Test de la FOCUSBAND : Quel bénéfice pour la qualité de frappe de balle au golf ?

A la suite de mon précédent sujet sur la concentration avant de taper un coup de golf, j’ai donc testé de manière plus poussée la « Focusband » au studio JeudeGolf, pour observer ou pas, un gain pour le jeu de golf, et en particulier, la qualité de la frappe de balle. Peut-on améliorer sa concentration ? Est-ce que l’on peut constater directement ou distinctement un bénéfice immédiat ? Peut-on transposer un entraînement axé sur la concentration du practice au parcours ? Au-delà du gadget, s’entraîner à être plus « focus » présente-t-il un intérêt pour un amateur de golf ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Mardi matin, cette fois, c’était décidé, dans notre studio, j’ai pris du temps pour à la fois brancher le Trackman, et la Focusband, et quitter mes à priori, pour jouer le jeu à fond.

L’an passé, j’avais écrit un sujet qui m’avait marqué sur la relation entre la cohérence cardiaque, et la qualité du jeu sur le parcours, et cela préfigurait sans doute de mon intérêt actuel pour la Focusband.

En effet, je suis de plus en plus sensible à des sujets moins directement techniques pour améliorer son golf, mais plus en relation avec l’attitude et les bons choix à faire sur le parcours, toujours dans le but de gagner des coups.

En somme, j’admets qu’être plus calme, et mieux concentré doit clairement favoriser une partie plus harmonieuse, un meilleur score, et plus de plaisir à jouer au golf.

Après l’expérience du Médoc où je garde un excellent souvenir de mon attitude sur le parcours, et donc de mon score, je suis rentré à Lyon avec l’envie de pousser l’expérience sur la concentration.

Si ma première utilisation de la Focusband avait illustré que j’avais du mal à basculer dans l’hémisphère droit de mon cerveau, depuis je me suis en quelque sorte entraîné, et notamment au cours de footing réguliers.

Simplement, pendant que je courrais en milieu urbain, je visais des panneaux de signalisations routières avec mes yeux, et restait « focus » concentré dessus jusqu’au suivant…

Tant et si bien que cette semaine, au moment de mêler concrètement Focusband et Trackman, j’avais déjà progressé.

Mais avant de développer le test, reprenons le sujet par la début, qu’est-ce que le Focusband ? Qu’est-ce que cela mesure ? Comment s’en servir ? Que veut-on obtenir ?

Principalement, ce bandeau qui se place tout simplement autour de la tête et s’utilise avec une application mobile « Focusband » téléchargeable sur l’Appstore, permet de mesurer deux états mentaux importants pour la pratique d’un sport, et le golf en particulier, où nous avons l’opportunité de jouer une balle immobile, et non pas en mouvement : Le Mushin, un terme emprunté aux arts martiaux japonais qui désigne l’esprit vide ou qui ne s’accroche à rien, et l’œil calme.

Développons déjà ces deux notions…

Mushin, c’est en quelque sorte l’esprit sans l’esprit, soit un esprit qui n’est pas fixé, ne pense à rien, n’est pas fixé par une pensée ou une émotion.

Il n’y a pas de pensée positive, comme il n’y a pas de pensée négative. Dans cet état, dans un sport de combat, la personne est totalement libre d’agir et de réagir sans hésitation face à un adversaire.

Transposons cela au golf : Le joueur est libre de développer une réaction naturelle, plus instinctive sans devoir penser à son prochain mouvement. Le golfeur devient plus intuitif.

C’est très intéressant pour un golfeur amateur tel que moi, et sans doute beaucoup d’entre vous, qui pendant longtemps, nous avons fait des listes ou utilisés des mots pour déclencher notre swing.

On passe des heures à s’entraîner pour mieux swinguer, et finalement sur le parcours, on continue quelque part à s’entraîner…

Par exemple, pendant longtemps, j’ai compté dans ma tête 1, 2, et 3 pour soigner mon rythme pendant le swing. Je continuerai à conseiller cette méthode à un débutant ou à un golfeur en proie à des problèmes de rythme. Toutefois, en faisant cela, je ne suis jamais dans le côté intuitif. Je ne libère pas mon swing. Je ne suis pas dans un état libéré et plus instinctif qui à priori serait meilleur pour performer.

Le mushin ou esprit vide ne veut pas dire pour autant détente ou quasi-sommeil. Au contraire, dans cet état, l’esprit travaille à une plus grande vitesse, mais sans intention, plan ou direction.

Les experts pensent que le mushin est en fait l’état où une personne comprend enfin l’inutilité des techniques, et devient libre de ses mouvements !

C’est extraordinaire : Cela signifie pour nous les golfeurs amateurs qu’il existe un état où nous pouvons arrêter de nous raccrocher à la technique, pour simplement exécuter naturellement ce que nous savons faire, et pour lequel, nous n’avions pas encore assez confiance en nous.

Ce qui veulent approfondir ce sujet pourront découvrir les écrits de DT Suzuki dans le livre Zen in the Martial arts paru en 1979.

S’agissant de la deuxième notion, l’œil calme, il faut raccrocher la pratique du golf ou d’un sport au plaisir à pratiquer.

L’aisance dans un sport vient de plaisir que l’on a à pratiquer. C’est pourquoi j’associe facilement ma bonne partie jouée sur le Golf du Médoc avec un bon score, et du plaisir.

Dans cette journée, sans le savoir, j’ai créé plus d’ondes Alpha…

Les golfeurs de haut niveau, plus que le reste de la population, sont capables de revivre une partie du premier jusqu’au dernier coup.

Des études auraient trouvé plus d’ondes alpha chez les sportifs de haut niveau avant une compétition que pour le reste des pratiquants, or la présence d’ondes alpha dans le cerveau serait un critère de réussite.

Ce serait d’ailleurs très important de chercher à répéter le même sentiment ou état mental lié à un succès, pour justement pouvoir en générer d’autres.

Pour qu’un golfeur puisse percevoir la trajectoire d’une balle et la frapper au bon moment, il a besoin que ses ondes alpha soient en phase avec son environnement. Or pour en générer le plus, le cerveau doit être au repos. C’est ce qui permet une meilleure acuité, et une meilleure perception de l’environnement sensoriel.

Pour bien vous expliquer, je suis obligé de vous parler d’électricité cérébrale, d’ailleurs mesurée à la surface du cuir chevelu, et qui se présente sous formes d’ondes cérébrales.

On distingue quatre principaux rythmes physiologiques définis par leur fréquence : le rythme alpha qui est caractérisé par l'état de veille calme, le rythme bêta caractérisé par des conditions d'éveil actif et de sommeil, le rythme thêta qui apparaît dès l'installation du sommeil, et le rythme delta qui représente le sommeil lent et profond.

Les ondes alpha sont typiquement présentes lorsqu'un individu est en état de relaxation ou de méditation. Il peut avoir les yeux fermés mais rester attentif aux stimuli extérieurs.

En phase de concentration et de relaxation, le cerveau des golfeurs de haut niveau émet davantage d’ondes alpha. Ces ondes électriques traduisent l’état de calme du cerveau qui peut alors se consacrer pleinement au geste parfait.

Pourquoi alors parler d’œil calme ?

Des chercheurs ont illustré que le contrôle du regard s’avère déterminant pour la précision de l’exécution d’une tâche motrice, et plus particulièrement encore au putting.

Entre un professionnel et un amateur, il y a une différence de compétence dans le contrôle du regard au moment de l’alignement jusqu’à l’exécution du putt.

Exemple de l’étude, un pro conserve le regard plus longtemps sur l’arrière de la balle qu’un amateur, deux secondes avant le début du stroke, et jusqu’à ce que le putter frappe la balle, et même 300 à 500 millisecondes après l’impact.

C’est Joan Vickers de l’université de Calgary qui a mis en lumière ces notions.

Il déclare « Plus la fixation du regard est longue, au moins 100 millisecondes sans dévier de plus de 3 degrés, et plus les chances de réussites de la frappe de balle est élevée »

Il ajoute « Lorsque vos yeux fournissent les données, votre système moteur sait quoi faire »

 

Vous devez sans doute percevoir où je veux en venir… En travaillant le mushin, et l’œil calme, comme pourrait le faire un karatéka ou un adepte des arts martiaux, il est possible d’améliorer sa frappe de balle, au drive ou pour un putt.

La Focusband permet donc de mesurer le degré de Mushin et d’œil calme traduit sur une base allant de 0 à 100, pour déterminer un score. C’est tout simplement cela, et pas plus compliqué.

L’application est d’ailleurs sommaire, et simple d’usage. En appuyant sur le bouton « play », l’expérience peut commencer. Un avatar apparaît sous vos yeux avec les deux hémisphères du cerveau, gauche et droit illustrés.

Evoqué dans mon précédent article, notre cerveau est composé de deux hémisphères qui présentent des usages bien distincts.

L’hémisphère gauche fait référence au langage, à l’écriture, aux chiffres, à la logique, et à l’analyse.

L’hémisphère droit fait quant à lui référence à la notion d’espace, de pensée sans langage, le rêve, l’imagination et l’intuition…

On développe plus facilement le Mushin et l’œil calme dans l’hémisphère droit, et c’est ce que la Focusband doit justement retranscrire quand vous l’avez sur la tête.

Dans les options de l’application, vous pouvez régler le niveau de difficulté de 0 à 100, sachant que 100 est en fait le niveau de référence d’un sportif de très haut niveau.

Pour ma part, j’ai commencé à 10, puis 25, 50 et enfin 100.

Mon objectif était d’atteindre à la fois un Mushin élevé, et un œil calme avant de déclencher mon swing. J’avais donc mis mon téléphone en face de moi, au sol, organisé pour taper une balle.

J’ai commencé l’exercice avec un bois 5 puis j’ai fait une session au drive avec la Focusband, puis sans, pour faire une comparaison avant/après ou plutôt avec/sans.

Avant de parler des résultats, je dois vous commenter l’état mental dans lequel je me suis mis à l’adresse devant ma balle.

Pour atteindre un bon niveau de mushin, esprit vide, effectivement, il faut apprendre le difficile exercice de faire le vide, ne pas penser.

Il faut en fait plonger profondément en soi, et quelque part, c’est perturbant et presque dérangeant.

Par moment, j’ai eu l’impression de rentrer dans un état proche de végétatif. C’est à la fois agréable et effrayant. Agréable, parce que l’on est dans un état de sérénité, et effrayant parce que c’est tellement loin de notre quotidien, et de ce que l’on cherche à être, à savoir « éclairé ».

Pour l’œil calme, l’exercice est encore plus difficile, il faut fixer un point sans bouger et le plus longtemps possible.

Indiscutablement, selon la Focusband, mon score de Mushin a été largement supérieur à celui de l’œil calme.

Plongé en quelque sorte dans un état second, quand j’ai senti que j’étais justement dans cet état, j’ai déclenché des frappes de balles, et je confirme qu’il n’y a alors pas de pensées techniques, et que ce n’est pas pour autant que le coup est mal réalisé, bien au contraire.

Toutefois, il faut rappeler que si c’est un exercice pour se défaire de la technique chez un golfeur expérimenté, je ne pense pas qu’il faille commencer par travailler la concentration et l’esprit vide chez un golfeur débutant, chez qui justement, la technique doit être installée.

C’est la limite de ce concept, et qui me fait donc penser que ce sujet s’adresse d’abord et largement à des golfeurs expérimentés, avec quelques principes techniques déjà bien ancrés.

Venons-en à la notion de bénéfice pour le golfeur amateur…et la transposition sur le parcours…

Pour la partie parcours, c’est en fait exactement ce que j’ai évoqué dans le précédent sujet, et sans être beaucoup entraîné à créer un esprit vide avant la frappe.

Je dirai donc que cela se transpose très bien sur le parcours, sauf que cela demande une véritable gymnastique ou plutôt discipline.

Je ne vois pas beaucoup d’amateurs loisirs se mettre dans une telle configuration, en revanche, les golfeurs à la recherche du meilleur index pourraient être intéressés.

En résumé, vous pouvez marcher à votre balle, discuter, papillonner, vivre votre partie tout à fait normalement, mais à chaque fois que vous arrivez à la balle, vous changez d’état pour vous mettre en mode « focus ». Vous faites le vide et plus rien n’existe autour de vous.

Il faut le faire pendant quatre heures, à chaque coup… c’est pourquoi je parle d’une véritable discipline. Je suis convaincu d’avoir gagné plusieurs coups sur la partie au Médoc grâce à cet état, et notamment un birdie au 18eme et dernier trou.

S’agissant du bénéfice de qualité de frappe, l’exercice de probation est plus difficile à réaliser.

Pour le moment, je n’ai réalisé qu’une seule longue séance d’entraînement avec et sans focusband.

Les premiers résultats sont encourageants, mais sont-ils suffisants pour valoir de preuve absolue ?

Quelques premiers constats :

Avec la focusband sur la tête et donc focalisé sur le fait de faire le vide, je n’ai pas swingué à 110% de ma vitesse de swing habituelle. En clair, je ne me suis pas mis dans le rouge. En fait, on est très vite poussé à s’appliquer plutôt qu’à taper comme un sourd.

Le fait d’être plus focus, ce n’est pas pour taper plus loin, c’est pour mieux toucher la balle.

En vitesse de swing au drive, je suis passé à 100 mph de vitesse en moyenne, alors que sans focaliser sur l’esprit vide, et alors que j’ai volontairement cherché à accélérer, je suis monté à 104 mph avec une moyenne supérieure de 1.7 mph.

Cependant, à l’inverse, quand je travaillais avec la Focusband, j’ai noté un smash factor légèrement plus régulier à 1.48 (écart type de seulement 0.02) alors que sans mon smash factor était un soupçon inférieur, soit 1.47, et surtout l’écart type entre chaque coup est monté à 0.06, soit trois fois mon bon…

Fait intéressant, mon swing, mis à part la vitesse n’a pas été franchement différent entre joué en faisant le vide ou à fond, soit un chemin de club, et un angle d’attaque comparable.

En revanche, quand je swingue au maximum de ma vitesse, le contrôle de la face de club est moins précis, et les balles logiquement un peu plus dispersées.

Paradoxalement, en distance totale, j’ai drivé à la même distance entre les deux séances, signe qu’en étant plus focus, j’ai optimisé la qualité de la frappe de balle, même au prix d’être moins rapide, et à l’inverse, taper plus fort sans se soucier de mon état d’esprit ne m’a pas apporté un gain de distance mesurable en moyenne, et sauf sur une ou deux balles…

En somme, je peux donc dire de cette première expérience qu’elle est positive, et favorable à un état plus « focus » au-dessus de la balle.

Pour être mieux concentré sur la balle, et mieux visualiser, je me suis servi du logo sur la balle. C’est plus facile pour chercher un point fixe où conserver le regard longtemps.

Il y a une chose que je n’ai pas fait en indoor, et qui pourrait pourtant être pertinent en extérieur, c’est visualiser mes trajectoires de balles désirées avant de taper.

Cela pourra être l’objet d’un prochain article, mais la visualisation de la trajectoire de balle avant la frappe contribue elle-aussi à l’amélioration de la qualité du jeu.

Mon test de la Focusband a donc été très concluant. Je commence à imaginer que s’entraîner avec ce dispositif, n’est pas seulement consommateur d’énergie physique (taper des balles) mais aussi mental.

J’imagine qu’à très haut niveau, les golfeurs travaillent justement leur résistance mentale dans le temps, pour tenir quatre tours de 18 trous, et qu’à niveau de technique semblable, c’est bien dans ce domaine qu’ils font la différence.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 2 votes)

Commentaires   

admin
0 #2 réponseadmin 17-06-2021 16:13
Bonjour et merci de votre intérêt,
On peut trouver le focusband sur Amazon (indisponible pour le moment) https://www.amazon.fr/Focusband-Brain-Sensing-Headset-Free/dp/B07P6C1P8W ou sur le distributeur français qui nous a mis à disposition ce modèle d'essai https://www.addongolf.com/focusband
Le prix semble être de 490 euros.
Sur le site du fabricant, https://focusband.com/buy-now-split-payment-page/ il semble que le premier prix soit 500 dollars.
En espérant vous avoir aiguillé,
Cordialement,
aburou.abonnements@icloud.com
0 #1 Focusbandsaburou.abonnements@icloud.com 15-06-2021 15:41
Bonjour v ,
J’aimerais savoir quel modèle de focus band il faut acheter et à qui ?
Sur le site , 2 modèles ..200 où 500 dollars .
Le premier suffit il ?
Cordialement

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.