Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Ne manquez plus ces fichus putts à 1 mètre !

Ne manquez plus ces fichus putts à 1 mètre !

Dans notre série des conseils pour l’été, nous vous présentons avec ce sujet des solutions simples à mettre en œuvre, et pourtant terriblement efficaces pour arrêter de manquer des putts à un mètre. Des putts qui coûtent aussi chers qu’un coup de fer à 100 mètres, ce qui est rageant, mais qui ont aussi tendances à vous miner le moral sur le chemin du prochain tee de départ.

Découvrez nos formules d'abonnements

Conseils de notre coach Michel Delbos, et illustrations réalisées au golf national pendant l'Open de France 2016.

Comment sauver des putts / des coups sur le green ?

Combien de fois vous êtes-vous retrouvé sur un green avec un petit putt pour terminer votre trou et passer au suivant en situation de sauver un par, ou un bogey ? Probablement, des centaines et des centaines de fois !

A un mètre, pour beaucoup d’amateurs, c’est une distance de confiance. Pour certains, ils se dépêchent de se mettre à l’adresse, de taper, puis de ramasser leur balle au fond du trou…

Ceci dit, un mètre, ce n’est pas vingt centimètres…

A cette distance, le moindre écart entre l’alignement du putter et le trou, et vous avez une bonne chance de manquer le bord droit ou le bord gauche, surtout dans le cas où vous avez une pente que vous n’aviez pas vu.

Ces putts manqués sont d’autant plus rageants que la plupart du temps, il s’agit d’un deuxième, voire d’un troisième putt sur le green !

A chaque putt qui ne tombe pas, c’est un peu plus de pression et d’obligation de rentrer…

D’abord à dix mètres, vous espérez essentiellement vous approchez le plus possible du trou

Au mieux, vous avez 5 à 10% de chances de rentrer direct ?

Ensuite à trois mètres, vous espérez déjà rentrer en sachant que statistiquement, vous n’avez peut-être pas 100% de chances même si par rapport au putt précédent, votre pourcentage s’est accru, disons à 25/30% ? Soit presque trois fois plus de chances, mais toujours pas un pourcentage qui vous fait être sûr de votre coup !

Et enfin, ce troisième putt à un mètre vous donne un pourcentage de chances de rentrer de 60 à 70% ? Encore deux fois plus de chances par rapport à la distance précédente, mais toujours pas 100% !

Le saviez-vous ? Les pros sur le tour affichent une moyenne de 92% à un mètre.

La perfection est donc déjà impossible ! Même un pro peut rater à un mètre dans 8% des cas ! Cependant, avec une telle statistique, il est réellement en confiance.

Pour un amateur, c’est exactement ce qu’il faut rechercher à travers le golf pourcentage !

Pour commencer, rendez-vous sur un putting-green avec une dizaine de balles, et choisissez quatre distances vers un trou dont le chemin sera relativement plat. Dans cet exercice, il convient de travailler essentiellement le management de la distance.

Sélectionnez des distances à dix, sept, trois, et un mètre !

Etalonnez votre putting

Tapez plusieurs dizaines de balles depuis chaque distance, et comptez votre pourcentage de putts rentrés directement.

Une fois sur le parcours, vous n’aborderez plus jamais le putting de manière aléatoire, et aurez finalement plus de confiance.

Bien entendu, depuis chaque distance, vous n’aurez certainement pas 100% de réussite !

Le fait de connaître votre pourcentage usuel va vous aider à relativiser la difficulté de chaque putt, et vous enlevez de la pression sur le fait de réussir ou de manquer.

Ce premier conseil n’est donc pas technique.

Tout le monde peut le faire ! C’est la première étape avant d’aller plus loin : Connaître son niveau réel au putting pour ensuite travailler ce qui fait réellement la consistance !

Les pros rentrent 92% de putts à un mètre ! Vous en rentrez peut-être 80% ?

Devant cette situation, une fois sur le parcours, vous pourrez vous dire « J’ai quand même 8 chances sur 10 de rentrer ce fichu putt ! »

A un mètre, il y a de petites erreurs techniques qui peuvent vous empêcher d’atteindre le même ratio qu’un pro.

Je vais vous lister 5 règles fondamentales du set-up qui vont vous aider à appréhender ces situations.

Comprenez que si vous arrivez à créer une situation d’adresse au putting parfaitement consistante et même automatique, vous allez gagner en confiance, et en efficacité.

Les étapes pour créer une bonne posture au putting

La première petite aide avant de commencer à putter est de gérer une position où l’on se tient devant sa balle, le dos droit avec son putter tenu à l’horizontal devant soi.

C’est-à-dire que je ne vous recommande pas de vous précipiter à vous mettre directement à l’adresse avec le putter derrière la balle !

Dans ce cas, il vous manque une étape ! Comment avez-vous placé votre dos, vos hanches, votre club ?

Qu’est-ce que le putting ?

Tout simplement, une organisation où vous allez placer votre corps, votre putter, et votre balle dans la direction d’un trou.

Qu’est-ce que le putting ?

Donc en premier lieu, il faut correctement placer son corps, et ce bien avant le putter.

Pour un droitier, vos pieds sont logiquement à gauche du trou. Il vous appartient de distinguer la bonne direction pour la balle.

Les conditions d'un bon set-up

Une fois au-dessus de celle-ci, en vous tenant debout à l’adresse avec le club, tournez vos coudes vers l’intérieur, et jusqu’à ce que le dessous de vos avant-bras pointe en direction du ciel !

Inconfortable ? Oui, un peu quand c’est la première fois qu’on le fait.

Ensuite, rentrez vos coudes vers vous ou plus précisément vers votre cage thoracique. C’est toujours à première vue inconfortable.

Maintenant, de cette position, par l’action de vos hanches, il ne vous reste plus qu’à aller déposer la semelle de votre putter droite sur le sol !

Quand vous allez le faire, vous allez ressentir une forme de contraction au niveau des bras, du dos, et de la cage thoracique, une fois le club posé à l’adresse, vous pourrez relâchez cette tension en libérant vos coudes qui retrouveront ainsi leur écartement usuel, mais vous aurez au passage correctement placé votre corps, et votre club !

Sentir la bonne répartition du poids sous ses pieds

A l’adresse, essayez de sentir que vos hanches sont au-dessus de vos talons. Cette petite astuce doit vous aider à bien sentir la répartition de votre poids sous vos pieds.

Une des choses qui est très souvent oubliée par les amateurs est le contact avec le sol !

Sur un parcours, vos pieds sont à l’évidence en permanence connectés avec le sol, mais je ne suis pas certain que vous y prêtiez toujours attention.

Or, sur un green, sentir l’inclinaison des pentes, sentir la fermeté du green vous fournit des informations cruciales sur le putt à jouer.

Dans le cas présent, une bonne répartition de votre poids ressentie sous la voute plantaire aide à garder la partie basse du corps immobile, et à garder un bon équilibre pendant tout le coup.

Placer son regard au bon endroit, le point clé, pour visualiser la bonne ligne

Maintenant que vous êtes correctement placé, bien équilibré sur vos pieds, il convient de positionner vos yeux au-dessus de la balle ! Mais pas n’importe où !

Placez vos yeux au-dessus de la moitié intérieure de votre balle, celle qui est située le plus près de vos pieds.

Placez vos yeux au-dessus de la moitié intérieure de votre balle, celle qui est située le plus près de vos pieds.

Au putting, il est très utile de tracer des lignes sur ses balles. Je vous conseille d’utiliser un marqueur, et d’aligner vos balles en vous servant de ces lignes.

En visualisant la moitié intérieure de votre balle, vous aurez une meilleure vision de la ligne, ce qui vous aidera à mieux placer le putter par rapport à la ligne de départ idéale de la balle vers le trou.

Les mains en-dessous des épaules !

Point très important ! Vous devez aussi être certain que vos mains sont bien en-dessous de vos épaules dans votre set-up, une fois prêt à taper votre balle !

Vous devez aussi être certain que vos mains sont bien en-dessous de vos épaules dans votre set-up, une fois prêt à taper votre balle !

D’une part, c’est la meilleure manière de déplacer un club vers l’arrière au backswing.

D’autre part, le fait de bien conserver vos mains sous vos épaules assure que vous placiez votre putt sur le bon chemin, réduisant considérablement ces fameux pushs et pulls qui vous font justement rater des petits putts à un mètre.

Le shaft dans le prolongement de vos avant-bras

Dernier point fondamental…votre shaft de putter doit absolument être dans le prolongement de vos avant-bras !

Si on se place derrière vous, on doit constater que votre shaft suit la même direction vers le sol que vos avant-bras, comme si c’était simplement une extension.

Si cette ligne n’est pas droite, alors effectivement votre putter sera ou trop long ou trop court, ce qui dans les deux cas rendra votre putting beaucoup plus aléatoire à un mètre, à deux mètres, etc…

En résumé pour ne plus manquer de putts à petite distance, pensez à votre routine d’adresse, à vous équilibrer notamment par le ressenti sous vos pieds, à placer vos yeux au-dessus de la partie intérieure de la balle, à placer vos mains sous les épaules, et à vous assurer que votre shaft est bien dans le prolongement de vos avant-bras.

Constatez comment Wiesberger est parfaitement préparé !

Pour finir, refaites le petit exercice du début, et constatez si vous augmentez effectivement vos pourcentages sur les différentes distances que vous aurez préalablement testé.

Bon golf,

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.