Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Sophrologie et méditation au golf : Performances et plaisirs améliorés

Les pratiques psychiques telles que la sophrologie, la méditation ou bien encore l’hypnose sont trop souvent oubliées des sportifs. Ces techniques, de moins en moins taboues dans la société comme dans le sport, sont potentiellement de redoutables outils qui déjà ont fait leurs preuves chez de nombreux sportifs comme chez Rory McIlroy par exemple. Effet de mode ou véritables croyances thérapeutiques, nous savons aujourd’hui pertinemment que le bien-être est un facteur essentiel de performances… mais aussi de plaisir du jeu ! Que vous pratiquiez le golf dans le but de performer ou bien tout simplement pour vous faire plaisir, ces méthodes pourraient avoir beaucoup de choses à vous apporter, et votre expérience pourrait n’en être que meilleure. Sophie Giquel, qui a passé 15 ans sur le circuit européen et américain, et a consacré près de 20 ans de sa vie au golf de haut niveau, nous livrera notamment son témoignage sur ces pratiques.

Découvrez nos formules d'abonnements 

La sophrologie est une pratique fondée en 1960 par un psychiatre colombien Alfonso Caycedo. 

Cette méthode s’appuie sur l’imagerie mentale, des exercices de respirations ainsi que la décontraction musculaire. 

Elle permet avant tout de retrouver un équilibre émotionnel ainsi que d’harmoniser le physique et le mental. 

Appliquée au golf, elle fournit au joueur un certain nombre d’outils de réflexion et de respiration afin de gérer son stress, ses émotions et d’aborder de manière plus lucide les situations bloquantes. 

Gérer la pression et l’enjeu d’une compétition, prendre du recul face à une situation que l’on voit se répéter sans vraiment comprendre pourquoi, rester concentré jusqu’au 18ème trou… sont les promesses faites par la sophrologie. 

Selon le livre de Nicklaus « Greatest Game of All : My life in Golf », la réussite d’un coup reposerait à 50% sur la visualisation mentale de celui-ci. Quoi de mieux qu’un esprit clair et apaisé pour projeter une visualisation positive sur son prochain coup ? 

Méditation et sport deviennent également de plus en plus employés ensemble. 

Sophie Giquel, aujourd’hui coach et cofondatrice de « MyGolfCare », a également pratiqué ces techniques au cours de sa carrière de golfeuse. 

A la question « Qu’est-ce que cela vous a apporté ? », Sophie est catégorique : « Plus de concentration, une meilleure gestion du stress, la capacité de pouvoir prendre plus de recul sur les situations. »  

C’est d’ailleurs dans le but de rendre accessible ces outils au plus grand nombre que Sophie et son associé ont créé «MyGolfCare ».

« MyGolfCare », qu’est-ce que c’est ? 

C’est avant tout un concept mêlant santé, bien-être et golf destiné aux entreprises. 

Leur slogan : « Rendre accessible les bienfaits du golf pour être bien dans sa tête et dans son corps ». 

Un mantra prometteur, puisque MyGolfCare s’articule autour d’une équipe de professionnels qualifiés dont une sophrologue, un préparateur physique, une nutritionniste ainsi que deux médecins du sport. L’équipe accompagne les entreprises, managers et entrepreneurs à mieux gérer leur stress,  augmenter leur niveau d’énergie en leur donnant des clés pour être en bonne santé grâce au golf. 

Selon l’ex-athlète de haut niveau, il est évident que le bien-être joue un rôle essentiel dans les performances d’un joueur, qu’il soit professionnel ou amateur. 

Ce sont même, selon elle, deux critères indissociables l’un de l’autre. Elle nous explique que la performance se traduit avant tout par la réussite d’un équilibre entre la vie personnelle, l’environnement familial, sportif, professionnel… 

Elle nous livre que l’utilisation des pratiques psychiques comme la sophrologie ou la méditation sont de plus en plus répandues chez les joueurs professionnels dans leur accompagnement mental, mais aussi chez les amateurs qui s’intéressent davantage au développement personnel. 

Avoir la capacité de se recentrer afin d’être « ici et maintenant », dans l’instant présent, serait une des clés du succès de nombreux golfeurs de haut niveau. 

C’est par exemple le cas de Rory McIlroy, qui a admis lors d’une conférence de presse en avril 2019 consacrer en général 10 minutes par jour à la méditation, et qui en a constaté les bénéfices dans son jeu.  

Il a d’ailleurs déclaré : « Par exemple au Players, le dimanche matin, j’ai passé 20 minutes à méditer, à faire des exercices mentaux, à mettre tout en place dans la tête avant de me lancer. Je crois que j’ai trouvé la formule qui me convient et cela m’aide beaucoup. Cela m’a permis de mieux jouer cette année ». Il a ensuite expliqué sa motivation principale à pratiquer la méditation : « Pour vivre une vie plus saine et pas seulement au niveau de ma carrière, mais aussi en dehors des terrains de golf ».  

Sophie a commencé la sophrologie quand elle était jeune golfeuse, dans sa préparation mentale qui combinait PNL (Programmation neuro-linguistique), sophrologie, et visualisation positive. Mais ce n’est qu’en 2016 qu’elle a découvert la méditation, dans sa recherche d’amélioration du bien-être mais aussi de performances. 

Le golf est d’autant plus favorable à cette pratique grâce à son environnement naturel, apaisant et sur lequel l’on peut s’appuyer pour se ressourcer lorsque les émotions prennent le dessus.

La méditation dite de « pleine conscience » ou « mindfulness » consiste à tourner son attention sur ce qui est présent dans l’instant. Elle permet par conséquent d’être plus conscient en se débarrassant de ses pensées envahissantes, parasites ou néfastes. 

C’est d’ailleurs ce que nous explique Sophie : 

« La sophrologie et la méditation m’ont permis de faire un pas de côté afin de prendre conscience de mes émotions et prendre de meilleures décisions »

Elle affirme que son jeu n’en a été que meilleur, en pratiquant le matin au réveil, le soir au coucher, ou encore sur le parcours entre deux trous afin de se recentrer sur elle à travers des exercices de respiration et de visualisation. 

La coach précise tout de même que la sophrologie peut à la fois améliorer performances et plaisir du jeu, mais surtout la performance par rapport à soi-même. La performance n’est, pour l’ancienne golfeuse, pas uniquement dédiée aux sportifs de haut niveau, elle s’évalue tout d’abord par rapport à soi. 

« Pour moi la performance, c’est mon potentiel moins mes freins ». 

Et c’est justement à travers ces outils qu’elle a réussi à enlever ses freins afin d’atteindre son plein potentiel. 

« L’on est mieux avec soi-même, mieux avec son jeu… Le processus d’amélioration du jeu entraîne bien sûr également une hausse du plaisir du jeu. » 

Les outils qui l’ont le plus aidé à titre personnel en tant que joueuse : La respiration consciente, la visualisation positive et enfin l’ancrage. C’est d’ailleurs ce que MyGolfCare enseigne à ses adeptes. 

Les applications dédiées au bien-être 

Pour plus de praticité tout au long du parcours ou juste avant une compétition, des applications smartphone ont été créées afin de pratiquer méditation ou encore la sophrologie n’importe où. « Petit Bambou » « Mind » ou encore « Be Yourself », sont des applications qui permettent de vous aider à faire appel aux outils dont vous avez besoin pour vous calmer, en quelques minutes seulement. 

L’application à plus de 4,5 millions d’utilisateurs « Petit Bambou » vous aide à pratiquer la méditation dite « guidée », mais elle existe également pour la sophrologie. Facile d’utilisation, elle vous propose un large choix de programmes en fonction de vos objectifs. Elle est disponible en version gratuite, puis payante pour débloquer plus de séances à partir de 5€ par mois. 

« Mind » quant à elle, est une application de méditation gratuite en version découverte invitant des grands noms de la méditation comme par exemple Fabrice Midal en tant qu’intervenants. Pour 6,99€ par mois, on débloque de nombreux autres programmes. 

Si vous êtes plus attiré par la sophrologie, « Be Yourself » est fait pour vous ! En version gratuite, un programme découverte permet d’apprendre de façon simple et ludique la sophrologie au quotidien. Vous pouvez par la suite approfondir votre apprentissage à partir de 5,90€ par mois. 

Concernant ces applications de bien-être, Sophie n’en pense que du bien, c’est d’ailleurs avec l’application « Petit Bambou » qu’elle a découvert et débuté la méditation. « Elles permettent de faire découvrir ces outils à tout le monde afin de pouvoir y prendre goût et ensuite d’aller plus loin dans la pratique avec un spécialiste si besoin. » 

Cependant sont-elles vraiment efficaces ? 

J’ai testé l’application dite « phare » de la méditation francophone « Petit Bambou » en version gratuite, afin de vivre l’expérience d’une séance en extérieur par exemple, comme on pourrait le faire au golf, avant une compétition.

Pour commencer, on y trouve trois catégories : libre, guidée et 3 minutes. Je me suis intéressée aux deux dernières, toujours dans la peau d’une joueuse se préparant à son départ. Ecouteurs sur les oreilles, en position assise, j’écoute quelques programmes de 13 minutes chacun dans la catégorie « guidée ». La voix est apaisante, et on a l’impression qu’une petite bulle se crée autour de nous. On est guidée dans nos respirations, le rythme, où focaliser son attention. L’application explique que méditer c’est « faire un pas de côté, prendre du recul par rapport au flot de nos pensées ». Cela peut parfaitement s’appliquer au golf : prendre du recul par rapport à ses difficultés, les observer d’un œil plus objectif afin d’être plus performant. 

Ensuite, j’ai essayé la « Crise de calme » de 3 minutes, programme créé spécialement pour les situations de tension ou « d’urgence », comme on pourrait le faire entre 2 trous par exemple. Certes, la voix et le ton sont apaisants, mais j’ai cependant été moins « transportée » par cette formule express que par la précédente. 

Verdict : L’application est séduisante, c’est selon moi un bon outil pour se relaxer et apaiser son mental en période de tensions. Cependant, afin que les bénéfices soient optimaux, faire l’exercice dans un endroit relativement calme et propice à la détente me paraît important. L’acquisition des outils de sophrologie et de méditation chez un spécialiste en cabinet me semble néanmoins nécessaire si le besoin du joueur est réel. Ces applications peuvent très bien aider à faire une piqure de rappel à portée de main, une fois les bases et outils intégrés chez un spécialiste. 

Pratiquant également depuis quelques années la sophrologie à titre personnel, j’ai l’intime conviction que c’est une méthode efficace pour gérer ses émotions et prendre du recul sur des situations. La maîtrise de soi, l’écoute de ses sensations, l’ouverture à son environnement, la connexion établie entre la nature et soi, sont des éléments importants pour améliorer son jeu, mais avant tout pour se faire plaisir !

La méditation, la sophrologie, l’hypnose et bien d’autres méthodes encore ne se limitent pas au seul domaine pour lequel ils sont pratiqués, une fois les outils intégrés, ils s’appliquent aussi bien à la vie personnelle, professionnelle, sportive…

Ne plus avoir peur de faire face à l’imprévu peut vous rendre plus fort mentalement et de ce fait, moins réticent à dépasser vos propres limites. Le mental ayant une emprise maintenant largement démontrée sur le physique, un joueur en proie aux doutes et au stress sera moins concentré, et de ce fait davantage sujet aux blessures. 

 Alors, lier son esprit à son corps, la recette gagnante selon vous ? 

Crédit photo : David J. Griffin/Icon Sportswire / IStockphoto/JeudeGolf 

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 3 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.