Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Mental Booster : Peut-on améliorer sa routine avec une application mobile?

Développement personnel et sport deviennent des termes de plus en plus synonymes, dans une société toujours plus concurrentielle, et qui nous pousse à être les meilleurs. Les techniques de développement personnel, comme la sophrologie, la méditation, ou encore l’hypnose, sembleraient s’avérer être des outils efficaces pour mieux performer dans le sport, et même dans sa vie quotidienne. Certains en ont fait leur domaine de prédilection, comme le Dr Olivier Madelrieux, docteur en pharmacie, et spécialiste depuis plus de quinze ans dans la préparation des champions sportifs. Le coach mental présente la puissance du cerveau dans le sport grâce à sa nouvelle application mobile, Mental Booster. A quoi sert cette application bien-être, à qui s’adresse-t-elle, et permet-elle vraiment de booster son mental ? Ce sont les questions auxquelles le spécialiste nous répondra dans cet article, où nous réaliserons ensuite une première expérience utilisateur de Mental Booster. 

Découvrez nos formules d'abonnements

Le Dr Olivier Madelrieux, intervient en tant que spécialiste de l’hypnose en France, en Suisse, au Canada et en Belgique. Sa spécialité, serait d’optimiser le cerveau des sportifs, à travers plusieurs outils cognitifs.

Egalement golfeur, il se sert lui-même de la méditation et de l’autohypnose pour « se mettre dans le focus », et visualiser les objectifs qu’il veut atteindre.

Car, comme il l’affirme, « Quand on joue au golf, il faut être dans la balle de golf, et pas ailleurs ! ». 

Il a coaché plus de 400 champions sportifs, dont des champions Olympiques, champions du monde, champions d’Europe etc… Parmi eux, on peut citer Céline Martinet, championne olympique de judo, Albert Ramos tennisman espagnol, Mohammed Bouchard, champion du monde de boxe thaï, ou encore Wendy Annonay, triple champion d’Europe de JOSE thaï.

J’ai tenté de contacter ces champions, qui ne m’ont malheureusement pas tous répondus.

Deux sportifs ont toutefois accepté de me parler de leur expérience avec le Dr Olivier Madelrieux.

Clément Leroy, quintuple champion du monde d’équilibre à vélo, nous raconte :

« J’ai eu le plaisir d’être coaché par Olivier Madelrieux. Il fourmille d’idées, il est très stimulant et inspirant de par son bagage théorique qui paraît infini ! En tant que sportif, il m’a donné des clés pour mieux comprendre mon fonctionnement tant mental que physique. Il m’a littéralement boosté! »

Avant de poursuivre :

« En tant que psychologue, son approche du soin m’a éclairée, ses connaissances sur la chimie du cerveau sont très complémentaires avec ma pratique.

Ses techniques de coaching novatrices m’ont aidé à changer de perspective, à modifier mes perceptions pour être plus efficace. »

Céline Martinet, championne paralympiques de parajudo, nous partage également son expérience avec le coach :

« J’ai démarré l’hypnose Avec Olivier suite à une blessure grave en février avant les jeux para sous les conseils de mon kinésithérapeute qui le connaissait. Cela m’a permis de potentialités mes capacités d’être plus concentré D’avoir plus confiance en moi et d’être focus sur mon objectif et de pratiquer le jour Mon meilleur Judo. »

Elle ajoute ensuite : « Depuis j’utilise l’auto hypnose et j’ai extrapoler certains exercices pour ma vie personnelle ou professionnelle. À quelques mois de mes derniers jeux à Tokyo j’ai repris contact avec Olivier à fin de continuer et approfondir pour ce nouvel objectif et pour continuer de développer l’hypnose et l’auto hypnose après les jeux Sur le plan personnel et éventuellement aussi sur le côté professionnel qui serait une nouvelle corde à mon arc de thérapeute Riche de cette expérience sur le plan sportif ».

Ces sportifs, attestent donc de l’efficacité de l’hypnose dans leur recherche de performance à très haut niveau.

 Sur cette photo, le Dr Olivier Madelrieux accompagné de Clément Leroy, Céline Martinet, et Jackson Richardson, ex-capitaine de l'équipe de France de handball.

Le Dr Olivier Madelrieux est également formateur de coaches et hypnothérapeutes certifiés NGH, ainsi que fondateur de la Neuro Success Academy, et de l’Académie de la Performance et de la Réussite.

En effet, il a ouvert une école de coaching il y a trois ans, où il forme environ 150 personnes par an, avec une équipe constituée d’un certificateur, d’un psychologue etc…


De la même façon, il a donné naissance à une école d’hypnose, qui forme entre 300 et 250 personnes par an, sur Bordeaux.

Ce passionné des neurotransmetteurs a appris pendant ses études en pharmacie comment agissait un médicament sur le centre endocrinien, et à travers les neurotransmetteurs.

Il est depuis convaincu que la neurochimie a un impact considérable sur notre vie. 

Sa première expérience professionnelle consistait à organiser des groupements de pharmacies, où il a créé quatre sociétés de pharmacies.

Il a ensuite découvert l’hypnose pendant une période de sa vie qu’il qualifie « d’un peu particulière », qui est depuis devenue une pratique pour contrôler son cerveau, ainsi que ses pensées.

Après un stage avec la National Guilde of Hypnotiste (NGH), seul organisme d’hypnose reconnu par l’OMS, où il a entre autre appris l’hypnose de programmation, il a commencé à enseigner l’hypnose. 

Olivier Madelrieux précise alors que l’hypnose de programmation ne représente que 5% de l’hypnose pratiquée en France, plutôt orientée hypnose Ericksonnienne habituellement.

Le coach serait d’ailleurs, selon lui, l’un des seuls représentants en France de cette technique d’hypnose, qu’il qualifie comme hyper puissante.

Il y a maintenant trois semaines, il a sorti une application dénommée Mental Booster, qu’il définit comme « une application fournissant des outils pour donner une routine matin, midi, et soir, aux utilisateurs. »

L’application proposerait, selon sa description officielle, un programme de rééquilibrage qui permettrait de retrouver une harmonie entre émotionnel, intellectuel, physique, psychologique… 

Cependant, Olivier Madelrieux le précise bien : « Pas de miracle ici, seulement des faits prouvés, et une approche méthodique, basée sur la science. »

Une application bien-être, pour qui ?

« Mental Booster est destiné à tout le monde ! » répond le créateur, avant de poursuivre :

« Le but est de faire connaître au grand public l’intérêt de la routine, afin de reprendre le contrôle de sa vie. Si vous n’avez pas de routine, c’est la routine qui vous prend !» affirme-t-il.

Etre happé par la routine, selon lui, empêcherait d’être dans les sensations, dans l’écoute de son corps, ainsi que de ses intuitions. A la place, on prendrait toujours la même route, qui mènerait donc toujours aux mêmes résultats.

Va-t-on au travail simplement dans le but de travailler ? Ou bien dans un but précis, c’est-à-dire gagner sa vie, s’améliorer sur certaines compétences…?

C’est là, selon le docteur, l’importance même d’une routine : Se fixer des objectifs à remplir dans la journée, pour sortir du « mode automatique », et être meilleur.

C’est en 2019 qu’a émergé l’idée de cette application, lorsque des stagiaires en hypnose lui ont demandé une application avec des outils, des mantras, pour s’aider.

Mental Booster a donc pour but de faire de l’autocoaching à ses utilisateurs, en leur proposant une routine quotidienne, et légère.

Une fois l’application téléchargée, on reçoit quatre notifications par jour :

Une notification le matin pour définir quelle est l’intention de la journée, et comment on se sent.

Une notification le midi pour faire une séance de pleine conscience pendant la pause déjeuner.

Une notification à quatorze heures avec le mantra de la journée.

Et enfin une notification le soir pour se demander si l’intention définie pour la journée a bien été remplie.

Olivier Madelrieux précise que ses mantras préférés sont « Tout tourne toujours à mon avantage », et « Je sais que j’aurai tout ce dont j’aurai besoin ».

Il justifie la première de la façon suivante : « Comme au golf, ce n’est pas parce que j’ai raté un coup que je vais forcément perdre la partie, cela a pu déstabiliser mes adversaires par exemple. »

La seconde, c’est parce que si l’on adhère à ce mantra, alors on comprend qu’il n’y a pas de problème majeur, et que l’on peut calmer son mental.

Le seul problème deviendrait alors de trouver vers quelle ligne de vie l’utilisateur envoie ses énergies, ses pensées.

Vous souhaitez, par exemple, casser le fil de vos pensées pendant une partie de golf qui ne se passe pas comme prévue ? Pendant, ou même avant une compétition ? Le spécialiste en hypnose m’a donné un exercice simple et efficace pour cela.

Répétez-vous, à voix-haute, plusieurs fois : « Quelle est la prochaine pensée que je vais avoir ? »… Alors, à quoi pensez-vous ?

Selon la théorie, à rien ! En faisant cet exercice, vous cassez le flux de vos pensées, et devenez observateur de celle-ci.

Il s’agit-là, selon le docteur, d’une méthode qu’il apprend à ses sportifs pour « hacker son cerveau ».

Aussi, il explique que tout ce que le cerveau imagine, que ce soit en rêves, ou bien dans nos pensées conscientes, il ne sait pas si c’est de l’imaginaire, ou bien la réalité.

D’où l’importance de bien choisir ses pensées dans la journée !

Olivier Madelrieux explique : «  Le but de l’application est de rendre les gens responsables, de leur montrer que tout arrive dans la vie, cependant l’important ce n’est pas ce qui arrive, mais notre réaction à l’événement. C’est cela qui va faire la différence sur le résultat, si vous gagnez, ou si vous perdez, afin d’être dans une amélioration continue. »

En début d’utilisation, il est recommandé de réaliser un test neurotransmetteurs d’une dizaine de minutes, afin de comprendre son profil, et déterminer ses potentielles carences et déséquilibres en neurotransmetteurs.

Vous vous demandez sûrement quelles sont les limites de ces outils sur le cerveau ?

Cela marche-t-il pour tout le monde ? Sans condition ?

Le coach mental répond à cela que, lorsque l’on a vraiment envie de changer, on va être acteur du changement. 

La condition pour que cela soit efficace est d’avoir réellement envie de changer.

Il ajoute : « Pour la pratique de l’autohypnose, généralement, il n’y a pas de soucis. Il suffit de couper ses notifications, s’isoler, et prendre du temps pour soi. »

L’application rencontre pour un début de lancement un véritable succès, avec deux cents chargements par jour sur le store.

C’est donc, pour l’instant, 4300 utilisateurs qui tentent de booster leur mental avec l’application.

Olivier Madelrieux affirme que ce n’est qu’un début, et qu’une fois la publicité commencée, il espère entre six cents et sept cents chargements par jour.

Il poursuit : « Le succès du lancement de l’application traduit une vraie demande du public, beaucoup de gens ont besoin de calmer leur cerveau de nos jours. »

Concernant la structure, l’application est composée de deux parties, la partie accessible gratuitement, et la partie payante. 

La partie gratuite permet d’avoir accès aux mantras quotidiens pour booster sa motivation, aux tests neurotransmetteurs, aux exercices de visualisation, au recentrage sophrologique, à  l’Ho’Opnopono (une méthode hawaïenne pour éviter le stress), et à la routine quotidienne.

La partie payante, donne accès à des formations en ligne plus complètes, d’autres mantras, des séances d’autohypnose, de l’hypnose subliminale, de l’ASMR pour s’endormir, des podcasts hebdomadaires, des wébinar, des méditations de pleine conscience, et enfin des exercices d’autocoaching. Vous pouvez avoir accès à cette partie de l’application pour 160 euros à l’année.

Un prix qui, certes, peut paraître élevé pour une application mobile de bien-être, mais qui semblerait finalement justifié par la diversité des propositions et du contenu.

Il ne s’agirait pas là de payer pour quelques séances guidées de méditation comme c’est le cas pour d’autres applications, mais bien d’avoir accès à une vaste bibliothèque de programmes et formations sur divers sujets, avec une nouvelle formation tous les quatre mois.

Ma première expérience avec Mental Booster

 

L’application est facile à prendre en main, avec les deux catégories distinctes : programme gratuit, et programme payant.

Dès le départ, je réalise le test des neurotransmetteurs, composé de nombreuses questions sur mes habitudes physiques, mon comportement, mes réactions… Verdict, mon profil dominant est la dopamine, comme apparemment 17% de la population.

Mes carences seraient donc en Serotonine, Gaba, et Acélylcholine… C’est grave docteur ?

Suite à cette liste de carences, l’application me suggère un ensemble de compléments alimentaires à prendre pour contrer cela.

Une fois mon diagnostique posé, j’ai commencé mon expérience avec le programme gratuit, et plus particulièrement avec la conception de mes intentions du jour.

Ensuite, j’essaie la première séance audio d’auto-suggestion et recentrage. La voix est calme et posée, agréable à écouter contrairement à certains audios sur d’autres supports.

La séance dure environ 3 min 30, et si il est trop tôt pour parler d’un quelconque effet, la séance reste relaxante et intéressante.

La courte durée des séances permet, selon moi, de bien rester concentré, et de pouvoir faire une séance rapide dans la journée si besoin.

Il y a une multitude de séances (environ vingt-cinq pour cet onglet), et de thèmes abordés (calmer le mental, méditation, développer son magnétisme…).

Il existe aussi des sujets sur perdre les kilos superflus, sortir de sa timidité, attirer réussite et argent… 

Mental Booster propose également des exercices de visualisation, avec un programme en six semaines, à faire six jours sur sept.

Ces exercices d’autohypnose, qui sembleraient ressembler à du coaching de vie et de motivation lorsqu’on les écoute, seraient un des outils les plus efficaces sur le cerveau selon Olivier Madelrieux.

Passons maintenant à la partie payante, où la bibliothèque de contenus est très dense et diverse.

En parcourant les formations en ligne disponibles, je retrouve quatre thèmes principaux : Ho’oponopono, Mindset et réussite, Préparation mentale, et Optimisations.

Ces formations sont composées de vidéos, plus ou moins longues, explicitant des notions, ou bien donnant des exercices.

Les séances d’autohypnose sont également très nombreuses, 72 exactement, classées selon le domaine sur lequel vous souhaitez travailler.

Les différentes catégories sont : auto-sabotages, bien réussir sa vie, croyances limitantes, formation hypnose, se libérer de ses peurs, lois d’attraction, et préparation mentale pour la confiance en soi.

Les séances hypno-cercles quant à elles, consistent à mettre des images animées hypnotisantes de cercles, avec une musique réglée sur une fréquence particulière. L’auditeur fixe les images, et se laisse guider par le Dr Olivier Madelrieux, qui répète des phrases simples et courtes, en boucle. Elles permettraient d’éviter les distractions et d’être plus concentré.

Le programme payant dispose en tout d’une dizaine d’onglets environ.

D’un point de vue personnel, et après avoir testé quelques onglets de l’application, je pense qu’il pourrait s’agir d’un bon outil pour ceux qui souhaitent travailler l’autohypnose et l’autocoaching.

J’ai particulièrement apprécié la diversité et le vaste choix des contenus.

Néanmoins, à mon avis, il y a des conditions pour que cela soit efficace : Etre dans un endroit relativement calme et propice à la concentration pour ses séances, et surtout être réceptif à ces outils. Je pense que quelqu’un de trop sceptique ne pourra pas être dans un état d’esprit suffisant pour prendre au sérieux les exercices.

Je suis, à titre personnel, moins réceptive aux contenus type « comment attirer l’argent », qu’aux séances et exercices pour calmer le mental, prendre confiance en soi, ou encore de méditation.

J’ai apprécié avoir à disposition la possibilité d’apprendre des outils et exercices à appliquer en autonomie.

S’agissant du prix pour accéder à la partie payante, soit 160 euros l’année, il me paraît plus légitime depuis que j’ai vu que le programme payant ressemblait plus à des formations et coaching complets, qu’à une application bien-être standard. Cela reste, tout de même, un certain budget pour une application mobile.

En fermant les yeux, j’ai parfois eu l’impression d’être dans un cabinet d’hypnose, et non pas seule chez moi, avec mes écouteurs.

Si jamais le prix vous rebute, sachez que la partie gratuite peut déjà vous apporter des notions et outils pour booster votre mental, avec un bon nombre d’audios disponibles.

Je pense qu’il ne faut pas comparer Mental Booster aux autres applications, comme Petit Bambou par exemple, qui ne traite que de séances de méditation guidée.

 

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.