sur les 9 premiers trous, il accroche la 7ème place du leaderboard au départ du trou n°10. Un double bogey au 17 le pénalise, il rend une carte de 68 (-3).

« J’étais frustré d’hier (74), c’était ma première partie en tant que professionnel alors j’avais la pression. J’avais envie de faire une bonne carte. J’ai joué solide, je n’ai pas fait d’erreur sauf un double bogey au 17. Le green était difficile, mes deux partenaires ont fait trois putts aussi. Je suis dans ma bulle, je suis confiant dans mon jeu. Non je ne suis pas déçu de ne pas jouer l’US Open, j’aurai le temps d’y aller ».

Joël Stalter, 18ème dans le Par

Le cut est fixé à 144 (+2), 63 joueurs sont qualifiés pour les 2 derniers tours samedi et dimanche.

10 joueurs Français qualifiés sur les 40 en lice au départ.

3ème tour, samedi 14 juin : les joueurs partiront tous du tee n°1 à partir de 9h, dernière partie à 12h30 avec les leaders.

Avis aux français, il est urgent de réagir pour ne pas laisser échapper la victoire sur le sol français quand on sait la difficulté qu'ont les tricolores à s'imposer loin de leurs bases sur ce tour.

Crédit photo : Alexis Orloff

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.