Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Quelle est la technique de Jason Day pour rentrer plus de petits putts?

Quelle est la technique de Jason Day pour rentrer plus de petits putts? - Crédit photo : Mark Newcombe

Comme nous l’avons vu dans le précédent sujet, Jason Day putt très bien, et mieux que la moyenne des meilleurs golfeurs sur le tour en 2016. Il putt non seulement mieux que les autres golfeurs, mais aussi mieux que les précédents meilleurs putters du tour. Sans revenir sur les distances clés vues dans le précédent sujet, il manque très peu de petits putts, et cela tient à son adresse, et sa gestuelle. Décryptage de son putting avec notre consultant Richard Hurvitz ! Quels enseignements en tirer pour un amateur ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Aux USA, il n’a échappé à personne que Jason Day était actuellement le meilleur putter du circuit professionnel, et cela a même inspiré un jeu de mots à la joueuse de golf professionnel, Paige Mackenzie, qui pour une grande chaîne de TV américaine spécialisée sur le golf, à démontrer la technique de putting de Jason Day en 3 lettres : D-A-Y !

  • D pour Down
  • A pour Address
  • Y pour Young !

Avec la lettre D, elle veut exprimer que tout au long du mouvement de balancier, Jason Day se concentre sur le fait de conserver sa tête basse.

Tenir la tête !

Cela peut paraître bête, car pour la plupart, nous pensons toujours avoir la tête plutôt basse au putting.

Cependant, il y a une différence entre conserver la tête basse au-dessus de la balle, et conserver la tête basse au-dessus de la balle avec les yeux rivés sur la balle, et pas ailleurs !

Pour vous exercer, portez des repères avant, après et sur la balle.

Vous verrez que la plupart du temps, vous avez tendance à vouloir suivre le mouvement de la tête de club plutôt que de laisser vos yeux sur un point fixe.

Ce faisant, quand vous gardez réellement votre tête basse et immobile tout du long du geste, vous obtenez réellement un point fixe au niveau de votre tête, ce qui n’entraîne pas de mouvements latéraux et parasites qui peuvent ouvrir ou fermer la face de club, et ainsi, la faire dévier de sa course vers le trou.

Clairement, la plupart des amateurs qui manquent trop souvent des petits putts sont des golfeurs qui bougent trop au niveau du corps. Pour limiter ces mouvements, il convient justement de conserver une tête la plus stable possible, sinon les épaules bougent, et cela agit directement sur le chemin du club.

Trop souvent, les amateurs veulent absolument voir la course de la balle jusqu’à la cible, et c’est pourquoi, ils bougent la tête, et par conséquence, les épaules, ce qui in fine dévie le chemin du club, et modifie le parcours de la balle.

Pourquoi vouloir regarder la course de la balle trop tôt ? Par peur de manquer ! De manquer le trou !

C’est là où pour notre consultant, Richard Hurvitz, il faut plus se préoccuper de la mécanique du coup plutôt que du résultat. Il faut plus se préoccuper du comment par rapport au combien !

Pour vous entraîner, vous pouvez tout à fait placer une petite pièce de 5 centimes sous votre balle, et vous concentrer sur le fait de visualiser cette pièce pendant tout votre geste, y compris la fin, plutôt que de chercher à suivre la balle du regard. Ce faisant, vous êtes certain que vous n’allez pas modifier le plan de vos épaules, conserver la tête au-dessus de la position que la balle avait avant de bouger, et donc conserver une trajectoire en ligne avec la cible.

N'ayez pas peur de manquer la cible en regardant trop vite, mais plutôt en répétant un geste sûr et contrôlé par une tête stable !

Combattez la peur de manquer votre putt par le fait de rester focaliser et confiant sur ce que vous produisez. Ce n’est pas parce que vous allez regarder votre balle se diriger vers le trou qu’elle va rentrer !

Il faut réellement lutter contre cette idée reçue, et cette mauvaise habitude.

Tête basse et avant-bras parfaitement square à la cible

Des avant-bras squares !

Concernant l’adresse, il y a un point qui est fondamental quel que soit votre taille, votre grip ou votre façon de putter ! C’est le fait de conserver les avant-bras square par rapport à la cible, et par rapport à la balle.

En matière de putting, pour viser droit, vous ne voulez pas avoir le bras gauche en avant par rapport au bras droit ou l’inverse. Ce commentaire n’est pas anodin !

Les droitiers peuvent avoir tendance à naturellement se désaxer par le fait d’un bras droit trop fort, et inversement pour les gauchers.

Avant chaque putt, contrôlez vos avant-bras, et assurez-vous qu’ils sont parfaitement alignés vers la cible.

A partir de là, vous n’avez pas réellement besoin de penser à autre chose ou chercher midi à quatorze heures.

En cumulant une tête plus passive, et des avant-bras parfaitement alignés ou square à la cible, vous avez déjà fait une grande partie du chemin pour un putt parfaitement rectiligne sous pression quand il s’agit de petits putts.

Plus instinctif !

Le troisième conseil qui concerne le putting de Jason Day, et cette fameuse lettre « Y » exprimée par Jason Day concerne le fait d’être « young » ou « jeune » derrière un putt. A savoir, ne pas chercher à être trop analytique pour au contraire, revenir à un fondement de notre jeunesse : Etre plus instinctif !

Ce n’est pas anodin, car plus nous vieillissons, et plus nous cherchons à intellectualiser, à mettre du rationnel, et de l’autocontrôle.

Au contraire pour bien putter, et rentrer plus de petits putts comme Jason Day, combattez ce réflexe naturel qui consiste à trop réfléchir le coup, et cherchez à être plus naturel, moins réfléchi.

En résumé, gardez la tête basse et passive, les yeux rivés sur la balle, tenez vos avant-bras squares, et laissez faire…Puttez !

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.