Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Améliorer son arc de swing au putting

Améliorer son arc de swing au putting

Comme vous le savez, le jeu de golf est joué la plupart du temps sur un plan incliné notamment créé quand le golfeur se penche en avant pour se mettre à l’adresse au-dessus de la balle. Cette inclinaison dicte le chemin du swing dit en forme d’arc de cercle. Je vous propose de vous définir l'arc de swing au putting, et vous donner quelques conseils pour améliorer votre geste.

Sommaire de l'article sur l'arc de swing au putting

L’arc de swing

En réalité, tous les swings de golf comportent une part de mouvement en forme d’arc. Que ce soit avec un fer, un driver ou un putter, tous les coups de golf obéissent aux mêmes règles géométriques.

Sur les petits putts, on pourrait presque ne pas le voir, mais pourtant, le déplacement de la tête de club suit bien une logique en forme d’arc.

On parle de forme de putts straights (droits) vers l’arrière au backswing et aussi après l’impact, mais même dans ce cas, on peut observer un très léger déplacement de la tête du putter vers l’intérieur quand le putter se déplace en arrière, et aussi en avant.

Les erreurs liées au chemin du swing

Parmi les erreurs les plus fréquentes que l’on peut constater chez les amateurs au putting, on trouve le fait de déplacer la tête du putter en-dehors de la ligne menant à la cible, souvent couplé à un blocage des poignets, et le fait de ne pas relâcher correctement la face du putter pendant toute la durée du swing, et notamment à l’impact.

Pour compenser ce phénomène, beaucoup d’amateurs trafiquent le poignet dominant dans une tentative désespérée de ramener la face du putter parfaitement square à l’impact, à savoir en ligne avec la cible.

Résultat, dans 99% des cas, cela produit un coup inconsistant et imprécis du fait que la balle n’est pas prise au centre de la face, ni sur le plan horizontal, pas plus que sur le plan vertical.

La balle ne part donc pas parfaitement en ligne avec la cible, et échappe d’un côté ou de l’autre de la cible, et du fait que la balle n’est pas tapée en plein centre, elle prend ou elle perd du loft, ce qui accélère ou freine sa course.

Soit le phénomène directement à l’origine d’une grande imprécision dans le fait de répéter des putts de même distance.

Un mouvement de putting parfaitement exécuté doit quant à lui déplacer la tête du putter légèrement à l’intérieur de la ligne de ciblage au backswing, pour naturellement reprendre le même chemin au retour comme un mouvement pendulaire réalisé sur un plan incliné.

Comment améliorer l’arc de putting ?

Pour obtenir un arc de putting performant et donc régulier, commencez par adopter une posture tout à fait solide à l’adresse.

A savoir, une position dans laquelle vous serez confortable pour répéter à l’envie le même swing.

En plus du plan incliné que nous adoptons au putting, en réalité, il faut très peu d’autres variations d’angles de toutes sortes, et dit complémentaires pour réaliser le bon geste.

Comprenez qu’en plus de légèrement incliné le dos, ce qui créé un premier angle, il n’est pas nécessaire, et même fortement déconseillé d’ajouter d’autres « angles » sur d’autres parties du corps ou même le putter, sans risquer d’altérer l’arc de swing.

Ainsi, la position à l’adresse la plus simple possible est tout à fait cruciale pour créer les conditions de réussite de votre putting.

Cette réussite reposant sur 3 grands éléments : la ligne de la cible, le putter, et votre corps.

En plus du plan incliné, la création d’un quelconque autre angle complémentaire au niveau du corps aura pour conséquence immédiate de se répercuter sur les deux autres éléments, et entrainera sans doute d’autres phénomènes de compensations.

En un sens, cela ne fera que compliquer encore plus un mouvement qui doit au contraire, rester le plus simple possible.

Adoptez la bonne posture

Je vous recommande d’utiliser des planches de putting qui comprennent un revêtement réfléchissant pour se voir à travers, ou au pire, un vieux cd-rom sur lequel vous allez dessiner quelques lignes.

aide à l'alignement au puttingLa société Eyeline Golf propose ce type d’aide au putting.

La première ligne qui va nous intéresser est en fait celle dessinée au centre du miroir, et qui représente la ligne en direction de la cible, et aussi la ligne que nous devons suivre au démarrage du backswing.

Une deuxième ligne perpendiculaire à la première va nous permettre de contrôler la position de la face du putter.

Le but étant de savoir si cette dernière est bien square par rapport à la cible que nous visons.

Enfin, une troisième ligne, cette fois parallèle à la première et à l’intérieur entre la ligne de ciblage et nos pieds, doit nous permettre de savoir, si nous avons bien les yeux au-dessus de la balle, une fois bien positionné à l’adresse.

En créant une posture permettant d’avoir les yeux légèrement à l’intérieur de la ligne de ciblage, cela va vous permettre d’avoir plus de liberté avec vos mains et vos bras au moment du swing, pour justement générer une rotation très légère des avant-bras pendant le coup, et amener ainsi le putter sur le chemin souhaité.

Après avoir mis en place une posture la plus simple, et la plus efficiente possible, il convient de tenir correctement le putter.

Adoptez le bon grip

Le but étant de favoriser un mouvement des avant-bras qui suive le bon chemin pendant toute la durée du coup.

Contrairement au grip de putter le plus communément utilisé, je vous recommande pour cet exercice d’adopter un grip (pour un droitier) où le bord supérieur du manche de votre putter arrive bien à l’extrémité supérieure de la paume de votre main droite.

Main droite positionnée parallèle le long du grip du putter avec seulement trois doigts qui servent d’accroches alors que l’index est laissé libre tout comme le pouce, le temps d’amener la main gauche.

Et justement, amener ensuite la main gauche sous la main droite de manière à ce que l’index et le majeur se positionnent dans la foulée des trois autres doigts de la main droite sur le manche.

un type de grip pour putter

De cette façon, vous avez bien trois doigts de la main droite qui commencent à tenir le grip, puis, en relais, deux doigts de la main gauche pour qu’au final, cinq doigts tiennent le manche du club, le tout encerclé par les deux paumes des deux mains qui achèvent de solidifier la prise.

Les pouces restant assez peu actifs dans ce grip, et en tout cas, sans tensions.

Avec un tel grip, vous allez gagner en contrôle pendant votre swing, et enlever cette fameuse tension des pouces qui irradie les avant-bras.

A ce stade, vous avez mis en place aussi bien au niveau de la posture que du grip, un set up qui ne génère pas d’angles complémentaires.

Les avant-bras peuvent opérer des rotations de manière très naturelle vers l’arrière, et vers l’avant.

Pour être certain de ne pas être tenté de retrouver de vieilles mauvaises habitudes, comme par exemple, sortir la tête du club en-dehors du bon chemin, placez un objet (un bâton, un vieux shaft, des tees, …) juste au bord extérieur de votre tête de putter pour être certain que celle-ci travaille bien sur le bon chemin, et vous voilà paré pour réaliser un arc de swing parfait au putting.

Sachant que ce travail au putting est aussi utile pour votre grand jeu, car plus vous aurez un chemin de départ propre, et plus vous aurez de chances en étirant ce mouvement qu’il soit sur le bon plan dès le départ…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.