Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test bois 3 Titleist 915F VERSUS TaylorMade Aeroburner

Test bois 3 Callaway Titleist 915F VERSUS TaylorMade Aeroburner

Pour ce comparatif sous forme de match, nous avons opposé les bois de parcours n°3 Titleist 915F et TaylorMade Aeroburner. Un match 100% américain entre deux clubs que nous n’avons pas choisi au hasard. Cette opposition va mettre aux prises deux clubs dont les shafts ont tous deux été mesurés à 43 inches.

Préambule de notre essai comparatif de bois 3

Pour inaugurer ce nouveau format de test, et ainsi compléter notre précédent sujet sur le guide de choix des bois de parcours 2015, nous démarrons par deux très bons produits : le Titleist 915 F affiche de grosses ambitions, deux ans après la sortie du modèle précédent, tandis que l’Aeroburner semble être bien parti pour être une des grosses ventes de la saison.

Parmi les dix derniers bois de parcours numéro 3 que nous avons testé en 2015, nous avons choisi d’opposer ces deux clubs, en raison de l’exacte même longueur de shaft, bien que la plupart du temps, chaque combinaison tête, shaft, grip soit très différente d’un club à un autre.

Nous avons retenu la longueur du shaft comme élément commun pour un match à armes égales.

La longueur du shaft influe directement sur la vitesse du swing du testeur.

D’autres éléments pourraient entrer en ligne de compte comme le poids du shaft ou la dimension de la tête.

Précisons que pour ce match, nous comparons bien deux bois 3 sur shaft graphite regular et de loft 15°.

Finalement, seul le poids du shaft varie entre ces deux clubs : soit 50 grammes pour l’Aeroburner monté sur un Matrix Speed Rul-Z, et 69 grammes pour le 915F sur un Mitsubishi Rayon Diamana S70x5ct.

Des configurations que vous pourrez retrouver en standard dans un magasin de golf, et qui sont le résultat de la volonté des deux marques.

D’un côté, l’Aeroburner mise tout sur la vitesse de swing, tandis que le 915F mixe vitesse de swing, et poids dans la frappe, sans doute pour un meilleur smash factor.

Les conditions du match

Pour déterminer le vainqueur de cet essai comparatif, nous allons prendre en compte plusieurs indicateurs sur une base de 5 coups tapés par le même testeur, un golfeur d’index moyen (15) avec une vitesse moyenne de swing de bois 3 sur tee de 89,7 mph :

  • Le smash factor (rapport entre la vitesse de swing et la vitesse de balle produite à l’impact)
  • Le carry moyen (distance de la balle au moment du contact avec le sol en mètres)
  • Le degré d’efficacité (rapport entre la vitesse de swing produite par le testeur, et la distance totale carry+roule en mètres)
  • La dispersion latérale par rapport au centre du fairway en nombre de balles
  • La balle la plus longue en distance totale(carry+roule)

Ces cinq catégories attribueront un point à chaque meilleur club, et le résultat final nous donnera le vainqueur du match.

Toutes les données sont issues de tests réalisés avec un radar Trackman.

Les données balistiques du test

Bien qu’il soit assez difficile d’organiser un test rigoureusement identique, et c’est logique où dans la mesure où chaque marque a sa propre stratégie de configuration de clubs standards, et avant fitting, la vitesse moyenne de swing du Titleist 915 F a été de 90,1 mph contre 89,6 pour l’Aeroburner, un écart très faible de 0,5 mph que nous pouvons considérer comme non significatif.

Malgré les écarts de poids, les deux clubs ont été swingués à la même vitesse. Le match est lancé !

Smash Factor

Smash factor

Point pour le TaylorMade Aeroburner qui donne une vitesse de balle légèrement supérieure au Titleist 915F !

Bien que le graphique laisse penser que l’écart est important. En réalité, il est très faible (moins de 0,1 point).

Carry Moyen

Distance au carry

Match nul entre les deux clubs. Aucun point attribué. Dans les deux cas, le testeur a porté la balle à 180 mètres. Le léger avantage pris par le TaylorMade sur la vitesse de balle est compensé par l’angle de lancement du Titleist qui est 1,3° supérieur au TaylorMade à loft identique.

Le Titleist a donné une trajectoire plus haute et moins tendue favorable au carry.

Degré d’efficacité distance totale (carry + roule)

Degré d'efficacité

En combinant distance au carry et distance roulée, et en mettant en perspective l’énergie déployée pour produire cette distance, le point revient à l’Aeroburner qui profite d’une roule supérieure de 4 mètres en moyenne.

Un effet positif de la trajectoire tendue qui sera surtout favorable par temps sec, alors que le temps de vol constaté a pourtant été inversement favorable au Titleist (5,70 secondes pour parcourir la distance contre 5,45 pour le TaylorMade).

Attention, sur sol gras ou en hiver, c’est le Titleist qui aurait pris l’avantage.

La dispersion latérale

Sur un total de 5 coups pour chaque club, nous comptons le nombre de balles à moins de 8 mètres du centre du fairway à droite ou à gauche.

Dispersion AEROBURNER

Le point revient à nouveau au TaylorMade avec 4 balles sur 5 dans la zone parfaite contre 2 sur 5 pour le Titleist 915F.

Dispersion Titleist 915F

Pour relativiser, ce paramètre est plus contestable, car très lié à la qualité du swing du testeur. Néanmoins, la règle est la même pour tous les clubs testés dans notre panel.

La balle la plus longue (distance au carry + roule) en mètres

Balle la plus longue

Sur une balle, le TaylorMade a permis un coup à 220 mètres contre 216 mètres pour le Titleist 915F.

Résultat du match :

Ce match de haute tenue entre deux très bons clubs dont la particularité commune était d’avoir un shaft relativement court (43 inches) tourne à l’avantage du TaylorMade Aeroburner sur le score de 3 à 1.

Pour rappel, le fait de faire un fitting peut considérablement changer les performances d'un club en fonction d'un joueur.

Ce match n'a valeur que d'instantané entre deux produits standards.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.