Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test Bois 3 TaylorMade RocketBallz Stage 2

Annoncé comme la nouvelle révolution des bois de parcours pour le golf, nous avons testé le bois 3 TaylorMade RocketballZ Stage 2 pour vérifier si comme le présente la marque, il permet réellement de gagner 27 yards (24 mètres) supplémentaires par rapport aux bois d’anciennes générations.

TaylorMade RocketballZ Stage 2 en version bois 3

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochain bois de parcours, cliquez ici

Comme pour nos essais précédents, nous avons réalisé nos mesures à l’aide d’un trackman au sein du magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Ce test au trackman permet de sortir du subjectif, et de ne délivrer que des résultats objectifs, sans à priori, ni pour encenser, ni pour enfoncer, simplement pour aller à l’essentiel, soit un résultat vérifiable qui n’est pas le fruit d’un simple avis personnel.


L’organisation d’un test comparatif :

Test comparatif du RBZ Stage 2Le produit testé a été un bois 3 (15°) RocketballZ Stage 2 version 2013 avec un shaft graphite Rocketfuel. Selon les données de TaylorMade, le volume de la tête est de 175cc, le lie de 59°, le lenght de 43,5°. Disponible en 5 versions de shaft de Ladies à Extra stiff, le shaft Matrix Rocketfuel 60 pèse de 55 (ladies) à 61 grammes (extra stiff).

Et comme pour les tests précédents, nous avons fait appel à deux golfeurs d’index inférieurs à 10 et 20.

L’enjeu :

TaylorMade affirme que le bois de parcours RBZ Stage 2 version 2013 sera plus long de 10 yards (9 mètres) par rapport au RBZ Stage 1, et de 27 yards supérieurs (24 mètres) aux précédents modèles. Nous avons voulu vérifier cette affirmation en le comparant avec un bois de parcours Burner Superfast 2.0, soit le modèle précédent le RBZ Stage 1, pour mesurer si on trouve bien un écart de 24 mètres.


Résumé du test :

La promesse de la marque est très forte, et correspond à la principale préoccupation des golfeurs : trouver le petit truc ou l’astuce qui permet de gagner quelques mètres sur le parcours !

Le golf est un sport où la distance que l’on peut effectuer avec nos coups nous obsède, à tel point qu’il faut bien admettre, que l’on a tendance à trop s’identifier à cet aspect du jeu, alors que pourtant la distance n’est pas le seul paramètre à maîtriser.

TaylorMade l’a si bien compris qu’il axe ses efforts de R&D et de promotion sur cet aspect.

Alors oui, comme vous pourrez le constater avec notre test, le RBZ Stage 2 va plus loin !


Permet-il de gagner 24 mètres comme annoncé ?

Nous n’avons pas trouvé cet écart avec aucun des deux golfeurs qui ont utilisé le nouveau bois 3 RBZ.SpeedPocket du RBZ2

Et pourtant, comme vous pourrez le constater, ni notre testeur 2 (moins de 20 d’index), ni notre testeur 1 (moins de 10) qui a vraiment tapé très fort avec les deux clubs, atteignant des distances très élevés pour un amateur (pratiquement 250 mètres au bois 3), ils n’ont pu créer un écart de 24 mètres entre les clubs testés.

En réalité, on a trouvé une moyenne de 8 mètres d’écarts !

Très honnêtement, on peut considérer que même 8 mètres, c’est déjà très convaincant pour ce nouveau RBZ Stage2.


Remarques techniques sur le bois 3 RocketballZ Stage 2 :

En mains, il est plus léger et plus court que son prédécesseur. Pas étonnant que l’on puisse accélérer plus fort dans la balle !

Incontestablement, quand on centre parfaitement la balle à l’impact, le bois 3 produit plus de spin, donc moins de roule, et plus de contrôle de distance.

A noter, un club de golf plus léger permet aux golfeurs de situer plus facilement leurs clubs dans l’espace. C’est donc à priori un bénéfice en termes de maniabilité et de chemin de club. Attention, trop léger ce n'est pas non plus toujours adapté pour tous les golfeurs. Sur la question du poids ou du shaft, il faut toujours faire adapter le club à son propre swing.

Les caractéristiques techniques du RocketballZ Stage 2 (bois de parcours)

Notre test a permis de mettre en lumière que les deux joueurs passent beaucoup plus vite sur la balle avec le nouveau RBZ Stage 2 qu’avec l’ancien modèle. C’est en fait le seul paramètre qui change nettement concernant ce club. A l’inverse, le Smash factor est tout à fait identique entre les deux modèles.


Les résultats quantifiés du test effectués par nos deux golfeurs-testeurs :

Pour comprendre le tableau ci-dessus, les deux premières lignes correspondent aux coups tapés par le golfeur numéro 1 (index 7), et les deux suivantes au golfeur numéro 2 (index 16).

Résultats quantifiés du test vérité concernant le RBZ Stage2

A noter : Il s’agit d’un résumé et une moyenne des coups joués par les deux testeurs, et non pas les meilleurs coups ou les moins bons coups.

Code couleurs des testeurs et des clubs testésLégende des graphiques : Le blanc et le bleu représentent les coups joués par le testeur numéro un, et jaune et rose correspondent aux coups du joueur numéro deux.

Les mesures réellement intéressantes à ce stade sont :

  • le « club speed » (vitesse du club pendant le swing),
  • le « ball speed » (vitesse de la balle à l’impact),
  • le « smash factor » (une mesure de l’efficacité entre la transmission de la vitesse de club vers la vitesse de la balle, qui indique à quel degré vous prenez bien la balle*),
  • le « spin rate » (nombre de rotations que la balle effectue sur elle-même pendant le vol), le « carry » (portée de la balle en vol exprimé en mètres),
  • et le « lengt » (qui indique une estimation de la distance totale vol + roule de la balle de golf).

Les données mesurées pour le premier testeur (moins de 10 d’index) :

Sur les éléments statistiques mesurés par le Trackman concernant le club, on trouve un écart de 2,8 mph (moins de 5 km/h) entre le RBZ Stage 2 et son prédécesseur.

La différence de chemin de club indique que le club n’arrive pas exactement de la même façon sur la balle.

Pour les aspects liés au lancement, le smash factor est identique.

La vitesse de balle est plus élevée de 4,3 mph pour le nouveau modèle. L’explication provenant principalement de l’écart de vitesse de swing.

Conséquences sur la distance, le RBZ Stage 2 permet à notre testeur de porter la balle 217 mètres en moyenne contre 211 mètres, soit un gain de portée de 6 mètres.

En distance totale, le testeur 1 amène la balle à 238 mètres avec le RBZ Stage 2 contre 229 mètres avec l’ancien modèle, le gain constaté est donc de 9 mètres.

Test Bois 3 RBZ Stage 2 : Plus de distance - Plus de dispersion

Par contre, comme on peut le constater sur les graphiques, le testeur 1 a dispersé nettement plus la balle.


Les données mesurées pour le second testeur (moins de 20 d’index) :

Avec une vitesse de club inférieur de 20 mph avec le précédent testeur, on retrouve pourtant le même phénomène d’écart de 2,3 mph entre le nouveau et l’ancien bois de parcours.

A la différence du testeur 1, le chemin de club est pour le coup strictement identique (4.4°).

Pour les aspects liés au lancement, on retrouve aussi un écart de 3.5 mph en termes de vitesse de balles. Le smash factor est aussi identique à 1.42 entre les deux clubs.

Pour les écarts de distance, on trouve un écart de portée de 7,1 mètres, et de 7,8 mètres en distance totale.

Pour le testeur 1 : un gain de distance évident !

En revanche, le niveau de dispersion constaté pour le testeur 2 est tout à fait similaire.


Conclusion :

On aurait presque oublié d’en parler, mais à l’usage, les deux clubs sont très agréables à jouer, à manier et au toucher.

Pour le testeur 2, le bénéfice est évident, même s’il n’est pas aussi élevé que ce qui a été annoncé par TaylorMade.

Dans le cas du testeur 1, le bénéfice en distance se perd légèrement en dispersion. (voir le shaft)

Finalement, nous trouvons bien un réel gain de distance à l’usage du RBZ Stage 2 pour nos deux testeurs, mais pas de 24 mètres. Cependant, offrir déjà 8 mètres de distances supplémentaires par rapport à un bois de deux ans d'âges (Burner Superfast 2.0), c'est déjà un gain qui devrait convaincre de très nombreux amateurs de golf !

Bien entendu, il s'agit d'un test effectué avec seulement deux golfeurs, et sur du matériel standard, et sans fitting personnalisé. Il est possible qu'avec d'autres configurations, on trouve d'autres résultats pour d'autres testeurs...

Clement Morelle

A propos des auteurs :

Clement Morelle, consultant matériel pour le site jeudegolf.org, responsable du magasin US Golf de Champagne-au-Mont-d'Or (69), et Laurent Agostini, directeur publication du site jeudegolf.org.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.