Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

3 méthodes pour évaluer la pente et bien viser au putting

Le printemps arrive à grand pas, le beau temps et les températures clémentes sont de retour en France. Une belle journée ensoleillée invite au plaisir de retrouver des amis pour une belle partie dominicale. Sourire au lèvres, casquette vissée sur la tête, vous décrochez un magnifique drive en plein milieu du fairway, un joli coup de fer, vous venez de toucher votre green en régulation. Heureux de ce début parfait, il ne vous reste plus qu’à réaliser 2 putt pour réaliser votre PAR. Problème... votre balle est posée dans une pente importante, sur ce fameux green biscornu dont vous êtes sorti tant de fois en rageant contre ce fameux 3-putts, alors que vous pensiez avoir fait le plus dur…

Découvrez nos formules d'abonnements

Comment bien définir son point de visée quand le chemin vers le trou n’est pas plat?

A l’occasion d’un stage avec Julien Simon, entraîneur de l’équipe homme du Haras de Jardy, trois approches différentes nous ont été présentées.

Nous vous les présentons dans cet article.

Vector Putting, Aim Point, une approche intuitive... Quelle solution allez-vous préférer pour viser au putting?

 L’approche “Vector Putting”:

La première approche proposée est inspirée des travaux de H.A. Templeton.

Ce colonel à la retraite de l’armée de l’air américaine, peu satisfait de son jeu au putting, a mis en place une méthode mathématique, afin de déterminer le point de visée qu’il devait jouer.

Son ouvrage “Vector Putting: The Art and Science of Reading Greens and Computing Break” a été publié en 1984, et reste un ouvrage de référence en la matière.

Le premier élément à réaliser selon cette approche est de déterminer la ligne, qui passant par le trou n’aurait aucune influence sur le déplacement latéral de la balle.

On appelle cette ligne la Zero Break Line (ou ZBL).

Votre point de visée sera toujours sur cette ligne, plus ou moins loin du centre du trou. Peu de pente: près du trou, beaucoup de pente: loin du trou.

Afin de définir l’emplacement de ce point de visée sur cette ligne, Templeton a défini des tables mathématiques selon la vitesse des greens, le pourcentage de pente rencontrée et la distance de la balle au trou.

La vitesse du putt retenue étant celle qui permettra à une balle de s’arrêter 30cm après le trou.

Une fois déterminé, le % de pente que vous avez à jouer entre votre balle et le trou, vous allez consulter une grille vous donnant la distance au trou à viser sur la fameuse ZBL.

Ci-après la grille pour une pente de 2%.

Une exemple de lecture : Pour une pente moyenne de 2% à trois pas du trou (soit 2.3 mètres), pour un green ayant une vitesse moyenne (la plupart des golfs que l’on peut jouer en France), alors le point de visée se situe à 18 cm du centre du trou sur la Zéro Break Line.

Une fois ce point sur la ZBL défini, il ne vous reste plus qu’à viser vers ce point.

Ce qui est magique dans cette approche est que quelle que soit la position de votre balle autour du trou, si la distance est constante le point de visée sera toujours le même.

Pour une balle à jouer en montée, votre point de visée sera toujours derrière le trou, et devant le trou pour une balle à jouer en descente.

Pour ceux qui seraient attirés par cette méthode, gardez en tête qu'un drapeau ne peut être positionné dans une pente supérieure à 3%, aussi avoir avec vous les grilles pour 1, 2 et 3% de pentes peut être suffisant.

Avec un peu de pratique, vous aurez retenu les distances les plus fréquemment jouées.

Résumé:

1/ Définir la Zéro Break Line.

2/ Définir le point de visé sur cette ligne en utilisant les tables de conversions de Templeton.

L’approche Aimpoint Express:

Inspirée des grilles de Templeton, l’approche Aimpoint Express a essayé d’en convertir les grands principes de manière moins mathématique, afin de les rendre accessibles, à plus de monde, pour les putt jusqu'à 6 mètres.

C’est la fameuse méthode utilisée par les joueurs qui tendent le bras vers le trou, afin de déterminer leur point de visée.

Le plus célèbre d’entre eux est sans doute Dustin Johnson et son cadet qui ont utilisé cette méthode lorsqu’ils ont gagné Augusta en 2020, mais la démarche avait déjà été popularisée par Adam Scott.

Une fois arrivé sur le green, la première étape de cette méthode est de définir la pente que vous allez jouer.

Si votre putt est supérieur à 1.50m : Vous êtes invités à quantifier la sévérité de la pente sur le chemin entre votre balle et le trou, au tiers de la distance et au deux tiers de la distance, afin de déterminer la valeur de la pente la plus haute.

Ces deux points encadrent la zone centrale ayant le plus d’influence dans la manière dont la balle va se déplacer vers le trou.

Si vous putt est inférieur à 1.50m: Il faut déterminer la pente juste derrière l'endroit où réside votre balle.

Pour établir le % de pourcentage de pente, il faut se tenir debout, les pieds écartés de la largeur de vos hanches, pour ressentir l’importance de la pente.

L’idée de ce ressenti par les pieds est d’éviter les biais de perception visuelle que le terrain pourrait vous donner.

Pour pouvoir définir ce ressenti et se construire un référentiel, il est utile d’utiliser une application sur votre téléphone pour mesurer le niveau réel de pente, puis de mémoriser le ressenti de pente associé.

Ayant déjà expérimenté cette approche, je peux vous rassurer sur le fait qu’avec un peu d’entrainement ce ressenti est très vite construit.

Une fois le pourcentage déterminé, il s’agit de tendre la main vers le trou. 1 doigt correspond à 1% de pente. Pour une pente de 2%, deux doigts, 3%, trois doigts etc…

Pour les putt de plus de 1.50m, le point à viser sera de “x doigts” à droite du drapeau, pour une pente droite-gauche, à gauche du drapeau pour une pente gauche-droite.

Pour les putt de moins de 1.50m, le point à viser sera le bord intérieur du trou opposé à l’orientation de la pente, pour une pente droite-gauche, vous allez donc prendre votre mesure depuis le bord intérieur gauche du trou.

Deuxième particularité pour les putt de 1.50m, si la pente est de 1%, il suffit de viser le bord intérieur opposé au pied sur lequel vous ressentez le plus de poids.

Par exemple, si vous avez défini une pente de 1% de droite à gauche, vous devrez viser l’intérieur du bord droit.

A la différence de Templeton, avec cette méthode, vous allez plus définir votre ligne de visée que votre point de visée.

Le repère que vous allez prendre se fera toujours à la hauteur du trou.

Le fait que le putt à jouer soit en montée ou descente sera un élément de dosage différent. Un élément qui n’est pas traité par cette approche, focalisée sur la ligne de visée uniquement.

S’agissant de la vitesse des greens, les tenants de cette méthode proposent de plier plus ou moins le bras, ou de s’éloigner de la balle pour réaliser sa visée si le green est très rapide.

L’idée étant de se calibrer au putting green avant de jouer.

Ce calibrage me semble peu évident ou tout du moins que je n’ai pas jamais réussi à mettre en œuvre de manière efficace.

Résumé:

1/ Définir le pourcentage de pente à jouer.

2/ Ajuster le point de mesure en fonction de la vitesse des greens.

3/ Définir la ligne du putt à jouer.

L’approche intuitive:

Au contraire des approches par la mesure que l’on vient d’évoquer, l’approche intuitive part du principe que le cerveau a déjà toutes les capacités de mesure en lui, pour percevoir et comprendre comment la balle va rouler.

Lorsque vous voulez allumer la lumière, vous ne mesurez pas la distance entre le mur et votre main, instinctivement votre cerveau va faire le calcul nécessaire pour vous permettre de ne pas vous fracasser la main sur le mur.

Votre corps sait évoluer dans son environnement.

Avant même d'arriver sur le green, la première étape est de prendre conscience de l’environnement de votre putt, de la configuration du green sur lequel vous jouez.

L’architecte du parcours aura toujours établi une pente permettant à l’eau de s’écouler, lors des ondées les plus vives.

Votre balle se situe dans cet environnement, prenez-en conscience avant d’arriver à votre balle.

Une fois à votre balle, l’idée est d’imaginer comment la balle pourrait se déplacer si vous décidiez de taper un putt tout droit, va-t-elle s’éloigner du trou vers la droite, vers la gauche.

A quelle vitesse va-t-elle se déplacer?

Une balle en montée va aller moins vite, moins subir la pente qu’une balle en descente.

Sans être un expert en balistique, vous allez vite réussir à trouver le bon cheminement.

Un petit jeu est simplement de faire ce travail de visualisation, de marquer avec un tee l’endroit où vous pensez que votre balle va s’arrêter puis de jouer en direction du trou, pour constater la réalité, et ainsi aider votre cerveau à s’éduquer à une juste perception.

Une fois le cheminement pour un putt droit vers le trou défini, il vous suffit alors de reporter la distance entre le point d’arrêt imaginaire de votre putt et le trou, du côté opposé au trou.

Par exemple : Sur une pente gauche-droite, en visant tout droit, votre balle se serait arrêtée à 30 cm à gauche du trou, alors il vous suffit de viser à 30 cm à gauche du trou.

Jouez en direction de ce point pour voir votre balle rentrer dans le trou.

Résumé:

1/ Prenez conscience de votre environnement.

2/ Visualisez le chemin de votre balle pour un putt tout droit.

3/ Reportez la distance entre ce point d’arrêt imaginaire et le trou, du côté opposé.

Bilan:

Au fil du temps, j’ai eu l’occasion d’expérimenter ces différentes méthodes.

Chacun doit trouver son propre équilibre, et connaître ce qui marche pour lui, en ce sens, ces différentes approches sont autant d’opportunités d’expérimentations.

Dans chacune de ces approches, j’ai trouvé un point qui a pu m’intéresser.

J’ai gardé le concept de Zéro Break Line, car cela permet de définir un point plus précis pour viser.

Mais la mesure du point à viser sur cette ligne telle que défini par Templeton m’est apparue trop complexe à mettre en œuvre.

Je lui préfère l’approche intuitive pour définir la ligne de visée.

Par contre, reporter la distance au trou sur la ZBL est un complément intéressant en particulier sur les putt en montée, et en descente.

Enfin, quand j’ai du mal à visualiser la ligne, que j’ai un doute sur le chemin que va prendre la balle, je n’hésite pas à quantifier la pente avec l’approche Aim Point. Cela me permet de consolider ou d’affiner ma décision.

Et vous quelle méthode ou combinaison de méthode utilisez-vous?

N’hésitez pas à partager avec nous vos meilleures recettes.

Note: Toutes les approches telles que présentées ici sont valables sur un putt à réaliser avec une seule pente: droite-gauche, gauche-droite et soit à plat, en montée ou en descente.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 5 votes)

Commentaires   

ybaduel@gmail.com
0 #6 Merciybaduel@gmail.com 04-05-2021 11:44
Citation en provenance du commentaire précédent de :
Une autre méthode dérivée de Templeton et plus simple à mettre en œuvre consiste à évaluer le % de pente puis de le multiplier par la distance en mètre entre la balle et le trou et de multiples par 4 pour obtenir le point de visée en cm sur la break line en partant du centre du trou.
Ex: un putt à 1,5m sur une pente à 2%, on vise 2*1,5*4 = 12cm en partant du centre du trou, soit environ 6 à 7 cm au dessus du trou.


Merci pour votre partage! Je ne connaissais pas cette approche qui en effet simplifie cette approche qui peut parfois paraitre difficile.
ybaduel@gmail.com
0 #5 Lien vidéoybaduel@gmail.com 04-05-2021 11:41
Citation en provenance du commentaire précédent de :
Dans la méthode intuitive :
Par exemple : Sur une pente gauche-droite, en visant tout droit, votre balle se serait arrêtée à 30 cm à gauche[????s]Droite du trou, alors il vous suffit de viser à 30 cm à gauche du trou.

Pas étonnant si vous ne rentrez pas vos putt 😆


Merci pour votre retour. Nous avons réalisé l'été dernier une vidéo avec Rémy Bedu, enseignant PGA, au golf de Mont Griffon. Il y présente cette approche en vidéo que vous pouvez découvrir en suivant le lien ci-après:

https://www.jeudegolf.org/1-jour-pour-gagner-4-coups/bedu-s2-ep8.html

Vous pourrez constater que "ça marche" :)

Bonne journée
Yannick
ybaduel@gmail.com
0 #4 Confirmationybaduel@gmail.com 04-05-2021 11:37
Citation en provenance du commentaire précédent de :
Dans votre description de la méthode aim point n’y a t il pas une erreur ds ce paragraphe :
Pour les putt de moins de 1.50m, le point à viser sera le bord intérieur du trou opposé à l’orientation de la pente, pour une pente droite-gauche, vous allez donc prendre votre mesure depuis le bord intérieur gauche du trou. ?,??
Merci pour la réponse parce que la y a un truc qui m’échappe...


Merci pour votre message, auteur de l'article, je vous confirme que c'est bien l'idée. Je vous invite à essayer lors de votre prochaine partie, vous constaterez que le trou est vite "occupé" par vos doigts et selon la pente, d'où l'usage du bord opposé.

Je ne connais pas la région où vous habitez, mais en Ile de France vous avez Jean Pierre Cixous qui organise régulièrement des séances de formation à cette méthode.

Bien cordialement
Yannick
xavier.roubaud@gmail.com
+1 #3 Autre méthodexavier.roubaud@gmail.com 03-05-2021 21:38
Une autre méthode dérivée de Templeton et plus simple à mettre en œuvre consiste à évaluer le % de pente puis de le multiplier par la distance en mètre entre la balle et le trou et de multiples par 4 pour obtenir le point de visée en cm sur la break line en partant du centre du trou.
Ex: un putt à 1,5m sur une pente à 2%, on vise 2*1,5*4 = 12cm en partant du centre du trou, soit environ 6 à 7 cm au dessus du trou.
edepaire@gmail.com
+1 #2 Autre erreuredepaire@gmail.com 03-05-2021 20:40
Dans la méthode intuitive :
Par exemple : Sur une pente gauche-droite, en visant tout droit, votre balle se serait arrêtée à 30 cm à gauche[????s]Droite du trou, alors il vous suffit de viser à 30 cm à gauche du trou.

Pas étonnant si vous ne rentrez pas vos putt 😆
edepaire@gmail.com
+1 #1 Erreur ou pas ?edepaire@gmail.com 03-05-2021 20:27
Dans votre description de la méthode aim point n’y a t il pas une erreur ds ce paragraphe :
Pour les putt de moins de 1.50m, le point à viser sera le bord intérieur du trou opposé à l’orientation de la pente, pour une pente droite-gauche, vous allez donc prendre votre mesure depuis le bord intérieur gauche du trou. ?,??
Merci pour la réponse parce que la y a un truc qui m’échappe...

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.