Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Circuits PRO de golf

Vaudreuil Challenge Open: Thomas Linard la meilleure chance française

Thomas Linard au cour de l'Open de France, une bonne répétition avant de gagner le Vaudreuil ?

Toujours en tête du Vaudreuil Golf Challenge après trois tours, Ryan Fox en tête du leaderboard à -16 maintient ses poursuivants à distances, dont le français Thomas Linard, son principal challenger à 18 trous du terme de ce tournoi. Linard ayant déjà accroché la deuxième place de l'Open de Saint-Omer 2015 à son tableau de chasse, il voudra assurément faire mieux au Vaudreuil, et peut-être bénéficier d'une éventuelle faiblesse du leader depuis le premier jour.

Il n'est jamais facile de gagner un tournoi de golf en ayant pris les commandes dès le premier jour. C'est pourtant ce que va devoir faire, le néo-zélandais, Ryan Fox qui n'a pas connu de mauvaise journée depuis le départ du tournoi.

Le français Thomas Linard est en embuscade d'autant qu'il connait un net regain de forme sur le Challenge Tour, et notamment depuis Saint-Omer où il a été le dauphin de Sébastien Gros.

Cette performance a sans doute servi de déclic pour celui qui avouait avoir du mal à prendre du plaisir sur le deuxième et le troisième tour des tournois, trop concentré sur le score plus que sur le jeu.

Depuis qu'il s'est relâché par rapport à la perspective de passer le cut, de son propre aveu, son jeu s'est nettement amélioré.

Ce dimanche, l'écart avec le leader est bien moins conséquent qu'à Saint-Omer, il conserve donc une bonne chance de surprendre Fox.

Retour sur le déroulement du troisième tour

Respectivement à -13 et -12, Ryan Fox et Connor Arendell ont joué leur début de troisième tour à la façon d’un échange de politesse, se cédant d’un trou à l’autre la première place du tableau.

L’américain, seul leader à -14 après son birdie sur le trou n°6, n’aura pourtant pas goûté longtemps à la place d’honneur.

Le kiwi, de retour dans la partie, rentre un putt de 4,5 mètres pour birdie sur le 7, avant de porter l’estocade à son partenaire de jeu avec un putt de 8 mètres pour eagle sur le trou suivant.

Alors à -15 total, il ne lâchera plus la place, inscrivant même un dernier birdie sur le 18 pour conforter son avance.

« Aujourd’hui les rafales étaient beaucoup plus fortes que les jours précédents, le vent s’engouffrait dans les arbres et du coup il était difficile à prendre. D’une manière générale, j’ai beaucoup mieux joué qu’hier mais j’ai aussi commis un peu plus d’erreurs dans mes choix de clubs comme sur les trous n° 3 et n°6 sur lesquels je prends 2 bogeys. Mais en suivant, j’enchaîne deux bons trous et ai réussi à garder cette bonne énergie sur l’ensemble du retour. »

Ryan Fox solide leader au Vaudreuil Crédit : © NBrun/ffgolfproduction

Arendell en revanche aura plus de mal à sortir de sa mauvaise passe.

En délicatesse avec la vitesse des greens, il cumule alors les erreurs.

Sur le 18, un coup de fer 6 salvateur, lui permet d’enregistrer le seul birdie de son retour pour finir à -11, à la 3ème place qu’il partage avec le suédois Steven Jeppesen, auteur d’une carte de -3 aujourd’hui.

Parti juste avant les leaders, Thomas Linard, à -11, a rassemblé les foules sur le parcours, étant la meilleure chance tricolore sur cette française du Challenge Tour.

« Il y a déjà mes proches et des amis, mais je pense aussi que les gens ont choisi de suivre notre partie juste pour voir un français jouer la gagne sur ce niveau de compétition, ça leur donne peut-être envie. »

Également victimes des facéties du vent, le berruyer avoue quelques mauvais choix de club qui sont venues entacher un jeu qu’il sent plutôt solide.

Seule son « erreur de débutant » sur le 17, où Thomas relève la tête au putting, aura été sanctionnée mais la réaction positive ne se fera pas attendre et le 18 sera soldé par un birdie, pour un score total de -13.

« 3 coups pour toucher le leader demain, c’est tout à fait prenable. Si je me rappelle bien, lors de ma dernière victoire en République Tchèque l’an dernier, j’avais 4 ou 6 coups de retard sur la tête au matin du dernier tour et j’ai joué -8 pour finir 2 coups devant lui et lever le trophée. »

Une confidence qui laisse présager une belle bataille pour dimanche, à suivre, pour la partie Linard / Ryan, à partir de 12h15.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.