Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Pourquoi utiliser une balle à faible compression ?

Actuellement, l'offre de balles de golf dans les rayons des magasins spécialisés n'a jamais été aussi importante. Difficile de s'y retrouver quand on est néophyte ou si on ne passe pas des heures à lire toutes les fiches produits...Pour vous aider à vous y retrouver, quelques explications essentielles sur la compression d'une balle de golf.

Idéalement, un golfeur doit chercher à faire correspondre la compression de sa balle avec la vitesse de son swing. C'est le principe le plus important à retenir.

Une offre de balles de golf qui se densifie et qui s'adapte à tous les swings

Les marques comme Srixon, Titleist, TaylorMade, Mizuno ou Callaway offrent de plus en plus des produits différenciés, selon la vitesse de swing.

L'exemple le plus frappant est encore celui de Callaway, qui a récemment mis sur le marché les balles Speed Regime, avec trois distinctions SR1, SR2, et SR3

Le premier modèle correspond aux vitesses de swing inférieures à 90 mph au driver, soit un peu moins de 145 km/h. Une catégorie qui correspond à 80% des golfeurs et golfeuses amateurs.

La SR2 correspond à une deuxième catégorie de vitesse de swing au driver comprise entre 90 et 105 mph, qui déjà s'adresse aux golfeurs d'index à un chiffre ou ayant une maturité de swing élevée.

Enfin, la SR3 correspond aux rares golfeurs amateurs, et plutôt les professionnels, qui ont une vitesse de swing supérieure à 105 mph (un peu moins de 170 km/h).

Si vous ne connaissez pas encore votre vitesse de swing, vous pouvez avoir recours à un simulateur, type trackman ou flightscope pour la mesurer.

Si vous n'avez pas facilement accès à ce type de radars, de nouveaux outils apparaissent sur le marché sous forme d'applications smarphones avec capteurs fixés sur le grip des clubs pour parvenir à mesurer la vitesse. Voir notre dernier article sur le produit Game Golf.

Après avoir identifié la vitesse de swing, venons-en à la compression d'une balle de golf en donnant notamment une première définition.

La compression est en fait liée à la vitesse à laquelle la balle quitte la face de la tête de club.

Pendant l’impact qui dure moins de 0.0005 secondes, la balle est compressée contre la face, puis elle se décompresse. C’est justement ce phénomène de compression-décompression, qui donne la vitesse à la balle.

Imaginez que vous tendiez un élastique à son maximum, puis que vous le lâchez soudainement. Il passe très vite du statut de tension à dé-tension ou souple.

Pour optimiser au maximum cette vitesse et sa conséquence, à savoir la distance, il faut justement adapter la bonne compression du noyau de la balle à la bonne vitesse de swing.

Une golfeur qui a un potentiel lui permettant de swinguer très rapidement, peut se permettre d'opter pour un noyau plus compressé, car justement, il aura l'élan nécessaire pour agir sur le noyau de la balle, et tirer le profit de ce type de balle.

Et comme il aura cette capacité, le fait que son "élastique" soit encore plus dure (plus tendu), il profitera encore plus du phénomène.

Inversement, un golfeur débutant qui n'a pas encore une grande vitesse de swing, devra opter pour une balle à faible compression, car il n'a pas en fait la capacité de compresser-décompresser un noyau trop dure.

Alors qu'avec une balle moins compressée (moins tendue), il pourra plus facilement recréer ce phénomène de tension-dé-tension, qui est en fait la principale cause de distance au golf, plus que tout autre argument.

Quel est le risque d’utiliser une balle de golf à haute compression quand on a un swing lent ?

Vous ne serez tout simplement pas en mesure de compresser la balle comme vous pourriez/devriez le faire, et vous perdrez de la distance par rapport à vos possibilités.

A l’inverse, si un golfeur qui a une très grande vitesse de swing utilise une balle à faible compression, le risque est qu’il tape des balles surcompressées, qui auront des trajectoires difficilement prévisibles.

Les balles de golf de conception récente, et notamment les 3 ou 4 pièces ont des constructions, qui sont moins pénalisantes que par le passé sur les coups ratés.

Ainsi, si vous êtes un golfeur avec une vitesse de swing lente, et que vous tapez une balle très compressée, avant vous auriez perdu entre dix et quinze mètres au drive.

Aujourd’hui, la perte de distance est réduite de moitié par les nouvelles technologies.

Comme la plupart des balles du marché sont conçues pour correspondre à la plus grande variété de vitesse de swings, la compression ne peut pas être le seul élément de choix pour une balle de golf.

Et comme souvent, le toucher reste un élément clé du choix devant le spin.

Fitting de balle : faire de plus en plus le bon choix

En conclusion, à une époque où on parle de fitting de balle, rien d'étonnant à voir les étalages des rayons de magasins de golf se densifier en produits, pour justement proposer à chaque joueur, la balle qui lui plait.

2-pièces, 3-pièces, 4-pièces...entrée de gamme, intermédiaire, premium...tous les choix sont possibles, mais une constante s'impose, choisir la bonne compression pour optimiser ses performances sur le parcours.

En réponse à la question posée initialement dans cet article, le choix d'une balle à faible compression s'impose en particulier pour les golfeurs ayant une vitesse de swing inférieure à 80 mph.

Parmi les produits du marché, vous pouvez tester les Titleist DT Solo, les Callaway Supersoft ou les Srixon AD333.

Crédits photos : Titleist et Wilson

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements