Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Test matériel et clubs de golf

Test Bois 3 TaylorMade Jetspeed

Sortie surprise en fin de saison 2013, la gamme Jetspeed pourrait bien surprendre les golfeurs et les concurrents de la marque. Leader en ventes pour les bois, TaylorMade pourrait bien avoir repris la main du côté des performances...

Test du bois 3 TaylorMade JetSpeed

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochain bois de parcours, cliquez ici

L’organisation du test

Nous avons utilisé pour l’essai un bois 3 TaylorMade Jetspeed monté sur le tout nouveau shaft Matrix Velox Regular 69 qui sera proposé en standard en magasin.

Pour les tests au trackman, nous n’avons pas modifié le loft, ni les trajectoires pour rester en position neutre.

Nous avons réalisé nos mesures au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Nous avons utilisé la même balle pour tous nos tests de bois de parcours, à savoir une Nike RZN.

Pour ce test, nous vous proposons en complément un comparatif avec quatre autres bois de parcours : Callaway X Hot, Ping G25, TaylorMade RocketballZ stage 2 et Cleveland Classic XL.

La difficulté d’un test est de fournir des données comparables et réellement révélatrices de tendances.

C’est pourquoi, de toutes les données que nous analysons, trois sont réellement indiscutables : le smash factor (relation entre la vitesse de swing, et la vitesse de balle générée), le degré d’efficacité (relation entre la vitesse de swing et la distance générée), et enfin le taux de spin (nombre de rotations de la balle).

Le smash factor permet d’identifier la bonne utilisation du club par le joueur.

Précisons que pour ce test, nous avons fait appel à un seul testeur d’index 15, et nous avons comparé ses performances aux autres clubs qu’il avait déjà testé.

Nouveau bois de parcours TaylorMade JetSpeed

Plus le smash factor s’approche de 1,50, et plus cela signifie que le club est à l’optimum de son utilisation par le joueur.

A l’inverse, un smash factor faible (inférieur à 1,35) révèle que le couple joueur/club n’est pas assez performant. Un fitting peut permettre de résoudre cette équation.

Le degré d’efficacité est une donnée qui symbolise la capacité de restitution réelle d’un club.

Enfin, le taux de spin pour un bois de parcours doit être le plus près de 3000 tours par minute pour être optimum. Les rotations sont nécessaires pour permettre la portance de la balle dans l’air, mais trop de rotations augmentent la résistance de la balle et finissent par réduire la distance parcourue.

Nous précisons ces points car lors du test du TaylorMade Jetspeed, notre testeur n’a pas swingué à la même vitesse que pour les précédents tests de bois de parcours.

Avec une vitesse de swing de 85 mph, le testeur a en fait perdu 4mph par rapport à sa moyenne sur les tests précédents.

Nous pourrions considérer que le test n’est pas à « armes égales », pourtant les chiffres que nous avons collectés sont très informatifs.

Explications…

Les points clés du test : Smash factor & degré d’éfficacité

Efficacité et smash factor Smash factor :

Avec un score de 1.45 en moyenne, le bois 3 TaylorMade JetSpeed revient au même niveau de performance que le bois 3 Callaway X Hot, qui en 2013 semblait bien seul tout en haut de la hiérarchie de ce type de clubs.

Le Callaway X Hot et le TaylorMade JetSpeed sont donc les bois de parcours qui restituent le mieux la puissance du swing dans la balle.

Et c’est d’autant plus vrai, plus l’index du golfeur s’élève !

C’est-à-dire que pour un golfeur d’index inférieur à dix, il est possible que les écarts de smash factor se réduisent entre les différents bois de parcours du marché.

Par contre pour un golfeur d’index compris entre 15 et 24, ces deux clubs peuvent faire une nette différence.

Quel chemin parcouru en moins d’un an pour TaylorMade !

En effet, le précédent RocketballZ, censé être déjà performant, avait donné au cours d’un même test, seulement 1,38 de Smash Factor.

La différence est spectaculaire !

Degré d’efficacité :

Avec un score de 2,43 en moyenne, le bois 3 TaylorMade JetSpeed arrive assez nettement en tête de notre panel de clubs testés.

A distance égale, le JetSpeed nécessite moins d’énergie pour produire cette même distance.

Et c’est dans ce domaine, que la progression entre le RocketballZ et le JetSpeed est la plus impressionnante.

Alors que le précédent bois de parcours TaylorMade, déjà amélioré par rapport au Burner, n’était en fait que dans la moyenne, désormais, il surpasse la plupart des autres produits du marché.

De toutes les mesures, celle de l’efficacité doit être la plus importante pour un amateur, car elle démontre comment concrètement un club participe à la performance du joueur.

Les points clés du test : Dispersion & Précision

Dispersion et précision

Dispersion :

Comme il s’agit de moyenne, il faut aussi regarder concrètement les points d’arrivées des balles qui sont exprimées pour chaque testeur dans les graphiques ci-dessous.

Dispersion des points d'atterissages

Cependant, le premier graphique permet de synthétiser une idée générale de la dispersion.

A quelques mètres près, le Bois 3 RocketballZ est le moins dispersant des bois testés dans notre panel.

Cette donnée est à relativiser. La compétence du golfeur est plus importante que celle du club dans ce domaine.

Précision :

Quand on utilise un club de golf sur le parcours, ce qui est intéressant, ce n’est pas la meilleure balle, mais la moyenne ou plutôt plage de distance atteinte avec ce même club.

Plus la plage est élevée, et plus la précision du duo club/joueur est faible.

L’écart entre la moins bonne et la meilleure balle est assez importante avec le nouveau TaylorMade JetSpeed, trait de caractère commun avec son prédécesseur, le RBZ…

Entre les deux clubs, le progrès est surtout sur les meilleures balles qui vont un peu plus loin. (Sur ce test, pour une raison que nous n’arrivons pas à définir, la vitesse de swing du testeur a nettement baissé, ce qui désavantage le JetSpeed. A vitesse de swing égal, la performance du JetSpeed aurait été nettement plus avantageuse).

A titre de comparaison, le champion de la dispersion, est le Cleveland Classic XL avec seulement 13 mètres d’écarts entre la meilleure balle, et la moins bonne.

Résultats du test :

Performance du JetSpeed

Vitesse de balle :

Comme exprimé plus haut, la vitesse de swing du testeur n’a pas été aussi rapide que lors des autres tests, par conséquences, la vitesse de balle à l’impact est faussement inférieure. Cependant, le smash factor lui est indiscutable.

A vitesse de swing égale, la vitesse de balle générée par le JetSpeed aurait été au moins au niveau du X Hot.

Taux de spin :

Par rapport au RBZ, le JetSpeed donne nettement moins de spin, et se rapproche très fortement de la note optimum (entre 2900 et 3200 tours par minute).

Carry :

Malgré le fait que notre comparatif est partiellement faussé par la vitesse de swing du testeur, le résultat au carry est éloquent !

Avec 168 mètres de carry, le JetSpeed porte la balle aussi loin que les autres bois de parcours.

A vitesse de swing égale, le JetSpeed est certainement le bois de parcours le plus long du marché !

Performance finale : La distance totale

Longueurs mini, maxi et moyenne

La balle la plus longue de tout notre panel de test a été réalisée avec le TaylorMade JetSpeed, soit 205,1 mètres, alors que comme précisé plus haut, la vitesse de swing a été inférieure.

Nous retrouvons ici la notion de plus grande efficacité du JetSpeed, qui même avec moins de vitesse, restitue mieux la performance.

En revanche, la plage de distance entre les moins bonnes et les meilleures balles est assez importante, soit 30 mètres d’écart.

Bilan du test :

Notes des bois de parcours

Incontestablement, le JetSpeed est le nouveau bois de parcours le plus puissant du marché au regard de son smash factor élevé et son degré d’efficacité très supérieur.

Deuxième de notre panel, c’est plutôt sur la dispersion et la précision que le JetSpeed perd légèrement du terrain par rapport au X Hot.

En revanche, alors que le Callaway ne semblait pas avoir de concurrent dans la catégorie des bois 3, le JetSpeed a clairement réduit l’écart, et du fait de ses arguments, il devient une alternative très crédible, et très tentante.

Avis de la rédaction :

TaylorMade a réalisé une prouesse en seulement quelques mois !

En conservant les points de forces de son précédent modèle, le RBZ, (notamment le loft dynamique qui permet de constater des hauteurs de balles supérieures) et en améliorant grandement la performance en termes de smash factor, et de degré d’efficacité, le JetSpeed devient le club le plus prometteur du marché.

Trajectoires avec le JetSpeed

A vitesse de swing égale, on peut réellement penser que ce bois de parcours génère une distance supplémentaire de cinq à sept mètres, par rapport aux clubs les plus longs.

Bien que nous continuons à penser que le X Hot de Callaway est le meilleur de son segment, le JetSpeed créé un doute raisonnable entre ces deux clubs…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.