Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Circuits PRO de golf

Hauts-de-France Golf Open 2017: Le jour d’une première historique

Hauts-de-France Golf Open 2017: Le jour d’une première historique

Du 15 au 18 juin, le Golf de Saint-Omer sera le théâtre d’un événement sans précédent avec la participation d’un golfeur handicapé inscrit dans une compétition au même titre que les valides, et sans aucune forme d’avantage. Manuel De Los Santos n’a pas encore passé le cut du premier Hauts-de-France Open, il en sera pourtant la principale attraction pendant les deux premiers tours en espérant l’exploit, et sans faire offense aux 155 autres golfeurs engagés.

Manuel De Los Santos pour l'exploit

Après Sébastien Gros en 2015, et José-Filipe Lima vainqueur pour la deuxième fois en 2016 pour le compte du Najeti Saint-Omer Open à l’époque, à l’occasion du changement de nom du tournoi, la plus emblématique épreuve française du Challenge tour fait son traditionnel retour dans le Nord. Pardon, il ne faut plus dire le Nord mais les Hauts-de-France !

Pour la 21eme édition du tournoi disputé sur le parcours du Val situé non loin de Lumbres, les 60 golfeurs qui passeront le cut pourront se partager 200 000 € dont 32 000 € pour le vainqueur.

SI Manuel De Los Santos passe le cut, il ne sera pas concerné par cette dotation en sa qualité d’amateur.

Parmi les meilleurs joueurs du monde dans le domaine du handigolf, le dominicain d’origine joue pour la beauté du geste, la passion du sport, et peut-être une place dans l’histoire.

Toutefois, en cas de résultat à Saint-Omer, il n’est pas exclu qu’il demande à passer professionnel à l’issue du tournoi, ce qui serait aussi une première.

Dans ce cas, résidant en France depuis plus de 10 ans, il ferait sa demande auprès de la fédération française de golf.

Amputé d’une jambe en 2003 à l’âge de 19 ans à la suite d’un accident de moto, cet ancien espoir du baseball a tout donné pour le golf, sa deuxième jambe comme il se plait à le dire.

Tous ceux qui ont un jour croisé le chemin de Manuel ou pu partager une partie de golf ont été impressionnés par sa détermination et son talent clubs en mains.

Drive, approche, putting… Manuel a développé une capacité exceptionnelle pour produire des coups d’une qualité de très haut niveau, tout en gérant parfaitement son équilibre sur une jambe. De fait, il utilise l'extrémité de son club, la pointe pour gérer son équilibre et sa rotation. C'est pourquoi, effectivement, il ne fait qu'un avec le club, et pourquoi son matériel est si important pour lui.

Un plateau relevé avec les meilleurs espoirs français

Face à lui, après 13 ans d’efforts pour se hisser à un niveau proche d’un professionnel, des centaines de rencontres avec des légendes du golf comme Tiger Woods, Jim Furyk ou Phil Mickelson, Manuel retrouvera quelques-uns des meilleurs jeunes français comme Thomas Linard ou Mathieu Decottignies-Lafon. Ils joueront à armes égales sur le terrain.

Il retrouvera aussi Julien Guerrier, le vainqueur du British Amateur 2006 qui a disputé le Masters 2007, déterminé à franchir cette année le palier qui lui manque depuis ses débuts prometteurs.

Le golfeur originaire du golf de la Prée de la Rochelle s’est mis la pression pour atteindre enfin le haut niveau à 31 ans passés.

17eme de la Race to Oman, le classement qui sanctionne le Challenge Tour, le deuxième meilleur français aura besoin d’un bon résultat à Saint-Omer pour se placer dans le top-15 décisif pour la suite de la saison. Il en est tout près, et un bon résultat sur un tournoi peut lui ouvrir les portes du très haut niveau.

Si le vainqueur peut repartir avec 32 000 euros, une bonne place et un chèque de 20 000 euros signifie une place dans le top-10 de la Race actuelle.

Si l'américain Julian Suri caracole en tête avec déjà plus de 99 000 euros de gains, le quatrième Ryan Evans à 41 000 euros de gains est à portée.

L’écart de niveau entre l’European Tour, première division du golf européen, et le challenge tour, deuxième division n’est pas nécessairement aussi important que l’on pourrait l’imaginer.

Entre les 200 meilleurs golfeurs européens, le niveau de jeu est très serré.

La différence se fait sur des détails, et un brin de réussite.

Manuel De Los Santos aura donc fort à faire contre des joueurs très déterminés.

Et cela sans oublier Adrien Saddier, meilleur français et sixième du classement général, sur une bonne série depuis le début de la saison (deuxième du Barclays Kenya Open) et un top-50 sur un tournoi sanctionné par l’European Tour (le Rocco Forte Open en Sicile).

En-dehors des français, De Los Santos aura face à lui un champ de joueurs de plus en plus international sur cette étape française avec 29 nationalités représentées.

Bien que le tournoi fasse la part belle aux golfeurs tricolores, dimanche, il est tout à fait possible qu'un étranger l'emporte.

Sur 20 éditions déjà déroulées, le drapeau bleu blanc rouge n'a flotté qu'à cinq reprises sur le club-house.

Les conditions sont réunies pour vivre une édition spectaculaire, surtout que la météo annoncée est plutôt ensoleillée pour les quatre jours du tournoi jusqu’à dimanche.

L’accès au parcours est gratuit pour les spectateurs.

Beaucoup de bonnes raisons pour se rendre sur ce tournoi, et peut-être vivre un moment historique…

Manuel De Los Santos a de toute façon réussi son pari en parvenant à s’aligner au départ de ce tournoi.

Il se prépare depuis des semaines comme n’importe quel sportif de haut niveau, et le connaissant, il sera prêt pour vivre sa passion avec humilité et détermination.

Précisons enfin que ce fait historique ne se tient pas sur n’importe quel parcours !

Jean-Jacques Durand, président du club de Saint-Omer s’est toujours beaucoup investi pour la cause du Handigolf.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.