Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Le fitting est-il destiné à une élite ou à des joueurs hors standards?

Les différents angles de lies pour un club de golf

Les mots fitting, clubs sur-mesure et bien d'autres termes pour désigner des clubs adaptés au swing, aux mensurations, et aux types de jeu, sont à la mode actuellement dans les pro-shops ou sur les parcours.

Notre consultant matériel de golf sur-mesure, Alexandre D'Incau, clubmaker/clubfitter à Seignosse, nous propose une vision du fitting, et des bénéfices pour les amateurs de golf.

Nous en parlons bien plus que par le passé, car le golf en France est en train d'évoluer, et tente de se rapprocher des pays anglo-saxons, où le pourcentage de joueurs ayant du matériel adapté est beaucoup plus important.

Dans ce contexte de promotion, beaucoup de joueurs se posent de nombreuses questions :

  • Ai-je le niveau pour faire un fitting, et avoir des clubs de golf sur-mesure alors que mon swing est en train d'évoluer ?
  • J'ai réussi à atteindre un bon niveau avec des clubs standards que m'apporterai du sur-mesure ?
  • J'ai une taille "standard" que pourrait m'apporter des clubs sur mesure ?
  • Je suis en progression, et gagne en vitesse de swing régulièrement, en peu de temps les clubs sur-mesure ne seront plus adaptés.

Je vais à travers cet article, essayer de répondre aux principales questions que vous vous posez, quel que soit votre niveau de pratique au golf.

Le premier point est sur la définition du "jeu de golf" (cf : wikipédia) : Le golf est un sport de précision se jouant en plein air, qui consiste à envoyer une balle dans un trou à l'aide de clubs. Le but du jeu consiste à effectuer, sur un parcours défini, le moins de coups possible. Précision, endurance, technicité, concentration sont des qualités indispensables pour cette activité.

Pour moi les premières phrases sont en cohérence avec les propos qui vont suivre : on retrouve une fois le mot club, et deux fois le mot précision.

  • Nous le savons tous, le golf a de multiples facettes, mais la précision est une des clés de la réussite.
  • Nous savons aussi que plus un outil est précis, meilleurs seront les résultats à iso-utilisation, et ce quel que soit le domaine.

Alors, à iso-technique et iso-entrainement, en ayant un matériel adapté, vous gagnerez en précision, et en régularité, mais je le rappelle, l'entrainement est le seul moyen d'acquérir un bon swing.

Chercher le bon lie pour un club de golf

Je vais d'abord parler de régularité, car en tant que fitteur, un de mes premiers objectifs est de trouver du matériel adapté, cela peut paraitre une évidence mais ce n'est pas forcement l'idée que l'on peut en avoir, car le mot est générique et en dehors des performances pures.

Pour moi, un matériel adapté doit se faire oublier

En d'autres termes, le club qui est un élément utile, mais je le rappelle, un élément extérieur ne doit pas venir perturber votre swing naturel.

Chaque personne étant unique, "l'outil club" ne peut donc pas être universel, et doit aussi être unique.

J'ouvre une parenthèse sur les fitting en ligne, où à la suite de quelques questions, et de quelques clics, le programme ou logiciel vous suggère le shaft le mieux adapté.

J'ai plusieurs exemples dont un très précis de deux joueurs "scratch", ayant exactement les mêmes caractéristiques de swing (vitesse, release, tempo, …) qui auraient, à l'issue du questionnaire, permis de sélectionner le même shaft, or après un fitting réalisé en atelier, le choix s'est porté sur des shafts complètement différents (rigidité, poids, point d'équilibre, …), des équilibrages différents, des tailles et poids de grips différents, … tout simplement car leurs ressentis étaient différents.

La précision : Une fois que l'on a trouvé un club adapté, le travail du fitter peut alors commencer.

Il faut maintenant construire l'ensemble du sac en respectant un cahier des charges précis.

C'est le travail du clubmaker, qui consiste à assembler et à régler la série afin qu'elle soit homogène, en faisant en sorte que tous les clubs se ressemblent : même rigidité, même M.O.I. ou SW, orientation du shaft, réglage lie/loft, ….. un travail de précision qui donnera au joueur des sensations toujours identiques, et donc il n'aura pas à s'adapter à chaque changement de club.

En conclusion, une série adaptée et réglée de manière précise ne pourra donner que de meilleurs résultats.

Exemple de fitting réussi

Les principales mesures du club de golfJe vous donne juste un exemple précis pour illustrer mon propos sur le principe fondamental qui nécessite que toutes les composantes doivent être réunies.

1er rappel : Si la différence parfaite entre chaque club est de 10 mètres (Fer #Pw= 110m, Fer #9 = 120m, … et fer #3 = 180m) 8 mètres sont donnés par le loft (4°) et 2 mètres par l'augmentation de la longueur de club, qui donne plus de vitesse à la tête (en moyenne 1 mph par 1/2").

Donc pour revenir au loft 1° = environ 2 mètres sur les fers moyens.

2ème rappel : Les tolérances de fabrication sont, de manière générale, de ± 1° (plus sur les clubs de mauvaise qualité), donc pour une même série :

  • Les spécifications techniques théoriques pour le fer #7 (lie à 61,5° et loft 35°) avec les tolérances le lie pouvant être comprises entre 60,5° et 62,5°, et le loft entre 34° et 36°
  • Les spécifications techniques théoriques pour le fer #6 (lie 61° et loft 31°) avec les tolérances, le lie peut être compris entre 60 ° et 62 °, et le loft entre 30° et 32°.

Prenons le cas où la série est parfaitement adaptée, sauf les lies et les lofts qui ne sont pas réglés.

En partant des données ci-dessus, on peut donc avoir dans sa série, un fer # 7 avec un lie de 62,5° et un loft de 34°, et un fer #6 avec un lie de 60° et un loft de 32°.

  • L'impact sur la longueur : on va en moyenne faire 2 mètres de plus avec le fer #7, et 2 mètres de moins avec le fer #6, soit un écart qui passe de 10 à 6 mètres.
  • L'impact sur la direction : le fer #7 va provoquer des balles allant plus à gauche, et le fer #6 des balles plus à droite.

Juste avec cet exemple précis, où seuls les angles de lies et les lofts sont en cause, le joueur, quel que soit son niveau, peut-être amené à se poser des questions techniques concernant ces profondeurs ou directions de balles entre ces 2 clubs, alors que le problème est purement matériel.

Pour information, un Pitching wedge à 110 mètres avec un lie mal réglé de 2° entraine un écart de dispersion d'environ 8 mètres.

La rigidité des clubs versus la vitesse de swing

En théorie pour passer d'une rigidité regular 5.0 à une rigidité stiff 6.0, il faut gagner 10 mph de vitesse de swing (16 km/h), ce qui soit dit en passant est énorme !

Pour la majorité des golfeurs, il faut plusieurs années pour y arriver.

Ce qui veut dire qu'un joueur qui gagne 5 mph, peut garder ses clubs encore quelques temps.

Le gain en distance n'est pas toujours synonyme de gain en vitesse, un golfeur qui progresse sera plus efficient dans son swing, va améliorer sa balistique, et ainsi augmenter la distance sans forcément gagner en vitesse (centrage de balle, compression, angle d'attaque, …).

Même si nous n'avons pas deux vies parallèles, et qu'il est impossible de comparer une progression avec des clubs adaptés et non adaptés, vous l'aurez compris les clubs sur mesure sont là pour mettre tous les atouts de son coté, que l’on soit débutant au professionnel.

Dans ce sport complet qu'est le golf, qui associe, technique, physique, mentale, stratégie …. le club est une des composantes, et une seule.

Mon propos est certes orienté et puriste, mais je n'oublie pas ce qui est fondamental : l’entrainement !

Les meilleurs clubmakers au monde ne fabriquent pas de baguettes magiques.

Restez informé

Recevez notre newsletter

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus