Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

McIlroy change de technique de putting et adopte le grip inversé

Le nouveau grip inversé de Rory McIlroy au WGC-Cadillac Championship 2016 - Crédit Photo : Mark Newcombe

A quelques semaines de retenter un grand chelem en majeurs, et en commençant par remporter le seul qui manque à son palmarès, le Masters d’Augusta. Le numéro 3 mondial, Rory McIlroy, a décidé d’opérer un changement majeur dans sa technique de putting. Il a ainsi décidé de mettre en place la technique dite Cross-Handed appelée aussi mains inversées ou main gauche basse. Seriez-vous un bon candidat pour mettre en place cette technique qui a sauvé un grand nombre de golfeurs, y compris des professionnels ? Explications sur ce qui est en cause au niveau de l’anatomie et de l’alignement...

Découvrez nos formules d'abonnements

De quoi s’agit-il ? Qu'est-ce que le grip inversé ?

C’est très simple ! Pour un droitier, au lieu de placer votre main droite en bas du grip par rapport à votre main gauche, vous faites l’inverse !

La main gauche doit se trouver sous la main droite, ce qui n’est pas le grip naturel pour un droitier, plutôt enclin à faire l’inverse.

Quel est l’objectif de cette technique ?

Premièrement, il s’agit de s’assurer que les bras et les épaules contrôlent le putter en limitant notamment l’action des mains, et des poignets.

Un putt dirigé par les bras, et les épaules est en fait plus simple à répéter qu’un coup dirigé par les mains, ce qui au contraire, demande plus de feeling, et de sens du timing.

Basiquement, cette méthode est souvent recommandée aux golfeurs qui ont tendance à casser les poignets pendant un putt, et surtout au moment de l’impact.

Autre grande raison, votre main droite a tendance à dominer l’autre, faisant passer vos putts loin du trou.

Au premier abord, vous allez vous sentir inconfortable, mais rapidement vous allez sentir que ce faisant, vous restreignez l’action de votre main droite.

Avec un peu d’entraînement, vous devriez constater que votre touché devient plus doux et plus consistant.

Parmi les joueurs du tour qui utilisent cette méthode, on retrouve Jim Furyk, Vijay Singh et Sergio Garcia.

McIlroy ne fait que les rejoindre, étant lui-même confronté à des problèmes de putting depuis quelques semaines.

Pourquoi McIlroy adopte-t’il cette technique ?

Au cours du Honda Classic 2016 disputé fin février, le numéro 3 mondial a manqué le cut. Dans la foulée, adepte des réseaux sociaux, il a posté une vidéo de lui en train de putter avec sa main gauche sous la main droite.

Quelques heures plus tard, en salle d’interview, il a confirmé qu’il allait commencer à utiliser cette technique en compétition, notamment lors du WGC-Cadillac qui va se disputer sur le parcours du Doral.

« C’est un exercice que je fais souvent car j’aime sentir que ma main gauche contrôle mon coup. Les derniers temps, j’ai ressenti que ma main droite était un petit peu trop dominante. »

Effectivement, par le passé, et même lors de sa première saison complète chez les pros en 2008, McIlroy utilisait déjà cette méthode de putting du grip inversé.

« Je ressens vraiment cela comme une aide pour placer mon putter tel que je le souhaite. C’est super au niveau du feeling. J’ai l’impression que cela me permet d’obtenir un meilleur rythme. Je pense que je vais conserver cette technique de putting dans les prochaines semaines, et ce, quel que soit le résultat des prochains tournois. »

Effectivement, depuis le début de saison sur l’European Tour, McIlroy n’est que 68ème pour la moyenne de putts par tours, soit 29.3 putts par 18 trous. Insuffisant pour prétendre remporter la victoire.

Ceci étant, il est huitième pour les putts après avoir pris les greens en régulations avec une moyenne de seulement 1.69 putts ! Le problème ne tient peut-être pas qu’au putting.

Depuis le début de l’année, il ne compte pas encore de victoires. Son démarrage est plutôt lent comparativement aux saisons précédentes.

Troisième Abu Dhabi, sixième Dubaï, puis vingtième au Northern Trust Open, et de nouveau éliminé après le cut au Honda, tout comme l’an passé, et alors qu’il a occupé la tête à dix-sept trous de ce cut. McIlroy semble avoir besoin de réagir.

Dans un premier temps, il s’est blâmé pour des erreurs mentales idiotes.

« J’ai rentré plus de birdies sur les deux premiers jours que Rickie Fowler au moment où celui-ci menait le tournoi. »

Ajoutant « Si je peux limiter le nombre d’erreurs, en prenant peut-être quelques secondes de plus pour penser à ce que je dois réellement faire, je devrais mieux jouer. Par nature, je suis un joueur très instinctif. Je me mets à l’adresse, et je tape dans la foulée sans trop me poser de questions. C’est une façon de faire qui m’a réussi. Par contre, si je suis en difficulté, c’est aussi une façon de faire qui se retourne contre moi. Je dois trouver un équilibre entre les deux pour mieux jouer. »

Et vous ? Pourriez-vous adopter cette technique Cross-handed ?

Chaque individu a une morphologie différente.

Pour mettre en place une posture de putting qui donne de bons résultats, il faut en tenir compte.

L’un des paramètres physiques le plus important est l’alignement des épaules.

Quand vous vous tenez debout naturellement devant votre balle, vous avez soit les épaules ouvertes (épaule gauche légèrement derrière l’épaule droite), fermées (épaule droite légèrement derrière l’épaule gauche) ou square (les épaules sont sur la même ligne).

La plupart des golfeurs sont « ouverts », et en fait, de très bons candidats pour la technique Cross-Handed ou grip inversé.

Faites l’exercice vous-même. Prenez votre putter naturellement, et constatez la position de vos épaules.

En un instant et en jetant un rapide coup d’œil par-dessus vos épaules, ou mieux avec un miroir derrière vous, vous devriez voir comment sont positionnées vos épaules.

Pour réaliser le test, vous pouvez aussi vous tenir en position de putting, légèrement incliné vers le sol mais sans tenir votre club. Tentez de rapprocher vos mains. Si votre main droite est légèrement en-dessous de votre main gauche, vous avez une posture naturelle qui indique vos épaules sont ouvertes.

De fait, le grip inversé est la meilleure réponse technique pour la posture entraînant naturellement des épaules ouvertes.

Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’en adoptant un grip inversé, vos épaules vont se retrouver square par rapport à la ligne cible, pour au final, un coup qui doit partir plus droit en direction du trou.

De toutes les facettes du putting, la posture est la plus importante.

Même si vous avez un bon feeling, un bon touché et une bonne capacité à lire les greens, si vous n’êtes pas correctement aligné, vous ne trouverez pas souvent le fond du trou.

Etant donné que chaque individu est différent, il n’est pas raisonnable de penser qu’une seule façon de putter est adaptée à tous.

La rotation des épaules est une des différences anatomiques la plus prononcée entre tous les golfeurs.

Pourquoi les épaules sont ouvertes ?

Si vous puttez et swinguez avec la main droite, tout en étant aussi droitier dans la vie de tous les jours, il y a de grandes chances que vos épaules soient ouvertes à l’adresse, et par rapport à la ligne de putt.

Si vous puttez et swinguez avec la main droite, tout en étant gaucher dans la vie de tous les jours, il y a de grandes chances que vos épaules soient fermées par rapport à la ligne de putt.

Si vous êtes un adepte régulier de stretching, notamment de la partie supérieure du corps, il y a de grandes chances que vous soyez naturellement square par rapport à la ligne de putt.

Quand vous utilisez toujours la même main pour accomplir tous vos gestes du quotidien et pour faire du sport, cette activité continue crée les conditions d’un étirement permanent de votre côté dominant.

La moindre utilisation de la main gauche pour un droitier peut aller jusqu’à créer une asymétrie musculaire, et une tension sur ce côté, d’où des épaules ouvertes.

D’ailleurs, les hanches sont soumises au même processus.

A moins d’être un sportif de haut niveau, et d’avoir conscience de ce phénomène ou de le quantifier avec un ostéopathe, pour un golfeur amateur, sans chercher à se « redresser », la meilleure solution est de contrer le phénomène, en remettant tout simplement les épaules square par le biais d’un grip inversé.

Faites le test, et vous verrez immédiatement vos épaules se mettront dans la ligne.

Le bon conseil en plus !

Pour être tout à fait complet sur le sujet, il ne faut pas omettre la question du positionnement du club par rapport aux bras, et la position induite du shaft.

grip inversé avec le shaft bien porté contre le bras gauche

En effet, j’aurai pu m’arrêter à recommander le grip inversé pour les golfeurs aux épaules ouvertes, mais j’aurai couru le risque de vous laisser commettre une autre erreur consécutive à ce grip, et que beaucoup sous-estiment.

Une fois que vous avez inversé les mains sur votre grip. Avez-vous regardé la position de vos poignets ?

Si pour le putting normal, vous devez vous assurer que vos poignets travaillent de concert avec un écartement minimum entre le droit et le gauche.

Bien entendu, il en va de même avec le grip inversé.

Revenons un temps sur le but final du grip inversé ? Putter plus dans la ligne, sous l’effet d’un côté gauche plus directeur, et un coup animé par les bras, et les épaules.

Pour être complet, il est important qu’avec un grip inversé, vous conserviez l’extrémité du manche de votre putter le plus près possible de votre poignet gauche, et pratiquement en ligne avec votre avant-bras pour maintenir votre club parfaitement droit à l’adresse, mais vous devrez aussi conserver cette position au moment de l’impact, pour justement obtenir un maximum de consistance, et tirer profit de cette organisation avec un bras gauche, et un poignet gauche en direction de la cible.

grip inversé avec la tête de club déloftée par le manche mal tenu

Si vous n’y pensez pas, et que vous reproduisez un placement du club avec un shaft incliné vers l’arrière de votre stance, vous déloftez votre putter, et vous perdez ainsi tout le bénéfice de l’opération.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.