Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Où sont fabriqués les clubs de golf ?


Où sont fabriqués les clubs de golf ?

Made in China ! Et oui, pratiquement tous vos clubs sortent quasiment tous des mêmes usines ! Quelque soit la marque de votre club, et son discours marketing pour vous le vendre par rapport à un autre, ils sortent tous des mêmes chaînes de montages. Décryptage de l'industrie du matériel de golf...

75% des clubs de golfs fabriqués dans le monde sont montés en Chine !

A tel point que la plupart des usines américaines ont mis la clé sous la porte autour de 2005.

Meilleurs, plus rapides et moins chers, voilà en trois affirmations, ce qui fait de la Chine une industrie imbattable à l'heure actuelle dans le domaine du matériel de golf !

En réalité la plupart des fabricants investissent énormément d'argent dans la recherche et développement, le marketing et la vente, tandis que les usines chinoises produisent le matériel en grande quantité et à bas coût de production.

Une sorte de répartition des rôles qui permet à l'industrie du golf de survivre dans un économie mondialisé et de surcroît en crise.

Car la crise économique a aussi joué un rôle dévastateur dans les perspectives de croissance des industriels du golf, et ceux-ci n'auraient pas pu survivre, si ils n'avaient pas déjà délocalisé une bonne partie de leur production.

Mais cela n'a pas toujours été ainsi dans l'histoire du matériel de golf !

A l'image de Mizuno qui a démarré la production de clubs de golf peu avant les années 30, et longtemps produits ses clubs dans son usine de Yoro (Japon).

Avec l'essor du golf aux USA et en Europe dans les années 80, la marque nippone a conservé et même agrandi son unité de production japonaise, puis implanté des usines et des circuits de distribution directement sur les marchés de ses clients.

Ainsi, Mizuno comme d'autres marques ont monté des usines aux USA, au Mexique (pour la production de sac de golf), et même en Europe, et en particulier en Ecosse, toujours dans le cas de Mizuno.

Vingt ans plus tard, les marques ont fait marche arrière, et se sont tournés majoritairement vers l'Asie.

Surtout du fait de l'augmentation du prix de l'acier, principal matériau encore utilisé dans les clubs de golf.

Entrepôt Callaway

Hausse du prix de l'acier, en grande partie liée à la déjà très forte consommation de l'Asie dans ce domaine au milieu des années 2000, et la politique du géant mondial d'Arcellor Mittal qui a géré la pénurie d'acier en Europe.

Depuis les années 2010, on observe un nouveau phénomène de délocalisation des unités de production vers d'autres pays du sud-est asiatique comme le Bangladesh, où le coût de la main d'oeuvre est encore plus bas qu'en Chine.

Revers de la médaille pour les industriels du golf, la décision de délocaliser en Asie commence à se retourner contre eux avec l'explosion de la contrefaçon de clubs de golf.

En 2012, on comptait près de 25% du matériel de golf vendu aux USA comme contrefait !

Le fait d'avoir délocaliser les unités de montage en Asie a créé une opportunité pour des industriels locaux de copier très/trop facilement les process des grandes marques pour soit proposer du matériel de golf équivalent, mais sans le nom de la marque, ou pire des copies avec l'utilisation illégale de la marque. (voir notre article sur la contrefaçon)

On ne peut pas se féliciter de ce phénomène, mais admettons que les marques ont peut être commises une erreur funeste en ne conservant pas secrètement leurs recettes de fabrications.

Sans compter qu'en changeant d'unité de montage au pied levé, elles n'ont pas suffisamment prise de garanties que les unités qu'elles laissaient tomber, ne continueraient pas la production de clubs dans leurs dos.

C'est un problème important pour les marques qui pourra, sans doute, se solutionner avec le renchérissement des coûts de transports, et une hypothétique baisse des coûts du travail en Europe, pour finalement relocaliser la production.

D'autre part, on constate que dans le domaine des équipements pour le sport, les marques qui performent actuellement sont celles qui ont bien sûr un marketing efficace, mais qui n'ont pas transigé avec le fait de conserver au secret et en Europe, leur outil de production.

Prenons un exemple dans le tennis avec l'entreprise lyonnaise, Babolat, qui a toujours conservé le plus grand secret sur la fabrication de ses cordages, et maintenu son savoir-faire original dans ses unités de production en France, bien que l'entreprise ait aujourd'hui une stratégie de distribution mondiale.

Le savoir-faire européen difficilement délocalisableA l'heure actuelle, cette PME française est en passe de devenir le leader mondial de son secteur qui ne se limite plus aux cordages, mais à l'ensemble des produits de son secteur, en ayant fondé sa stratégie sur le fait de protéger son véritable coeur-business, soit son savoir-faire.

A l'inverse, les marques de matériel de golf en choisissant de délocaliser (par rapport au problème évident du prix de l'acier) ont peut-être pris un trop gros risque, d'autant qu'un phénomène de retour à une éxigence de qualité pourrait mettre en lumière des marques moins connues d'un point de vue marketing, mais fidèle à une certaine forme d'authenticité, comme par exemple, les putters Yamada.

Mais pour le golfeur amateur, ce phénomène de production de clubs de golf à outrance a une autre conséquence très négative.

Qui dit production de grande série ne peut pas assurer production de précision !

Comme nous le démontrions dans notre dernier sujet consacré aux lofts des drivers mis sur le marché, les clubs qui sortent des usines de montages asiatiques ne sont pas rigoureusement identiques.

D'une série à une autre, on ne retrouve quasiment jamais les mêmes mesures (lofts, lies,...), ce qui implique que chaque golfeur devrait vérifier après chaque achat, si son club est réellement conforme aux spécifications annoncées.

Sur ce point, les marques misent sur le fait que très peu de golfeurs vont réellement faire ces mesures, et même, sentir une quelconque différence.

En réalité, les premiers à avoir remonté le problème ont été les clubmakers ou clubfitters qui travaillent au quotidien avec les clubs, et ne pouvaient pas ne pas faire le constat devant l'étendue du phénomène.

Moment important dans l'année pour les industriels du golf : le Japan Golf Fair qui se tient généralement à Tokyo.

Le marché japonais donne souvent la tendance en matière d'innovations pour le marché du golf, parfois trop aux yeux de l'USGA, et du PGA Merchandise Show d'Orlando.

Contrôle qualité sur une chaîne de montage Babolat en France

Remerciements : Babolat pour sa visite d'usine. Crédit photos Babolat (photos fournies par le fabricant / toutes autres photos n'étant pas autorisées pour protéger logiquement les intérêts de l'industriel).

Restez informé

Recevez notre newsletter

Commentaires   

Avec
 
GRUSSE DAGNEAUX Robe
0 #1 RE: Où sont fabriqués les clubs de golf ?GRUSSE DAGNEAUX Robe 04-03-2017 11:48
Bonjour, Y a t'il un industriel chinois qui serait intéressé par mon invention ? En fait il s'agit d'un appareil qui permet sur un parcours 18 trous de ne jamais se baisser pour quelques raisons que se soit. Cet appareil sert principalement à planter la balle sur son tee dans les départs avec une hauteur constante , ça économise le dos pour mieux driver surtout sur les derniers trous!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus